Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Série BD uchronique Jour J
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Bocian



Inscrit le: 25 Oct 2014
Messages: 13

MessagePosté le: Sam Oct 25, 2014 21:21    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour, je découvre votre forum et ce topic, et je ne peux pas m'empêcher de me faire ces quelques réflexions.

Pour commencer, juste préciser que j'aime bien cette série de bande dessinée et qu'il m'a déjà été donné l'occasion de croiser déjà à plusieurs reprises Fred Duval, l'un des deux scénaristes de la collection : personnage sympathique et ouvert aux fans, avec lequel les conversations historico-uchroniques sont toujours dynamiques et intellectuellement très stimulantes.

Du coup, je vous cache pas que je les ai tous à la maison (et que je peux vous renseigner sur au moins les quelques dix prochains volumes à venir...).


Cela dit, à la lecture de votre topic, je remarque plusieurs points :

1. Visiblement, certains d'entre nous considère l'uchronie comme une « science dure » et s'offusquent parfois un peu facilement dès qu'elle s'éloigne de leur seuil (variable) de tolérance en seuls termes de plausibilité.

Or, le principe même de l'uchronie étant de construire des univers différents du notre sur des trames chronologiques alternatives, il me paraît curieux (voire amusant) de voir des gens s'emporter dès que l'histoire imaginée dérive en effet "un petit peu" de la trame chronologique d'OTL.

Pour ma part, il ne choque donc pas d'imaginer (comme dans le tome n°9) une République populaire de Chine des années 1960 n'ayant finalement pas encore conçu l'arme nucléaire (faute, je suppose, de soutien technologique de la part de Soviétiques en effet vitrifiés...) ni (comme dans le tome n°7) un Empire français « dieselpunk » sacrifiant au culte de Mithra, et pas davantage un Charlton Eston poussé à l'extrême-droite (sa pente naturelle, donc ?) par le « Jour des cent mille soleil » (ou l'équivalent) de la fin octobre 1962.


2. Visiblement, nos sympathies politiques ou idéologiques nous jouent également des tours. Certains voyant des espèces de « blasphèmes » contre leurs « héros-totems » là où il n'y a sans doute que travail d'imagination alternative, création artistique et littéraire (Cf. réactions diverses précédentes à propos d'un De Gaulle ou un Jésus alternatifs).

Pour ma part, rien ne m'a choqué et rien ne me choque en la matière : quand un personnage est ainsi évoqué (et ainsi pris à contre-pied plutôt que « mal-traîté », d'ailleurs...), c'est surtout qu'il a marqué OTL et y a joué un rôle important à revisiter uchroniquement. En fait, là il n'y a pas offense partisane ni révisionnisme politicien, mais plutôt un hommage à demi-caché, donc.


3. Moi aussi, je partage quelques réserves quant au choix des illustrateurs – à chaque fois, en tout cas souvent différents – mais je tiens à souligner la qualité des couvertures des albums : sinon original, le choix graphique retenu est - visuellement - toujours une grande réussite susceptible de fortes résonances avec nos représentations habituelles sinon notre subconscient (en même temps, c'est de la bande dessinée...).

On pourrait là citer avec louanges toutes les couvertures, de la série mais l'Anarchie guidant le peuple du tome 4, la statue de la Liberté à bonnet phrygien du tome 10, la montgolfière aux Tuileries du tome 11, les voiles musulmanes du Colomb du tome 13, la monumentale statue de Jeanne d'Arc (à devise maréchaliste) d'Arno Breker du tome 14, le Golgotha sans Christ en croix du tome 15, le Titanic entrant dans New York du tome 16, Napoléon Bonaparte devant les pyramides... maya du Yucatan du tome 17 (etc) ça reste - tout de même - de sacrées trouvailles graphiques.

De même que la représentation du Paris post-68 « utopique » au moins dans « L'imagination au pouvoir », visuellement réjouissant.


