Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Diplomatie et Guerre secrète, Mai 1944
Aller à la page 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Diplomatie, Economie
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 14039
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 13, 2022 11:43    Sujet du message: Diplomatie et Guerre secrète, Mai 1944 Répondre en citant

1er mai
Pour Paris
Un Suédois inquiet
Ministère des Affaires Étrangères, Alger
– L’heure est à la fête ce soir au “Quai Michelet”, comme a malicieusement été surnommé le bâtiment algérois qui a abrité pendant près de quatre ans les services des Affaires Étrangères de la France Combattante. Officiellement, il s’agit de fêter le déménagement des derniers services de la Rue Michelet vers Marseille. Officieusement, on célèbre la libération de Lyon et, la veille, de Toulouse, qui augure bien de l’évolution de la Seconde Campagne de France. Par la même occasion, l’ensemble des légations étrangères auprès du gouvernement français sont invitées à se réinstaller dans une des villes dorénavant libérées. On commence à avoir le choix, en attendant la libération de la capitale, qui ne saurait tarder…
L’heure est donc à la fête en se souvenant du chemin parcouru depuis les heures terribles du Sursaut. Mais pas pour tout le monde. Un homme, ce soir, peine à se réjouir : le consul de Suède. En effet, Raoul Nordling est Parisien jusqu’au bout des ongles ; il a passé la plus grande partie de sa vie en France et parle mieux le français que le suédois (né en France, il n’a appris que sur le tard sa langue paternelle). Il s’est particulièrement ému des destructions subies par la capitale des Gaules lorsqu’elle a fini par tomber aux mains des Alliés. Si les Allemands n’ont pas hésité à mettre Lyon à feu et à sang, à piller et à détruire un joyau comme Florence, à anéantir une ville antique comme Salonique, pourquoi prendraient-ils des gants avec la capitale de l’un de leurs principaux ennemis ? Vraiment, le très Parisien Nordling s’inquiète pour ce qu’il considère comme sa ville. Et il ne peut s’empêcher de troubler la fête en faisant part de ces inquiétudes à ses interlocuteurs, l’ambassadeur de Suisse Walter Stucki et le nonce apostolique Angelo Roncalli, qui ne les comprennent que trop bien. En revanche, le représentant du gouvernement français qui préside la cérémonie, le sous-secrétaire d’État Roland de Margerie, s’est rapidement désintéressé de la conversation, préférant passer à des convives moins sombres, comme si le cabinet De Gaulle ne prenait pas la pleine mesure du danger couru par la capitale.
Le nonce Roncalli est particulièrement ému par les inquiétudes du consul suédois. Il a été très affecté par la destruction de Salonique et le drame vécu l’automne dernier par la Bulgarie – en effet, il a commencé sa carrière diplomatique en étant le représentant officiel du Saint-Siège en Bulgarie de 1925 à 1934, puis il a été pendant sept ans délégué apostolique en Grèce avant d’être nommé à Alger. Il ne sait que trop ce que la barbarie nazie peut faire aux villes et aux territoires qui tentent d’échapper aux griffes de la Wehrmacht. Faisant fi du protocole et des convenances, Roncalli décide donc de rentrer dans les plus brefs délais au Saint-Siège afin de s’entretenir avec le cardinal Maglione, secrétaire d’Etat (ministre des Affaires Étrangères du Vatican), voire avec le Pape lui-même. Il demande à Nordling de rédiger une demande d’intervention du Saint-Siège et de faire de son mieux, de son côté, avec le gouvernement de Stockholm…

