Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Ligne de front, Los! & autres magazines
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3880
Localisation: Tours

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2019 10:44    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
Je vais devoir défendre Los qui fait quand même régulièrement des beaux papiers sur la MN ou sur des mineurs. Je me rappelle leur couverture sur le Viribus Unitis.



Pareil pour moi! Los à fait souffler un vrai vent de fraicheur dans le domaine de la guerre navale et son histoire. Et si les "poids lourds "historiques" du secteur sont le plus souvent mis en avant, ils sortent des articles très variés qui vont de l'antiquité au contemporain. Quand aux autres publications de Caraktère, si la naziland et la stalinie dominent, c'est surtout pour un motif d'ordre commercial car il n'y a pas vraiment de fascination. Les crimes commis par les uns et les autres n'est jamais éludé, et notamment pour l'évolution historique de la question.,
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4995
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2019 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

J'ajouterai même qu'il y a eu des papiers très courageux soulignant l'implication de Donitz ou de Lutjens dans le régime ... On a trop souvent tendance à mettre de côté la KM pour en faire une arme purement technique et pas politisé.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merlock



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 1507

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2019 10:49    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
J'ajouterai même qu'il y a eu des papiers très courageux soulignant l'implication de Donitz ou de Lutjens dans le régime ...


Il y a justement un (très bon) article sur Lutjens dans le dernier numéru de LOS!

Je précise que je suis très fan de LOS! (je les ai presque tous) et j'aime vraiment les Hors-séries...
_________________
"Le journalisme moderne... justifie son existence grâce au grand principe darwinien de la survivance du plus vulgaire." (Oscar Wilde).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1161
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2019 11:44    Sujet du message: Répondre en citant

Si je ne suis pas, comme Merlock, fan de "Los!" (et d'"Aérojournal",) mais lecteur assidu de ces deux publications, je trouve qu'il y a depuis quelque temps du laisser-aller dans les deux (pour les autres titres, je n'ai pas assez d'éléments). Outre que le site est en retard sur les sorties - avec de belles bévues- et nonobstant le fait qu'aucun des rédacteurs d'articles ne fait la différence entre "un raz de marée" et "voler au ras (des flots, des toits...)" (l'expression est heureusement absente ce coup-ci) florilège du dernier numéro d'Aérojournal (le 71) :


p7, oubli de "se" : " ...permettent aux équipage de familiariser avec..." Bon, une fois, ça arrive, la faute au stagiaire.
P 7, 2 autres erreurs que je vous laisse découvrir.
p 22 : si les archives de précisent qu'il faut attendre... : de ?
p 33...
Des bricoles, direz vous. Soit. Mais ajoutez-y, dans d'autres numéros, des inversions de légendes (gênant que ce soit au lecteur d'y remédier, à moins que ce ne soit une espèce de "quiz" non formulé); des notes de renvois.. à rien, on en viendrait à douter de la véracité et de la pertinence de tout le reste : si ce qui est légendé "Me 109" est, ce me semble, un FW 190, l'appareil du cliché suivant appartient-il bien au 5./JG 11, par exemple ?
Voilà, c'était l'heure du coup de sang.
Bref, j'avais pensé m'abonner, pour le côté pratique de la chose, mais je préfère l'emprunter, c'est moins risqué.
_________________
Timeo danaos et dona ferentes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2794
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Mar Juil 02, 2019 12:52    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
J'ajouterai même qu'il y a eu des papiers très courageux soulignant l'implication de Donitz ou de Lutjens dans le régime ... On a trop souvent tendance à mettre de côté la KM pour en faire une arme purement technique et pas politisé.


Bien sur, les amiraux allemands de l'époque n'étaient pas des anges, et certainement pas des anti-nazis, mais les marins allemands ne se distinguaient probablement pas beaucoup de leurs confrères des autres pays. Par nature, la marine est éloignée des lieux de pouvoir. On voit rarement la marine d'un pays fomenter un coup d'etat, et un amiral devenir dictateur. Pour un amiral politisé, un Darlan ou un Horthy, il y a des dizaines de généraux.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merlock



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 1507

MessagePosté le: Dim Fév 07, 2021 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Présentation un peu tardive d’un petit arrivage de chez Caraktère :

Los! Hors-série n°25
Les grandes marines de la seconde guerre mondiale
La Royal Navy


Après les (très bons) hors-séries consacrés à l’US Navy(n°16), la Marine impériale japonaise(n°19) et la Kriegsmarine (n°22), LOS! Nous présente la marine britannique avant et pendant la seconde guerre mondiale.



