Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Les Balkans, Mai 1944
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Europe du Sud
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 658
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Lun Jan 09, 2023 13:40    Sujet du message: Répondre en citant

Rien à signaler.
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FREGATON



Inscrit le: 06 Avr 2007
Messages: 2912
Localisation: La Baule

MessagePosté le: Lun Jan 09, 2023 16:01    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Les hommes du 7th Queen’s Own Hussars les baptisent les “Black Dogs” et chaque engin a son surnom personnel : par exemple, “Black Wolf”, “Black Tiger”… “Black Dragon”…

Il doit surement y avoir aussi un "Black Adder"... Smile Cool
_________________
La guerre virtuelle est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux civils.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 7344
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Jan 09, 2023 16:56    Sujet du message: Répondre en citant

Mais on l'a dans les balkans, notre cher Blackadder. Ceci étant, aucune liaison avec Dennis ...
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 12812
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 12, 2023 16:17    Sujet du message: Répondre en citant

10 mai
La campagne des Balkans
Opération Plunder – Teatime
Vallée de la Drina
– Le XIIIth Corps de Richard MacCreery commence enfin à se déployer dans la vallée de la Drina, en appui de la 10th Armoured d’Horace Birks. Les troupes impériales sont parées au combat : la 4th Indian Division (Arthur Holworthy) est à Slatina, avec la 32nd Army Tank Brigade (Brigadier A.C. William) en support à Kozice. La 51st Highlands Infantry de Charles Bullen-Smith a quant à elle passé le fleuve pour se positionner à Vajszló. Enfin, tout au nord bien sûr, la 6th Australian de Jack Stevens a rallié son corps d’armée à Szentlőrinc (abandonnée par l’ennemi) en compagnie du 5th AGRA, positionné un peu en arrière sur la route de Pècs – on pressent qu’on risque d’en avoir bien besoin pour forcer les défenses des Huns.
Encore faut-il en recevoir l’ordre ! Avec tout ce qui se passe en Bosnie, le commandement est contraint à l’attentisme – sinon à la patience. Quelle pitié ! En plus il fait beau ces temps-ci, l’aviation pourrait jouer à fond – pas comme il y a un mois ! Mais à Osijek, les officiers d’état-major britanniques se contentent pour le moment de prendre leurs quartiers dans la citadelle de Tvrđa – il est possible qu’ils y restent un certain temps.

Opération Veritable – Le siège de Sarajevo
Région de Sarajevo
– A l’ouest de la cuvette, le 14. SS-Freiwilligen Gebirgsjäger Rgt Reinhard-Heydrich et le 7. SS-PanzerGrenadier Rgt tentent toujours, à l’ouest de la cuvette, de s’emparer de la route du mont Igman, se battant toute la journée pour un simple chemin boisé perdu dans les Balkans, dont le monde ne risque pourtant pas de se préoccuper de sitôt (39). Une fois encore, leurs assauts font du mal à l’AVNOJ – lequel ne tient que d’extrême justesse, grâce au terrain très favorable à la défense ainsi qu’aux incessants bombardements de l’artillerie grecque, bien réglés par les envoyés de Kosta Nađ et qui font des ravages dans les vagues d’assaut des Schutzstaffel.
Von Oberkamp, comprenant que, finalement, les ploutocrates n’ont pas vraiment lâché les bolcheviques, obtient l’accord de Friedrich-Wilhelm Krüger pour réclamer un appui aérien, seul à même de faire taire cette artillerie… Oui, mais la Luftwaffe n’étant plus ce qu’elle était, avec quels avions ? Ravalant son mépris, le SS se résout à faire appel à l’aviation croate, ou plus exactement au 15. Staffel (Kroat.)/KG 53 de l’ancienne Légion croate. Ses Dornier 17 Z sont habitués aux procédures allemandes, non ? Et puis, ce sont sans doute les seuls pilotes de bombardier fiables et compétents qu’il reste à l’Axe dans les Balkans, alors…
En face, les titistes ne sont pas de bien meilleure humeur. Koča Popović a demandé du renfort à Milovan Đilas, en l’absence du maréchal. Et Đilas lui a dépêché une division de réserve : la 37e Division “du Sandjak” (Zarko Vidovic et Milo Jovicevic). Trois mille hommes et femmes environ, qui devraient être à pied d’œuvre dès demain si les capitalistes ne les empêchent pas de passer…
Mais ce n’est pas tout – en même temps, sur la rive est de la cuvette, le 8e Corps “dalmate” de Vicko Krstulović reçoit l’ordre de relancer au plus tôt son attaque vers le mont Trebević, pour faire enfin la jonction avec le 12e Corps “de Voïvodine”. Pareil succès pèserait sur le dispositif fasciste dans cette zone, peut-être même au point de menacer le 14. SS-Freiwilligen Gebirgsjäger Rgt Reinhard-Heydrich, ce qui forcerait à suspendre son offensive – et avec lui, son voisin le 7. SS-PanzerGrenadier Rgt.
Pour cette tâche, la 38e Division “de Bosnie orientale” (Franjo Herljević) sera de la partie – soit 4 000 combattants réputés reposés et correctement équipés. C’est toujours ça. En revanche, les Partisans ne demanderont pas l’aide des troupes de montagne grecques, toujours visiblement occupées à ne rien faire autour de Donja Ljubogošta.

