Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Décolonisation de l'Inde

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> L'après-guerre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1882
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2012 06:03    Sujet du message: Décolonisation de l'Inde Répondre en citant

Note de Loïc : sujet séparé de celui-ci :
Bouhours Bernard a écrit:
D'autant que je ne pense pas que la Grande Bretagne puisse se dispenser du conflit de décolonisation de l'Inde.

Quel conflit de décolonisation de l'Inde ? La fin du Raj était programmée dès avant 1939. La survenance du conflit mondial l'a retardée plutôt qu'accélérée, au contraire des Indes Néerlandaises et de l'Indochine Française.La présence britannique en Inde était au plus bas en 1939 et les nationalistes indiens, fort modérés au demeurant, du Parti du Congrès et de la Ligue Musulmane, avaient déjà obtenu une part grandissante dans l'administration de l'Inde Britannique (les Etats Princiers étant quelques pas derrière). De même l'Indian Army (qu'on appelle in proprement en français 'Armée des Indes') avait lancé un vaste programme d'indianisation de ses cadres, ce qui avait causé quelques situations cocasses en Malaisie, dont l'administration restait très 'Pukka British' et ne pouvait avaler que des indiens (ou n'importe quel colonial non-blanc) puisse être officier et avoir accès aux clubs et installations sportives qui tenaient une place si essentielle dans la cosmographie coloniale britannique.
En fait, l'Inde britannique ne s'est jamais relevée du premier conflit mondial qui a fait aller pourrir dans les boues des Flandres les corps de ces brillants jeunes hommes qui auraient dû reprendre le flambeau de Kipling. Pour les remplacer, l'administration de l'Inde anglaise a imaginé créer et s'appuyer sur une élite locale britannisée pour maintenir une domination de plus ne plus indirecte. Et globalement c'est ce qui s'est passé. Sagesse et pragmatisme britanniques à opposer au jusqu'au-boutisme français et hollandais.

Donc, de conflit, je n'en vois point. le vieux Winston refusait d'admettre que l'Inde n'étais plus celle qu'il avait connue jeune homme chez les Hussards à Bangalore, mais il était une exception. L'establishment politique britannique admettait très volontiers, non peut-être sans une pointe d'amertume, que l'Inde serait indépendante. Bien évidemment, dans le contexte d'une guerre mondial, on ne pouvait pas la quitter car elle contribuait de manière directe à l'effort de guerre, et par la suite on ne pouvait pas la quitter à la sauvette afin de ne pas la livrer au chaos et aux folies sanglantes du sectarisme. El l'indépendance en 1947, c'était encore un peu tôt au vu de ce qui s'est passé, avec le drame de la partition et les massacres qui s'en sont suivis, mais qui n'ont pour ainsi dire pas affecté les Britanniques.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3574
Localisation: Tours

MessagePosté le: Sam Déc 15, 2012 09:32    Sujet du message: Répondre en citant

A propos de l'inde, il ne faut pas non plus oublier le fait que la birmanie reste entre les mains britanniques, ce qui annule en FTL la grande famine du bengale OTL qui à (en plus des morts) provoqué l'agitation des populations musulmanes (principales victimes). L'agitation ayant été entretenue par les revenus tirés de la vente du riz faite par des gens proches de la ligue musulmane d'ali jinnah. Il faut lire les posts à ce sujet qui nous viennent de nos amis des antipodes. D'après eux, l'Inde indépendante FTL pourrait bien obtenir un statut de Dominion, avoir son indépendance réelle un peu plus tard qu'historiquement et conserver son unité politique (pas de création du pakistan).
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
marklbailey



Inscrit le: 05 Jan 2008
Messages: 121
Localisation: Canberra, Australia

MessagePosté le: Mar Déc 18, 2012 02:59    Sujet du message: Répondre en citant

This is what we are doing in APOD. Ceylon becomes a Dominion (fully self-governing under Prime Minister D.S. Senanayake in January 1943. A Levantine Dominion will follow in July.

We planned for India to follow in July 1943 but this would not occur due to the internal problems there. It will become a 'Dominion with some exceptions' (Hyderabad and some others) in January 1944.

The major 'game changer' which would affect Congress is the fact of Ceylon becoming a Dominion. This will cut the ground from underneath many of the members of Congress playing political games over the independence issue.

Although a devout Buddhist (Senanayake remained in that faith) he was educated at the Anglican St. Thomas College in Colombo. After a brief period as a clerk in the surveyor general’s office, he turned to rubber planting on his father’s estate. Senanayake entered the Legislative Council in 1922 and in 1931 was elected to the State Council and appointed minister for agriculture and lands, a post he was to hold for 15 years. Within two years he had put through the Land Development Ordinance, which brought barren lands into cultivation through irrigation schemes.