4. Quant aux « points de divergences », je trouve qu'ils sont - dans l'ensemble (et sauf exceptions) - plutôt bien choisis, avec leur grande part événementielle d'imprévisible et d'accident historique soudainement survenu (qui, dans l'ensemble, ne sont pas moins plausibles qu'un accident de voiture d'Hélène de Portes en tout cas, par exemple...).

Que ce soit l' "accident de météorite" arrivé au module Eagle dans le tome 1, l'utilisation de la montgolfière dans la nuit des Tuileries du tome 11, le jugement de Pilate du tome 15, l'évitement de l'iceberg par le « Titanic » dans le tome 16, les conséquences « inattendues » (ouf...) de l'éruption du Vésuve dans le tome 15, la journée du 6 février 1934 dans le tome 14 (ou quelque "guerre préventive" française contre l'Allemagne nazie, lors de la tentative hitlérienne de remilitarisation de la Rhénanie, début mars 1936), le départ en exil de Charles Bonaparte (dans la famille Bonaparte, je demande le père...) aux Amériques dans le tome 17, etc.

Et illustrent bien le fait que l'uchronie soit bien la revanche narrative de l'histoire événementielle sur les « marées de l'histoire » des analyses systémiques.

5. Comme nous n'avons à l'évidence pas les mêmes sensibilités, nous n'avons visiblement pas la même appréciation sur certains albums, sinon – peut être – sur le plan artistique : où je trouve - en effet - « La secte de Nazareth » et « Le lion d'Egypte » assez mal dessinés, et « Colomb Pacha » très sombre (pour ce que j'en ai compris, il semblerait que ça ne devait pas être comme ça au départ : soit là le résultat d'un "sombre" problème technique subi lors de l'édition des volumes...).

D'ailleurs, des Scandinaves au look marqué très IXe-Xe-XIe siècles sur les côtes d'une Amérique du Nord de la fin du XVe siècle, c'est là le seul point uchronique véritablement contestable qui me choque un petit peu dans la série. Comme quoi, c'est vraiment une affaire de sensibilité à certains "détails" qui n'en sont en fait pas.

J'aime bien « Les frères Kennedy », « Oméga », « Paris secteur soviétique » parce qu'ils restituent bien une ambiance sociale pittoresque et originale (indépendamment même des détails de la trame chronologique dans laquelle ces récits s'insèrent) et, plus, précisément pour - respectivement - leur caractère de « road movie » d' « espionnage » et de « polar » (comme quoi, on peut écrire des uchronies sur des registres très divers : à l'heure actuelle, n'y manquent finalement guère que le roman épistolaire et la bluette romanesque, genre roman Arlequin...).

Je trouve « Vive l'Empereur ! » assez réjouissant - justement un peu à cause de son caractère « steam- » ou « dieselpunk » un peu foutraque et complètement baroque. Par dessus le marché, en plus du récit policier et d'espionnage, c'est de l'uchronie sur la science - sur l'innovation scientifique en tout cas - et une belle porte ouverte sur la « hard » science fiction.

« Paris brûle encore » et (dans une moindre mesure) « On a tué le président » me gênent pour leur caractère de violence un peu gratuite. Et « Napoléon Washington » (le petit dernier) me laisse un peu perplexe et sur ma faim (à vrai dire, je trouve sa fin « psychédélique » un peu bâclée).

Curieusement, je trouve « L'étoile blanche » terriblement prévisible dans ses grandes lignes (ce qui ne veut pas néanmoins dire que l'album soit sans surprises dans ses détails ni complètement inintéressant d'un point de vue général...) : mais dire du mal des mondialistes et des fédéralistes (européens), aujourd'hui volontiers associés à une technostructure oligarchique présumée apatride, anti-démocratique et (secrètement ?) autoritaire, avouez que c'est plutôt tendance à l'heure actuelle.