Je l’ai acheté à sa sortie il a déjà quelques semaines mais je n’ai eu le temps d’y mettre le nez que récemment

Disons le clairement, c’est du très bon boulot. On a vraiment un panorama très bien fait de la situation générale de la Royal Navy entre les deux guerre : c’est une une marine vieillissante (pour les cuirassés) qui commence à vivre sur son passé et a perdu sa "dynamique" d'avant-guerre mais qui reste la première en Europe et garde une véritable vision stratégique de son rôle et de ses responsabilités, le tout servi par des équipages remarquables pour lutter à la fois contre les Allemands, les Italiens et les Japonais, avant l'irruption tardive de l'US Navy.

Pour un format magazine contraint (112 pages), c’est excellent ! Le texte est assez dense, l'iconographie est riche et les profils couleurs et 3D qui sont la "marque de fabrique" de Caraktère sont bien là (HMS Hood, HMS Glorious, HMS Rodney)

Le sommaire est d’ailleurs assez éloquent, beaucoup de chapitres, forcément très brefs (petite dizaine de pages) :

1. Introduction générale
2. La Royal Navy dans l’entre-deux-guerres
3. Une troisième sorte d’hommes (les marins)
4. Battle Fleet
HMS Hood (3D)
5. Une primauté changeante (transition au porte-avions)
HMS Glorious (3D)
6. Silent Service (sous-marins)
HMS Rodney (3D)
7. Chiens de berger (escorteurs)
8. Petit mais costaud (forces côtières)
9. L’ennemi insidieux (les mines)
10. Maîtres des plages (forces amphibies)
11. Le dernier et les premiers (opérations)
12. Le retour à la paix

Bien sûr un tel panorama est forcément succinct et le spécialiste de la question n’y apprendra que peu. Par contre c’est un remarquable document de synthèse sur la question, facile à consulter et bien agencé.

D’une manière générale les LOS ! hors-série sont de très bonne qualité (j’en possède un certain nombre), ceux sur la Marine japonaise et allemande valent le coup également. J’ai été un peu déçu par celui sur l’US Navy car le sujet est trop gros pour un seul numéro (il aurait fallu faire en 2 parties : une sur l’avant-guerre, une sur Pearl Harbor et après).

J’espère que nous aurons d’autre hors-série de ce genre et de cette qualité, si Caraktère veut bien nous en produire sur les marines italiennes, français et néerlandaises (qui l’on oublie tout le temps et injustement) qui soient de ce calibre, alors je les achèterais sans hésiter !
_________________
"Le journalisme moderne... justifie son existence grâce au grand principe darwinien de la survivance du plus vulgaire." (Oscar Wilde).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merlock



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 1507

MessagePosté le: Mar Aoû 31, 2021 13:36    Sujet du message: Répondre en citant

Alors je signale la sortie de :

Ligne de Front Hors-série n°43
L'Espagne en Guerre
De la Guerre Civile au Front de l'Est




Présentation éditeur :

Citation:
La guerre civile espagnole véhicule depuis plus de 85 ans de nombreuses images d’Épinal. Décrit comme la répétition générale de la Seconde Guerre mondiale ou comme le symbole de l’affrontement entre les idéologies fascistes et communistes, le conflit espagnol est évidemment bien plus complexe.

S’attardant sur les opérations militaires, ce Hors-Série ne laisse pas pour autant de côté les enjeux politiques et internationaux de cette guerre qui aura vu des exactions être commises de part et d’autre du front. L’aide étrangère est ici relativisée, avec en particulier les cas de la Légion Condor, du corps expéditionnaire italien et des Brigades internationales. L’ensemble des affrontements, depuis le soulèvement des nationalistes jusqu’à la défaite des républicains, est abordé dans ce numéro haut en couleur.

Celui-ci se termine par un tableau de la place de l’Espagne et des Espagnols durant la Seconde Guerre mondiale : le combat entre républicains et nationalistes continue, avec l’engagement des premiers dans l’Armée Rouge et la Résistance française, et la participation des seconds au conflit germano-soviétique au travers de la division « Azul ».

Il était grand temps de se pencher sur le rôle essentiel joué par l’Espagne entre 1936 et 1945. Ligne de Front l’a fait !


Alors je l’ai lu et, globalement, la présentation ci-dessus est tout à fait représentative du contenu.

