Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

uchronie campagne 1812 . arrêt à Vitebsk
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
gaullien



Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 817
Localisation: l'Arbresle

MessagePosté le: Dim Nov 08, 2015 00:12    Sujet du message: uchronie campagne 1812 . arrêt à Vitebsk Répondre en citant

imaginons si Napoléon avait décidé d'arrêter a Vitebsk sa campagne contre la Russie : fortifier ses positions reposer l'armée et reprendre le combat au printemps 1813.

d’ailleurs il l'avait envisager lui même un temps
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chasseur Corse
Invité





MessagePosté le: Dim Nov 08, 2015 09:12    Sujet du message: arrêt à Vitebsk Répondre en citant

cher ami
je suis totalement de ton avis, car la marche en avant continuelle fatigue la troupe(il faut pensée que les troupes de napoléon marchait a pied, et que l'intendance et la cavalerie avait pour l'une le probléme des convois et des dêpots, et pour les seconds les longues étapes. ce qui n'est plus le cas actuellement car toute les armées son motorisée.
c'est vrai que napoléon envisageait un arrêt a Vitebsk, car il a dit devant son état major en voyant la situation de son armée "Si ses messieurs veulent me faire courrir aussi loin il se trompe, je vais m'arreter et fortifier la ville et faire venir mes convois et mes parc pour compléter mes approvisionnements et au printemps je reprendrait ma mache avec des troupes recomplété, reposée et réapprovisionnée" et comme cela il aurrait réussi a arriver a moscou, certe dans un pays comme la russie il y a le probléme des lignes de communication, il aurrait fallu établir des relais de chevaux rapprochés pour permettre une rapidité de déplacement.
amitié
chasseur corse
Revenir en haut de page
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3954
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Dim Nov 08, 2015 10:15    Sujet du message: Répondre en citant

Sauf que la Grande Armée était bien trop importante pour pouvoir être durablement ravitaillée depuis l'arrière et, comme toutes les armées françaises depuis le début des guerres révolutionnaires, se devait avant tout de vivre sur le pays.

Difficile de faire prendre des quartiers d'hiver à un demi millions de bouches à nourrir sur un territoire au départ déjà bien pauvre comparé à la vallée du Pô et aux plaines allemandes, d'autant moins exploitable que la pratique de la tactique de la terre brulée par les Russes en aura amoindri les ressources.


Sans compter que les troupes tsaristes, bien mieux préparées à l’hiver, n'auraient pas manqué de multiplier escarmouches et coups de mains sur les arrières françaises et sur la ligne de communication de l'Empereur.

L'existence de la Grande Armée était en soi un cauchemar logistique. La marche sur Moscou était une stratégie "quitte ou double" basée sur l'espoir qu'une campagne victorieuse amènerait au plus vite le tzar à conclure la paix. Cette paix impliquerait immédiatement la livraison de vivres et approvisionnements vitaux aux forces d'invasions par les vaincus et assurerait ainsi leur survie.

Les Russes en étaient bien conscients ce qui explique en grande partie leur détermination jusqu'au le sacrifice ultime de Moscou.


Une autre stratégie aurait consisté en une attaque sur deux campagnes et trois phases :

- 1 - 1812 conquête des Pays-Baltes et prise de Saint-Pétersbourg (de concert avec les Suédois et en sacrifiant autant que faire ce peut les Prussiens pour ménagers les Français).

- 2 - Hiver 1812-1813 cantonnement de la Grande Armée essentiellement dans les Pays-Baltes nettement plus riches que la Biélorussie et la Russie, et sans doute moins enclins à soutenir la cause du tsar.

- 3 - 1813 attaque concentrique sur Moscou.

Une fois ses "deux capitales" perdues, la résolution du tsar aurait pu chanceler.


Problèmes principaux de cette stratégie :

- Napoléon était habitué à des campagnes éclairs et préférait rechercher une issue rapide aux guerres engagées pour ne pas laisser le temps à ses adversaires de se réorganiser et à ses propres forces de s'émousser.

