Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Complément BELGE Juin 1941

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1941 - Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11323
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 13:20    Sujet du message: Complément BELGE Juin 1941 Répondre en citant

Aux Drapeaux !

2 juin

En quête d’officiers belges
Base aérienne de Manston
– Le 349 n’étant pas disponible, c’est le Sqn 350 qui sera responsable de l’escorte. Le major Prévot a reçu ses consignes : « Décoller sur ordre le 6 au matin et escorter un Lysander qui doit rejoindre l’Angleterre… Mais si on y met tout un Squadron, c’est que ce doit être une huile qui nous rejoint ! Enfin, on va prevenir les gus. »
Les pilotes sont rassemblés dans le dispersal : « Bon, jeune gens, la nuit du 5 au 6, vous êtes consignés sur la base. Allez dormir tôt ce soir-là, car à partir de 3 heures du matin, nous devons être prêts à décoller sur ordre. Nous devrons escorter un Lysander qui reviendra de chez nous. »
– Tout un squadron pour un zinc ? Eh ben !
siffle le capitaine Offenberg.
Eh bien justement Jean, puisque tu le demandes si gentiment, c’est ta section qui sera chargée de l’escorte rapprochée !
– Merci du cadeau !



3 juin
En quête d’officiers belges
Chez le capitaine Rombauts (Bruxelles)
– Le major Baeyens se presente en début de soirée. Le capitaine lui remet deux des précieuses valises : « Je me chargerai des deux autres avec un de mes hommes, comme convenu. »
– Merci. En cas de malheur… Il vaudrait mieux les brûler.
– On tâchera d’éviter ça !



4 juin
En quête d’officiers belges
Bruxelles
– Baeyens est passé prendre Keyaerts chez lui. Le général n’a qu’un léger bagage personnel.
– Mon général, je vous confie un de ces deux valises. Prenez en soin.
– Que contient-elle donc, major ?
– Mon général, permettez-moi de ne vous le révéler que lorsque nous serons arrivés. Je vous promets que vous ne regretterez pas d’avoir à la porter.
– Si c’est une question de sécurité, d’accord.
– Bien, mon général, direction la gare du Nord.

Baeyens avouera plus tard qu’il craignait que le général veuille savoir exactement quels Drapeaux ils transportaient avant de partir !
………
Sur le quai de la gare, Baeyens aperçoit Rombauts accompagné d’un autre homme. Ils ne voyageront pas dans le même wagon et se retrouveront à la gare de Marloie.
Le voyage se passe sans anicroche. A Marloie, Rombauts et le sous-officier remettent leurs valises à Baeyens et Keyaerts.
– Bonne chance mon général ! Bottez les fesses aux Boches et revenez vite.
– Merci ! Mais… vous êtes le secrétaire du général Tilkens !
– Oui mon général, et il est au courant.
– Eh bien, major, vous avez des appuis hauts placés.
– J’en ai bien besoin, mon général, pour pouvoir rentrer en Angleterre avec vous et ces valises.
– Vous m’intriguez avec vos valises !
– Allons-y mon général, nous sommes attendus.

Leur contact les attend devant la gare et les conduit aux environs d’Hotton dans une discrète cabane forestière où ils sont reçu pas un solide Ardennais : « Mes respects mon général, chef Massart, 2e Bataillon du 1er Ardennais. C’est un honneur de vous recevoir ici. »
– Bonjour chef. Mais il semblerait que je ne fasse que passer.
– Sommes-nous en sécurité ?
interroge Baeyens.
– Des hommes surveillent discrètement les environs. Heureusement, les Allemands ne savent pas être partout. C’est assez calme pour le moment.
– Vous avez trouvé une prairie convenable ?
– Oui, et nous l’avons renseignée à qui de droit.
– Parfait. Mon général, nous n’avons plus qu’a attendre demain soir.
– Major, que contiennent ces valises ?

