Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Uchronie Jaurès assassinat
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
ChtiJef



Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 536
Localisation: Du côté de Clochemerle

MessagePosté le: Dim Mai 23, 2021 15:42    Sujet du message: Répondre en citant

Il existe vers 1900 un officier qui tranche singulièrement avec le portrait (un peu caricatural quand même) des chefs de notre armée dressé par Anaxagore.
Professeur de tactique appliquée de l'infanterie à l’École de Guerre, il ose qualifier le dernier manuel paru "d'école de la boucherie", assène que "le feu tue", qu'un officier doit observer ce qui se passe dans le monde (militaire) qui l'entoure, que toute bonne idée, même venant de l'ennemi, est bonne à prendre.
Il est en 1900 détaché à l’École normale de tir de Châlons pour en réformer les doctrines. Hélas, il tombe sur une école de sourds...
En 1912, il est envoyé en mission en Belgique pour y étudier la défense de la France en cas de violation de neutralité et d'invasion par l’armée allemande...
Appliquant ses principes durant l'été 14, il retraite et contre-attaque (dans le cadre de la bataille de la Marne) intelligemment, sans trop de casse, ce qui lui vaut une (ultime, il n'ira pas au-delà) promotion au grade de général de division et se fera très vite une réputation d'économie du sang (quelque peu exagérée : il ordonnera qu'on jette par-dessus le parapet des tranchées, ficelés comme des saucissons, les soldats suspects de mutilation volontaire..) Mais en fait, constatant que l'Allemagne compte 60 millions d'habitants et la France 40, il est surtout soucieux de ne pas aggraver notre infériorité numérique.
Son nom ?
Philippe Pétain...
_________________
la violence est le dernier refuge de l'incompétence. Isaac Asimov
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7722

MessagePosté le: Dim Mai 23, 2021 15:52    Sujet du message: Répondre en citant

Je le savais.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1539

MessagePosté le: Dim Mai 23, 2021 17:54    Sujet du message: Répondre en citant

Cela nous eloigne encore une fois de Jaures mais au sujet de Petain le destin de cet homme est assez incroyable.
Début août 1914 : colonel de 58 ans pas vraiment une carrière époustouflante
31 août 1914 :général de brigade
14 septembre 1914 : général de division
20 octobre 1914 général de corps d'armée.

Imaginez une nouvelle uchronie, début 1914 le colonel Pétain chute de cheval, la blessure est grave et il perd l'usage d'une jambe (OTL il a evité de justesse l'amputation ) à la suite de quoi il est radié des cadres de l'armée.
Vingt-six ans plus tard y aurait-il un NEF?
Think
_________________
"- Tous les allemands ne sont pas nazis, monsieur !
- Oui, je connais cette théorie, oui."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
frere brun



Inscrit le: 27 Déc 2011
Messages: 55
Localisation: Carcassonne

MessagePosté le: Mar Mai 25, 2021 10:55    Sujet du message: Répondre en citant

Sur l'attitude de Jaurés, n'oublions pas comme rappelez supra que son frère était officier de marine, mais aussi que son fils unique fut tué comme officier subalterne.

Loin de la mythologie qui en fit après 1920 (tiens comme par hasard) une icone du pacifisme, à des fins exclusivement interne à l'histoire de la scission de la SFIO, il y a de fortes chances que Jaurés se serait relié à l'Union sacrée, peut être au prix de quelque contorsion idéologique mais il n'aurait pu s'écarter de l'élan patriotique : prenons par ex les carnets de Barthas : celui ci part à la guerre loin de la fleur au fusil et avec une grande résignation mais on sent quand même l'élan du peuple :
"...cette annonce, à ma grande stupeur, souleva plus d'enthousiasme que de désolation, ...."
"Et chacun de faire avec fièvre ses préparatifs de départ comme si vraiment on eut craint d'arriver après que la victoire soit chose faite ..."
"Il n'y eut plu d'adversaires politiques, insultes, injures, haines, tout fut oublié. Le premier effet de la guerre était d'accomplir un miracle, celui de la paix, de la concorde, de la réconciliation entre des gens qui s'exécraient."

On voit mal un Jaurés y échapper.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1539

MessagePosté le: Mar Mai 25, 2021 11:42    Sujet du message: Répondre en citant

frere brun a écrit:
Sur l'attitude de Jaurés, n'oublions pas comme rappelez supra que son frère était officier de marine, mais aussi que son fils unique fut tué comme officier subalterne.