Opération Veritable – Grecs et Partisans
Herzégovine et côte sud de la Dalmatie
– Calme plat dans ce secteur du front – grâce à la Neretva et à l’interruption de la coopération entre Partisans et 2e Armée française, cela semble parti pour durer… En mer, même les monitors ont renoncé à gaspiller leurs munitions sur les positions croates, se contentant de faire peser une présence menaçante en patrouillant au large.
………
Dubrovnik – Sur l’île de Daksa, après plusieurs jours de détention dans des conditions atroces et un procès pour le moins expéditif (voire carrément sans procès), l’AVNOJ fusille 35 personnes accusées de collaboration, qui sont ensuite sommairement enterrées dans une fosse commune.
L’affaire aurait pu en rester là… Problème : le Conseil judiciaire de la Cour martiale du commandement de la région de Dalmatie du Sud décide de donner une large publicité à l’événement, en faisant diffuser dans tout Dubrovnik des tracts indiquant quelles autorités ont ordonné l’exécution, et précisant le nom des condamnés. Parmi ceux-ci figurent (notamment…) un religieux, le père Petar Perica (qui a composé Djevo Kraljice Hrvata, l’un des principaux chants religieux croates) ou le maire de Dubrovnik, Niko Koprivica. Scandalisé, le chef du 2e CA grec, Dimitrios Papadopoulos, proteste avec vigueur et fera suivre à Tirana, où Sylvestre Audet… ne bougera pas, du moins pas de façon trop bruyante. Sollicités, les rares contacts qui subsistent avec l’AVNOJ concèderont bien quelques débordements ponctuels, mais ce sera pour préciser immédiatement après que ces excès ne manqueront pas d’être sanctionnés (40).
“On” passera donc très vite sous le tapis cette… initiative malheureuse –ce n’est vraiment pas le moment de chercher des poux aux titistes. Pourtant, au même moment, partout sur la côte de Dalmatie, des patrouilles en armes de l’OZNA continuent de se promener de villes en villages, avec des listes de noms…
………
« “Hé Markus, c’est qui ces guignols ?” Plus loin dans la vallée, vers Metković, un groupe de soldats porteurs du pentagramme passent de maisons en maisons, à la recherche de quelque chose ou de quelqu’un. J’observe la troupe de loin, les deux mains posées sur ma Thompson en bandoulière. “Aucune idée… Mais j’aime pas leur gueule. On va demander au commandement.” Lequel commandement restera muet. Au point que, dans la soirée, nous n’avions toujours pas de réponse – de fait, nous allions l’attendre plusieurs jours. Et pendant ce temps, nous allions entendre plus ou moins régulièrement des salves d’armes légères résonner dans le lointain… »
(Markus Amynthe –  [Machines de guerre] – Souvenirs de la campagne de Bosnie, Kedros éditeur via LGF, 1993)

