Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

1943 - La Relève politique
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Politique intérieure de la France Combattante
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1260
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Oct 29, 2012 13:43    Sujet du message: Répondre en citant

Avec un président du conseil attaché à la grandeur et l'indépendance de la France, un vice-président du conseil socialiste, trois ministres communistes et un ministre de la défense nationale jadis (début des années 30) partisan d'une alliance avec l'URSS, je crains une période de tension et turbulences avec le grand allié outre-Atlantique...

Aurons-nous des répercussions sur le rythme de réarmement des GU de l'armée française ?
_________________
Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3679
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Oct 29, 2012 13:59    Sujet du message: Répondre en citant

je ne pense pas car le gros de l'industrialisation de guerre us a étét payée rubis sur l'ongle par les français, avec pour corolaire que le gros du materiel arrive des states...
l'apport des rouges? le bataillon de mortiers lourds de 160 qui equipera chaque DI française ftl, une vraie escadre de chasse et pas un simple groupe qui va se battre en urss
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11699
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Oct 29, 2012 15:37    Sujet du message: Répondre en citant

patzekiller a écrit:
l'apport des rouges? le bataillon de mortiers lourds de 160 qui equipera chaque DI française ftl, une vraie escadre de chasse et pas un simple groupe qui va se battre en urss


Ce qui est prévu pour l'instant est une escadre mixte dont les Soviétiques assurent l'équipement (sans doute un groupe de chasse, un de bombardement, un d'appui au sol - faites votre choix de matériels).
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11699
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Oct 29, 2012 15:57    Sujet du message: Répondre en citant

Pour LADC :
Mais cet ancien partisan de la fermeté face à l'Allemagne dans les années 30 ne pouvait refuser d'être aux premières loges pour conduire les armées françaises jusqu'à Berlin.

OK, bien sûr. Very Happy

Pour DAK : j'espère que tu as eu mon petit mail... Embarassed
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Lun Oct 29, 2012 22:30    Sujet du message: Répondre en citant

ladc51 a écrit:
Avec un président du conseil attaché à la grandeur et l'indépendance de la France, un vice-président du conseil socialiste, trois ministres communistes et un ministre de la défense nationale jadis (début des années 30) partisan d'une alliance avec l'URSS, je crains une période de tension et turbulences avec le grand allié outre-Atlantique...

Aurons-nous des répercussions sur le rythme de réarmement des GU de l'armée française ?


En tout cas, Paul-Boncour est un "social-patriote" avec un excellent pédigrée pour un ministre de la Défense, et les Américains devaient être plus sensibles à son efficacité qu'à certains choix de circonstance (d'ailleurs, l'alliance avec l'URSS, eux-mêmes sont en plein dedans). Je note qu'il a fait un passage par le service de renseignements, ce qui lui donnera au moins un sujet de conversation avec Churchill et avec certains responsables français moins visibles.

http://www.assemblee-nationale.fr/sycomore/fiche.asp?num_dept=5724
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sting01



Inscrit le: 30 Juil 2010
Messages: 1450
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2012 03:16    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Martel, je ne suis pas un spécialiste mais "officiellement" on ne peut pas revenir sur une réforme. Par contre, le nombre de réforme que j'ai vu enterrer sans fanfare me fait dire qu'il suffit d'oublier une réforme pour qu'elle cesse d'exister.

On commence par donner un coup de canif ici ou là, en pondant un texte de loi destiné à "améliorer" la réforme. Si la réaction des réformistes est molles ont sort la grosse artillerie c'est à dire les amendements de la constitution. Quoique la troisième république n'ait jamais eu de vraie constitution... j'ignore si ça rend la chose plus facile ou l'inverse.

Bien sûr l'amendement est bien sûr destiné à "améliorer" la réforme... personne n'en doute si ? Quoi vous ne pensez tout de même pas que les Elus de la République puissent voter des lois qui ne profitent qu'à eux ? Non, ce sont les purs défenseurs des idéaux républicains, les profiteurs sont toujours dans le parti d'en face.

Au final on peut trois ou quatre lois, décrets et autres amendements, vider une réforme de tout son sens.

Donnons un exemple.

Imaginons que moi, député du MACVP (Morts Aux Cons, Vaste Programme) je propose une loi disons... le travail est limité à 35 heures par semaine. Dès la rédaction de la loi un opposant du TPAMP (Touche Pas A Mon Pognon) propose une menue modification sur le fait que les heures supplémentaires, non obligatoires et mieux payées, sont évidemment non comptées dans ces 35 heures.

La loi subit un premier amendement (logique) certaines professions comme les hôteliers (qui font plutôt du 70 heures... je parle en connaissance de cause) sont exemptées.

Ensuite la majorité change. Le TPAMP devient le parti au pouvoir. Sans revenir sur la forme de la loi, ils peuvent s'attaquer au fond. Ils étendent les conditions d’exception à la loi au 35 heures et encouragent les heures sup'. Bref, on se retrouve avec une minorité de personnes qui bossent 35 heures et une majorité qui bosse 42 heures... sous différents régimes "d’exceptions" qui font d'eux la majorité des travailleurs.