- Il aurait fallu exposer le flanc droit de l'avance française en demandant aux Autrichiens de couvrir le Grand Duché de Varsovie ce qui, outre que politiquement malaisé, aurait pu s'avérer suicidaire en cas de défection des Habsbourg pendant l'hiver 1812-1813.

- Les risques d'attrition pendant la pause hivernale ne sont pas négligeable, notamment auprès des contingents "non-français" de la Grande Armée dont la fidélité, parfois bien précaire, aurait pu dangereusement vaciller.

- Enfin l'Empereur n'avait jusque là jamais reculé, ni même était contenu par quelque adversaire que ce soit et aurait craint, agissant avec modération, de porter atteinte à son prestige.


Et rester trop longtemps éloigner de Paris suite à une apparente situation de difficulté militaire, c'était accroitre la menace d'un renversement du pouvoir impérial dans la capitale, peu probable mais toujours possible, même aux yeux de l'Empereur en personne.


Ceci dit de façon plus générale, ne connaissant que peu les spécificités de l'époque, je ne cesse de me demander si, logistiquement parlant, la Campagne de Russie pouvait déboucher sur un succès, avec ou sans pause hivernale.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7723

MessagePosté le: Jeu Nov 12, 2015 12:07    Sujet du message: Répondre en citant

Napoléon ( comme Hitler, plus tard) savait qu'il fallait battre rapidement les Russes ou perdre contre eux.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
gaullien



Inscrit le: 13 Avr 2010
Messages: 817
Localisation: l'Arbresle

MessagePosté le: Sam Nov 21, 2015 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

2 autre mesure que napoléon aurait put faire :

- Proclamer le rétablissement du royaume de Pologne et le rattachement Lituanie (c'est ce qu'avait demandé la diète du duché de Varsovie)

- abolir le servage des paysans russes (voir leurs donner la terre)

ces mesure aurait t'elle put bien aider Napoléon ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathan



Inscrit le: 11 Avr 2018
Messages: 248

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2018 22:39    Sujet du message: Répondre en citant

Proclamer ce retablissement etait probablement realisable, par contre abolir le servage russe, pouvait prendre le risque qu'elle s'etende et devienne incontrolable et a terme mettre l'Europe en danger, une fois la monarchie abattu.

Napoleon estimait que les russes considérait comme sacré 3 choses: l'armée, leur terre et Moscou, capitale religieuse, St Petersbourg etant capitale politique.

Aussi, la meilleure solution était de frapper Moscou, une fois DETRUITE l'armée russe, condition inevitable pour tenter la prise d'une des deux capitale, donc, la direction a prendre pour sa destruction indiquait vers l'est et non le nord = temps perdu pour St Petersbourg.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathan



Inscrit le: 11 Avr 2018
Messages: 248

MessagePosté le: Mer Avr 14, 2021 23:11    Sujet du message: Répondre en citant

Imberator a écrit:
Une autre stratégie aurait consisté en une attaque sur deux campagnes et trois phases :


Celle ci doit inclure obligatoirement la destruction de l'armée russe avant d'avoir pour objectif St Petersbourg.


Imberator a écrit:
Citation:
- 1 - 1812 conquête des Pays-Baltes et prise de Saint-Pétersbourg (de concert avec les Suédois et en sacrifiant autant que faire ce peut les Prussiens pour ménagers les Français).


Konigsberg - St Petersbourg, 800 Kms, comment assurer le flanc droit si ta campagne ne repose pas sur la tentative de detruire l'armée russe étant donnée qu'elle refuseras le combat et plutot que de defendre la capitale pour perdre devant Napoleon, attaquerais son flanc demesurée et intercepterais leur ravitaillements ?
Tu dois alors laisser des forces importantes a Konigsberg, Riga, Narva, et prévoir aussi une marine anglaise pouvant intervenir sur les cotes...Mais face a 180 000 russes qui peuvent "s'echapper" de l'armée de Napoleon, cela ne va pas etre simple...

Imberator a écrit:
- 2 - Hiver 1812-1813 cantonnement de la Grande Armée essentiellement dans les Pays-Baltes nettement plus riches que la Biélorussie et la Russie, et sans doute moins enclins à soutenir la cause du tsar.