Plunder et Veritable : stop ou encore ?
Citadelle de Tvrđa (Osijek)
– Bernard Montgomery est chaque jour davantage contrarié – et c’est peu dire. Contrarié par les Allemands (et ce ne sont pas les pires !), agacé par les Partisans, irrité par les royalistes et surtout écœuré par la tournure que prennent les événements. Si tout continue de la sorte, les Huns vont sans aucun doute renforcer considérablement leurs défenses vers le lac Balaton, lui coupant ainsi la route de Vienne… et ce sont les Rouges, apparemment lancés dans une grande offensive dans les Carpates, qui vont ramasser la mise !
Le pire, pour le Britannique, est qu’il n’y est objectivement pour rien ! Il a fait son devoir, il a rempli son contrat… et pourtant c’est quand même lui qui va devoir payer les pots cassés par autrui. Entre autres, par un certain souverain serbe, pour ne citer que lui !
Et comme si cela ne suffisait pas, Monty doit désormais affronter les assauts de ses prétendus alliés américains… En fait, d’Eisenhower en personne ! Celui-ci saisirait visiblement volontiers l’occasion de se débarrasser de ce Monty qu’il trouve si pénible – « unbeatable and unbearable » – avant de démembrer tout le 18th GAA, quitte à confier ensuite le meilleur de ses forces à Alexander, jugé bien plus malléable.
On parle au SHAFE, lui ont fait savoir ses contacts à Londres, d’un rapport particulièrement critique faisant état, non pas d’un véritable échec bien sûr, mais plutôt d’un manque d’efficience. A mots de moins en moins couverts, les Américains prétendraient qu’on a envoyé sur le Danube trois divisions blindées – potentiellement bien plus utiles en France – à seule fin de favoriser les manœuvres politiques de Londres. Ajoutons à cela le souvenir acide de certaines excentricités passées et, ces jours-ci, le mot d’ordre dans les couloirs du SHAFE serait carrément devenu « Sack Monty » !
Du coup, l’ombrageux général, très inquiet de ce qui se trame dans son dos, décide de prendre l’avion pour Londres afin d’en discuter avec qui de droit avant qu’il soit trop tard…

Guerre aérienne
Accident
Balkans
– Le temps est correct aujourd’hui mais, faute de plans d’opération bien arrêtés et dans l’incertitude quant aux actions à venir, les missions offensives restent réduites au strict minimum. De toute façon, le ciel est déserté par les appareils ennemis. Hélas, même dans ces circonstances, un accident peut arriver : ainsi, le NA-93 du lieutenant André Mercier, du II/39, s’égare dans les monts de Bosnie et s’écrase dans le lac Kotlaničko (au pied du mont Zelengora). Le malheureux pilote aura confondu la vaste étendue plate (480 m de long sur 200 de large) avec un champ – il est tué sur le coup. L’appareil coule à pic, par dix mètres de profondeur (41…

