Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Front Russe - Mars 1944
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Le front russe
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 6591
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mer Jan 12, 2022 20:52    Sujet du message: Répondre en citant

Compte-tenu de la progression des unités soviétiques, ça devient serré par rapport au planning d'Hitler :
- au 4 mars, il reçoit des représentants hongrois alors que les Soviétiques sont à une centaine de km si je ne m'abuse (pas étonnant qu'il ne sorte rien de cette réunion)
- au 9 mars, la progression continue, à priori il y a une sorte de pince qui se dirige vers Königsberg
- au 15 mars, attentat

Donc, sauf à ce que la contre-attaque allemande stoppe net voire fasse sérieusement reculer le front, la Wolfsschanze va devoir être abandonnée très vite.

OTL :
- abandon le 20 novembre (J)
- ordre de destruction le 22
- démolition dans la nuit du 24 au 25 janvier, soit J+65, 10 jours après le début de l'opération Vistule-Oder
- capture par l'Armée Rouge le 27 janvier (J+68), même jour que la libération d'Auschwitz

Des dizaines voire centaines de tonnes d'explosifs furent utilisées (incroyable, cette capacité des nazis à gaspiller des ressources qui auraient été plus utiles ailleurs).

FTL, comme le manque de ressources est plus important et le délai plus court (sauf à ce que le secteur tienne jusqu'au mois de mai 44 ?), on peut estimer que le complexe sera moins amoché qu'historiquement.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 5251
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mer Jan 12, 2022 21:24    Sujet du message: Répondre en citant

On va y venir ... le moment venu ! Là, l'explosif,c'est plus vers Varsovie que ca se passe.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GLUCKAUF



Inscrit le: 28 Aoû 2011
Messages: 9
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Ven Jan 14, 2022 20:46    Sujet du message: Répondre en citant

Petite remarque concernant le 7 mars : il y est indiqué, je cite que ...l’autre moitié de l’Abteilung (le 102.SS sch.Pz.Abt) ne compte que quelques prototypes de Panzer VIII Löwe, encore en rodage ; or, dans l’annexe CZ3 de 1942 (La Panzerwaffe, de Barbarossa à l’abime), il est indiqué que le Tiger fut remplacé sur les chaines de production Henschel par son successeur, le Panzer VIII Löwe en avril 1944. N’est-ce pas un peu tôt pour une mise en service opérationnelle ? En tout cas, bravo pour ce « récit russe », et le travail démentiel qu’il doit demander !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 6591
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Ven Jan 14, 2022 20:52    Sujet du message: Répondre en citant

GLUCKAUF a écrit:
Petite remarque concernant le 7 mars : il y est indiqué, je cite que ...l’autre moitié de l’Abteilung (le 102.SS sch.Pz.Abt) ne compte que quelques prototypes de Panzer VIII Löwe, encore en rodage ; or, dans l’annexe CZ3 de 1942 (La Panzerwaffe, de Barbarossa à l’abime), il est indiqué que le Tiger fut remplacé sur les chaines de production Henschel par son successeur, le Panzer VIII Löwe en avril 1944. N’est-ce pas un peu tôt pour une mise en service opérationnelle ? En tout cas, bravo pour ce « récit russe », et le travail démentiel qu’il doit demander !

Remarque judicieuse, je m'étais noté de regarder l'annexe pour vérifier ce point, mais mon cerveau est une passoire. Idée
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 5251
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Ven Jan 14, 2022 21:22    Sujet du message: Répondre en citant

Que quelques prototypes = 5 ou 6 pas plus. Comme le Régiment de Panther jadis, il faut bien de la préserie pour rodage. Et celle-ci ne va pas rester les bras ballants dans la grande manoeuvre à venir, oh non ! Vous connaissez les nazis. Mais ca ne veut pas dire que ca sera l'arme-miracle.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11950
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 01:19    Sujet du message: Répondre en citant

L'explication tient dans le mot "prototype". En tout à peine 10 Löwe pour toute la Ostheer.