Yougoslavie déchirée
Un jeu très dangereux
Baker Street (Londres)
– Le Special Operation Service de Colin McVean Gubbins approuve – mais pas du tout officiellement – l’action d’assistance à la conjuration des généraux yougoslaves représentés par le colonel Žarko Popović. Nom de code – opération Floydforce. Une action dont personne n’ira se vanter, ni en 1944, ni plus tard, tant elle paraît, selon les termes des historiens anglo-saxons contemporains habitués à l’understatement, « inhabituelle, voire quelque peu hors cadre, car traversée d’importantes contradictions idéologiques, géopolitiques et militaires. »
Concrètement, le SOE a rassemblé pour aider à renverser le gouvernement de Pierre II une force regroupant le 111th (Bolton) Field Regiment (Royal Artillery), le N° 43 Commando (Royal Marines) et la 579th Army Field Company (Royal Engineers). L’ensemble, très mobile, peut être transporté par trois LCI et quatre LCT. Sous les ordres du brigadier J.P. O’Brien-Twohig, cette petite troupe débarquera en Serbie sous un mois, pour prêter main forte à la neutralisation des corps-francs du Roi, par une action aussi violente que décisive. En bref, on attend de la Floydforce qu’elle massacre une bonne partie des tchetniks, capture les survivants et les remette aux forces yougoslaves régulières avant de… disparaître.
Certains observateurs trouveront sans doute l’action passablement téléguidée, mais personne ne pourra jamais en fournir la preuve. Et comme il n’y aura plus de témoin pour parler… De fait, il n’est pas du tout prévu que les commandos britanniques quittent les monts entre Serbie et Bosnie pour aller se montrer sur le Danube, sinon en appui en cas de troubles dans le corps d’armée du général Brasic. Par contre, si demain il devait y avoir requête officielle de la part d’un nouveau gouvernement yougoslave, on en reparlerait évidemment…
En résumé, Londres s’engage résolument contre Pierre II, pour le renverser au profit de Tito, et (éventuellement) de certains généraux nationalistes serbes, anticommunistes mais assez lucides pour ne pas s’aligner avec les tchetniks les plus fanatiques. C’est sans doute fin et opportuniste… à ceci près qu’il n’est pas sûr que tous les chevaux sur lesquels Sir Winston prétend parier aient tous envie de courir le même Derby, si on les informait de l’identité des autres participants ! On gérera cette contingence plus tard… Ainsi que les réactions des alliés du Royaume-Uni – américain, soviétique et français.
En attendant, l’assurance d’une aide britannique fera très plaisir au trio Mirković-Simović-Ilić, ravi de voir que leur brave et généreux allié britannique va les aider à sauver la Yougoslavie ! God save our gracious king…
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 3336
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 13, 2022 12:31    Sujet du message: Répondre en citant

Depuis que j'ai vue Diplomatie, chaque fois que j'entends parler de Nordling, je l'imagine sous les traits d'André Dussollier, alors que dans la réalité il avait plutôt une tête à être joué par feu Philippe Noiret.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1115
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Dim Nov 13, 2022 12:55    Sujet du message: Répondre en citant

...
Casus Frankie a écrit:
1er mai
Pour Paris
Un Suédois inquiet
Ministère des Affaires Étrangères, Alger
– L’heure est à la fête ce soir au “Quai Michelet”, comme a malicieusement été surnommé le bâtiment algérois qui a abrité pendant près de quatre ans les services des Affaires Étrangères de la France Combattante. Officiellement, il s’agit de fêter (célèbrer ? ) le déménagement des derniers services de la Rue Michelet vers Marseille. Officieusement, on célèbre (arf, du coup je sèche) la libération de Lyon et, la veille, de Toulouse, qui augure bien de l’évolution de la Seconde Campagne de France. Par la même occasion, l’ensemble des légations étrangères auprès du gouvernement français sont invitées à se réinstaller dans une des villes dorénavant libérées (délivrées comme dirait Elsa ? ). On commence à avoir le choix, en attendant la libération (celle ? ) de la capitale, qui ne saurait tarder…
...
Vraiment, le très Parisien Nordling s’inquiète pour ce qu’il considère comme sa ville. Et il ne peut s’empêcher de troubler la fête en faisant part de ces (ses ? ) inquiétudes à ses interlocuteurs, l’ambassadeur de Suisse Walter Stucki et le nonce apostolique Angelo Roncalli, qui ne les comprennent que trop bien.
...
Faisant fi du protocole et des convenances, Roncalli décide donc de rentrer dans les plus brefs délais au Saint-Siège afin de s’entretenir avec le cardinal Maglione, secrétaire d’Etat (ministre des Affaires Étrangères du Vatican), voire avec le Pape lui-même. Il demande (suggère ? ) à Nordling de rédiger une demande (requête – si ce terme est possible alors annuler le « suggère » précédent ?) d’intervention du Saint-Siège et de faire de son mieux, de son côté, avec le gouvernement de Stockholm…

...
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1918
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Dim Nov 13, 2022 13:39    Sujet du message: Répondre en citant

" Officieusement, on célèbre (arf, du coup je sèche) la libération de Lyon et, la veille, de Toulouse, qui augure bien de l’évolution de la Seconde Campagne de France....