AVNOJ
La lutte… finie ?
Slovénie
– Le 7e Corps “Slovène” (Rajko Tanasković, Jože Brilej), dûment informé de la progression de ses camarades venant du sud grâce aux radios capitalistes, se prépare à pousser vers Karlovac. Il prévoit sans doute de jouer la belle contre cette maudite SS Karstjäger. Et de la gagner, espère Tanasković : car, avec de l’aide et du temps, tout vient décidément à point à qui sait attendre.
Plus à l’est, le 9e Corps “Slovène” (Lado Ambrožič, Dušan Kveder), toujours isolé, attend de voir l’évolution de la situation – mais il envisage déjà de franchir la vallée de la Save en direction du sud, quelque part vers Brežice, afin de rallier le 7e Corps. Ensemble, ces deux formations représentent 13 000 hommes et femmes, sans compter la 13e Division venant de la région de Knin. Assez pour faire payer le prix du sang aux fascistes qui voudront probablement défendre Karlovac.
………
Croatie (nord), vallée de la Save – Petar Drapšin est mort. Fauché par une rafale de pistolet-mitrailleur capitaliste, actionné par… une recrue maladroite, tandis qu’il visitait un terrain d’entraînement improvisé en compagnie de son chef d’état-major, Pavle Jakšić. Ce dernier n’a rien et assume dans l’instant les responsabilités de feu son chef.
Un malheureux accident – c’est donc ce que l’Histoire retiendra. Laissant dans l’ombre de nombreux petits détails qui sèmeront plus tard bien des doutes sur les circonstances de la mort de Drapšin : en jetant si inconsidérément ses troupes vers la Save, le Serbe – déjà réputé « psychologiquement instable et frôlant parfois la folie pure » (42) – n’a-t-il pas été incapable d’admettre un nouvel et terrible échec, au point de commettre un geste fatal ? A moins, bien sûr, que certaines de ses critiques plus ou moins avisées contre plusieurs responsables politiques de l’AVNOJ ne soient en cause…
Quoiqu’il en soit, le 6e Corps “Slavon” – durement entamé par les combats passés autour de Požega puis par sa défaite dans la région de Pakrac – ne risque pas de bouger avant un certain temps.
Quant au 5e Corps “Bosniaque”, de l’autre côté de la vallée, toujours coincé dans ses forêts entre Save et Bosnie, mais surtout entre Allemands et Français, il ne va pas bouger non plus… Puisqu’il est devenu inadmissible de travailler avec les capitalistes !
………
Croatie (nord-ouest) – Dans un magnifique effort, le 10e Corps “de Zagreb” repart vers Glina ! Plus précisément, sa 33e Division “Croate” (Josip Antolovic) se remet en marche, éperonnée par son commissaire politique, Uroš Krunić. La 34e Division, elle, reste en garnison à Novi Grad. Les Partisans, bien que décimés par la fièvre et épuisés par les combats passés, réussissent à s’emparer d’un certain nombre de positions croates – à peu près abandonnées, c’est vrai. Ils remontent à présent vers Dragotina… pour commencer.
………
Croatie (ouest), Lika-Senj – On n’arrête plus les 4e et 11e Corps “Croates” ! Partis de leurs positions sécurisées de longue date, régulièrement renforcés par des déserteurs et des mobilisés, ces derniers continuent de progresser vers leurs objectifs, sans que rien ne paraisse pour l’heure devoir les ralentir.
Sur la route de Karlovac, au nord, la 13e Division “de Primorje-Gorski Kotar” (Veljko Kovacevic et Josip Skočilić) atteint Generalski Stol (43), à 25 km seulement de Karlovac. La prise de cette localité lui permettrait de faire la jonction avec le 7e Corps “Slovène”, retranché dans les monts Žumberak, ce qui ouvrirait ensuite la porte de Zagreb et même, au-delà, de la Slovénie ! Une éventualité catastrophique, dont l’Axe tient évidemment à se prémunir… Et comme, pour ce faire, il ne faut visiblement pas compter sur les locaux, c’est un Obergruppenführer Georg Keppler très agacé qui envoie au charbon la SS-Freiwilligen Gebirgs-Brigade Karstjäger, du Standartenführer Hans Brandt, pour régler le problème… encore une fois !
Plus à l’est, sur la route de Jajce, la 7e Division Banija (Vojislav Djokic, Kluro Kladarin) progresse bien elle aussi. Passant le village de Jasenovac (un autre…), elle s’engage dans la vallée de la Sana, à la hauteur d’un petit affluent, l’Ižnica, approchant ainsi de Ključ. Devant elle, la 5e DI “Bosanka” (colonel Roman Domanic), de ce qu’il reste du 3e Corps oustachi, arrive en sens inverse…
Andrija Hebrang ne parait pas spécialement inquiet. Même si, sur son flanc sud, le 1er Corps oustachi d’Ivan Brozovic tout entier (ou ce qu’il en reste) est arrivé à Knin pour prendre le relais du 28. Waffen-Gebirgsjäger Rgt de la Handschar (qui peut donc enfin partir vers la Neretva). Le corps oustachi déploie largement ses trois reliquats de division sur un grand arc de cercle, de Vodice jusqu’à Bosanko Grahovo. Faute de mieux, et en attendant de voir… Brozovic ignore toujours pour l’heure ce qu’il pourra faire au juste avec ses troupes aussi décimées que démotivées.