Une loie doit etre votee, mais apres cela les decrets d'applications doivent etre promulgues par le Gouvernement.

Donc il est evident qu;une loie peut etre amendee ou detournee par les dits decrets d'application :

une loie va etre votee par le Parlement, mais le Gouvernement va simplement remettre aux Calendes Grecques la promulgation des decrets, cela etant le cas le banal sous la Veme republique de detournement de loie votee par le Parlement. Je suppose que sous la IIIeme cela etait aussi le cas (Avec la valse des gouvernments).
_________________
La can can-can, cancouillote,
c'est pas fait pour les francois.

Anscarides je suis ne,
heritier de la Comte je serai.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finen



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1476

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2012 10:05    Sujet du message: Répondre en citant

Bon argumentaire pour "l'élévation" de CDG cependant cela soulève deux questions:

Qu'est ce qui a poussé le général en seconde section Mordacq à traverser la méditerranée? Si l'on pense à lui en haut lieu c'est qu'il est sur place.

Si il est en Algérie, ce n'est pas pour boire l'anisette face à la porte de la caserne de la légion. Que fait il donc pour le pays depuis le grand déménagement?

Ce n'est ni un défaitiste (bien au contraire) ni un partisan de la sclérose d'avant guerre, il aurait sa place dans des activités tels que la saharisation, la réforme des armées (créateur de la sous direction aux blindées entre autres) ou encore l'organisation de la diffusion des doctrines à travers la direction des hautes études militaires.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11699
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2012 11:03    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui a poussé Mordacq à déménager : le patriotisme, tout simplement...

Ce qu'il fait : on en trouve un écho dans le passage ci-après, qui évoquel'un des mystères de la 2e Guerre Mondiale. Il y en a eu OTL, pourquoi pas FTL ?
Surtout quand il s'agit d'un même événement...




14 avril
Les mystères de la République
Pont de Sidi Rached, Constantine
– Alors que la nuit tombe, un homme aux cheveux blancs vêtu d’un long manteau gris anonyme presse le pas. Sûrement un voyageur qui s’est attardé en centre ville et qui se presse pour ne pas rater le dernier train civil à destination d’Alger. Personne ne lui prête attention. Tout au plus un promeneur remarque-t-il, à quelque distance derrière le vieil homme, un groupe de trois hommes qui marchent dans la même direction et semblent eux aussi fort pressés.


15 avril
Les mystères de la République
Constantine
– A 06h20, la police découvre au fond du ravin sous le pont de Sidi Rached le corps d’un septuagénaire. Son identification ne pose pas de problème, il ne semble avoir été ni molesté ni dépouillé. Il s’agit du général en retraite Henri Mordacq, récemment pressenti pour à la Présidence du Conseil. Il vivait à Constantine depuis qu’il avait rejoint l’Afrique du Nord en passant par l’Espagne à ses propres frais (et à ses propres risques) à la fin de 1941, "pour aider, dans la mesure de [ses] moyens, à la libération de la Patrie".
Suicide ? C’est ce qu’annonceront les journaux locaux. Pourtant, le vieil homme faisait preuve d’une grande activité malgré ses 75 ans. Depuis 18 mois, il collaborait activement aux réflexions de l'état-major des Armées sur l'organisation des forces françaises. De fait, il était attendu dans la journée à Alger, où il devait entrer comme conseiller au cabinet du nouveau ministre de la Guerre, Joseph Paul-Boncour.
Meurtre crapuleux n’ayant rien à voir avec le conflit mondial ? Mais le mort ne semble avoir été ni molesté ni dépouillé.
Meurtre politique ? Mais pourquoi ? Le fait que l’autopsie et les rapports de police furent saisis et censurés ne permet pas de résoudre le mystère de la mort du général Mordacq. Différentes théories sont encore aujourd’hui inlassablement défendues, mettant en cause des partisans de De Gaulle, des agents du ministère de l’Intérieur (Mordacq aurait eu un dossier compromettant Mandel), ou – peut-être finalement le plus probable – des hommes de Doriot, désireux de s’en prendre à une cible plus vulnérable qu’un ministre. De fait, Radio Paris devait se réjouir bruyamment de la nouvelle de la mort du vieux général en affirmant, à l’unisson de Louis-Ferdinand Céline (Bagatelles pour un massacre), qu’il était d’origine juive.


OTL, le corps du général Mordacq a été retrouvé à la même date et dans le même état sous le pont des Arts à Paris. On ignore toujours l'dentité de ses assassins...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11699
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2012 11:15    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ne pas finir cet épisode sur une note triste...