Je suggère " on salue" voire " on salue comme il se doit "
_________________
Timeo danaos et dona ferentes.
Quand un PDG fait naufrage, on peut crier "La grosse légume s'échoue".
Une presbyte a mauvaise vue, pas forcément mauvaise vie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 14039
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2022 15:11    Sujet du message: Répondre en citant

2 mai
Yougoslavie déchirée
Délicatesse
Belgrade
– Grâce à une enquête minutieuse (et aussi à quelques indiscrétions, peut-être anglo-saxonnes (1) ), le gouvernement royal apprend finalement l’existence de la campagne de ravitaillement de l’AVNOJ, organisée par les Français avec la complicité de l’administration Šubašić. Evidemment, la réaction de Pierre II ne se fait pas attendre, d’autant que le roi est aiguillonné par les éléments les plus radicaux de son cabinet. Ceux-là même qui vont plus loin encore que son vice-Premier ministre Momčilo Ninčić, et prétendent désormais ouvertement que les Français ne sont pas davantage dignes de confiance que les Soviétiques – après tout, leur gouvernement ne compte-t-il pas des communistes ?
Aussi, sans vraiment se donner la peine de considérer les réels aspects humanitaires (et pas seulement militaires) des opérations en cours, ni le fait que leur ampleur reste somme toute (hélas) très limitée, Pierre II ordonne officiellement à son ministre des Affaires étrangères Milan Grol d’exiger du gouvernement français l’arrêt des activités du Détachement Spécial de Transport Opérationnel en Méditerranée Orientale et son redéploiement sous d’autres latitudes. Evidemment, à Belgrade, personne n’est dupe : cette démarche n’a aucune chance d’aboutir. Mais elle plante un jalon – un de plus, sur cette route sans retour que le jeune souverain Karađorđević semble décidé à suivre. Celle dont Pierre Maugras écrivait encore hier dans ses rapports qu’il se demandait jusqu’où elle menait…

Retour de la tournée des grands ducs
Skopje
– Au même moment, comme par un signe du destin, Isidor Cankar, « représentant de l’administration provisoire auprès des autorités tierces », rentre en Yougoslavie après un long périple qui l’a mené tout autour de la Méditerranée : Beyrouth, Tunis, Alger, Lisbonne, Madrid… Le voyage a été interminable, pas toujours sans danger et certainement pas aussi productif qu’espéré – mais pour autant, le Slovène est très loin de revenir les mains vides. En effet, il ramène dans sa besace plusieurs promesses de vente, et surtout de livraison à assez court terme : de la viande ibérique, de l’agrume africain (des oranges notamment, dont la production a fortement augmenté depuis 1940…), du blé tunisien et surtout des textiles du Moyen-Orient. Et Dieu sait qu’on a besoin de couvertures en Yougoslavie.
Ajoutons à cette liste un assortiment de légumes cultivés dans la vallée de la Bekaa, et l’on conviendra que la Délégation générale à l’Administration des territoires yougoslaves libérés sera bientôt en mesure d’apporter un début – une amorce, une ébauche ? – de réponse à la famine qui menace la population yougoslave, notamment en Bosnie. C’est une bonne nouvelle. Et comme les bonnes choses n’arrivent jamais seules, en descendant de l’avion, Cankar aura l’immense surprise d’apprendre que ses services ont réussi à acheter une quantité substantielle de produits de l’agriculture… albanaise. Apparemment, les marchands locaux n’ont aucun succès auprès des soldats alliés, et notamment français. Allez savoir pourquoi (2)…