Pareillement prévisible, « La secte de Nazareth » : si Jésus n'est pas tout gentil, il est donc forcément un fanatique religieux tout méchant aussi illuminé que les pires fous de Dieu de notre « Time Line ». Terriblement crédible mais terriblement prévisible. Heureusement le Vésuve et Marie Madeleine offrent là une issue spectaculaire (prévisible mais historique ! pour l'un, tragique et sentimentale pour l'autre...) pour le dénouement final (et encore un autre point de divergence à creuser...).

Et suis un peu déçu par la fin du « Colomb Pacha », qui nous laisse les bras ballants avec un beau cliffhanger de fin de volume - et puis ?! (à ce jour, d'après les auteurs-scénaristes, une suite n'est pourtant pas prévue – dommage...).


6. Par dessus tout, je reste surtout attentif aux héros et seconds rôles de l'histoire développée :

Le Bonnot des tomes 3 et 4, les Nikola Tesla, Enrico Fermi et la Mata Hari du tome 7, l'Henry Kissinger du tome 9 (qui, né à l'étranger, n'aurait pu devenir président des USA dans OTL), le Comte de Fersen et la Marie-Antoinette régente du tome 11, la Marie Madeleine du tome 15, le Jolliot-Curie et le Julien Gracq du tome 14, et le William Stead du tome 16 n'ont visiblement pas eu la place qu'ils « méritaient » dans OTL. Ainsi que les « présidents-dictateurs » mexicains des tomes 9 et 17, par exemples (et entre autres).

Parfois les clins d'œil à OTL font sourire : Eltsine et Poutine dans le tome 1, Marguerite Duras et François Mitterrand (entre autres) dans le tome 2, Tito et le « Baron rouge » dans le tome 3, la triplette des chefs communistes (Lénine, Staline et Trotski) dans le tome 4, Bernstein et Woodward dans le tome 5, les Jacques Chirac et Danny Cohn-Bendit du tome 6, l'Adolf Hitler du tome 7, le sergent « Laframboise » du tome 10, André Breton, Simone de Beauvoir, Missak Manouchian dans le tome 14, etc.


Pour le reste, je peux donc vous raconter plein de choses originales sur les prochains volumes de la série...

Où il sera question - entre autres choses - de la suite d' « Oméga » (pour tous ceux d'entre vous qui veulent en savoir plus sur le contexte ''historique-alternatif'' de ce récit - un troisième volume étant d'ailleurs prévu à ce sujet...).

Mais aussi de la destinée tragique de Raoul Villain (l'assassin de Jean Jaurès, ce 31 juillet 1914), d'un "Spartacus Rex" finalement devenu souverain des esclaves affranchis de Sicile, des invasions mongoles du XIIIe siècle (et leurs tragiques conséquences sur la Chrétienté médiévale d'Occident alors envahie...), de Guillaume le maréchal (et d'un prince Louis le lion de France finalement devenu roi capétien d'Angleterre), de la chute de Constantinople (sans doute pas celle à laquelle vous pensez..), d'un MacArthur « atomique » en Corée (avec les conséquences que cela implique pour les équilibres au sein du parti républicain d'alors, et pour les malheureuses minorités chinoises de Californie), de François Villon personnellement confronté à une nouvelle flambée de la grande peste, noire ou pire (et sa fameuse « Ballade des pendus » : « Frères humains, qui après nous vivez, etc... »), entre autres bricoles...


Dernière édition par Bocian le Sam Oct 25, 2014 23:04; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Collectionneur



Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 1423
Localisation: Aude

MessagePosté le: Sam Oct 25, 2014 22:15    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis loin d'avoir tout lu- le Mac Arthur atomique ne me dit rien par exemple- mais il est vrai que trouver un scénario original à chaque fois ne doit pas être facile.
_________________
"La défaite du fanatisme n'est qu'une question de temps"
"L'abus d'armes nucléaires est déconseillé pour la santé"
"La Démocratie est le pire des systèmes, à l'exception de tous les autres"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bocian



Inscrit le: 25 Oct 2014
Messages: 13

MessagePosté le: Sam Oct 25, 2014 23:27    Sujet du message: Répondre en citant

"Mac Arthur atomique" c'est l'un des prochains volumes de la série, peut être à paraître l'année prochaine. Parmi les titres possibles envisagés, j'ai entendu "Dragon rouge".

