Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La fin du Musashi
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4841
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 10:59    Sujet du message: Répondre en citant

Oui et non ... Dans un contexte de réarmement des FJAD face à la Chine, il y a clairement une offensive de communication destinée à "effacer" le traumatisme de la guerre ancré dans l'opinion japonaise à grand coup de spot de pub, mascottes et tierces ...

Faut que je retrouve ce papier ..
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2714
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 11:10    Sujet du message: Répondre en citant

Au Japon, l’armée n’est pas très populaire. Nettement moins qu’en Europe, et certainement qu’aux USA. Comme a peu près partout, elle a la réputation d’attirer les fonds de tiroir de la société, mais en plus, elle peine a attirer les jeunes gens qui ont des aspirations techniques, qui dans d’autres pays voient en un engagement l’opportunité de faire des études gratuites et d’acquérir une première expérience professionnelle. Pourtant, la solde est plutôt élevée, les conditions de travail assez bonnes, le matériel au top, … Il semble donc assez avéré que la 2e GM a sérieusement émoussé les vertus martiales ancestrales chez ces deux peuples fautifs : les Teutons et les Nippons.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3952
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 16:00    Sujet du message: Répondre en citant

Joukov6 a écrit:
Ben justement le truc c'est que là on ne s'étripe pas, le synopsis de l'animé c'est que suite à une montée des eaux globales la marine est devenu extrêmement importante, et les navires que l'on voit ne font pas partie d'une force militaire mais sont en réalité une force de police/garde-côté/premier secours (et je crois même qu'elle est internationale). En plus les navires n'ont pas d'obus "réel", leur rôle n'est absolument pas de faire la guerre.

En gros comme la Force d'Autodéfense quoi...


Joukov6 a écrit:
Déjà la jeunesse nippone n'est pas spécialement docile

Ben voyons ! C'est universellement reconnu, la jeunesse nippone est composée d'une masse indécrottable d'irréductibles insoumis, iconoclastes et, disons le tout de suite, dangereusement révolutionnaires...


Joukov6 a écrit:
Et pas mal d'animés/mangas centrés sur la guerre donne une vision négatives de cette dernière, 86, Space Battleship Yamato 2199, Gate - Thus the JSDF Fought There!, … ne cachent rien de ce qu'est la guerre, et qu'il vaut mieux chercher une autre solution.

Mouais... Ça doit se trouver (dans la masse forcément).

Mais le tout noyé dans une foultitude de shonens célébrant le combat à outrance jusqu'au sacrifice ultime, sacrifice qui ne survient que rarement, on va pas tout de suite tuer la poule aux œufs d'or, mais qui le plus souvent était pourtant supposé survenir à chaque combat ou presque...


Joukov6 a écrit:
Mouais, c'est oublier un élément essentiel. Dans le reste du monde les mangas/animés sont une niche pour une minorité de gens, mais au Japon le manga fait partie intégrante de la société japonaise, c'est quelque chose qui est partagé par tout le monde. Les magasins qui vendent des mangas au Japon sont bien plus grands que beaucoup de librairie en France, et à l'intérieur vous y trouverez toute la société japonaise, des écoliers, des collégiens, des lycéens, des jeunes adultes, des vieux, des hommes, des femmes, … parce que le manga ce n'est pas pour les enfants, le manga c'est un média qui parle à tout le monde.

Mouais.

Ma femme et ma fille sont collectionneuses de figurines nippones de mangas et animés. À cause d'elles j'ai eu à passer pas mal de temps dans les boutiques spécialisées (à Tokyo, of course, mais aussi à Kyoto, Osaka et Hiroshima) et j'ai pu me faire une idée assez claire de ce qu'est le public indigènes dans ces domaines.


Pour dix jeunes hommes et/ou adolescents mâles arpentant ces rayonnages ont trouve tout au plus deux filles du même age et un vieux (disons plus de trente ans au moins).

Les jeunes hommes se concentrent essentiellement sur les shonens avec leur perpétuelle apologie du combat et de l'abnégation. Les filles sur les shojos (magie pour midinettes) mais surtout les yaoïs (romance sur l'homosexualité masculine). Les vieux sur les magical girls et tout ce qui peut leur permettre de fantasmer sur des gamines aussi prépubères que possibles.


Après je ne dis pas qu'il n'y a pas d'avantage de diversité. Mais quand on voit la taille des rayonnages, on voit clairement qu'il reprend grosso-modo les catégorie que je viens de citer en proportion de la population qui semble les apprécier comme je viens de l'indiquer.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pendjari



Inscrit le: 06 Juin 2018
Messages: 445
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 17:27    Sujet du message: Répondre en citant

Hello !

De retour après quelques mois de silence, ce dont je m'excuse... pas tant pour n'avoir pas posté de blagounettes mais j'avais un coloriage à faire et, rien, que dalle, wallou, makkache.

ENFIN, là, libéré - délivré, je peux me reconnecter.

