Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La Flèche Bleue
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Récits romancés
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 5067
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2017 16:20    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Le ministère allemand s'appelle très exactement : Reichsluftfahrtministerium

Mais pour une arrivée d'un officiel allemand à Meudon le 17 juin, c'est un peu optimiste, Paris n'est tombé que depuis le 14.


Aie je me suis pris les pieds dans mon allemand, je corrige.

La chute de la soufflerie OTL est le 12 juin, je leur ait laissé une petite semaine pour une première inspection sans autre valeur que d'inventaire. Après tout, c'est pas comme si on craignais une contre-offensive Crying or Very sad
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4885

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2017 16:58    Sujet du message: Répondre en citant

C'était un minuscule appareil expérimental pour tester le delta, pas de place pour un train escamotable. La version avec train escamotable n'a jamais été construite.
Il faut imaginer ce tout petit avion amateur, avec son train fixe, se promener au milieu des Mirages, Leducs, Griffons, Tridents et Vautours 3 fois gros comme lui lors du Salon du Bourget en 1955. Mais il volait très, très bien !
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7747

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2017 17:05    Sujet du message: Répondre en citant

Quand on voit que les Daguer israéliens (qui dérivent du mirage III) avaient des ailes delta ET des canards... Leduc a visiblement vu loin dans l'avenir... trop pour les gens à courte vue.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2479
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2017 17:48    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Quand on voit que les Daguer israéliens (qui dérivent du mirage III) avaient des ailes delta ET des canards... Leduc a visiblement vu loin dans l'avenir... trop pour les gens à courte vue.


Payen, pas Leduc. Wink

Bon, les plans canard sont un peu démesurés, et il manque un peu de dérive, d'où le manque de stabilité en lacet, mais on voit qu'il a corrigé dur le 49.

Après, passer d'un avion expérimental à un avion de production... Y a du boulot!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 6394
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Sam Oct 28, 2017 22:02    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
La chute de la soufflerie OTL est le 12 juin

Je suis plus que surpris : à cette date, les Allemands n'ont commencé à franchir la Seine que bien plus à l'ouest (Vernon) dans la nuit du 9 au 10 juin, mais l'Eure ne sera franchie que le 11. Le front dans le secteur de Paris tient jusqu'au 13.
Pour moi, Meudon n'est pas atteinte par les avant-gardes allemandes avant le 14, le 13 tout au mieux. À titre de comparaison, Versailles et Clamart sont occupées le 14 juin.
Quelle est ta source ?
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 5067
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Oct 30, 2017 17:55    Sujet du message: Répondre en citant

Aahhhhhhh je suis désolé, je viens de relire l'article de presse et il y a incompréhension : Payen abandonne son prototype le 11 juin ... ce qui ne veut pas dire qu'il est capturé. Dans le fond la date a peu d'importance, je vais caler à fin juin (dès que j'ai fini de rédiger la suite Very Happy )
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 5067
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Nov 06, 2017 23:56    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir Messieurs,

Dernière petite contribution sur le sujet, avant de passer à des travaux plus conséquents et peut-être plus graphique. Avec l'aimable avis d'Etienne comme toujours Very Happy :

Centre d’essai en Vol de Villacoublay, le 12 juin 1942


En cette belle journée d’été et négligemment appuyé sur son balai, le vieux Jacques observait l’agitation qui s’emparait, une fois n’est pas coutume, de l’aérodrome. Les allemands avaient ramené par camions un curieux coucou, repeint en deux tons de verts et porteur de vilaines croix noires sur le fuselage et les ailes, et d’une très vilaine croix gammée sur la dérive. Curieux engin, qui ne ressemblait à rien qu’il n’ait vu en 12 ans de carrière comme concierge. Ça devait voler bizarrement … Bah si ces messieurs n’avaient rien de mieux à faire, ça ferait toujours du monde en moins sur la ligne de Front.

Ca faisait déjà 2 ans qu’il était quasiment le seul gaulois « d’origine » sur le terrain. Les autres étaient partis en camions vers l’Afrique mais lui était resté. Il faisait son âge, et ça se voyait. Les mauvaises langues disaient que c’était sa troisième guerre face à la Prusse, petits c…s va. Il n’en avait fait qu’une seule, et pour ce qu’il avait vu sur le Front de l’Artois puis des Ardennes, ça lui avait suffi. Et puis, comme après toutes les fêtes il faut nettoyer, il avait eu droit à deux années de plus sous l’uniforme ! Deux ans à ramasser des squelettes et à désamorcer les obus, c’était aussi pénible et dangereux, sauf qu’en plus on était en paix ! Il avait servi sous les ordres du commandant Dellaplane, un bon gars, vaguement dépressif (ce qu’il comprenait) et qui avait profité de l’occasion pour fricoter avec une veuve de passage (ce qu’il enviait). Bref, à 54 balais, il avait passé l’âge de jouer les zazous, et à vrai dire, même ses tâches quotidiennes d’homme à tout faire lui étaient dures.