Baeyens en prend une, la dépose sur la table, l’ouvre et en sort un drapeau : « Voici le Drapeau du… 3e Régiment de Lanciers, mon général. Grâce à l’aide du général Tilkens, nous avons retrouvé les Drapeaux que nous avions cachés avant la capitulation. Ils vont rejoindre nos troupes en Angleterre. »
Keyaerts ouvre des yeux ravis : « Mais combien en avez-vous récupérés ? Je me rappelle avoir fait passer l’ordre aux Régiments qui étaient sous mon commandement de les apporter au Quartier Général, à Wijnendaele, mais après je n’ai pas su où on les avait envoyés. C’est incroyable ! »
– Nous en avons ici trente-cinq, mon général. Leur sauvetage restera gravé comme un grand moment pour l’Armée.
– Au fait, major, en tant qu’ancien chef de corps du 3e Lanciers, je me dois de vous corriger : cavalerie oblige, ceci n’est point un Drapeau, mais un Etendard !



5 juin
Un général dans un Lysander
Dans un bois près de Hotton
– La journée s’écoule lentement. Keyaerts est de plus en plus nerveux au fur et à mesure que le moment fatidique approche : « Major, nous allons prendre l’avion… »
– Oui mon général.
– Hé bien, sachez que c’est la première fois que je vais prendre les airs.
– Rassurez-vous mon général, ce n’est pas grand-chose. Si cela peut vous rassurer, pour venir, j’ai dû apprendre à sauter en parachute.
– Sauter en parachute ! Diantre, je comprends votre calme maintenant.

………
Dans la nuit, par des chemins forestiers, ils rejoignent Menil Favay. Devant eux, une vaste pâture.
– Il n’y à plus qu’à attendre, commente Baeyens.
– Et Jules Pire a eu droit au même traitement ?
– Oui mon général.
– Si on s’en sort, major, croyez-moi, je l’oublierai pas.

………
03h30 – Un bourdonnement se fait entendre… Une ombre se détache de la nuit, des signaux sont envoyés et l’avion se pose sans ennui.
– Il faudra féliciter le pilote de nous avoir trouvés ! commente Keyaerts.
– Allons-y, mon général. Chef Massart, les valises !
– Voici !

Une voix les hèle de l’avion : « Hello, hurry up gentlemen ! »
– Merci Massart, dit Keyaerts, et bonne chance.
– A vous aussi, mon général.
– Les valises sont là, major ?
– Oui mon général. We are ready, let’s go !
– Fine !

Et le pilote remet les gaz et décolle.
………
Base aérienne de Manston – Prévot s’apprête à s’installer dans son Spitfire quand il remarque qu’un avion de liaison vient d’atterrir. Plusieurs gradés belges en descendent.
– Eh bien, celui que nous devons escorter doit être important !
04h00 – Une fusée verte est lancée de la tour.
– Bruges Leader à tous. Moteur en marche, on y va…
Les cales sont enlevées, les Spitfire s’alignent et décollent devant Pire et Briquet.
– Maurice est en route, on dirait, commente le premier.
– Oui, espérons que nos chasseurs n’aient pas à intervenir….

………
Dans le Lysander, Keyaerts n’est pas des plus rassurés. Sous son regard, le plat pays défile. Puis voici la mer.
– Pourvu que la DCA ne nous tire pas dessus.
– Je pense que leurs canons sont surtout orientés vers le large.

Comme avec Jules Pire, le Lysander passe la côte sans encombre. Soudain…
– Major… des avions !
– J’ai vu, mon général, mais ils sont trop loin encore pour les identifier.
– Spitfire, Sir,
fait le pilote en se tournant cers eux avec un sourire.
Quatre avions se détachent de la formation et viennent encadrer le Lysander.
– Ce sont les nôtres, mon général, regardez les cocardes !
– Oh… Notre Aéronautique a bien évolué depuis un an ! J’ai encore le souvenir de biplans…