J'ai bien aimé l'anime, c'est rigolo comme tout ces donzelles bagarreuses à souhaits Very Happy

Sinon, ça va vous ?
_________________
"J'ai glissé Chef !"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4841
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 17:46    Sujet du message: Répondre en citant

Ca va - tu dis que tu avais un coloriage à faire ???? Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pendjari



Inscrit le: 06 Juin 2018
Messages: 445
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 17:50    Sujet du message: Répondre en citant

Ouais, le fiston du Duce qui s'est planté lors d'un essai d'avion... tu vois, je m'en souviens The Coon Razz

Mais, franchement, j'avais tellement d'autres trucs à gérer que je n'ai pas pris le temps pour rédiger. Toutefois, je suis resté lecteur assidu de tous les topics du forum.

ET QUEL BOULOT POUR LE FRONT RUSSE MON AMI !!! Bravo, tu auras bien mérité du Parti, une Chapka en poils de renard blanc sera ta juste récompense, ainsi que l'Ordre du Drapeau Rouge, cela s'entend.
_________________
"J'ai glissé Chef !"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4841
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 18:05    Sujet du message: Répondre en citant

Spassiba !
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joukov6



Inscrit le: 29 Mar 2010
Messages: 302
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 18:28    Sujet du message: Répondre en citant

Imberator a écrit:
En gros comme la Force d'Autodéfense quoi...

Ah, donc les JSDF ne sont constituées que de femme et leur équipement c'est pour faire du airsoft? Non parce que si ce n'est pas le cas alors ça n'a rien à voir avec l'animé.

Imberator a écrit:
Ben voyons ! C'est universellement reconnu, la jeunesse nippone est composée d'une masse indécrottable d'irréductibles insoumis, iconoclastes et, disons le tout de suite, dangereusement révolutionnaires...

Et c'est un magnifique homme de paille!


Oui parce que ce n'est pas parce qu'on est pas docile qu'on est un révolutionnaire, sinon en plus de l'homme de paille on est également face à un faux dilemme.


Imberator a écrit:
Mais le tout noyé dans une foultitude de shonens célébrant le combat à outrance jusqu'au sacrifice ultime, sacrifice qui ne survient que rarement, on va pas tout de suite tuer la poule aux œufs d'or, mais qui le plus souvent était pourtant supposé survenir à chaque combat ou presque...

Ben non. Déjà une grosse partie des shonens sont autour du sport (et là on a tout ce qu'on veut, tennis, football, rugby, sumo, kabaddi, badminton, basket, vélo, escalade …), il y a également une bonne partie qui est basée sur l'humour (genre Kyōkai no Rinne, Saiki Kusuo no Psi Nan ou Kono subarashii sekai ni shukufuku o!), on est loin d'être noyé par le shonen de combat.
Et même dans le shonen de combat il y a des sous-genres, Dragon Ball, World Trigger et Kimetsu no Yaiba sont des shonens de combat, mais leurs histoires, leurs protagonistes, leurs enjeux et leurs buts sont très différents.

En plus c'est rare de se retrouver avec un manga qui montre des combats juste pour le combat, le combat n'est pas un but, c'est un moyen. Un moyen pour le protagoniste d'atteindre son but (dans Kimetsu no Yaiba Tanjiro veut soigner sa sœur, malheureusement ça passe par la chasse aux démons, mais s'il pouvait faire sans, voire cohabiter avec les démons, cela ne le dérangerait pas), mais c'est également un moyen pour le mangaka de raconter quelque chose, le courage, l'amitié, la rédemption, …
Quant au sacrifice c'est toujours montré comme quelque chose de négatif, une solution extrême qu'on n'est contraint de prendre parce qu'on a fait une erreur, parce qu'on a été trop arrogant, parce qu'on n'a pas été assez fort. Avan contre Hadlar, Son Goku contre Cell, Rengoku contre Akaza, ils se sont sacrifiés parce qu'ils devaient, parce que l'alternative aurait été bien pire, et même si leur sacrifice fut montré avec beaucoup de pathos on voit très clairement que pour ceux qui y ont assisté ce fut un échec, une faute, qu'ils devront faire mieux pour que ce genre de situation n'arrivent plus.

En plus aujourd'hui les shonens se diversifient, jouent avec leurs codes ou en prennent le contre-pied. Des titres comme One punch man, Dr Stone ou Chainsaw man changent pas mal des classiques.


Imberator a écrit:
Ma femme et ma fille sont collectionneuses de figurines nippones de mangas et animés. À cause d'elles j'ai eu à passer pas mal de temps dans les boutiques spécialisées (à Tokyo, of course, mais aussi à Kyoto, Osaka et Hiroshima) et j'ai pu me faire une idée assez claire de ce qu'est le public indigènes dans ces domaines.

Moi je parle de librairie, pas de boutiques de figurines.
_________________
Le Lion de l'Orgueil ne connait ni rivaux ni égaux. Il trône seul au sommet de l'Univers.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Pendjari



Inscrit le: 06 Juin 2018
Messages: 445
Localisation: Nantes

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 19:02    Sujet du message: Répondre en citant

Maréchal Joukov, je suis relativement profane en matière de Manga, bien qu'il m'arrive d'en lire ("LEs Gouttes de Dieu", "Ikigami") mais, récemment, j'ai lu les neuf volumes de "Peleilu - Guernica in Paradise" et j'ai trouvé que cela montrait bien la guerre telle que vue côté Japonais.