Poussée de fièvre
Belgrade
– Alors qu’une partie de la presse locale décrit déjà en détails les « attaques terroristes » près de Čačak, Politika et Jugoslovenski glasnik titrent – entre deux descriptions cruelles (et véridiques !) des atroces crimes oustachis – sur les indices d’amicale coopération entre les autorités françaises et les titistes. Pour cela, ils n’hésitent pas à remonter des combats en cours jusqu’à… bien avant, par exemple jusqu’aux actions passées de la canonnière NB-1 Partizan du capitaine de corvette Josip Cerni, naguère officier de la marine royale yougoslave. Bien que d’évidence très compétent et courageux (lui et son petit bâtiment ont inscrit plusieurs barges nazies à leur tableau de chasse), Cerni n’est toujours pas revenu au bercail royal. En réalité, il représente même aujourd’hui officiellement l’AVNOJ pour ce qui relève des affaires navales.
Et les journalistes serbes de feindre de s’interroger : « Il parait évident que les arrangements passés, pour nécessaires et efficients qu’ils aient été aux heures les plus critiques de notre lutte commune, sont désormais obsolètes et devront nécessairement faire l’objet d’un réaménagement, voire d’une refonte complète. De fait, aujourd’hui encore moins qu’hier, les Nations-Unies ne sauraient tolérer la mise en place d’une armée et d’un gouvernement parallèles, sans assise populaire ni base légale, sauf à cautionner demain les pires errements. C’est évidemment valable pour le régime criminel du Docteur Pavelic. Mais ce l’est tout autant vis-à-vis de tout autre ensemble de mouvements terroristes s’étant saisi de la défaite pour rallier à lui désespoir et égarement. » On ne saurait mieux dire en vérité – du moins du point de vue du domaine de Dedinje.

Note
1- Est-il utile de mentionner qu’en mai 1944, dans l’immense panier de crabes yougoslave, Londres ou Washington ont pu être tentées de marginaliser définitivement Marseille auprès de Belgrade pour pouvoir ensuite se disputer les Balkans en paix…
2- Ce n’est qu’après la guerre que Sylvestre Audet aura l’idée de vérifier le sens du mot que les vendeurs de primeurs lui lançaient chaque fois qu’il traversait un marché, et qu’il croyait insultant. En albanais, « Périmé ! » veut dire… légumes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 9894
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2022 16:20    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que ca fait bizarre non ?


_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 9861

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2022 16:40    Sujet du message: Répondre en citant

Comme disait notre De Funès national "Elle est forte, celle là !"

Heureusement qu'il n'a pas compris "périnée" - comme la rééducation post-accouchement... il se serait posé de drôles de question a propos des albanais.
_________________
Sergueï Lavrov: "l'Ukraine subira le sort de l'Afghanistan" - Moi: ah ouais, comme en 1988.
...
"C'est un asile de fous; pas un asile de cons. Faudrait construire des asiles de cons mais - vous imaginez un peu la taille des bâtiments..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 3336
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2022 16:49    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
En effet, il ramène dans sa besace plusieurs promesses de vente, et surtout de livraison à assez court terme : de la viande ibérique, de l’agrume africain (des oranges notamment, dont la production a fortement augmenté depuis 1940…), du blé tunisien et surtout des textiles du Moyen-Orient.

Au Maroc par exemple, on lui a proposé du très bon chanvre Rasta
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FREGATON



Inscrit le: 06 Avr 2007
Messages: 4275
Localisation: La Baule

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2022 16:51    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Ajoutons à cette liste un assortiment de légumes cultivés dans la vallée de la Bekaa,

Très nourrissant le haschisch parmentier... Rasta

EDIT: grillé par Hendryck
_________________
La guerre virtuelle est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux civils.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1115
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2022 17:47    Sujet du message: Répondre en citant