Fondamentalement, ça doit être un polar se déroulant, en Californie, dans un contexte de violence ultra-raciste anti-chinoise de la part d'une opinion américaine revancharde après certains combats cruels de cette nouvelle guerre civile chinoise relancée par MacArthur à l'occasion de la guerre de Corée, quelques années plus tôt.

Tout ça doit se passer quelque part durant l'été 1960, au moment de la convention du parti républicain (en juillet 1960, à Chicago, dans OTL). Celle-ci (lointaine toile de fond de l'épisode...) voyant alors la tendance dure du parti (Barry Goldwater, Ronald Reagan...) finalement prendre les commandes du GOP - un petit peu plus tôt que dans OTL (en 1962-1964).

Et ce, en lieu et place des modérés comme le vice-président sortant Richard Nixon (désigné candidat dans OTL, alors battu par JFK), le candidat multi-malheureux d'OTL Nelson Rockfeller ou le sénateur Henry Cabot-Lodge Jr (rival malheureux de JFK pour le poste de sénateur du Massachusetts lors des élections au Sénat de 1952 ; et futur candidat également malheureux à la vice-présidence des USA lors de l'élection de novembre 1960 d'OTL).

D'après Fred Duval, il paraît que c'est un scénario prévoyant un dessin hyper violent. le tout se passant dans une ambiance (culturelle) un peu comparable au "Maître du Haut Château" de Philip K. Dick ou - plutôt - au film policier "L'année du dragon" de Cimino. Mais je n'en sais pas beaucoup plus. Mais c'est déjà pas mal.


Dernière édition par Bocian le Dim Oct 26, 2014 11:11; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Collectionneur



Inscrit le: 17 Juin 2012
Messages: 1423
Localisation: Aude

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 00:39    Sujet du message: Répondre en citant

Tant qu'on y est. Quel est le tempo pour cette série ?

Des idées en vrac, un brouillon, une finaliser et une passant chez l'imprimeur ?
_________________
"La défaite du fanatisme n'est qu'une question de temps"
"L'abus d'armes nucléaires est déconseillé pour la santé"
"La Démocratie est le pire des systèmes, à l'exception de tous les autres"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bocian



Inscrit le: 25 Oct 2014
Messages: 13

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 11:31    Sujet du message: Répondre en citant

ça dépend, c'est variable.

A l'heure actuelle, les scénaristes et leurs équipes de dessinateurs et coloristes (au total, ils étaient au moins cinq personnes - scénaristes compris - à travailler sur le dernier album et - visiblement - c'est la norme...) travaillent au rythme d'au moins trois albums par an.

Cette année : le n°15 à la Noël de l'an passé, le n°16 au printemps dernier, le n°17 en septembre, le n°18 en novembre à venir : "Opération Charlemagne" (la suite de l'affaire "Oméga"). Et on nous annonce déjà - officiellement - le prochain tome n°19 : "La vengeance de Jaurès" pour l'an prochain.

Après, une fois que le scénario est bouclé, cela dépend visiblement aussi un peu du temps (variable) de la réalisation graphique.

Ainsi, cela fait déjà un petit peu plus d'un an qu'on nous annonce l' "Empire des Steppes" (PoD : les invasions mongoles du XIIIe siècle). Mais, visiblement (d'après ce qu'on m'a raconté, en tout cas...), le dessinateur impliqué dans cet album a (comment dire...) du mal à être productif à la hauteur de l'attente générée par l'annonce de cette publication (c'est des choses qui arrivent...).