Tout a fait.

Imberator a ecrit:
Citation:
- 3 - 1813 attaque concentrique sur Moscou.

Une fois ses "deux capitales" perdues, la résolution du tsar aurait pu chanceler.


Pour assurer ta meilleure base de depart, tu dois tenir Riga- Smolensk et t'appuyer sur le pripet pour proteger tes flancs et avancer sur Moscou, d'autant qu'en 1813, les russes beneficient de 300 a 400 000h suplementaires, dont dans des garnisons, qui s'ajoutent a leur armées deja existante et experimenté, d'ou la necessité 1ere de la detruire pour faciliter la 2eme étape, Moscou, meme si Napoleon a aussi reçu des renforts, mais la faible motivation des alliés étrangers provoqueras énormement de desertions face a un russe par contre tres motivés.

Et ne compte pas sur un retournement du Tzars, il était decidé a aller jusqu'au bout, d'autant qu'il savait sa vie en danger s'il cedait, avec ou sans hivers.


Problèmes principaux de cette stratégie :

Imberator a écrit:
Citation:
- Napoléon était habitué à des campagnes éclairs et préférait rechercher une issue rapide aux guerres engagées pour ne pas laisser le temps à ses adversaires de se réorganiser et à ses propres forces de s'émousser.



C'est pourquoi il a batit une strategie ou en vingt jours, il comptait encercler l'armée russe qu'il prevoyait voir l'attaquer au lieu de retraiter.


Imberator a écrit:
Citation:
- Il aurait fallu exposer le flanc droit de l'avance française en demandant aux Autrichiens de couvrir le Grand Duché de Varsovie ce qui, outre que politiquement malaisé, aurait pu s'avérer suicidaire en cas de défection des Habsbourg pendant l'hiver 1812-1813.


Une armée de 200 000h surveillait ses "alliés" a moitié année 1812, et tout depend d'ou tu fais partir ton armée pour allez a Moscou, le mieux est d'avoir pour protection la Dwina, au nord, et le Pripet au sud pour bien partir, avec la destruction des armées russes, mais avec St Pertersbourg dans ta poche, tu dois la proteger éfficacement et compte tenu des nouvelles forces russes en 1813, il va y en falloir beaucoup, de meme face aux Grand Duché de Varsovie.

Tu va devoir diviser tes forces en 2, pas si tu reste au centre.



Imberator a écrit:
Citation:
- Les risques d'attrition pendant la pause hivernale ne sont pas négligeable, notamment auprès des contingents "non-français" de la Grande Armée dont la fidélité, parfois bien précaire, aurait pu dangereusement vaciller.


Quand Napoleon est arrivé a Vilna, deja 175 000 h avaient desertés, alors pour l'hiver...


Imberator a écrit:
Citation:
- Enfin l'Empereur n'avait jusque là jamais reculé, ni même était contenu par quelque adversaire que ce soit et aurait craint, agissant avec modération, de porter atteinte à son prestige.


Tout a fait.

Imberator a écrit:
Citation:
Et rester trop longtemps éloigner de Paris suite à une apparente situation de difficulté militaire, c'était accroitre la menace d'un renversement du pouvoir impérial dans la capitale, peu probable mais toujours possible, même aux yeux de l'Empereur en personne.


Oui, l'affaire du général Malet...

Imberator a écrit:
Citation:
Ceci dit de façon plus générale, ne connaissant que peu les spécificités de l'époque, je ne cesse de me demander si, logistiquement parlant, la Campagne de Russie pouvait déboucher sur un succès, avec ou sans pause hivernale.


Oui, militairement, mais la malchance au moment decisif lui a fait perdre a plusieurs reprise la possibilité de detruire l'armée russe, au depart, la faute a Scharzenberg qui a exprès ralentit sa marche pour faire échouer l'encerclement prévu et vers Vitebsk ensuite, par Junot qui refusa categoriquement de marcher car devenu fou, malgré les ordres imperieux, mais logistiquement, apres Smolensk, le pays était encore plus pauvre et la logistique ne suivait pas...ce qui n'a pas empecher Napoleon de battre les Russes a la Moskowa et aurait pu les encercler totalement en remontant par le nord s'il n'avait pas eu 3 generaux conduisant l'attaque au sud éliminés successivement faisant perdre 20 mn precieuse et decisive qui ont permis aux russes d'envoyer des renforts pour les contrer, qui a donner cette bataille frontale sans decider de la campagne, sinon, l'armée russe était totalement encerclée, d'ou le dispositif tres concentré de Napoleon au depart.

