Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Loire-Nieuport 161 - La chasse française pendant la guerre
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 56, 57, 58
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 9611

MessagePosté le: Mer Mai 15, 2024 09:10    Sujet du message: Répondre en citant

Etienne: quand tu parles de Ford & Hispano, c'est à propos du 12Y, du 12Z ou les deux ?

Parce que si c'est les deux, c'est pas trois mais quatre V-12s qui sont sur la table. Le Merlin et le 12Y et le 12Z et le propre V-12 de Ford. Shocked Shocked Shocked

Le potentiel uchronique de tout ça est des plus intéressants.
_________________
Sergueï Lavrov: "l'Ukraine subira le sort de l'Afghanistan" - Moi: ah ouais, comme en 1988.
...
"C'est un asile de fous; pas un asile de cons. Faudrait construire des asiles de cons mais - vous imaginez un peu la taille des bâtiments..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2855
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Mer Mai 15, 2024 09:34    Sujet du message: Répondre en citant

12Y au départ, 12Z par après. Pour les D.551
_________________
"Arrêtez-les: Ils sont devenus fous!"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 9611

MessagePosté le: Mer Mai 15, 2024 09:56    Sujet du message: Répondre en citant

Merci. Ca aussi, c'est rageant... comme l'a mentionné DMZ, Hispano avait des goulots d'étranglements dans sa production - et pas mal d'autres problèmes. Passer la balle à Ford (France: Matford / Fordair) ou autre (USA ?) semble intéressant. A condition bien sur que ça se fasse assez tôt et que les moteurs produits fonctionnent !
Aussi que Hispano nous fasse pas un Weiller pour saboter ces "étrangers" qui volent leurs emplois - et qui surtout leur font honte car leurs moteurs n'ont pas les défauts mortels des leurs.

Que pensez vous du scénario suivant ?

-moteurs en ligne: renforcement d'Hispano par la production étrangère de 12Y et 12Z: Ford, etc.

-moteurs en étoile: production sous licence d'Hercules comme "backup" pour les Gnome & Rhone des bombardiers.

Et stop, rien d'autre. Pas de Merlin ni de moteurs en étoile américains (encore que, il pourraient être une alternative au Hercules, pour les bombardiers)

Y aurait moyen de rationaliser ça suffisamment tôt (1937-1938) pour avoir des effets positifs en 1940 ?
_________________
Sergueï Lavrov: "l'Ukraine subira le sort de l'Afghanistan" - Moi: ah ouais, comme en 1988.
...
"C'est un asile de fous; pas un asile de cons. Faudrait construire des asiles de cons mais - vous imaginez un peu la taille des bâtiments..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DMZ



Inscrit le: 03 Nov 2015
Messages: 2842
Localisation: France

MessagePosté le: Mer Mai 15, 2024 12:13    Sujet du message: Répondre en citant

Compte tenu des développements historiques concernant les moteurs, je ne crois pas du tout à la possibilité d'une construction précoce de 12Y aux USA. Maintenant, si vous souhaitez continuer cette discussion, faites-la sur un autre fil comme tu l'as suggéré, Archibald.

NTL - LN 161 vs H.75

Épilogue : Retour à Sedan

13 mai : Voici donc ce que le capitaine Accart aurait pu écrire si son groupe, tout comme le reste de l'Armée de l'Air, avait été équipé de Loire-Nieuport 162 lors de l'attaque de Sedan. En rouge les modifications par rapport au texte du livre "Chasseurs du ciel".

Rappel : il est alors en patrouille triple sur le front alors qu'un de ses équipiers vient de rentrer au terrain pour cause de réservoir presque vide.