Dieu merci, le responsable lui avait collé un petit apprenti, le petit Julot, fils d’un titi parisien parti de l’autre côté de la Méditerranée. Sa famille avait faim, et le NEF avait au moins l’avantage de payer quelques subsides, en tickets de ravitaillement essentiellement mais on pouvait toujours gratter des à-côtés en se débrouillant … Avec toutes ses épaves aux alentours, on peut toujours récupérer des instruments et métaux c’était risqué mais il n’était pas fou non plus le Jacques ! Un bon petit gars le Julot, enthousiaste comme tout, toujours le nez en l’air quant y avait un avion qui passait, et ce n’était pas fréquent en dehors de la zone réservée aux unités combattantes.
Bref, ce matin tout le monde était dehors pour regarder passer cette bête. Evidemment, les «verts de gris » gardaient tout le monde à distance, mais eux, les « invisibles », faisaient pour ainsi dire partie des meubles. Et l’on pouvait voir au loin une espèce de triangle vert être remorqué vers la zone de roulage.

Un homme en blouson en cuir avec une casquette s’était approché de Jacques

« Entschuldigung … Où sont les toilettes ? »

« Derrière le bâtiment à droite, Monsieur »
« Danke … »
Alors que le pilote s’éloignait, il l’entendit marmonner « Schweinerei... Eine Rundfahrt des Flugplatzes und bedeutet das alles ! Nicht Frage von Hinfahrt in Deutschland mit diesem Kniff! » (NDA : Cochonnerie ... Un tour de l'aérodrome et c'est tout ! Pas question d'aller en Allemagne avec ce truc !)

Il n’avait pas l’air pressé de monter là-dedans lui (NDA : OTL le premier vol a été fait par Jacques Charpentier, avant retour de l’appareil aux ateliers Deperdussin. Evidemment ce n’est pas le cas FTL). Jacques sourit : il comprenait l’allemand, cela lui avait été très utile pour lire sur les obus. Mais pas besoin de s’en vanter, c’est mieux pour écouter les sentinelles discuter entre elles.

Bon, le voilà qui revenait, décidément il n’était pas enthousiaste le teuton. Un officier, qui s’impatientait comme tout le monde à côté de l’appareil, sembla lui dire quelque chose, et le pilote tout à coup parut se cabrer tel un cheval sous l’insulte, ce qui n’était pas qu’une simple image à l’évidence, tant le moulinet de ses bras faisait penser aux ruades d’un cheval furieux.

Bon, il s’installa dans l’habitacle.

Le moteur pétarada, monta dans les tours, puis ralentit alors que les gaz d’échappements volaient aux alentours. L’on retira les cales, et l’avion se déplaça en zigs zags vers la piste. Le petit Julot était venu voir, et se planta à côté de Jacques.

« Il est bizarre celui-là … C’est quoi ? »
« Ben tu vois bien, avec le plumage en triangle derrière, la démarche en Zig Zag … »

Julot se retourna vers lui l’air interrogateur.
« C’est un canard ! »Et sur ce, Jacques partit d’un grand éclat de rire. Puis, il retourna dans son local, ça suffisait les bêtises et puis son dos le faisait souffrir.

Julot lui était resté, au moins pour voir le décollage. L’avion accélérait sur la piste, au moins autant que son moteur lui permettait (Nda : le Payen 22/2 était équipé d’un moteur Regnier de 180 chevaux issu de la coupe Deutsch 1939, au lieu du moteur Malot initialement prévu mais indisponible.) Il glissa dans l’air. Une fois en hauteur, il s’avérait étonnamment gracieux, un vrai papillon, qui tournait et virait, hésitait presque entre ciel et terre. Ah non là, il hésitait vraiment … et bascula vers le sol alors que le moteur calait. Julot ferma les yeux avec horreur un instant, puis les rouvrit en n’entendant pas le bruit cataclysmique attendu, mais un long râle métallique.