Loin de la mythologie qui en fit après 1920 (tiens comme par hasard) une icone du pacifisme, à des fins exclusivement interne à l'histoire de la scission de la SFIO, il y a de fortes chances que Jaurés se serait relié à l'Union sacrée, peut être au prix de quelque contorsion idéologique mais il n'aurait pu s'écarter de l'élan patriotique : prenons par ex les carnets de Barthas : celui ci part à la guerre loin de la fleur au fusil et avec une grande résignation mais on sent quand même l'élan du peuple :
"...cette annonce, à ma grande stupeur, souleva plus d'enthousiasme que de désolation, ...."
"Et chacun de faire avec fièvre ses préparatifs de départ comme si vraiment on eut craint d'arriver après que la victoire soit chose faite ..."
"Il n'y eut plu d'adversaires politiques, insultes, injures, haines, tout fut oublié. Le premier effet de la guerre était d'accomplir un miracle, celui de la paix, de la concorde, de la réconciliation entre des gens qui s'exécraient."

On voit mal un Jaurés y échapper.


Les carnets de Barthas quel texte !
Pour en revenir à Jaures je pense moi aussi qu'il se serait rallié à l'Union sacrée, même Guesde l'a fait.
Par curiosité j'ai regardé qui s'y est opposé, à cette occasion j'ai découvert wikirouge... dont la ligne politique est communiste révolutionnaire.
Les opposants furent peu nombreux, aucun parti ou syndicat ne se rangea dans une opposition ferme à la guerre, même la CGT refusa d'appeler à la grève générale. Il semble que le refus de l ́union sacrée se soit limitee à des cas individuels
- Pierre Monatte qui dirigeait la Vie Ouvrière, l'organe de la CGT  
- Alfred Rosmer, rédacteur à la Vie Ouvrière.  Il organisera la diffusion clandestine en France d'« Au-dessus de la mêlée » publié en Suisse par Romain Rolland et participera à la conférence de Zimmerwald.

Marrant quand même ce Wikirouge... Wink
_________________
"- Tous les allemands ne sont pas nazis, monsieur !
- Oui, je connais cette théorie, oui."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1539

MessagePosté le: Mar Mai 25, 2021 15:12    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai oublié
https://wikirouge.net/Wikirouge:%C3%80_propos
_________________
"- Tous les allemands ne sont pas nazis, monsieur !
- Oui, je connais cette théorie, oui."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ChtiJef



Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 536
Localisation: Du côté de Clochemerle

MessagePosté le: Jeu Mai 27, 2021 18:29    Sujet du message: Répondre en citant

requesens a écrit:
Cela nous eloigne encore une fois de Jaures mais au sujet de Petain le destin de cet homme est assez incroyable.
Début août 1914 : colonel de 58 ans pas vraiment une carrière époustouflante
31 août 1914 :général de brigade
14 septembre 1914 : général de division
20 octobre 1914 général de corps d'armée.

Plus précisément :
10 septembre 1914 : général de division à titre temporaire
20 octobre 1914 : Commandant le 33ème corps d'armée (10ème Armée)
20 avril 1915 : général de division à titre définitif
22 juin 1915 : Commandant la 2ème Armée
2 août 1915 : Adjoint au général commandant le Groupe d'armées du Centre
25 février 1916 : Commandant la 2ème Armée (Verdun)
1er mai 1916 : Commandant le Groupe d'armées du Centre (Verdun)
12 décembre 1916 : Commandant le Groupe d'armées du Nord et du Nord-Est (Châlons)
29 avril 1917 : Chef d'Etat-Major général
15 mai 1917 : Commandant en chef des armées du Nord et du Nord-Est (ce qui revient à commandement de toutes les troupes françaises combattant sur le sol national)
19 novembre 1918 : maréchal de France..
Ce récapitulatif est repris mot à mot du tableau "Grades, distinctions et fonctions de PP de 1914 à 1918" p.110 - 111 du Pétain de B. Vergez-Chaignon, qui, je suppose, a soigneusement vérifié les états de service de l'intéressé.
On peut s'étonner qu'il ne mentionne aucune promotion au-dessus du grade de général de division, alors que les fonctions vont jusqu'au commandement en chef. Mais apparemment, c'est le cas. L'Armée française est parfois vraiment curieuse... Rolling Eyes Rolling Eyes

Pour en revenir à Jaurès, cette citation tirée de sa thèse (1889) sur les origines du socialisme allemand : "Celui qui renouvelle le ciel rénove la terre."
Le "celui" est Martin Luther.
On peut en conclure que Jaurès n'est pas hostile en soi à la religion...
_________________
la violence est le dernier refuge de l'incompétence. Isaac Asimov
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finen



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1457

MessagePosté le: Jeu Mai 27, 2021 23:13    Sujet du message: Répondre en citant

ChtiJef a écrit:
On peut s'étonner qu'il ne mentionne aucune promotion au-dessus du grade de général de division, alors que les fonctions vont jusqu'au commandement en chef. Mais apparemment, c'est le cas. L'Armée française est parfois vraiment curieuse... Rolling Eyes Rolling Eyes


Il n'y a pas à s'étonner puisqu'il n'existe pas de promotion au delà du grade de général de division!

