Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Bouquins en cours, bouquetins qui courent
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 14, 15, 16
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1580

MessagePosté le: Lun Déc 27, 2021 22:35    Sujet du message: Répondre en citant

Chose promise, chose due...Je viens de terminer le "Gamelin" de Max Schiavon.
Avant toute chose je dois dire qu'en réalité je savais assez peu de choses sur le personnage, l'homme de la débâcle, le vaincu de 40 mais en fait rien de plus.  Le futur généralissime est indubitablement un homme brillant doté d'un intellect supérieur, major de Saint Cyr, sorti second de Ecole supérieure de guerre, il fait l'admiration de tous et en particulier des futurs maréchaux Foch et Joffre. En 1914 il est d'ailleurs l'adjoint direct de ce dernier et s'attribuera plus tard la paternité de la contre-offensive de la Marne, vrai ou faux ? Impossible à dire, quand il l'affirmera tous les autres participants seront décédés mais il est certain qu'il aura au moins rédigé les directives du GQG. Au cours du conflit il servira au feu et terminera les opérations à la tête d'une D.I ou il laissera le souvenir d'un remarquable organisateur et tacticien.Après guerre il dirigera les troupes françaises au Levant où il réussira à débloquer le siège d'une garnison assiégée par les druzes. Là pour la première fois une critique marque son parcours, celle formulée par le haut-commissaire de Jouvenel qui considère que cet homme manque de "colonne vertébrale".Républicain, proche des radicaux, il a compris dès 1914 que la fréquentation des milieux politiques est nécessaire à sa carrière, car le général est ambitieux et se sait promis à un grand avenir. En 1931, Weygand quitte son poste de chef d'état major, Gamelin n'est qu'un des candidats mais grâce à l'appui entre autres de Daladier, Herriot et Sarrail Gamelin obtient le poste. Nous avons là le couple terrible Gamelin-Daladier qui mènera la France au désastre.Le nouveau chef d'état major sait analyser les faits et exposer brillamment une situation par contre l'action l'ennuie, prendre une décision, contrôler son application ne l'intéresse pas. Il ne délègue ni n'ordonne, il reste dans un monde intellectuel et louvoie face aux faits. Cette habileté (ou cette lacheté ?) le fait apprécier par les politiques. Si Weygand n'hésitait pas à se heurter aux ministres et particulièrement à Daladier ( ministre de la défense ou président du conseil presque sans interruption durant les années 30 ), Gamelin lui reformule ou va jusqu'à changer radicalement d'avis afin d'être en accord avec le pouvoir civil. Daladier n'est pas stupide et voie les faiblesses de Gamelin mais il est politiquement sur et son intelligence et ses manières episcopales sont commodes. Par exemple, quand le ministre considère en 1935 qu'Hitler n'est pas un problème, le général affirme que la wehrmacht est mal encadrée et pas au niveau de l'armée française.L'homme est prudent, trop prudent, il est hostile à toute intervention étrangère. La France ne peut rien faire lors de l'occupation de la Rhénanie ou de l'Anschluss, l'aide à l'Espagne républicaine ou à la Tchécoslovaquie ne doit pas porter préjudice aux stocks militaires français, Plus tard il traîne des pieds pour aider la Finlande contre l'URSS et déléguera à Darlan l'expédition de Narvik. En fait Gamelin aime le pouvoir mais refuse d'en assumer les risques et n'hésite pas à mentir pour sauver la face. Ce trait de caractère l'amènera à réformer les circuits de commandement de l'armée hérités de Weygand, tout le monde verra que ce système trop complexe aux responsabilités floues ne fonctionne pas, tout le monde le sait mais personne ne s'élève pour le dire. En 1939 il est généralissime mais de fait commande également l'armée de terre, comme le souffrira ce pauvre général Georges qui ne peut choisir ses subordonnés ni modifier l'emplacement d'une division sans l'accord de Gamelin. Nous arrivons ainsi à la fin des années 30, en dépit des exemples espagnols et polonais, il ne croit ni dans l'utilisation tactique de l'aviation ni dans les formations blindées, non lui croit dans le front continu. La France doit s'appuyer sur une ligne défensive s'étendant de la mer du nord à la Suisse qui permettra aux alliés d'attendre 1941. Comme vous le savez dans l'intention de se lier aux forces néerlandaises, il proposera l'option Breda. Tous les grands chefs de l'armée s'opposent à lui mais l'homme ne change pas d'idée car il est rentré dans la tête de l'allemand et sait comment celui-ci procédera .Cette obstination l'amène à repousser les conclusions de deux exercices qui envisagent positivement un passage par les Ardennes ainsi que l'avertissement du vieux Maréchal de Castelnau "Vous allez vous faire éventrer" et pendant ce temps-là Daladier n'écoute aucun avertissement et assure le généralissime de son soutien.Quand les panzers passent la Meuse et percent à Sedan il ne comprend pas, les allemands ne font pas sa guerre! Puis à la réflexion tout cela est de la responsabilité de Georges si les choses se passent mal cela sera de sa faute, lui Gamelin suggère, propose mais n'ordonne pas. Reynaud qui a remplacé Daladier à la présidence du conseil veut remplacer le chef d'état major mais encore une fois Daladier et les radicaux s'y opposent. Alors que le GQG retient les informations ou transforme les faits, Reynaud averti par son conseiller militaire, de Villelume, rencontre Georges et d'autres généraux, joint Pétain et en dépit de l'opposition des radicaux nomme Weygand à sa place. Avant son départ Gamelin rédige un rapport sur la situation qu'il oubliera de remettre à Weygand et préconisera une attaque menée par des divisions blindées sur les flancs  de l'attaque allemande. Évidemment qu'aucune formation ne soit disponible ne l'intéresse pas puisque cela relève de la responsabilité de Georges.En résumé le mauvais homme au mauvais endroit, Gamelin aurait été un parfait chef d'etat major, un excellent ambassadeur mais pas un chef de guerre mais voyez-vous pour moi les véritables responsables du désastre sont les politiques de la 3eme république et en particulier les radicaux qui écartent Weygand ou bien oublient Georges pour nommer et conserver Gamelin, brillant mais "sans colonne vertébrale".
_________________
"- Tous les allemands ne sont pas nazis, monsieur !
- Oui, je connais cette théorie, oui."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 5081

MessagePosté le: Mer Déc 29, 2021 19:55    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
cet homme manque de "colonne vertébrale"


Donc c'était bien un mollusque (désolé !)
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 14, 15, 16
Page 16 sur 16

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com