Offenberg balance des ailes pour saluer les passagers du Lysander pendant que le reste du 350 est au perchoir. Mais ce matin, au grand regret des chasseurs belges, ils n’amélioreront pas leur tableau de chasse.
………
Le Lysander atterrit à Manston, où Pire, Briquet et Tanghe poussent un ouf de soulagement. Enfin, Baeyens descend de l’appareil, suivi de Keyaerts.
– Maurice, enfin ! s’exclame Pire.
– Jules ! Je suis bien content de te revoir ! répond Keyaerts en lui serrant la main.
– Tu connais Jules Briquet, il dirige maintenant le 2e Bureau et il est, avec ses adjoints, derrière ton évasion.
– Merci Messieurs !
– Mais de rien, nous avons besoins d’homme comme toi ! Il est normal que nous ayons tout fait pour que tu viennes nous rejoindre.
– Le major Baeyens a fait beaucoup également,
ajoute Pire.
– Mon colonel, pouvez-vous m’aider pour les valises ? demande justement Baeyens.
– Dis-moi Maurice, ce sont tes bagages !
– Disons que ce sont des cadeaux que nous vous apportons…

Au mess, Baeyens pose les valises sur une table et les ouvre : « Mon général, voici nos Drapeaux régimentaires ! »
– Mais comment…
interroge Briquet, très ému.
– Grâce à l’aide du général Tilkens, j’ai pu récupérer les Drapeaux qui avaient été cachés la nuit du 27 au 28 mai 40 dans l’abbaye de Saint-André-lez-Bruge.
– Beau travail,
commente Pire. Combien y en a-t-il ?
– Trente-cinq, mon général, dont ceux des 1er Ardennais, 1er et 3e Lanciers, 3e Chasseurs à pied, 1er Grenadiers, 3e d’Artillerie, 2e Carabiniers-Cyclistes…
– Le général Vinçotte sera surpris et ravi, comme notre gouvernement je pense… Allons, rentrons à Londres, le chef d’état-major souhaitait te voir dès ton arrivée. Et ne t’inquiète pas pour tes uniformes, nous t’en fournirons demain.

………
Dans la journée, Maurice Keyaerts est reçu par le lieutenant-général Vinçotte et Baeyens remet officiellement les Drapeaux au CEM.
– Messieurs, déclare celui-ci, je dois vous avouer que je suis ému de retrouver nos fiers Drapeaux ! Ce sera un épisode marquant de cette guerre (1).
– J’aimerais savoir ce que le major Baeyens va faire, à présent,
dit Keyaerts.
– Eh bien, il n’ira plus en Belgique, dit Briquet, mais je ne sais pas s’il veut retourner en Régiment… Major ?
– Je suis à vos ordres, mon général.
– As-tu une idée, Maurice ?
– Oui, si le major est d’accord, je le prends comme officier d’ordonnance. Il me doit bien ça, après m’avoir abandonné en janvier et m’avoir fait porter ses valises de Bruxelles à Londres !
répond en souriant Keyaerts.
– A vos ordres et avec joie, mon général.

Note
1- Historiquement, le Père abbé Dom Nève et le Père Francis de Meeûs ont su toute la guerre garder le secret dont ils étaient les seuls dépositaires. Dès le 7 juillet 1945, tous deux, ainsi que le Frère Yves Lencot, reçurent des mains du ministre de la Défense nationale, M. Mundeleer, la Croix de Chevalier de l’Ordre de Léopold. Le 8 septembre 1952, au cours d’une grande cérémonie, le colonel Dinjaert, représentant le Roi, éleva le Père abbé au rang de Commandeur de l’Ordre de la Couronne, et le ministre de la Défense nationale lui remit en reconnaissance un étendard similaire à ceux qu’il avait sauvés. Ce drapeau est sorti solennellement chaque année vers le 8 septembre, au cours d’une cérémonie à laquelle participent les autorités officielles et les associations patriotiques de Bruges et de Zedelgem, entité dont fait actuellement partie Loppem.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bob Zoran



Inscrit le: 19 Nov 2017
Messages: 155

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 15:06    Sujet du message: Répondre en citant

"Spitfire, Sir, fait le pilote en se tournant vers eux avec un sourire."[/b]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1092
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 15:52    Sujet du message: Répondre en citant

Moi, je préviens Casus qu'il a un problème d'accent belge !