Au delà, ce sont des appellations ou une dignité (le maréchalat).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7722

MessagePosté le: Ven Mai 28, 2021 09:25    Sujet du message: Répondre en citant

Finen: dans les pays anglo-saxon, et en Allemagne (il me semble) il existe plusieurs grades au-dessus de général de division. Mais il est assez logique que la France qui a créé le système divisionnaire (Maurice de saxe, précisément) n'ait pas de grade au-dessus de général de division.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ChtiJef



Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 536
Localisation: Du côté de Clochemerle

MessagePosté le: Ven Mai 28, 2021 09:26    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Finen pour cette précision importante que nombre de Français, y compris des soldats, ignorent sans doute.
Il est vrai que le port de 3, 4 ou 5 étoiles distinguant chacun de ces officiers peut porter à confusion...
De plus, j'apprends qu'au temps de PP, on passe de 3 à 7 étoiles direct !
Citation:
Cependant, le grade de général de division donne naissance à deux autres appellations de grade distinctes : général de corps d'armée (quatre étoiles) et général d'armée (cinq étoiles). Une circulaire du 17 mars 1921 attribue les rangs et prérogatives de commandant de corps d'armée aux généraux de division, ainsi que les rangs et prérogatives de commandant d'armée aux généraux de division membres du Conseil supérieur de la guerre. Ces appellations sont simplifiées en général de corps d'armée et général d'armée par un décret du 6 juin 1939. Néanmoins, la loi portant statut général des militaires et l'annuaire des officiers d'active conservent les appellations anciennes dans ses pages traitant des généraux et mentionne général de division ayant rang et appellation de général de corps d'armée ou général de division ayant rang et appellation de général d'armée.

Pour les maréchaux, je savais qu'il s'agit d'une dignité dans l’État, mais je viens de découvrir qu'à ce jour, elle ne peut être décernée qu'à un officier général ayant commandé victorieusement en temps de guerre.

Mais je maintiens que l'Armée française réserve bien des surprises ! Very Happy
_________________
la violence est le dernier refuge de l'incompétence. Isaac Asimov
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DMZ



Inscrit le: 03 Nov 2015
Messages: 1674
Localisation: France

MessagePosté le: Ven Mai 28, 2021 16:44    Sujet du message: Répondre en citant

ChtiJef a écrit:
Pour en revenir à Jaurès, cette citation tirée de sa thèse (1889) sur les origines du socialisme allemand : "Celui qui renouvelle le ciel rénove la terre."
Le "celui" est Martin Luther.
On peut en conclure que Jaurès n'est pas hostile en soi à la religion...

Pas hostile à la religion mais à son intrusion dans le champs politique, voir (et écouter) par exemple :
https://www.franceculture.fr/emissions/ils-ont-pense-la-laicite/jaures-le-fondateur

J'avais entendu un autre documentaire sur Jaurès dans lequel il était relaté qu'il avait été victime d'un procès interne à son parti car sa femme était très dévote et avait tenu à ce que leurs enfants soient baptisés et fassent leurs communions. Jaurès s'en était défendu en disant qu'il s'agissait de démarches et pratiques privées qui ne concernaient que sa famille et non son action politique. (Tout ça de mémoire, je n'ai pas encore retrouvé la référence de l'émission qui est probablement encore en ligne sur franceculture.fr)
_________________
"Vi offro fame, sete, marce forzate, battaglia e morte." "Je vous offre la faim, la soif, la marche forcée, la bataille et la mort." Giuseppe Garibaldi
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1539

MessagePosté le: Sam Mai 29, 2021 12:29    Sujet du message: Répondre en citant

@DMZ

J'ai déjà evoqué dans un post anterieur la position de Jaures par rapport à la religion mais je voudrais reproduire la citation suivante que je trouve assez explicite.

"Quand les socialistes qui sont réduits aujourd'hui par les nécessités du combat à affirmer le materialisme comme la vérité absolue et totale, pourront, après le triomphe, le scruter plus profondément, ils s'apercevront qu'ils doivent non l'abandonner, mais le compléter, qu'on ne leur demande point de se perdre dans le surnaturel, mais que c'est la nature elle-même qui, s'ouvrant jusqu'au abimes sous le regard de l'esprit, laisse apparaitre DIeu".

Jean Jaures
_________________
"- Tous les allemands ne sont pas nazis, monsieur !
- Oui, je connais cette théorie, oui."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com