Je profite de cette intervention pour signaler que mon retard à poster la suite n'est pas dû à Demo Dan, mais à Omicron.
Je ne peux que me consoler en pensant que, si je n'étais pas vacciné (2 doses + rappel), je ne serais sans doute pas devant mon Mac pour vous donner de mes nouvelles.

_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 4035
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 03:54    Sujet du message: Répondre en citant

Les morts par milliers, la désorganisation de l'économie, la fatigue des soignants,... C'est déjà terrible. Mais si en plus les travaux de la FTL se trouvent ralentis par la maladie, là ça n'ira plus !
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 1242
Localisation: Dans le Sud, peuchère !

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 09:44    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
L'explication tient dans le mot "prototype". En tout à peine 10 Löwe pour toute la Ostheer.

Je profite de cette intervention pour signaler que mon retard à poster la suite n'est pas dû à Demo Dan, mais à Omicron.
Je ne peux que me consoler en pensant que, si je n'étais pas vacciné (2 doses + rappel), je ne serais sans doute pas devant mon Mac pour vous donner de mes nouvelles.


Puisses-tu te remettre au mieux !
Pour le moment, à part un (très) léger mal de tête, et une toux à me fracasser, je m'en tire pas trop mal. Un poil mieux que mon épouse, qui a fait un tout ^petit épisode fébrile, mais on ne va pas se plaindre.
_________________
Timeo danaos et dona ferentes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 2072
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 10:25    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

@ Casus et Houps,

Bon rétablissement à tous les trois !

@+
Alain

PS : est-ce que la méthode des trois bérets marche aussi pour cette maladie ?
_________________
Aux Postes de Propreté - Mouillé, c'est lavé ! Lavé, c'est propre ! - Rompre des Postes de Propreté
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DMZ



Inscrit le: 03 Nov 2015
Messages: 1824
Localisation: France

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 14:02    Sujet du message: Répondre en citant

Remettez-vous bien et revenez-nous en pleine forme...
_________________
"Vi offro fame, sete, marce forzate, battaglia e morte." "Je vous offre la faim, la soif, la marche forcée, la bataille et la mort." Giuseppe Garibaldi
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2567
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 14:41    Sujet du message: Répondre en citant

Il semblerait que cette variante soit moins puissante que prévu, tant mieux.

Mais ça coupe toujours les jambes, ce genre de pépin. Bonne remise en forme.
_________________
Dieu est une femme. La preuve : On dit toujours qu’il vaut mieux voir le Bon Dieu que ses seins.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 5081

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 16:34    Sujet du message: Répondre en citant

Pareil, soignez vous bien.

Quel bazar ce truc, je dit ça avec l'impression de jouer à la roulette russe depuis la rentrée. Ecole, basket, école encore: le virus a tout essayé sur mon gamin, et perdu pour le moment. Les classes tombent chaque jour comme des mouches: CM2, CE1, CE2, et on recommence.
Mais les tests par le nez, ça va un moment.

Je confirme, profs, parents, et autres, sont complètement blasés, et y a vraiment de quoi.

La palme, c'était le lundi de la rentrée. Les parents qui appellent la maitresse fin de matinée pour lui dire
"Hé, on a les résultats du test
"Hein ? Quel test, quel enfant ?
"Ben notre fille, vous la voyez dans votre classe là. Bon ben son test, il est positif."
(la gamine était en classe depuis le matin, l'air de rien.)
Shocked
... 24 enfants, direction la pharmacie, plus leur deux parents, et les frères et soeurs youpi: 100 personnes à tester !

Chais pas pourquoi, les pharmaciens étaient un peu blasés le soir...