Dans cette campagne, la malchance a joué un role majeur et decisif a chaque fois qu'il aurait pu porter un coup fatal, plus le climat russe qu'il avait pourtant fait remonter l'etude jusqu'a 20 ans en arriere.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Joukov6



Inscrit le: 29 Mar 2010
Messages: 303
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Jeu Avr 15, 2021 19:13    Sujet du message: Répondre en citant

Si la bataille de Borodino n'a été qu'une sanguinaire successions de charges frontales sans imagination contre des positions fortifiées c'est parce que Napoléon n'a pas cherché à faire autre chose, ignorant superbement Davout qui lui conseillait de contourner l'aile gauche des Russes.
Et quand bien même l'armée russe aurait été "détruite" (vu sa taille, de nombreux débris se seraient échappés et auraient été reformés plus tard) la situation stratégique française ne changeait pas. Le reste, épuisé, de la Grande Armée se retrouve à des centaines de kilomètres de ses bases, dans un pays hostile et incapable de subvenir à ses besoins, avec une ligne de ravitaillement constamment menacée et de toute façon incapable de lui fournir ce dont elle a besoin. Le résultat aurait été le même, les français auraient du abandonner Moscou et se retrouver à la peine dans une retraite d'hiver harcelée par les cosaques et menacée par l'armée russe.

En réalité la France ne pouvait pas l'espérer car elle n'avait pas de stratégie pour remporter la victoire. Quand le seul plan que l'on a c'est l'espoir que l'ennemi accepte de se battre à vos conditions puis qu'il accepte de se rendre parce que vous l'avez battu, quelque part on a déjà perdu. Napoléon voulait détruire rapidement les forces russes lui faisant face, sauf qu'il n'avait aucun moyen de les contraindre à la bataille, par conséquent la campagne ne pouvait qu'échouer.
Quant à faire plusieurs étapes, en arrivant à Vitebsk, à peine deux mois après le début de la campagne, la Grande Armée avait déjà perdu 1/3 de son effectif (épuisement ou maladie) et la logistique ainsi que les services sanitaires étaient incapable de répondre aux besoins de la Grande Armée. Cette dernière était donc condamnée à disparaître à petit feu en Russie, que ce soit en faisant une marche directe ou plusieurs étapes. Si on ajoute à cela l'Autriche et la Prusse à la "loyauté" plus que douteuse, l'Espagne qui continue à engloutir les ressources de l'Empire pour rien, le Royaume-Uni qui fournit en arme et argent tout ceux qui se dressent contre l'Empire, franchement il aurait bien mieux valus ne jamais lancer d'attaque contre la Russie.

Et puis bon il est facile quand on est derrière un écran, avec des cartes précises de toutes les forces en présence, de dire qu'il aurait fallu fait telle ou telle chose. Mais pour ma part j'ai fait quelques parties du Vol de l'Aigle (le wargame sur la période napoléonienne), et bien je peux vous dire qu'en réalité c'est très compliqué de mener des opérations coordonnées sur des théâtres s'étendant sur plusieurs centaines de kilomètres.
_________________
Le Lion de l'Orgueil ne connait ni rivaux ni égaux. Il trône seul au sommet de l'Univers.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ChtiJef



Inscrit le: 04 Mai 2014
Messages: 536
Localisation: Du côté de Clochemerle

MessagePosté le: Jeu Avr 15, 2021 19:28    Sujet du message: Répondre en citant

Je reste toujours ébahi par cette Campagne de Russie.
C'est quand même un cas unique dans l'Histoire :
Perdre une guerre dont on a remporté toutes les batailles !! Shocked Shocked