Mais là, pour de vrai, quel chipotage !
_________________
Timeo danaos et dona ferentes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11323
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 15:57    Sujet du message: Répondre en citant

Merci aux correcteurs !

Et je rappelle aux amateurs de gourmandises belges qu'ils peuvent me faire signe s'ils voient des textes de la Chrono qui mériteraient de figurer en rubrique spéciale Belgique.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Alias



Inscrit le: 06 Juil 2007
Messages: 724
Localisation: Dans les environs de Genève-sur-Léman

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 16:00    Sujet du message: Répondre en citant

4 juin:

Citation:
ils sont reçu par un solide Ardennais

_________________
Stéphane "Alias" Gallay -- https://alias.erdorin.org
Multi-classé rôliste / historien / graphiste / fan de rock-prog / utilisateur de Mac
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11323
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 16:03    Sujet du message: Répondre en citant

houps a écrit:
Moi, je préviens Casus qu'il a un problème d'accent belge !

Mais là, pour de vrai, quel chipotage !


Si tu pouvais préciser la place de cette prévention…
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 6006
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 16:24    Sujet du message: Répondre en citant

Alias a écrit:
4 juin:

Citation:
ils sont reçus par un solide Ardennais

_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1092
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 16:32    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
houps a écrit:
Moi, je préviens Casus qu'il a un problème d'accent belge !

Mais là, pour de vrai, quel chipotage !


Si tu pouvais préciser la place de cette prévention…


2 juin
En quête d’officiers belges
Base aérienne de Manston
– ... Enfin, on va prevenir les gus. »
_________________
Timeo danaos et dona ferentes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11323
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 16:34    Sujet du message: Répondre en citant

Tu me mets un indicatif alors que dans le texte c'est un infinitif, comment veux-tu que je le retrouve ? Confused
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1092
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Jeu Fév 04, 2021 16:36    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Tu me mets un indicatif alors que dans le texte c'est un infinitif, comment veux-tu que je le retrouve ? Confused


Il est vrai que j'ai manqué de prévenance.
_________________
Timeo danaos et dona ferentes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2616
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Ven Fév 05, 2021 11:24    Sujet du message: Répondre en citant

Est-il absolument indispensable de mettre des majuscules a tout bout de champ: Drapeaux, Régiments... ?
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11323
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Fév 05, 2021 11:30    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
Est-il absolument indispensable de mettre des majuscules a tout bout de champ: Drapeaux, Régiments... ?


Les majuscules sont de Wil, et je les ai laissées, considérant qu'il s'agissait de Capitales Honorifiques et que des militaires parlaient. Wink

Exemple : dans la bouche d'un militaire : "Le drapeau belge flotte sur le palais, gardé par un régiment." Mais "Nous saluons le Drapeau de notre Régiment !"
Dans la bouche d'un civil : "Le drapeau belge flotte sur le palais, gardé par un régiment." Et "Les soldats saluent le drapeau de leur régiment !"
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2616
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Ven Fév 05, 2021 12:37    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
JPBWEB a écrit:
Est-il absolument indispensable de mettre des majuscules a tout bout de champ: Drapeaux, Régiments... ?


Les majuscules sont de Wil, et je les ai laissées, considérant qu'il s'agissait de Capitales Honorifiques et que des militaires parlaient. Wink


On disait déjà que la médecine militaire est à la médecine ce que la musique militaire est à la musique, mais voilà maintenant le concept d’orthographe militaire...
Shocked
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1092
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Ven Fév 05, 2021 13:07    Sujet du message: Répondre en citant

Disons plutôt que la majuscule est à l'écriture ce que les Palmes Académiques sont aux anatidés / membres du corps enseignant (rayer la mention inutile)

Une question d'ego, en quelque sorte
_________________
Timeo danaos et dona ferentes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1941 - Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com