Le sommaire se découpe en 4 Chapitres :
1- El "Alzamiento" (20 pages) (le "Soulèvement"), présente la situation politique économique et sociale de l’Espagne avant la guerre civile. Puis il présente brièvement les plans et préparatifs des conjurés et le déclenchement de l’insurrection le 17 juillet 1936. Suivent les réactions du gouvernement légal et les premières interventions extérieures dans le conflit.
2- Batailles pour Madrid (28 pages), présente l’échec des rebelles à prendre la capitale et la mise en place des belligérants dans une situation qui durera trois ans, l’arrivée des Brigades internationale… etc.
3- La guerre d’usure (26 pages) est un résumé des diverses phases de la guerre qui devient à ce stade un conflit tout à fait conventionnel entre deux armées constituées autour d’une ligne de front et comment les "Franquistes" (comme on les appelle à partir du 30 septembre 1936) reprennent l’initiative puis le dessus.
4- La paix dans la guerre (29 pages), présente l’après-guerre d’Espagne et ses conséquences. C’est notable car cette phase de la Guerre d’Espagne est souvent ignorée ou laissée dans l’ombre, or elle est fondamentale pour comprendre pourquoi l’Espagne est restée neutre dans la 2e guerre mondiale et pourquoi le régime a tenu jusqu’à, la mort de Franco en 1975.

Comme il s’agit du magazine "Ligne de Front", on s’intéresse majoritairement aux opérations militaires, avec des organigrammes (très –trop ?) sommaires des unités combattantes et quelques profils d’avions et de blindés. Curieuse omission : il n’y a aucune illustration couleur des uniformes des combattants alors que la guerre d’Espagne fut sans doute la dernière "grande guerre d'infanterie" avant l’arrivée de la guerre mécanisée un an plus tard…

Reste que l’aspect politique de la situation, n’est pas oublié et l’on note que si la République était fractionnée en entités politiques concurrente et parfois antagonistes, les forces rebelles ne sont pas beaucoup plus homogènes au départ, entre les fascistes de la "Phalange", les "Requetès" (milice ultra-catholique) et les conservateurs "traditionnels" anti-communistes ; mais Franco eu l’autorité nécessaire pour en faire une force unifiée et cohérente, ce que ses adversaires ne surent pas faire.
Sans pour autant renvoyer les adversaires dos à dos (la République restait légitimement élue), le magazine n’élude pas l’état de haine réciproque entre les factions (jusqu’au sein des familles), dont chacune se considère comme seule légitime, et les exactions commises par les deux camps au cours du conflit.
S’ajoutent des encadrés sur tels ou tel aspect du conflit : participation étrangère, livraison de matériel militaire… etc.

Il est clair qu’un magazine de 98 pages est un format trop juste pour traiter dans le détail un conflit de trois ans, mais ce Hors-série réussit à en présenter une synthèse remarquable qui peut servir de base de départ à quiconque s’intéresse au sujet. Par la suite je recommande toujours l’œuvre monumentale (1.056 pages) "La guerre d'Espagne Juillet 1936-Mars 1939" par Hugh THOMAS (2009), Édition "Bouquins".

Enfin, même si le nombre de coquille et des fautes de français demeure gênant, je constate qu’il n’est pas aussi horrible que l’épouvantable (à ce sujet) numéro consacré à Patton qui en devenait presque illisible…

Note : 4/5 –mérite d’être acheté.
_________________
"Le journalisme moderne... justifie son existence grâce au grand principe darwinien de la survivance du plus vulgaire." (Oscar Wilde).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1556

MessagePosté le: Jeu Sep 16, 2021 17:37    Sujet du message: Répondre en citant

Merlock a écrit:
Curieuse omission : il n’y a aucune illustration couleur des uniformes des combattants alors que la guerre d’Espagne fut sans doute la dernière "grande guerre d'infanterie" avant l’arrivée de la guerre mécanisée un an plus tard…





Pour faire plaisir à Merlock et reparer cet impardonnable oubli voici deux liens avec d'excellentes photos mais dont les légendes sont en ibère... Laughing

https://primera-linea.es/uniformes-recreacion/
http://memoriasdelaguerracivil.blogspot.com/2010/10/galeria-fotografica-de-uniformes-madrid.html
_________________
"- Tous les allemands ne sont pas nazis, monsieur !
- Oui, je connais cette théorie, oui."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com