NB : Contrairement à ce ce qu'on croit généralement, la Bérésina est une victoire de Napoléon, et de l'avis de certains spécialistes, l'un de ses plus belles...
_________________
la violence est le dernier refuge de l'incompétence. Isaac Asimov
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathan



Inscrit le: 11 Avr 2018
Messages: 248

MessagePosté le: Jeu Avr 15, 2021 22:27    Sujet du message: Répondre en citant

Joukov6 a écrit:
Si la bataille de Borodino n'a été qu'une sanguinaire successions de charges frontales sans imagination contre des positions fortifiées c'est parce que Napoléon n'a pas cherché à faire autre chose, ignorant superbement Davout qui lui conseillait de contourner l'aile gauche des Russes.
Et quand bien même l'armée russe aurait été "détruite" (vu sa taille, de nombreux débris se seraient échappés et auraient été reformés plus tard) la situation stratégique française ne changeait pas. Le reste, épuisé, de la Grande Armée se retrouve à des centaines de kilomètres de ses bases, dans un pays hostile et incapable de subvenir à ses besoins, avec une ligne de ravitaillement constamment menacée et de toute façon incapable de lui fournir ce dont elle a besoin. Le résultat aurait été le même, les français auraient du abandonner Moscou et se retrouver à la peine dans une retraite d'hiver harcelée par les cosaques et menacée par l'armée russe.

En réalité la France ne pouvait pas l'espérer car elle n'avait pas de stratégie pour remporter la victoire. Quand le seul plan que l'on a c'est l'espoir que l'ennemi accepte de se battre à vos conditions puis qu'il accepte de se rendre parce que vous l'avez battu, quelque part on a déjà perdu. Napoléon voulait détruire rapidement les forces russes lui faisant face, sauf qu'il n'avait aucun moyen de les contraindre à la bataille, par conséquent la campagne ne pouvait qu'échouer.
Quant à faire plusieurs étapes, en arrivant à Vitebsk, à peine deux mois après le début de la campagne, la Grande Armée avait déjà perdu 1/3 de son effectif (épuisement ou maladie) et la logistique ainsi que les services sanitaires étaient incapable de répondre aux besoins de la Grande Armée. Cette dernière était donc condamnée à disparaître à petit feu en Russie, que ce soit en faisant une marche directe ou plusieurs étapes. Si on ajoute à cela l'Autriche et la Prusse à la "loyauté" plus que douteuse, l'Espagne qui continue à engloutir les ressources de l'Empire pour rien, le Royaume-Uni qui fournit en arme et argent tout ceux qui se dressent contre l'Empire, franchement il aurait bien mieux valus ne jamais lancer d'attaque contre la Russie.

Et puis bon il est facile quand on est derrière un écran, avec des cartes précises de toutes les forces en présence, de dire qu'il aurait fallu fait telle ou telle chose. Mais pour ma part j'ai fait quelques parties du Vol de l'Aigle (le wargame sur la période napoléonienne), et bien je peux vous dire qu'en réalité c'est très compliqué de mener des opérations coordonnées sur des théâtres s'étendant sur plusieurs centaines de kilomètres.


Si vous regardez bien la carte, il y a aussi la river Moskowa derriere l'armée russe, et c'est Napoleon qui l'a calculé en analysant le terrain, c'est pourquoi il a autant concentré son dispositif.

Il a refusé les conseil de Davout, mais lui a repondu avec une bonne raison, "c'est que les russes auraient reculés lentement", ce qui aurait fait échouer cette diversion.

Et sa strategie mise au point etait superieure a celle de Davout, objectivement.

Regardez les raisons qui ont fait échouer l'encerclement, je les ait données...

Meme si une partie en aurait échappé, elle n'aurait plus representé une menace, et malgré les futur renforts, n'aurait pu empecher Napoleon de retraiter par le sud.

La strategie était l'encerclement pour éliminer l'armée russe, si la malchance n'avait pas frapper, il aurait reussit a 3 reprises, c'etait realisable.

Borodino a été defendu pour proteger Moscou a force de retraite, ce dont Napoleon s'y attendait.