Au travers de ses paupières fendues, il suivit l’avion qui dérapait le long de la piste, en perdant sa petite aile avancée à gauche. Tout en continuant de glisser et déséquilibré par cette perte, il fit une embardée sur la gauche et finit dans un fossé de drainage, pour s’immobiliser la pointe en l’air.

Tout le monde se précipitait vers le point d’arrêt de l’avion. Le pilote n’attendit pas qu’on vienne à lui pour faire sauter la verrière et sortir en hurlant des choses que la mère de Julot aurait surement réprouvées. Pourtant, lui avait bien vu, comme tout le monde, que c’était le moteur qui s’était arrêté. Un sabotage ? Mieux valait ne pas trainer dans le coin, les invités risquaient d’être de méchante humeur dans les jours à venir !

Julot retourna vers la baraque du vieux Jacques, tout excité par le spectacle dont il venait d’être témoin. En entrant dans le local, il ne put s’empêcher de s’exclamer :
« Monsieur Jacques, l’avion ! Au premier tour de piste ! »
Jacques était derrière ce qui lui servait de bureau, et le considéra du coin de l’œil :
« Il est tombé ? »
« Il en reste que des ruines ! »

Jacques sortit une bouteille de gnôle et un verre jaune poussiéreux « Ah, ça doit faire joli dans le paysage tiens ! ». Et sur ces paroles, il se servit une lampée.

Burbank, le 14 juillet 1942


Dans les ateliers Lockheed, tout le monde était à son poste en ce jour de fête nationale Française. Le conflit dans lequel le pays était engagé ne tolérait pas de jour férié, tous les ingénieurs présents autour de la table en convenaient. Néanmoins, certaines habitudes de la République avaient la vie dure, et le Ministère de l’Air avait quand même pris le temps d’organiser une petite collation avec les « ambassadeurs du savoir-faire aéronautique français », en présence de plusieurs officiels dont la venue permettait (officiellement) de « rassurer nos ingénieurs sur le plein soutien du gouvernement », mais aussi beaucoup plus officieusement de sonder ses derniers sur les travaux de leurs collègues anglo-saxons et d’entretenir une fibre patriotique dont on ne savait si elle tiendrait après-guerre sous le poids d’une confortable «pantoufle ».

Payen, comme beaucoup de ses collègues, ne goûtait guère ces mondanités. Aussi, fut-il ostensiblement agacé quand un obscur responsable l’approcha discrètement par l’épaule.

« Monsieur Payen ? »
« C’est moi-même. Et vous, qui-êtes-vous et que puis-je ? »
« Nul besoin de s’énerver Monsieur, je suis porteur de la part d’un message de Monsieur le Responsable des Etudes, que vous avez rencontré à Alger il y a un an avant de partir ici »


Payen souleva un sourcil, manifestant un discret mais réel intérêt. L’homme sourit.

« Là, vous voyez que je vous intrigue. Il me charge, par courtoisie m’a t'il demandé de préciser, de vous informer que votre prototype ne volera pas pour les allemands. Il a malencontreusement eu un accident lors de sa première tentative de vol ». Puis, voyant l’air peiné de l’ingénieur, il reprit « Un problème de moteur, fuite de liquide hydraulique je crois … On m’a dit que c’était un vieux moteur non ? » L’homme cligna de l’œil.
Payen était perturbé, mais réagit « Oui, oui, de récupération évidemment ».
« Parfait ! Vous voyez bien que votre concept n’est pas en cause. Nul doute que, lorsque nous reviendrons en métropole, le ministère écoutera d’une oreille attentive vos propositions. Evidemment, il n’en serait pas de même si une enquête supplémentaire démontrait que ce sont les qualités de vol qui ont péché. Vous êtes promis à un brillant avenir, Monsieur, au service de notre pays. Nous n’ignorons rien de vos contacts, probablement fructueux, avec Monsieur Northrop qui travaille aux mêmes types de projet que votre Payen 22/2. »


Un instant de silence et l’émissaire conclut : « Je souhaite juste, en toute cordialité, vous assurer que nos services souhaitent votre expertise lors des années à venir, qui s’annoncent difficiles pour notre pays. Le passé ne peut pas être changé. Mais votre réputation, qui grandit à juste titre il faut le dire, doit être placé au service de notre Nation. Et nous mettrons tout en œuvre pour la servir, y compris vis-à-vis de nos hôtes. »

Et sur cette ambiguïté délibérée, l’homme se retira avec un sourire « Je vous souhaite une bonne fête nationale et un bon appétit Monsieur Payen». Payen trouva la force de lui lancer « Je me tourne toujours vers l’avenir Monsieur, soyez en sûr ! »

(Extrait du fana de l’aviation N°494 : « Les exilés de l’aviation française »).