Tout va très bien, Madame la Marquise, comme on chantait dans la France de 1939... et ça vaut mieux que d’attraper la scarlatine, même époque...
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3721
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 18:25    Sujet du message: Répondre en citant

...ou les parents, positifs, qui amènent leur gosses à l'école (vive le confinement), en disant, "on garde le petit frere en CP qui est positif, mais la fille est négative, donc on vous la met (sans jeu de mots)"
en sachant qu'ils vivent à 4 dans 60m2...
la gamine est évidemment positive deux jours plus tard et a pu partager avec tous ses camarades
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 5081

MessagePosté le: Sam Jan 15, 2022 19:26    Sujet du message: Répondre en citant

patzekiller a écrit:
...ou les parents, positifs, qui amènent leur gosses à l'école (vive le confinement), en disant, "on garde le petit frere en CP qui est positif, mais la fille est négative, donc on vous la met (sans jeu de mots)"
en sachant qu'ils vivent à 4 dans 60m2...
la gamine est évidemment positive deux jours plus tard et a pu partager avec tous ses camarades


C'est tellement ça (rire jaune)
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11950
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Jan 17, 2022 20:27    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, je suis très fatigué, mais il y a eu pire. On repart !


10 mars
Après Volodino
Joukov se réorganise
Région de Łomża (Pologne)
– La 3e Armée de Chars arrive sous la pluie, et bien fatiguée, dans une Ostrołęka désertée (17), où tous les ponts ont évidemment déjà sauté. Sans perdre de temps – il n’y a pas de défenseurs, autant en profiter ! – Pavel Rybalko entreprend de faire passer la Narew à ses engins, même s’il faut recourir pour ce faire à des moyens improvisés. Ce sera long et pénible – surtout avec toute cette boue et cette fichue pluie.
En réalité, le Soviétique n’a aucune illusion sur sa possibilité de progresser seul vers le nord avec des forces significatives. Pour quoi faire d’ailleurs ? L’Ostwall est déjà là. En fait, Rybalko souhaite simplement se prémunir ainsi d’un éventuel retour des panzers – qui pourraient par exemple surgir du nord afin d’occuper la rive opposée. Le 18e Corps Blindé d’Alexei Burdeiny y parera. Pour les autres, l’heure du repos devrait bientôt sonner.
Mais ce repos ne devrait pas durer trop longtemps. Car si Joukov veut bien au moins tenter de percer l’Ostwall, il a obtenu que les deux Fronts de la Baltique contribuent à cet effort, notamment en visant Memel et Gumbinnen. Naturellement, ce ne sera pas aujourd’hui.
…………
Région de Białystok et de Zambrów (1er Front Biélorusse) – De toute façon, le maréchal ne risque pas de presser ses collègues – même en faisant abstraction de la météo, ses propres forces ne sont pas encore en place. Cinq armées et un corps blindé continuent de manœuvrer pesamment en direction du sud-ouest entre Gosie Małe et Szumowo, tandis que Zambrów grouille de monde. Avec sa sagacité habituelle, Georgui Joukov sait déjà qu’il lui faut au plus vite fracturer ce bloc informe pour retrouver une certaine efficacité. Il divise donc ses forces en deux groupes. D’une part, la 20e Armée de Vladimir Kurassov, le 10e Corps Blindé d’Alexei Popov et la 3e Armée de la Garde (Ivan Zakharkine) poursuivront vers le sud et Ostrów Mazowiecka pour aller tâter les défenses fascistes à Różan. D’autre part, la 1ère Armée de la Garde (Ivan Chistiakov) et la 2e Armée de Choc (Kuzma Galitsky) remonteront vers Ostrołęka pour assister la 3e Armée de Chars – avec le Groupement Oslikovski, dès qu’il pourra rallier. La 63e Armée (Kuznetsov), elle, restera en réserve sur le flanc gauche, afin d’assurer la jonction avec Konstantin Rokossovski.
Derrière, justement, les forces du 2e Front Biélorusse achèvent de se regrouper après la… déconvenue de ces derniers jours. A présent que les responsabilités de chacun sont claires, la 15e Armée de Georgiy Zakharov descend vers Sokoły et Wysokie Mazowieckie avec Varsovie en ligne de mire. Pour atteindre la cité – ou ses ruines – il va cependant falloir passer le Boug quelque part entre Ceranów et Małkinia Górna. Dans ce coin perdu de Pologne, Vasily Grossman pense que se trouvait un camp nommé Treblinka, sur lequel il a entendu des choses terrifiantes…
Pendant ce temps, loin de là, la 4. PanzerArmee arrive à Wyszków et se divise pour franchir plus rapidement l’Ostwall. Sa droite commence à s’éloigner du Boug pour remonter au nord, vers Pułtusk. Toutefois, le gros de l’infanterie continuera vers Wierzbica – c’est la voie la plus rapide. Et selon la coutume, les chars de Franz Westhoven seront les derniers à passer.