...
Grâce à une enquête minutieuse (et aussi à quelques indiscrétions, peut-être anglo-saxonnes (1) ), le gouvernement royal apprend finalement l’existence de la campagne de ravitaillement de l’AVNOJ, organisée par les Français (Marseille ?) avec la complicité de l’administration Šubašić. Evidemment, la réaction de Pierre II ne se fait pas attendre, d’autant que le roi est aiguillonné par les éléments les plus radicaux de son cabinet. Ceux-là même qui vont plus loin encore que son vice-Premier ministre Momčilo Ninčić, et prétendent désormais ouvertement que les Français ) ne sont pas davantage dignes de confiance que les Soviétiques – après tout, leur gouvernement ne compte-t-il pas des communistes ?
Aussi, sans vraiment se donner la peine de considérer les réels aspects humanitaires (et pas seulement militaires) des opérations en cours, ni le fait que leur ampleur reste somme toute (hélas) très limitée, Pierre II ordonne officiellement à son (tabulation à supprimer et remplacer par un espace ) ministre des Affaires étrangères Milan Grol d’exiger du gouvernement français l’arrêt des activités du Détachement Spécial de Transport Opérationnel en Méditerranée Orientale et son redéploiement sous d’autres latitudes.
...
Ajoutons à cette liste un assortiment de légumes cultivés dans la vallée de la Bekaa, et l’on conviendra que la Délégation générale à l’Administration des territoires yougoslaves libérés sera bientôt en mesure d’apporter un début – une amorce, une ébauche ? – de réponse à la famine qui menace la population yougoslave (à supprimer ?– tout simplement), notamment en Bosnie.
...
Et les journalistes serbes de feindre de s’interroger : [i]« Il parait évident que les arrangements passés, pour nécessaires et efficients qu’ils aient été aux heures les plus critiques de notre lutte commune, sont désormais obsolètes et devront nécessairement faire l’objet d’un réaménagement, voire d’une refonte complète.
...
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 10329

MessagePosté le: Jeu Nov 17, 2022 18:30    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
C'est vrai que ca fait bizarre non ?



Laughing

C'est bizarre ce manque d'entrain...
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 14039
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 24, 2022 01:40    Sujet du message: Répondre en citant

3 mai
Yougoslavie déchirée
Non-recevoir
Marseille
– Indifférent aux vexations yougoslaves comme à la présence de nuages encore nombreux sur zone, le Détachement Spécial de Transport Opérationnel en Méditerranée Orientale reprend ses parachutages à destination de l’AVNOJ – et aussi, plus généralement, de la Slovénie, dans le cadre de l’opération Corne d’abondance – Rog izobilja. Un nom pour le moins exagéré, au vu de la faiblesse des volumes en jeu ! Et ce ne sont pas les quelques rotations de vedettes ou de torpilleurs (qui servent d’ailleurs, dans les faits, bien davantage aux liaisons qu’au ravitaillement…) qui vont compenser.
Ainsi donc, Belgrade fait sans aucun doute une montagne d’une souris – ce qui ne favorise décidément pas la concorde, dans ce NOSTROMO où chacun a bien compris que, quoi qu’il fasse, il dérange tout le monde. Tout le monde… sauf l’AVNOJ – lequel, avec le concours de l’administration Šubasic, consolide encore un peu plus son emprise sur les territoires libérés, le tout alors que le souverain Karađorđević parait décidément fort loin.