L’histoire d’après-guerre démontra que Payen n’était pas un farfelu. Ses travaux aérodynamiques contribuèrent largement au succès du Marcel Bloch Ouragan, puis évidemment des Mirages. Payen était en avance, et l’histoire de l’aéronautique lui avait donné raison. Il est heureux que ce dernier ait choisi de revenir en France après la guerre, pour collaborer avec des personnalités dont il avait toute raison de réprouver le comportement à son encontre dans les années 30. De fait, l’action énergique du gouvernement français, et du Ministère de l’Air qui aurait, on le dit, agi dans l’ombre pour limiter la fuite de cerveaux vers les USA, est pour beaucoup dans la vitalité de l’industrie et des bureaux d’études des années 50. Sans cette politique, arrêtée dès 1942, qui sait dans quels errements les constructeurs nationaux seraient tombés, privés de leurs forces vives ?
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste


Dernière édition par demolitiondan le Mar Nov 07, 2017 14:43; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Collectionneur



Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 1423
Localisation: Aude

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 02:13    Sujet du message: Répondre en citant

Je signale juste un s de trop :

Curieux engin, qui ne ressemblait à rien qu’il n’ait vu en 12 ans de carrières comme concierge
_________________
"La défaite du fanatisme n'est qu'une question de temps"
"L'abus d'armes nucléaires est déconseillé pour la santé"
"La Démocratie est le pire des systèmes, à l'exception de tous les autres"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 4001
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 06:32    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
...le Ministère de l’Air avait quand même pris le temps d’organiser une petite collation avec les « ambassadeurs du savoir-faire aéronautique français », en présence de plusieurs officiels dont la présence permettait (officiellement) de « rassurer nos ingénieurs sur le plein soutien du gouvernement »...

_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1721
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 09:36    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
Il avait servi sous les ordres du commandant Dellaplane, un bon gars, vaguement dépressif (ce qu’il comprenait) et qui avait profité de l’occasion pour fricoter avec une veuve de passage (ce qu’il enviait).

Qui d'autre avait relevé la référence?

Anecdote personnelle: le directeur de la photographie de Tavernier est un ami de la famille, et il a eu un fils avec l'actrice qui joue la plus jeune des deux femmes dans le film. Ma soeur leur a servi de baby-sitter.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4885

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 10:06    Sujet du message: Répondre en citant

Le Vampire et Mistral n'existent pas en FTL. C'est l'Ouragan de Dassault.

Payen avec Northrop, c'est logique.
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2811
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 10:37    Sujet du message: Répondre en citant

Hendryk a écrit:
demolitiondan a écrit:
Il avait servi sous les ordres du commandant Dellaplane, un bon gars, vaguement dépressif (ce qu’il comprenait) et qui avait profité de l’occasion pour fricoter avec une veuve de passage (ce qu’il enviait).

Qui d'autre avait relevé la référence?


J'avais vu ça du coin de l’oeil, je ne me souvenais plus du nom, mais je me suis douté de ce dont il s'agissait.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 5067
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 13:10    Sujet du message: Répondre en citant

@Collectionneur et Imberator : Corrigé merci ! Very Happy

@Hendryck/JPBWEB : C'est sympa les connaisseurs, il y a pas mal de beaux films sur la 1GM. Il y a aussi une autre référence, à chercher du côté d'un dessin animé franco-belge Embarassed

@Archibald : j'ai pas vu ca sur le site, c'est "canon" ?
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4885

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 13:45    Sujet du message: Répondre en citant

Oui. http://www.1940lafrancecontinue.org/forum/viewtopic.php?t=222&sid=7c38b69991c11c6d2b5a073c876107a2

Et depuis c'est devenu une annexe.
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 5067
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mar Nov 07, 2017 14:42    Sujet du message: Répondre en citant

Autant pour moi Level + 1 pour Archibald. Je corrige. En fait, je cherchait un avion type aile volante ou bipoutre sur lequel Payen aurait eu la possibilité de collaborer.

Sinon, rien à voir, mais comment poste t'on une image sur le forum svp
Embarassed ? C'est pour mon boulot actuel ...
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Récits romancés Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4  Suivante
Page 2 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com