Notes
39- Historiquement, cet endroit est devenu le domaine skiable principal de la ville, célèbre pour avoir accueilli l’épreuve de saut à ski durant les Jeux Olympiques d’hiver de 1984…
40- Il semble bien aujourd’hui que l’AVNOJ ait effectivement tempéré ses ardeurs à Dubrovnik. En effet, les archives de l’OZNA mentionnent 53 noms de condamnés, alors que l’on n’a dénombré que 35 morts. Un coup de frein diplomatique aurait-il stoppé l’action titiste au dernier moment ? C’est possible… Quoi qu’il en soit, les restes des victimes attendront 2010 pour être déterrés, puis réinhumés religieusement.
41- Recouvert de sédiments par les ans et préservé par une température froide et stable (nous sommes à 1 528 mètres d’altitude !), le Mustang ne sera retrouvé qu’en 1972, par un pêcheur d’omble chevalier qui avait accroché sa ligne et pensait probablement avoir pris un gros triton. Il découvrira plus tristement un appareil presque intact, avec son pilote toujours aux commandes…
42- Selon Savo Skoko, historien et ancien Partisan, qui a tenu un journal très détaillé des erreurs et crimes commis sous Drapšin en Bosnie-Herzégovine en 1941 et 1942… Y sont notamment évoqués des massacres de prétendus « ennemis de classe » – 21 civils fusillés sur la colline de Radacki ou 41 villageois de Golobrđe, Divljakuša et Meka Gruda, disparus sans laisser de traces… par exemple.
Ces crimes et les événements survenus lors de la libération du bassin de Požega expliquent sans doute l’oubli qui frappera ensuite et jusqu’au début des années 1990 toutes les actions de Petar Drapšin, alors même que l’intéressé était enterré dans l’allée des héros nationaux, avec ses deux étoiles partisanes de 1ère classe (à titre posthume), son titre de Héros national (bien évidemment) et sa croix de l’Ordre de Koutousov (2e classe) attribué par le Présidium du Soviet suprême de l’URSS !
43- Littéralement, “la table du général” – selon le folklore local, les généraux croates planifiaient ici leur défense face aux incursions ottomanes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 2632
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 12, 2023 18:05    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Du coup, l’ombrageux général, très inquiet de ce qui se trame dans son dos, décide de prendre l’avion pour Londres afin d’en discuter avec qui de droit avant qu’il soit trop tard…

Guerre aérienne
Accident
Balkans
– Le temps est correct aujourd’hui mais, faute de plans d’opération bien arrêtés et dans l’incertitude quant aux actions à venir, les missions offensives restent réduites au strict minimum. De toute façon, le ciel est déserté par les appareils ennemis. Hélas, même dans ces circonstances, un accident peut arriver :

Un instant je me suis demandé si c'était Monty lui-même qui avait connu une fin prématurée.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 7344
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Jeu Jan 12, 2023 18:11    Sujet du message: Répondre en citant

Nan mais l'histoire d'André Mercier est bien OTL.

https://www.bibert.fr/Joseph_Bibert_fichiers/D520_fichiers/DEWOITINE%20D.520%20179.pdf

Mention spéciale à la veuve qui a eu à authentifier le corps, à peine vieilli, 42 ans après. Et aussi à la photo qu'on trouve sur Internet et que je ne publierait pas.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
John92



Inscrit le: 27 Nov 2021
Messages: 658
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Jeu Jan 12, 2023 18:56    Sujet du message: Répondre en citant