Sérénité fiévreuse
Domaine royal de Dedinje
– La cour du roi Pierre II, et plus globalement la quasi-totalité de l’appareil politico-militaire yougoslave “légitimiste” continue de se déchirer et de se rallier, en affûtant dans l’ombre une foule de poignards, dont chacun se demande quand il pourra les sortir. Entre partisans du trio Mirković-Simović-Ilić, patriotes désintéressés (il y en a encore !) éventuellement favorables à une union nationale provisoire avec l’AVNOJ, commis de l’administration Šubasic (qui doivent bien passer à Belgrade de temps en temps), tenants de la ligne dure Ninčić - Živković, Tchetniks encore plus durs regroupés autour du cabinet militaire du roi et de Miodrag Lozić… il suffirait décidément de peu de choses pour déclencher une explosion aussi spectaculaire que sur le front.
Face à cette situation consternante – qu’il a largement contribué à provoquer ! – le souverain s’enferme dans une bulle centrée autour d’un monde onirique, où les problèmes seront bientôt réglés par « des voies naturelles » et où il pourra alors régner sereinement sur un royaume « guéri de tous ses soucis » en filant le parfait amour avec son épouse Alexandra. De ce point de vue, il faut bien convenir que ses plus proches font tout pour lui complaire et pour faire oublier la désastreuse existence de cette fameuse conspiration, toujours pas débusquée à ce jour ! Même si beaucoup soupçonnent les responsables concernés de ménager simplement le chou et la chèvre en attendant de connaître le vainqueur… Les nouvelles de Serbie sont convenables, celles de Bosnie en amélioration – et celles de Voïvodine sont carrément excellentes. De quoi bâtir une fois encore des projets mirifiques, par exemple de construire les Ikarus dont ces imbéciles de Français n’ont pas voulu. A moins qu’on relance plus simplement les usines Smaj, à Zemun. Ces dernières fabriquaient des Fury et des Hurricane sous licence – après reconstruction, on pourrait y fabriquer des appareils américains en sous-traitance.
Sans doute… Mais tout ceci est encore loin, et l’appareil d’état comme la Nation bien trop fragmenté pour prétendre même faire mine d’envisager l’avenir. Ce qui n’empêche pas les frères Knežević d’en plaisanter. Ainsi, dans un diner récemment donné en l’honneur de certains bons amis tchetniks, ils auraient ironisé de la sorte à propos de leur influence sur le souverain : « C’est aussi la cour qui fait le roi. Et vous pouvez être certains, chers amis, que si un jour nous crions “Sautez !”, tous ces bureaucrates demanderont par quelle fenêtre ! » Pour sûr, les séides de feu Mihailovic sont bien rentrés en grâce, en dépit de leurs errements passés. Dans ces conditions, ils ne voient pas beaucoup de raisons de s’amender – ce qui cause déjà beaucoup de malheur à une certaine population dans le nord.
Pourtant, et n’en déplaise à Živan et Radoje Knežević, leurs actions commencent déjà à faire jaser. Les hommes du cabinet militaire du roi auraient sans doute gagné à lire Nicolas Machiavel – et notamment ce passage où il conseillait aux futurs souverains, avec un cynisme certain : « Commettez toutes les atrocités en une seule fois ».
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 1115
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Jeu Nov 24, 2022 08:18    Sujet du message: Répondre en citant

...
Ces dernières fabriquaient des Fury et des Hurricane sous licence – après reconstruction, on pourrait y fabriquer des appareils (avions ? ) américains en sous-traitance.
Sans doute… Mais tout ceci est encore loin, et l’appareil d’état comme la Nation bien trop fragmenté (fragmentés ??? ) pour prétendre même faire mine d’envisager l’avenir.
...
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1918
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Jeu Nov 24, 2022 10:58    Sujet du message: Répondre en citant

ERGOTO DUBITO SUM Very Happy

"Sans doute… Mais tout ceci est encore loin, et l’appareil d’état comme la Nation bien trop fragmenté (fragmentés ??? ) pour prétendre même faire mine d’envisager l’avenir."

En l'occurrence, "fragmenté" ne se rapportant qu'à l'appareil d'Etat (qui peut se rendre n'importe quand) reste au singulier :

"Sans doute… Mais tout ceci est encore loin, et l’appareil d’état (bien trop fragmenté) comme (l'est) la Nation pour prétendre même faire mine d’envisager l’avenir.
_________________
Timeo danaos et dona ferentes.
Quand un PDG fait naufrage, on peut crier "La grosse légume s'échoue".
Une presbyte a mauvaise vue, pas forcément mauvaise vie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 3336
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 24, 2022 12:40    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Les hommes du cabinet militaire du roi auraient sans doute gagné à lire Nicolas Machiavel – et notamment ce passage où il conseillait aux futurs souverains, avec un cynisme certain : « Commettez toutes les atrocités en une seule fois ».

Machiavel, cynique? Juste un peu...

J'aime bien cette statue de lui à la Galerie des Offices à Florence.


_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Diplomatie, Economie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivante
Page 1 sur 12

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com