Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mission en Corse

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Les autres fronts
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11323
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 11:42    Sujet du message: Mission en Corse Répondre en citant

Je ne vous précise pas le nom de l'auteur, vous le trouverez vous-même (ça n'est pas difficile…).



3 novembre 1942
Livraison d’armes à domicile
Capu Rossu (Corse)
– Sur la pointe du cap se dresse une tour génoise dite Torra di Thurghju. Elle assurait jadis la surveillance du golfe de Porto au nord et de la portion de rivage entre le Capu Rossu et la Punta d’Orchinu, près de Cargèse.
Le rez-de-chaussée de la Torra di Turghjiu étant habitable, les Italiens y ont installé un petit poste de surveillance occupé par un sergent et une dizaine de soldats. Ce poste est relié au village de Piana par un mauvais sentier et un câble téléphonique des plus fatigués, posé à même le sol le long du sentier de chèvres qui relie la tour à la départementale D824, puis sur celle-ci, qui n’est qu’un chemin de terre permettant de gagner la plage d’Arone depuis Piana. A chaque pluie, l’humidité pénètre dans le câble et diminue l’isolation de la paire de cuivre, engendrant des parasites qui rendent les paroles inaudibles. Le capitaine en poste à Piana s’en est plaint à plusieurs reprises à la compagnie de Transmissions de sa division, mais la réponse a été invariablement la même : la division n’a pas d’autre câble et les Francese des Postes, Télégraphes & Téléphones ne peuvent, à leur grand regret, lui en fournir !
Les résistants de Piana sont au courant du problème, car les soldats en discutent parfois au café du village et, du fait de la proximité de la langue corse et de l’italien, les Corses les ont fort bien compris. Ils en ont pris bonne note. A deux ou trois reprises, lors d’opérations de ravitaillement de quelques groupes dans le maquis, ils ont posé sur le câble une pierre bien humide, donnant un résultat similaire aux pluies de la Nature !
………
Plage d’Arone (1) – Ce soir, les Résistants de la région Piana – Cargèse attendent un important débarquement d’armes. A 20h00, le Monge, du fameux “2e Groupe Hydrographique”, se présente à l’entrée de la petite baie d’Arone. Après échange des signaux de reconnaissance avec les Résistants, le sous-marin vient mouiller à une encablure de la plage (environ 200 mètres). Dans cette position, la Punta a i Tuselli le masque à la vue de la Torra di Thurghju.
En fait, la petite garnison de la tour ne présente pas un grand danger : dès la nuit tombée, elle se calfeutre à l’intérieur. Si, par malchance, un des Italiens avait aperçu l’approche du sous-marin, le mauvais fonctionnement du câble téléphonique, victime de la chute d’une pierre malencontreuse, n’aurait pas permis de donner l’alerte sans envoyer un messager. Et cette estafette devrait parcourir quatre kilomètres d’un sentier pentu et glissant, puis cinq kilomètres et demi sur la “route”. Au cas où, cependant, un détachement de quatre maquisards a été placé en embuscade sur le sentier, juste avant le croisement de la route.
Par ailleurs, les Italiens ne patrouillent que rarement de jour, et jamais la nuit, sur cette route ne menant qu’à une plage déserte. Sans compter que la faiblesse de leur effectif à Piana (une quarantaine d’hommes) ne leur permet que de contrôler tant bien que mal de temps en temps les quarante kilomètres de la D81 entre Porto et Cargèse !
Marins et Résistants sont donc tranquilles. Un câble tendu entre le sous-marin et le rivage permet aux matelots d’établir une navette de canots pneumatiques. En moins de six heures, deux radios avec leurs appareils, 450 Sten, 60 000 cartouches, une forte somme en “francs Laval” et quelques cadeaux (tabac et chocolat) sont mis à terre.
A 2h00 le 4, le Monge, canots dégonflés et embarqués, câble rangé à bord, déborde et prend la plongée pour s’éloigner de la côte.
Avant l’aube, les Résistants ont évacué armes et munitions vers des caches à l’intérieur des terres, tandis que les deux radios ont été accueillis dans une maison amie de Piana. Avant de quitter les lieux, les hommes de l’équipe de surveillance du sentier du Capu Rossu, derniers à regagner le village, ont “rétabli” le câble téléphonique de la Torra.