...
La 51st Highlands Infantry de Charles Bullen-Smith a quant à elle passé le fleuve pour se positionner à Vajszló. Enfin, tout au nord bien sûr, la 6th Australian de Jack Stevens a rallié son corps d’armée à Szentlőrinc (abandonnée par l’ennemi) en compagnie du 5th AGRA, positionné (installé ? ) un peu en arrière sur la route de Pècs – on pressent qu’on risque d’en avoir bien besoin pour forcer les défenses des Huns.
...
A l’ouest de la cuvette , le 14. SS-Freiwilligen Gebirgsjäger Rgt Reinhard-Heydrich et le 7. SS-PanzerGrenadier Rgt tentent toujours, à l’ouest de la cuvette, ( à supprimer ?) de s’emparer de la route du mont Igman, se battant toute la journée pour un simple chemin boisé perdu dans les Balkans, dont le monde ne risque pourtant pas de se préoccuper de sitôt (39). Une fois encore, leurs assauts (attaques ? ) font du mal à l’AVNOJ – lequel ne tient que d’extrême justesse, grâce au terrain très favorable à la défense ainsi qu’aux incessants bombardements de l’artillerie grecque, bien réglés par les envoyés de Kosta Nađ et qui font des ravages dans les vagues d’assaut des Schutzstaffel.
...
Ravalant son mépris, le SS se résout à faire appel à l’aviation croate (oustachie ? au drapeau à damiers –mais on c’est dur pour les Polonais), ou plus exactement au 15. Staffel (Kroat.)/KG 53 de l’ancienne Légion croate .
...
Et Đilas lui a dépêché une division de réserve : la 37e Division ( lui a dépêché la 37e Division du .... qui était –placée ?- en réserve ?) “du Sandjak” (Zarko Vidovic et Milo Jovicevic).
...
Pareil succès pèserait sur le dispositif fasciste dans cette zone, peut-être même au point de menacer le 14. SS-Freiwilligen Gebirgsjäger Rgt Reinhard-Heydrich, ce qui le (à ajouter ? ) forcerait à suspendre son offensive – et avec lui, son voisin le 7. SS-PanzerGrenadier Rgt.
...
“On” passera (mettra ? l’expression usuelle étant mettre sous le tapis ) donc très vite sous le tapis cette… initiative malheureuse –ce n’est vraiment pas le moment de chercher des poux aux titistes.
...
Bernard Montgomery est chaque jour davantage contrarié – et c’est peu dire. Contrarié par les Allemands (et ce ne sont pas les pires ! (Je comprends le trait d’humour mais, à part les Oustachis, y a qui de pire que les Huns dans cette région – John qui fait son chieur- ?)), agacé par les Partisans, irrité par les royalistes et surtout écœuré par la tournure que prennent les événements.
....
L’appareil coule à pic, par dix mètres de profondeur (41 (parenthèse à fermer )
...
Petar Drapšin est mort . Fauché par une rafale de pistolet-mitrailleur capitaliste, actionné par… une recrue maladroite, tandis qu’il visitait un terrain d’entraînement improvisé en compagnie de son chef d’état-major, Pavle Jakšić. Ce dernier n’a rien et assume dans l’instant les responsabilités de feu son chef.
Un malheureux accident – c’est donc ce que l’Histoire retiendra. Laissant dans l’ombre de nombreux petits détails qui sèmeront plus tard bien des doutes sur les circonstances de la mort ( du décès ?) de Drapšin : en jetant si inconsidérément ses troupes vers la Save, le Serbe – déjà réputé « psychologiquement instable et frôlant parfois la folie pure » (42) – n’a-t-il pas été incapable d’admettre un nouvel et terrible échec, au point de commettre un geste fatal ?
...
Quant au 5e Corps “Bosniaque”, de l’autre côté de la vallée, toujours coincé dans ses forêts entre Save et Bosnie, mais surtout entre Allemands et Français, il (à supprimer ???) ne va pas bouger non plus… Puisqu’il est devenu inadmissible de travailler avec les capitalistes !
...
Devant elle, la 5e DI “Bosanka” (colonel Roman Domanic), de (soit en trop, soit il manque une explication ) ce qu’il ( qui) reste du 3e Corps oustachi, arrive en sens inverse…
Andrija Hebrang ne parait pas spécialement inquiet. Même si, sur son flanc sud, le 1er Corps oustachi d’Ivan Brozovic tout entier (ou ce qu’il en reste (subsiste/a survécu ? )) est arrivé à Knin pour prendre le relais du 28. Waffen-Gebirgsjäger Rgt de la Handschar (qui peut donc enfin partir vers la Neretva).
...
_________________
Ne pas confondre facilité et simplicité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 7144

MessagePosté le: Jeu Jan 12, 2023 20:39    Sujet du message: Répondre en citant

Hendryk a écrit:
Casus Frankie a écrit:
Du coup, l’ombrageux général, très inquiet de ce qui se trame dans son dos, décide de prendre l’avion pour Londres afin d’en discuter avec qui de droit avant qu’il soit trop tard…

Guerre aérienne
Accident
Balkans
– Le temps est correct aujourd’hui mais, faute de plans d’opération bien arrêtés et dans l’incertitude quant aux actions à venir, les missions offensives restent réduites au strict minimum. De toute façon, le ciel est déserté par les appareils ennemis. Hélas, même dans ces circonstances, un accident peut arriver :

Un instant je me suis demandé si c'était Monty lui-même qui avait connu une fin prématurée.


Non mais, y a pas écrit "Huntziger" là... la mare, le pantalon, tout ça... y a des limites quand même.

Vous imaginez la réaction des anglophones qui liraient notre beau travail ?
"Oh mon dieu ! Ils ont tués Monty ! "
"Espèces d'enf**rés !"

_________________
"I fight for you Albuquerque. Better call Saul !"

"Ya basta de negocios. TRAIGAN LAS CHICAS !!"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 7739
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Jeu Jan 12, 2023 21:40    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Sur la route de Karlovac, au nord, la 13e Division “de Primorje-Gorski Kotar” (Veljko Kovacevic et Josip Skočilić) atteint Generalski Stol (43), à 25 km seulement de Karlovac.

_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Europe du Sud Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Page 7 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com