During World War II, faced with reduced foreign rice supplies, Senanayake opened new trade with Egypt and Brazil and increased imports of less scarce wheat flour tenfold.

Having founded Ceylon’s cooperative-society movement in 1923, he emphasized the development of cooperatives and attempted agricultural modernization.

In OTL, he refused a knighthood in 1946 but expressed gratitude for British goodwill and cooperation. As prime minister (from 1947 in OTL when Ceylon became a Dominion) he gained respect from Ceylon’s Sinhalese, Tamil, and European communities and was able to maintain the morale of the civil service during the transition period, despite its loss of British personnel (which will not happen in APOD with the same speed, an Imperial Civil Service will be established). His Gal Oya multipurpose scheme to colonise uninhabited areas resettled 250,000 people. In a country without coal, oil, or gas deposits, he encouraged hydroelectric-power development. Already heading the ministries of defense and external affairs, he also assumed the ministry of health and local government in 1951.

An avid horseman, Senanayake died in 1952 from injuries received when his horse threw him.

Cheers: mark
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gaullien



Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 741
Localisation: l'Arbresle

MessagePosté le: Ven Déc 21, 2012 10:42    Sujet du message: Répondre en citant

donc si il n'y pas de partition de l'inde , le Mahatma ne serat pas assassiné en 48 ? qu'elle role pourra-til joué dans l'avenir d'une Inde décolonisée ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1882
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Ven Déc 21, 2012 12:24    Sujet du message: Répondre en citant

Le Mahatma était déjà très âgé, un peu gâteux, et commençait à très sérieusement porter sur le système des dirigeants du Parti du Congrès, qui certes le vénéraient comme un père mais qui n'allaient pas tarder à trouver que ses déclarations intempestives et ses idées baroques rendaient particulièrement ardue leur tâche de gouverner l'Inde sans l'aide des Britanniques.

De plus, il ne manquait pas de fanatiques hindous, musulmans et sikhs que les propos du vieux prophète auraient pu offenser au point de vouloir l'abattre. Sans compter Ghandi lui-même qui aurait très bien pu décider d'une nouvelle grève de la faim pour je ne sais quel motif et qui aurait été fatale à son organisme fatigué.

Pour toutes ces raisons, je crois que le parcours éminent du Mahatma devrait se terminer à peu près à la même époque que OTL.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gaullien



Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 741
Localisation: l'Arbresle

MessagePosté le: Ven Déc 21, 2012 17:57    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
Le Mahatma était déjà très âgé, un peu gâteux, et commençait à très sérieusement porter sur le système des dirigeants du Parti du Congrès, qui certes le vénéraient comme un père mais qui n'allaient pas tarder à trouver que ses déclarations intempestives et ses idées baroques rendaient particulièrement ardue leur tâche de gouverner l'Inde sans l'aide des Britanniques.
.

tu veux parler de son refus la société industirelle ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1882
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Ven Déc 21, 2012 18:20    Sujet du message: Répondre en citant

gaullien a écrit:

tu veux parler de son refus la société industirelle ?

Par exemple, et aussi ses notions politiques, comme de donner tous les pouvoirs à la minorité musulmane afin de la rassurer et éviter la partition. Le problème avec le Mahatma, c'est que tous les Indiens n'avaient pas son élévation de vue et sa conception hautement spirituelle des rapports humains et de la société.

Il a confondu toute sa vie le spirituel et le temporel. Ce faisant, il a déconcerté les Britanniques et fait avancer plus que tout autre nationaliste indien l'indépendance de son pays, mais au moment où il ne s'agissait plus de critiquer la puissance coloniale mais de prendre le contrôle du pays tout entier, les valeurs morales et philosophiques basées sur la tradition millénaire devaient céder la place à des méthodes gouvernementales plus orthodoxes. Du moins c'était la conviction de Nehru et de ceux qui comptaient au Parti du Congrès (et de la Ligue Musulmane aussi bien sûr). L'Inde indépendante serait socialiste, pour le meilleur et pour le pire, et cela signifiait qu'il faudrait à un moment ou un autre pousser de côté le vénérable vieillard. Ces gens là avaient passé une partie de leur vie en prison, et ils n'allaient tout simplement pas renoncer à être Premier Ministre ou ministres d'un pays en pleine croissance pour tourner le dos au monde moderne et communier avec le Mahatma dans sa vision pastorale d'une Inde idéalisée. Le moment venu, et non sans déchirement, ils lui tourneront le dos, en FTL comme en OTL.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> L'après-guerre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com