Mais en cas d'accélération dans le travail ou de finalisation du processus, ce pourrait être l'un des prochains albums à paraître l'an prochain. D'après les scénaristes, le travail déjà réalisé sur cet album est absolument "somptueux" (sic), alors - si c'est bien exact - ce serait en effet un petit peu dommage de passer plus longtemps à côté. En septembre dernier, il semblait que près de la moitié des planches avaient été produites. Seulement ou déjà, à vous de voir, selon votre humeur.

Quant au tempo exact de la production, je ne suis pas non plus dans le secret en ce qui concerne la planification du travail (et l'éventuel rétroplanning), mais je tacherai de me renseigner sur les délais habituels la prochaine fois que je croise Fred Duval. Il est vrai que c'est intéressant. Et les interlocuteurs toujours ouverts à la conversation.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thomas27



Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 663
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 12:47    Sujet du message: Répondre en citant

Si le dessinateur de l'empire des steppes prend autant de temps, il à intérêt à superbement dessiné. Sinon le mec est potentiellement grillé.

"Salut, je met 2 ans à mal dessiner un album"...

Imagine la réputation après ^^

Faudrait qu'il trouve un dessinateur comme Ronan Toulhoat (que je connais) il dessine superbement(et fait lui même ses couleurs) plusieurs tome par an. Dans le genre productif il y aussi Igor Kordey (collaborateur de Pécau et Duval): ce mec une vrai machine, il travail sur la plupart des séries de Pécau (il fait probablement 3 à 5 tome par an), mais faut aimer son style.
_________________
Ma boutique : https://www.redbubble.com/fr/people/Artof-ThomasD/shop?asc=u
Mes livres: http://www.amazon.fr/-/e/B0191PGYUE?ref_=pe_1805951_64028601
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
GAULLISTE 54



Inscrit le: 18 Juin 2013
Messages: 670
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 13:57    Sujet du message: Répondre en citant

Que dire des derniers Jour J ?

Bof et re bof !

Celui où le Titanic ne coule pas c'est du grand n'importe quoi !

La Secte de Nazareth:
Pourquoi Jésus devient une sorte de sorte de fanatique à côté duquel Ben Laden fait figure de petit ange bien sympathique ? WTF !

Celui où Napoléon est le fils adoptif de Washington : Je ne sais pas s'il faut rire ou pleurer !

Je crois bien que pour faire un album de Jour J c'est:

On prend un événement historique, on le modifie, on prend une grande quantité de drogue Rasta et on fait de cette uchronie une histoire sanglante et on en fait un album !

Jour J ou comment fusiller (que dis je ) massacrer une bonne idée !
_________________
Toute ma vie je me suis fait une certaine idée de la France !
Charles de Gaulle


"Qui s'y frotte, s'y pique !"
Devise des Ducs de Lorraine

"Non inultus premor"-"Nul ne me touche sans impunité"
Devise de la Ville de Nancy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1810
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 14:57    Sujet du message: Répondre en citant

Sans dire que je suis totalement d'accord avec Gaulliste 54 , j'avoue qu'il n'a pas totalement tort.

Certaine histoire sont assez alambiqué pour être réaliste voir même plausible, ou avec des si si si si.

Je ne dis pas qu'il faut rester dans le totalement réaliste mais d'un autre coté allé dans le quasi fantastique ou irréel sa fait un peu gros.

Après c'est comme tout, certain tome sont géniaux et d'autre moins bons, sa dépend des gouts de chacun.

Perso, j'attend une histoire ou César n'est pas assassiné, ou Hannibal marche sur Rome après Cannes, si je me souviens bien, j'ai crus lire qu'il y aura un tome ou Louis X deviens roi d'Angleterre.

Disons que le gros reproche qu'on peux faire c'est qu'il s'attaque parfois a des trucs rocambolesque avec quelque personnage historique qui pour finir peuvent faire du mal a la série.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bocian



Inscrit le: 25 Oct 2014
Messages: 13

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 15:45    Sujet du message: Répondre en citant

Pourquoi Jésus devient une sorte de sorte de fanatique à côté duquel Ben Laden fait figure de petit ange bien sympathique ?