Moscou brulé, il n'entrait plus dans les combinaisons strategique de Napoleon, sauf pour tenter de traiter, et helas, oui, la logistique ne suivait pas, cela ne l'a pas empeché d'aller jusqu'a Moscou.

Je connais assez bien la periode Napoleonniene, ainsi que ce que vous me presentez, et je maintiens que cette campagne pouvait etre gagné mais sans la malchance.

Quand aux reflexions du aux wargames pour decider des actions a faire derriere son écran, je n'ai pas cette pretention, surtout quand le génie a parlé, ex a Borodino.


Dernière édition par Nathan le Ven Avr 16, 2021 09:51; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathan



Inscrit le: 11 Avr 2018
Messages: 248

MessagePosté le: Jeu Avr 15, 2021 22:31    Sujet du message: Répondre en citant

ChtiJef a écrit:
Je reste toujours ébahi par cette Campagne de Russie.
C'est quand même un cas unique dans l'Histoire :
Perdre une guerre dont on a remporté toutes les batailles !! Shocked Shocked

NB : Contrairement à ce ce qu'on croit généralement, la Bérésina est une victoire de Napoléon, et de l'avis de certains spécialistes, l'un de ses plus belles...


Je connais.
mais la malchance veillait continuellement et decisivement pour l'amener au desastre.

Elle y a la plus grande part.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4846
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 15, 2021 22:36    Sujet du message: Répondre en citant

Une insoutenable légèreté aussi. "L'intendance suivra, comme toujours." Napoléon, à la veille de la Campagne de Russie.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 6228
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Jeu Avr 15, 2021 22:45    Sujet du message: Répondre en citant

Une des plus grandes erreurs de Napoléon a été de ne pas se décider à envahir l'Angleterre. Les pertes auraient été sans doute importantes, mais l'auraient-elles été davantage que celles subies en Espagne ou en Russie ? La City avait des moyens financiers importants qui l'ont emporté à l'usure.
La campagne d'Egypte du point de vue militaire et politique était inutile ou en tout cas trop risquée tant que la flotte anglaise dominait.
Celle d'Espagne s'est transformée en bourbier.
On se demande bien pourquoi il n'a pas envahi les Balkans Think
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 4846
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 15, 2021 22:50    Sujet du message: Répondre en citant

Parce que c'était l'empire Ottoman ? Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Blague à part, Napoléon a décommandé l'invasion pour cause d'absence d'intéret personnel, avant toute chose.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathan



Inscrit le: 11 Avr 2018
Messages: 248

MessagePosté le: Ven Avr 16, 2021 09:46    Sujet du message: Répondre en citant

Il était decider a envahir l'angleterre, c'est pourquoi elle a fait lever la coalition pour le detourner de ce but en 1805.

Et le desastre de Trafalgar remettait en cause la possibilité de débarquement.

Mais il a toujours poursuivie ce but en developpant la marine durant tout l'empire.

Au sortir de la campagne d'Italie, il lui fallait continuer a maintenir l'image de sa gloire parmi la population, et comme il le disait, "le fruit" n'etait pas mur pour un coup d'etat, il voyait qu'il lui fallait s'eloigner, l'Egypte convenait pour remplir ses buts personnel, pour revenir au bon moment en france.

Napoleon croyait en son étoile, c'est pourquoi il a entrepris cette campagne, d'ailleurs l'orient l'avait toujours prodigieusement attiré, une fois la bas, il comptait reconstituer un vaste empire constituer des soldats etrangers venue ce mettre sous ses drapeau, avec comme "immortel" les Français.

Heureusement que le grain de sable de St Jean d'Acre l'à detournée de son but pour devoir revenir en europe qu'il considerait "comme une taupiniere, ou rien de grand ne pouvait etre fait."

Pour l'Espagne, c'est Talleyrand qui y l'a perseverement poussé en presentant la campagne comme facile et qu'il serait bien accueillit par les élites éclairées pour relever leurs lumieres stagnantes.

Il y en a eu.

Et en 1806, lors de la campagne de Prusse, des papiers ont été trouvés a Berlin montrant la trahison de l'Espagne comptant l'attaquer pendant qu'il était occupé en Prusse.