Pas de pathos, juste une bataille à hauteur d'hommes, des sacrifices mais consentis, voire presque obligés pour respecter le (psuedo) code du Bushido, des interrogations sur le bien-fondés, non de la guerre elle-même, mais de l'intérêt de se faire tuer sur place plutôt que de se rendre... pas mal, de mon point de vue.
_________________
"J'ai glissé Chef !"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3952
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Mer Juin 02, 2021 20:07    Sujet du message: Répondre en citant

Joukov6 a écrit:
Imberator a écrit:
En gros comme la Force d'Autodéfense quoi...

Ah, donc les JSDF ne sont constituées que de femme et leur équipement c'est pour faire du airsoft? Non parce que si ce n'est pas le cas alors ça n'a rien à voir avec l'animé.

Précisément. Les deux sont supposées complètement pacifiques et inoffensives et sont pourtant tout le contraire si on y regarde bien.


Joukov6 a écrit:
Imberator a écrit:
Ben voyons ! C'est universellement reconnu, la jeunesse nippone est composée d'une masse indécrottable d'irréductibles insoumis, iconoclastes et, disons le tout de suite, dangereusement révolutionnaires...

Oui parce que ce n'est pas parce qu'on est pas docile qu'on est un révolutionnaire, sinon en plus de l'homme de paille on est également face à un faux dilemme.

Si tu n'avais pas capté, révolutionnaire c'était ironique. Par contre, question docilité, la jeunesse nippone est bel et bien dans ce qui se fait de mieux sur la planète.


Joukov6 a écrit:
Imberator a écrit:
Mais le tout noyé dans une foultitude de shonens célébrant le combat à outrance jusqu'au sacrifice ultime, sacrifice qui ne survient que rarement, on va pas tout de suite tuer la poule aux œufs d'or, mais qui le plus souvent était pourtant supposé survenir à chaque combat ou presque...

Ben non. Déjà une grosse partie des shonens sont autour du sport

Métaphores mêmes pas discrètes des vertus du combat que tout cela.


Joukov6 a écrit:
il y a également une bonne partie qui est basée sur l'humour (genre Kyōkai no Rinne, Saiki Kusuo no Psi Nan ou Kono subarashii sekai ni shukufuku o!), on est loin d'être noyé par le shonen de combat.

Je le répète, je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas de diversité. Par contre, j'insiste, SI le shonen de baston domine très largement.


Joukov6 a écrit:
En plus c'est rare de se retrouver avec un manga qui montre des combats juste pour le combat, le combat n'est pas un but, c'est un moyen.

Comme la guerre.


Joukov6 a écrit:
Quant au sacrifice c'est toujours montré comme quelque chose de négatif, une solution extrême qu'on n'est contraint de prendre parce qu'on a fait une erreur, parce qu'on a été trop arrogant, parce qu'on n'a pas été assez fort.

Tout le contraire en fait. Comme au temps béni des fameuses charges banzaï, le sacrifice sert à conclure le combat, si possible victorieusement, tout au moins "honorablement" selon les critères locaux.


Joukov6 a écrit:
Avan contre Hadlar, Son Goku contre Cell, Rengoku contre Akaza, ils se sont sacrifiés parce qu'ils devaient, parce que l'alternative aurait été bien pire, et même si leur sacrifice fut montré avec beaucoup de pathos on voit très clairement que pour ceux qui y ont assisté ce fut un échec, une faute, qu'ils devront faire mieux pour que ce genre de situation n'arrivent plus.

Donner l’exemple pour inciter les héritiers de faire mieux, sans doute. Mais le sens du sacrifice est fondamentalement érigé en valeur ultime du combattant, comme pendant la guerre.


Joukov6 a écrit:
En plus aujourd'hui les shonens se diversifient, jouent avec leurs codes ou en prennent le contre-pied. Des titres comme One punch man, Dr Stone ou Chainsaw man changent pas mal des classiques.

Populaires, certes. Mais ils restent de fait marginaux dans la masse de ce qui est produit.


Joukov6 a écrit:
Imberator a écrit:
Ma femme et ma fille sont collectionneuses de figurines nippones de mangas et animés. À cause d'elles j'ai eu à passer pas mal de temps dans les boutiques spécialisées (à Tokyo, of course, mais aussi à Kyoto, Osaka et Hiroshima) et j'ai pu me faire une idée assez claire de ce qu'est le public indigènes dans ces domaines.

Moi je parle de librairie, pas de boutiques de figurines.

J'ai du faire les deux figure toi, et beaucoup étaient mixtes. Et tout ce que j'ai écrit, tant sur la population qu'on y rencontre que sur l'espace accordé aux différents genres dans les rayonnages, se vérifie partout ou je suis passé (Et, crois-moi, j'en ai mangé !).
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com