Ben parce que, dans le contexte historique de l'époque et dans le cadre des mœurs et mentalités de l'époque, il est parfaitement programmé pour ça.

OK, tout ça est bien loin de l'image idéaliste "saint-sulpicienne" ou "pré-raphaélite" qu'on puisse avoir de la figure d'un Jésus de la foi : figure en fait mythologique, raconté par lui-même, qui ne serait qu'amour et "autre joue tendue", avec roses-ne-fanant-jamais sur les panards, regards éthérés, colombe du saint esprit au-dessus et mystérieuse voix miraculeusement tombée du ciel en arrière fond sonore.

Mais, franchement, j'ai beau avoir été élevé dans l'Eglise catholique, apostolique et romaine - et avoir suivi, enfant - le catéchisme (et tout, et tout...) - ça fait néanmoins belle lurette que je suis revenu de ces histoires édifiantes pour enfants qui ne convainquent que les convaincus (et encore).

Le Jésus de Nazareth "historique" vivant dans la Palestine occupée par les Romains et en prise avec le soulèvement des Zélotes, au risque du sacrilège (voire du blasphème) ce n'est quand même pas le Bouddha.

@ Solarien :

Le prince de France censé devenir roi d'Angleterre, c'est lui :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_VIII_de_France

Vers 1215-1216-1217. PoD d'ailleurs historiquement avéré. Et, par ailleurs déjà exploité, notamment par Ridley Scott, dans son récent "Robin des bois" de 2010. Quoi qu'on pense du film par ailleurs.

Par ailleurs, franchement, une histoire où César n'est pas assassiné (ou Hannibal marchant sur Rome après Cannes), si c'est juste pour dire que le premier s'est jeté ensuite sur les Parthes (et que le second a pris Rome - et puis ?!), ça n'a pas grand intérêt. Faut-il encore construire une histoire et une intrigue - quelque chose de romanesque et distrayant - pourquoi pas déconcertant - avec des effets visuels graphiques spectaculaires (c'est de la bd...) - autour de cette divergence historique (ou dans l'univers alternatif qui en a résulté).

Perso, je préférerais - par exemple - une histoire où - (par exemple...) Anne Franck a émigré aux Etats-Unis dès 1938 : recueillie là-bas par ses oncles (décorateurs à Hollywood) elle y serait devenue star du cinéma, en - suite à une audition réussie - prenant la place de Judy Garland dans "Le Magicien d'Oz"...

(Cf. nouvelle "Anne" de Paul Di Filippo, in recueil "Pages Perdues" : recueil de nouvelles uchroniques publié chez "J'ai Lu", en 2002).


Puis deveune militante sioniste aux lendemains de la guerre, contribuant à pousser Harry Truman à reconnaître l'indépendance de l'Etat d'Israël en dépit de l'opposition de son secrétaire d'Etat d'alors (Georges Marshall) et malgré l'hostilité de tout le département d'Etat (faits historiques avérés).

Avant d'aller finir sa vie dans un kibboutz en Terre sainte en ayant été - entre temps - conseiller privée d'un Albert Einstein finalement devenu président de l'Etat d'Israël à la mort de Chaïm Weizmann (et négociant la paix avec les Arabes de Palestine, voire la mise en place d'un Etat fédéral israélo-arabe en Palestine). Le tout avec des vignettes de bd où l'héroïne raconterait tout ça à son "Cher journal". Par exemple...

Il ne s'agit pas d'être irréaliste par principe, mais c'est quand même intéressant de peut être réussir à faire, en moins de soixante pages, ce que les hommes ont visiblement été incapables de faire en plus de soixante ans. Et, pourquoi pas, la paix entre les Nations - avec une belle morale à la fin.

(A noter que les scénaristes de "Jour J" ne sont en aucun cas responsables de cette dernière idée farfelue dont je suis le seul coupable...).