Nous allons quitter le secteur, quand j'aperçois une nuée d'avions qui arrivent de Belgique vers Sedan. Je me porte à leur rencontre et les identifie bientôt : une quarantaine de bombardier lourds et Junker 87, protégés par deux groupes d'avions de chasse Messerschmidt 110, immédiatement derrière le peloton, et Messerschmidt 109 un peu plus loin et plus haut.
(...)
Je prends de l'altitude en volant vers l'est pour aborder l'ennemi en venant du soleil et profiter de la surprise pour descendre quelques avions à la première passe. (...)
Jusqu'ici, ils n'ont pas l'air de nous déceler, et la surprise va se réaliser. (...) Mais la Flak veille ; à ma gauche éclate une énorme boule de fumée jaune, suivie d'une deuxième. Nous sommes signalés ; en effet, quelques secondes plus tard les chasseurs allemands virent vers nous qui arrivons à leur altitude. (...)
Plein moteur, ma patrouille est montée légèrement plus vite que les deux autres, et, « plus près du bon Dieu » comme dira Marin, est prise à partie la première. J'essaie de la placer derrière un groupe de cinq Me 109 qui tourne à gauche. Nous le rattrapons mais il accélère soudain pour se mettre hors de portée. Nous le suivons en piquant, nous-même poursuivi par un second groupe de cinq qui va arriver sur mes arrières dans un instant ; le dégagement que j'exécute me place le dos tourné à un troisième groupe, et j'en aperçois un quatrième qui pique à la rescousse à moins d'un kilomètre.
Ces diables de Messerschmidt ont une vitesse comparable à la notre mais grimpent moins bien que nous ; ils ont l'air de sortir de partout, mais ont du mal à se dérober quand on réussit à se placer derrière eux. On ne peut toutefois y rester longtemps, car quoi qu'on fasse, ils sont tellement nombreux que rapidement l'un d'eux est dans votre queue et vous menace. À ce jeu, nous parvenons toutefois à en mettre rapidement deux en flamme mais Vr... doit s'évader en plongeant vers le sol, son Nieuport suivi d'un panache blanc. Pas le temps de me perdre en conjecture, cinq Me me prenant au passage, mais mon appareil peut reprendre sur eux une supériorité d'altitude, et est assez rapide pour les tirer de près, et les rafales que je tire de loin ont quelques effets grâce au puissant canon. Eux même n'arrivent pas à toucher mon Nieuport trop mobile.
La patrouille triple de la deuxième escadrille, menée par le lieutenant Dorance, arrivée sur le front sur ces entrefaites, se rue sur les bombardiers sans se préoccuper des Messerschmidt 110 qui les escortent et sa première passe frontale est dévastatrice, deux Heinkel 111 en tête du dispositif sont désemparés et plongent vers le sol. Informée de la situation, notre station radio « Nadia » nous répond bientôt que la troisième escadrille est mise en état d'alerte.
À présent, au niveau des bombardiers aussi, la mêlée est confuse et les passes rapides des Nieuport font des ravages dans les rangs des Heinkel et Junker 87 que les Messerschmidt 110 ne peuvent défendre efficacement, incapables d'évoluer aussi serré que nos chasseurs. Les Heinkel bombardent Sedan un peu au hasard et les Junker 87 ne demandent pas leur reste. Au bout de dix minutes, les Allemands font demi-tour et nous laissons alors la deuxième escadrille les harceler tandis que nous rentrons ravitailler.
Alors que nous sommes sur le chemin du retour, Dorance annonce l'arrivée d'une deuxième vague de bombardiers aussi importante que la première. « Nadia » répond que la patrouille triple de la troisième escadrille décolle bientôt en renfort. Dès notre atterrissage, nous nous ruons pour nous attabler aux soutes à essence et nos mécanos s'activent à réarmer nos chasseurs. Une demi-heure plus tard, nous sommes huit à repartir vers les lignes où les combats continuent.
Nous nous relayons ainsi durant plusieurs heures, épaulés par le I/4 appelé à la rescousse devant l'attaque massive et continue que subissent nos troupes au sol à Sedan.

_________________
« Vi offro fame, sete, marce forzate, battaglia e morte. » « Je vous offre la faim, la soif, la marche forcée, la bataille et la mort. » Giuseppe Garibaldi
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 56, 57, 58
Page 58 sur 58

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com