14 juillet
Passage de relais
Alger, 13h00
– Le Président de la République Albert Lebrun s’éclipse assez rapidement de la tribune d’honneur d’où il a assisté au défilé des troupes françaises et de contingents de toutes les Nations Unies, y compris une compagnie de l’Armée Rouge (« Un défilé de la Victoire avant l’heure » ironise Charles Tillon). La quasi-totalité des journalistes n’a d’yeux que pour le Président du Conseil, Charles de Gaulle, dont c’est la première fête nationale à ce poste, pour ses Vice-présidents Léon Blum et Georges Mandel, ou pour le ministre de l’Information, Jean Zay (Joseph Paul-Boncour paye de ne pas être aussi photogénique et « bon client » pour les reporters que son prédécesseur au ministère de la Guerre). Seuls quelques malins, dont un vieux briscard de l’Agence Havas, se doutent qu’il y a anguille sous roche…
De fait, dans l’après-midi, toutes les rédactions et agences de presse françaises et étrangères représentées à Alger reçoivent une convocation à la Présidence pour le soir même.
21h00 – Albert Lebrun présente sa démission au peuple français et à ses représentants (Herriot et Jeanneney ont été personnellement informés un peu plus tôt), « non pour me dérober devant mes responsabilités, en ces heures historiques et glorieuses que vit et vivra la France, mais pour permettre à une personnalité nouvelle de présider à la renaissance de notre grande nation, au moment où, avec ses Alliés, elle s’apprête à reconquérir sa Métropole. L’homme qui me succèdera devra incarner la France en ces jours terribles et magnifiques qui nous attendent. Cet homme aura souffert dans son âme, face aux moments les plus tragiques de la longue histoire de notre pays, mais il aura su, comme lui, se relever. Il aura aussi souffert dans sa chair, face aux balles de l’ennemi ! Mais, comme notre France, il saura montrer une fermeté inentamée à l’heure où se jouera la destinée du monde. »
Chacun a bien compris à qui Lebrun souhaite passer le relais. Quelques-uns parmi les journalistes et les politiques se frappent le front – ils viennent de comprendre ce qui s’est vraiment passé en février à Sidi-Ferruch, lors de la fameuse entrevue Reynaud-Lebrun…


15 juillet
Passage de relais
Alger, Assemblée des Elus de la République, 11h30
– Malgré les circonstances exceptionnelles de la démission d’Albert Lebrun, le record de 1879 (quand l’Assemblée s’était réunie moins de huit heures après la démission de Mac-Mahon pour élire Jules Grévy) n’a pu être battu.
Par contre, ces élections présidentielles voient tomber un autre record : celui du plus grand pourcentage de suffrages recueillis (si l’on ne tient pas compte de l’élection de Mac-Mahon en 1873, car ses adversaires s’étaient abstenus). Sur les 599 députés que compte l’Assemblée, 594 sont présents (ceux qui étaient au front avaient reçu une permission exceptionnelle pour la fête nationale). Et c’est un plébiscite pour Paul Reynaud, qui voit se porter sur son nom près de 95 % des suffrages exprimés – « Une élection de maréchal ! » commentera ce persifleur de Charles Tillon.
Paul Reynaud : 564 voix
Henri Becquart : 4 voix
Paul Faure : 3 voix (humiliation suprême : moins de voix que pour Becquart !)
Maurice Thorez (qui n’était évidemment pas candidat !) : 1 voix (les historiens se disputent encore pour savoir qui a mis ce bulletin dans l’urne)
Marcel Capron (désigné officiellement par le PCF) : 0 voix (même pas la sienne !)
Abstentions : 23 voix (dont, pour l’essentiel, la totalité – ou la quasi-totalité – des élus communistes)

Le 15 juillet 1943, Paul Reynaud, député du IIIe arrondissement de Paris (Alliance Démocratique) devient le seizième Président de la République française.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7744

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2012 14:48    Sujet du message: Répondre en citant

je parie que c'est Capron qui a voté Thorez !
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2012 21:43    Sujet du message: Répondre en citant

Mystérieux à souhait, le décès de Mordacq... Attention tout de même: le bout de phrase "il ne semble avoir été ni molesté ni dépouillé" est répété.

OTL, une rencontre avec des hommes de Doriot revenant du (ou se rendant au) siège du PPF rue des Pyramides est en effet une des explications les plus probables.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7744

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2012 22:06    Sujet du message: Répondre en citant

Je rappelle qu'en OTL, il existe une organisation à la solde des collabos de paris qui oeuvre en Afrique du Nord.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11699
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Oct 30, 2012 23:33    Sujet du message: Répondre en citant

Mais FTL aussi, comme cela nous a été conté !
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Tyler



Inscrit le: 11 Oct 2008
Messages: 772

MessagePosté le: Jeu Nov 01, 2012 19:48    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à tous! Merci pour vos commentaires. Smile

Capitaine caverne a écrit:
C'est une texte incroyable, qui fait echo au discours inaugural de Reynaud en Janvier 1941 FTL. On croirait entendre le général par moment. Et peut-on savoir quelles ont étés les différentes sources d'inspirations pour ce discours "gaullien"?


Les differentes sources d'inspirations viennent des "Discours aux Français" Tome 1 (1940-1941) et Tome 2 (1942-1943) de De Gaulle, receuil d'a priori si ce n'est toutes, au moins une grande partie de ses interventions.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Politique intérieure de la France Combattante Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com