Franchement, si l'uchronie n'est que stricte reproduction technique quasiment identique, intégristement plausible et seulement très légèrement divergente de ce qui existe vraiment dans OTL, franchement je ne vois pas trop l'intérêt, voire ça ne m'intéresse pas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11218
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 16:14    Sujet du message: Répondre en citant

Mmmm... (mode tongue-in-cheek on)
Alors est-ce que la FTL n'est pas trop "intégristement plausible" pour toi ?
Car finalement c'est ce que nous nous attachons à démontrer, que la divergence (de départ) est légère et que l'évolution décrite est très plausible..
(mode tongue-in-cheek off)
Oui je sais, l'écart obtenu n'est pas "léger"... Mais nous prenons grand soin, malgré les tentations, de ne pas ajouter des PoD au PoD.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dado



Inscrit le: 12 Nov 2013
Messages: 995
Localisation: Lille

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 16:20    Sujet du message: Répondre en citant

Intéressante l'idée d'Ann Franck, franchement si l'album sortait je l'achèterais de suite! Laughing

Pour en revenir à Jésus, même en mettant de côté un Jésus figure religieuse et fils de Dieu du Christianisme, pour ce qu'on en sait, il aurait très bien pu vraiment être un apôtre de la non-violence comme décrit par la Bible (même sans les miracles) et ne souhaitant pas un révolte violente contre les romains (laisser à César ce qui revient à César). C'est bien le problème sur le sujet: les sources objectives et non religieuses sont extrêmement maigres, voire quasi inexistantes! On peut donc lui faire faire tout et n'importe quoi (tant qu'on néglige les sources religieuses certes peu fiables, c'est à dire les seules), sans être nécessairement irréaliste c'est au minimum un peu facile. On prend ce qu'on pense savoir qu'il a fait historiquement, même si c'est très bancal, et on lui fait faire l'inverse (justement parce que ces sources sont peu crédibles). L'idée de prendre le contre-pied de l'image qu'en a le catholicisme est intéressante (bien que potentiellement choquante pour les chrétiens croyants), mais ne repose sur rien de concret, là où beaucoup des autres POD de jour J sont un minimum réfléchis (je ne rejette pas la série jour J en bloc, il y en a de très biens, d'autres qui sont assez biens, d'autre très moyens). Non, je ne juge pas jour J sur la crédibilité du POD ou de l'univers créé, mais ici je trouve le changement radical de caractère trop facile tout en cherchant peut être uniquement à choquer.

Cela dit, si tu dis qu'à partir de ce POD qui me laisse dubitatif l'histoire est bien construite et intéressante, ça me donne déjà plus envie de le lire (et me fait penser que du coup je me trompe peut être sur le fait que c'est juste une idée choc pour faire vendre, et pas grand chose d'intéressant derrière). Peut être que je changerais d'avis et que je l'achèterais la prochaine fois que je passe au furet.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bocian



Inscrit le: 25 Oct 2014
Messages: 13

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 16:24    Sujet du message: Répondre en citant

FTL ?

Je salue bien volontiers la qualité du travail, le niveau de précision, le souci du concret, la recherche de la plausibilité.

Par ailleurs, je trouve dommage que ça ne soit pas plus romanesque pour un travail qui semble s'adresser, avant toute chose, au fans d'histoire militaire (nb : ce n'est qu'un constat, ce n'est pas une critique).