Pour la bataille de Bailen, les soldats n'avaient que 2 mois de conscriptions, cela explique aussi leur réddition, mais aux consequences politique immense. ( Note du general Marbot.)

Edit:

A Borodino, Napoleon ne pouvait pas galvaniser ses troupes, du a un terrible mal de tete, et comme il ventait, il devait se proteger du vent.

A la Berezina, il y a eu un redoux du climat 2 jours avant son arrivé, qui a causé le drame que l'on connait, et qu'une fois passé, il comptait mettre de la distance avec les russes, mais par malheur, le froid est revenu 2 jours apres, permettant aux russes de le poursuivre.

Idem pour l'episode des marais de Zembly qu'ils ont traversé, dont nous parle le futur general Marbot.

Tout lui a été contraire dans cette campagne qui rien que pour cela, cette accumulation de malchance incroyable au moment decisif l'à perdu malgré ses victoires avec un climat survenu trop tot et particulierement froid, telle que de memoire de russes, ils n'en avait pas connu de semblable, malgré l'etude du climat russe fait par Napoleon remontant sur vingt ans.
( Voir note du general Marbot pour le climat et souvenir russe, et la traversée du marais de Zembly.)

Une main invisible aurait controlé son destin, qu'elle n'aurait pas pu lui infliger pire que cela pour le perdre, et rappellez vous, Napoleon a eu un signe que les marechaux inquiet et lui meme en ont discuter au soir dans la tente pour savoir si la campagne devait etre arreté ou pas a peu de jours de l'envahissement, c'est qu'un lapin a coupé la route du cheval de Napoleon lancé au galop et l'à desarçonnée, mais au bout du compte, la campagne étant trop avancé, le soldat n'aurait pas compris, les ont fait decider de continuer.

Ce n'est pas tout, elle a poursuivie Napoleon pendant la campagne de 1813, ou 7 fatailité decisive lui ont fait perdre la campagne, mais pour cela, il faudrait que je revois le livre de Napoleon a St Helene pour les citer tous.
Cela concerne le traité de Pleiswitz, la bataille au nord de Berlin, ou la riviere Bobr a debordé, coupant et et retardant une partie de l'armée du marechal qui la conduisait, a de ce fait perdu la bataille, la bataille de Dresde, ou vainqueur Napoleon veut ce lancer a la poursuite des autrichiens mais ait pris de vomissement tel que l'on craint un empoisonnement et, temps de perdu, confie l'attaque a un marechal, avec une partie de l'armée qui reçoit dans son dos les prussiens qui retraitait, et ce fait battre, amenant une defaite au lieu d'une grande victoire attendu avec l'ensemble des troupes qui était prevu.

A Leipzig, la defection des saxons, 16 000h, pendant la bataille, le pont qui saute trop tot lors de la retraite française, laissant 20 000h au mains des coalisés, et j'en oublie...


Tout lui a été contraire.

Re-edit:

Jomini, qui avait passé coté allié mais avait entretemps fidelement servit la France jusqu'au dernier jours, avait conseiller aux coalisés de refuser le combat contre Napoleon, mais de battre ses lieutenant, et ensuite, de reunir toutes leurs forces pour vaincre Napoleon.

Ce fut a Leipzig, la bataille aurait pu ce terminer en match nul, les autrichiens avaient commencer a retraiter, mais voyant les français en faire autant, car ne restant que 15 000 coups a tirer sur les 300 000 deja consommés, sont revenu a la charge, et cela s'est generalisé, donnant le resultat que l'on connait.

Re- re- edit:

Pour ceux que les batailles de toutes periode, tactique et campagnes interesse, voici un lien qui vous le permet, et gratuitement, c'est un tres bon jeu, je vous le conseille.

http://tpgames.free.fr/FoSFr/index2.html

On peu aussi jouer en multi.

A faire partager. Very Happy

Et un autre, mais payant, des campagnes au niveau divisions, et des batailles niveau brigades de la periode de l'empire.

http://www.bellisoft.com/forum_main.php#lastMsg

Bon jeu a tous. Very Happy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com