4 novembre 1942
Livraison d’armes à domicile
Plage d’Arone
– Non loin de la cabane de berger, deux jeunes filles, règlementairement vêtues de noir et coiffées d’un foulard de la même couleur, gardent un troupeau d’une vingtaine de caprins. En fait, elles ont été envoyées là pour voir si l’agitation nocturne avait éveillé l’attention de l’occupant.
En début d’après-midi, une patrouille de cinq soldats menée par un sergent arrive par la route de Piana. Sans s’occuper des jeunes filles, le petit groupe se dirige vers la cabane de berger qui est le seul abri en vue. Peu disposé à faire du zèle, le sergent décide de s’octroyer une petite sieste à l’intérieur. Une caisse y traîne. A l’aide des capotes de trois de ses hommes, il en fait un oreiller passable, tandis que sa propre capote et celles des deux derniers soldats font office de matelas. Pendant qu’il dort, ses hommes s’installent à l’extérieur et profitent des rayons du soleil en jetant de temps à autre des regards en direction des deux bergères. Ils ne tentent pas d’engager la conversation – ils savent par expérience qu’elles s’éloigneraient sans daigner leur répondre. Mais même si elle ne permet pas une amorce de flirt, la vue des jeunes filles est un agrément dans un quotidien morose, car les villageois de Piana leur témoignent une indifférence absolue – et parfois même, de l’hostilité.
Au réveil du sergent, les hommes récupèrent leur capote et l’un d’eux, plus curieux que ses compagnons, examine la caisse. Il a alors la surprise d’y découvrir des inscriptions « in Inglese ». Sur ordre du sergent, il ouvre ladite caisse avec sa baïonnette. A la surprise générale, elle contient des cartouches de 9 mm ! En examinant les alentours, ils s’aperçoivent que le sable est sillonné de nombreuses traces de pas. Pas de doute, depuis la patrouille de la semaine dernière, un débarquement de matériel à l’intention des « terroristes » a eu lieu dans ce coin de maquis isolé.
Mais le sergent et ses hommes sont peu enthousiastes à l’idée de tous les ennuis qui pourraient survenir s’ils rapportaient l’incident au capitaine : patrouilles intensives, voire punition pour ne pas avoir interrogé les deux témoins présents près de la plage… Au terme d’une vive discussion à voix haute – car ils en ont oublié la présence proche des deux bergères, ils décident de faire comme s’ils n’avaient rien découvert.
Le soir, quand elles ont regagné le village avec leur troupeau, les deux jeunes filles rapportent l’incident à leur Résistant de père. Après avoir félicité les deux demoiselles (qui se sont sans doute moquées de la distraction de ses camarades…), il va avec un de ses fils récupérer la caisse, dernière trace de la mission du Monge.


Note
1- Cette plage, située entre le golfe de Porto et Cargèse, était à l’époque dépourvue de toute installation humaine, à l’exception d’une modeste cabane de berger.


Dernière édition par Casus Frankie le Mer Déc 09, 2020 23:25; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Colonel Gaunt



Inscrit le: 26 Mai 2015
Messages: 1193
Localisation: Val de Marne

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 13:27    Sujet du message: Répondre en citant

Vu le lieu, j'aurais dit Chasseur Corse Laughing Mais je vais répondre Capu Rossu. Au moins on sait d'où il a piqué son pseudonyme !
_________________
Les guerres de religion consistent à se battre pour savoir qui a le meilleur ami imaginaire
Citation vue sur le net
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1547
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 13:43    Sujet du message: Re: Mission en Corse Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Au terme d’une vive discussion à voix haute – car ils en ont oublié la présence proche des deux bergères, ils décident de faire comme s’ils n’avaient rien découvert.

Ils ont bien raison, faire du zèle, ça ne rapporte que des ennuis.


_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wardog1



Inscrit le: 29 Aoû 2015
Messages: 646
Localisation: Puy de Dome,France

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 15:00    Sujet du message: Répondre en citant

En fait les italiens c'est "Je ne vois rien, je n'entend rien!"

Au moins l'exploit des italiens en corse FTL c'est d'avoir envahir l'ile, et libéré celle ci!
_________________
"You and I are opposite sides of the same coin. When we face each other, we can finally see our true selves. There may be a resemblance, but we never face the same direction."

Larry Foulke
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4541
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Bien bien je vois qu'on est motivé ! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1844
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 17:02    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Au terme d’une vive discussion à voix haute – car ils en ont oublié la présence proche des deux bergères, ils décident de faire comme s’ils n’avaient rien découvert.


On peux se poser la question si la discussion à voix haute n'est pas volontaire, un moyen pour la patrouille italienne de s'éviter des ennuies non seulement de sa hiérarchie mais aussi des résistants corse donc ils se doutent qu'ils seront vite au courant.

Nous sommes en Novembre 42, une bonne partie des italiens doivent se douter que la guerre finira mal pour eux et que montrer de la "sympathie" du moins une ignorance volontaire vis à vis de la résistance, tant qu'elle fait de même, peut être un moyen pour eux de s'assurer de survivre jusqu'à la fin de la guerre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1945
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 18:19    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Colonel Gaunt a écrit :

Citation:
Vu le lieu, j'aurais dit Chasseur Corse Laughing Mais je vais répondre Capu Rossu. Au moins on sait d'où il a piqué son pseudonyme !


Notre ami Chasseur Corse, bien silencieux depuis quelques temps, a muté en Dragon de l'Impératrice tout en restant fidèle à l'armée impériale.

Oui, c'est bien moi qui a proposé ce petit coloriage à Casus mais mon pseudo ne vient pas du nom de ce cap.
Il vient d'un petit mont (630 m) de la Balagne, région nord-ouest de la Corse. Petit mont qui domine la D 521, route qui mène au cirque de Bonifatu, un des points de départ nord du GR 20, l'autre étant la ville de Calenzana.
Particularité de ce mont, il est en plein milieu du champ de tir de Campanella, terrain d'exercice du 2ème REP.
Alain
_________________
Aux Postes de Propreté - Mouillé, c'est lavé ! Lavé, c'est propre ! - Rompre des Postes de Propreté
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1945
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 19:36    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Frank,

La note de bas de page accolée à "Plage d'Arone" a disparue.

Citation:
Cette plage, située entre le golfe de Porto et Cargèse, était à l’époque dépourvue de toute installation humaine, à l’exception d’une modeste cabane de berger.


Ce qui fait que la présence de la cabane de berger au 4 novembre ne bénéficie pas de l'explication de la note, elle semble surgir de nulle part.

@+
Alain
_________________
Aux Postes de Propreté - Mouillé, c'est lavé ! Lavé, c'est propre ! - Rompre des Postes de Propreté
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11323
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 09, 2020 23:25    Sujet du message: Répondre en citant

Désolé, Capu Rossu - j'ai corrigé. Toujours le même truc, avec les notes de bas de page.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Les autres fronts Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com