Mais on ne peut sans doute pas tout faire, ni avoir toutes les qualités du monde en même temps. FTL a des qualités indéniables, qui ne sont pas celles de Jour J (et réciproquement), encore faut-il le reconnaître. Je le fais bien volontiers.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11218
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 16:47    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour les "qualités indéniables" Wink
Et on essaie de faire non seulement du militaire mais du politique, voire de l'économique...
Cela dit, nous aussi on regrette le manque de romanesque !
D'où les personnages qui "hantent" la FTL, de Jacques Lelong à Jean Martin en passant par Yvon Lagadec.
Hélas, pour décrire le moindre événement - une bataille par exemple - de façon plus romanesque... il faudrait bien plus de place et surtout de temps.
Mais la porte est large ouverte à qui voudra ajouter des personnages romanesques (et leurs aventures) à notre petite phalange. Wink
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GAULLISTE 54



Inscrit le: 18 Juin 2013
Messages: 670
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 17:47    Sujet du message: Répondre en citant

"Et si la France avait continué la guerre" est une suite logique à des évènements logiques qui dans la réalité auraient du être mis en œuvre !
Ca se voit que les auteurs se sont raclé la soupière avant de faire le livre afin d'être cohérents et précis et ça donne des livres de qualités qui devraient être enseignés au collège en troisième !

Je suis très sérieux quand je dis ça !

Jour J est une suite pourrie à des évènements qui certes auraient pu se passer mais qui sont horriblement mal traités !

La cohérence les auteurs s'en foutent joyeusement dans certains albums, ce goût de mettre des massacres à tout va, des histoires dans certains albums qui tournent très vite à la SF comme le 1er ou bien celui sur Napoléon V ( c'est trop demander de rester dans la "réalité" bon Dieu ? ),
les erreurs historiques (je sais que dans une uchronie l'Histoire change mais quand l'erreur est AVANT le point de divergence on se dit que ça sent l'amateurisme)

Pour en revenir à l'album sur Jésus je suis désolé mais c'est du n'importe quoi !
Un Jésus violent ! WTF ? Mis à part le moment où il a chassé les Marchands du Temple où là je sais qu'il a piqué une grosse colère on ne le voit pas "hargneux"

Ils ont oublié qu'il était juif à la base et donc devait respecter les 10 Commandements ? Le "tu ne tueras point !" passe à la trappe, de même que la règle bien connue des Catholiques "Si on te frappe sur la joue gauche, tends la joue droite" ou l'inverse je ne sais plus très bien Smile !

Il y aurait tant de choses à dire !

En clair pour résumer:

"Et si la France..."= génial !
Jour J=daube !

Ce n'est que mon humble avis et je ne force personne à penser comme moi et je respecte ceux qui aiment Jour J
_________________
Toute ma vie je me suis fait une certaine idée de la France !
Charles de Gaulle


"Qui s'y frotte, s'y pique !"
Devise des Ducs de Lorraine

"Non inultus premor"-"Nul ne me touche sans impunité"
Devise de la Ville de Nancy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bocian



Inscrit le: 25 Oct 2014
Messages: 13

MessagePosté le: Dim Oct 26, 2014 18:24    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ben dit, vous avez là une bien curieuse manière de respecter autrui. LOL.

Au moins la passion vous anime (bis).

Bon, moi je préfère aller me faire couler un chocolat chaud plutôt que de m'étriper bêtement à comparer les mérites de deux œuvres ... de fiction.

Et puis c'est vrai que les Juifs insurgés - animés de leurs Dix commandements - ont été d'une douceur infinie et surtout pas combatifs avec leurs adversaires romains (voire bon nombre de leurs coreligionnaires - et pas sectaires ni fanatiques du tout du tout, non plus...) pendant la fameuse "guerre des Juifs" (Cf. Flavius Josèphe, le siège de Jérusalem, Massada, machin, tout ça...). Bref...

Ps : Bon, pour ceux qui aiment "Rome vs Carthage, et Hannibal qui gagne à la fin" (voir supra), je connais au moins deux ou trois textes uchroniques, mais - vu ce qui précède - je suppose que vous allez détester.

- "L'autre univers" de Poul Anderson (in "La Patrouille du Temps", 1960).
- "Rome doit être détruite" (1983) et "Carthage sera détruite" (1984) de Pierre Barbet (in "Setni, enquêteur temporel").

Et l'univers le plus intéressant des deux, c'est encore celui qui est le plus improbable...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com