Tankiste (Evgueni Bessonov)
Au secours des Polonais !
Vers la Vistule –
Nouvelle séparation. Après plusieurs jours passés à se traîner derrière l’infanterie, les chevaux, les camions ou que sais-je encore, notre peloton bondit enfin sur la route et plonge dans la gadoue vers la Vistule. Stalingradskiy est cette fois-ci à l’avant – nous ne sommes plus que trois, le n° 33 de Mikhaïl étant tombé en panne ces derniers jours. Un problème de chenilles – il nous rejoindra plus tard !
Ce matin, on nous a encore annoncé que le peuple polonais appelait à l’aide – le commissaire a été des plus explicites, parlant de multiples massacres commis par les Nazis. Le malheur rapproche les peuples : même ennemis hier, ils deviennent camarades aujourd’hui. En avant, donc, pour le maréchal Staline !

(Tankiste ! – Jusqu’au cœur du Reich avec l’Armée Rouge, Evgueni Bessonov, Skyhorse 2017)

Opération Vistule-Varsovie
La Walkyrie
Région de Sokołów-Podlaski (2e Front Biélorusse)
– Aujourd’hui, le temps est franchement mauvais – cela permet aux dernières forces de la 1. PanzerArmee d’atteindre (enfin !) sans plus de soucis la Vistule à Góra Kalwaria, avant de se hâter de traverser. Il s’agit du XXXIX. PanzerKorps d’Otto Schünemann (deux divisions d’infanterie très abîmées) puis du LXXVIII. PzK de Martin Unrein. L’ancien ArmeeAbteilung Neptun ne comporte plus qu’une division blindée plus ou moins opérationnelle (la 18. Panzer), les débris d’une autre (la 23. Panzer) et les survivants de deux StuG Abt. Le XLI. PanzerKorps d’Hellmuth Weidling (les restes de la 20. Panzer et un StuG Abt) est en fuite bien plus au nord, avec la 4. PanzerArmee.
La traversée ne sera donc pas si longue que cela… Ces pauvres formations sont tout ce qui reste de l’armée blindée qui défendait jadis Jlobine puis Slonim et Ivacevičy face aux Rouges – on comprend que Josef Harpe souhaite limiter les futures pertes grâce à sa défense Schlittenfahrt. Mais pour l’heure, sur ordre de Rastenburg, le général se rend en hâte vers Radom, afin de rencontrer ceux qui commandent ses nouveaux renforts. Le SS-OberstGruppenführer Paul Hausser, notamment… Il faudra voir comment s’accorder avec lui. Même si, du point de vue du SS, la solution est toute trouvée.
Derrière, le Rouge marque le pas, dispersé et épuisé par ses victoires. La 4e Armée de la Garde (Ivan Muzychenko) passe à Węgrów et descend vers Kałuszyn. La 29e Armée (Alexander Gorbatov) entre dans Siedlce avant de progresser vers Stoczek Łukowski. Enfin, en pointe, la 1ère Armée de Chars de Mikhail Katukov ne va pas beaucoup plus loin que Mińsk Mazowiecki aujourd’hui. Par manque de ravitaillement, certes. Parce qu’on attend l’infanterie, sans doute… Mais aussi faute d’instructions en ce sens. Et pourtant, la partie de Varsovie sur la rive ouest de la Vistule est à 30 kilomètres ! En forçant le passage, on pourrait sans doute y arriver dans la soirée. Mais cela, personne ne l’a demandé à Katukov.
………
Białystok (QG avancé du 2e Front Biélorusse) – De fait, dans son PC mobile, Konstantin Rokossovski ne décolère pas. Lui qui ne cesse, depuis le 23 février, d’adresser tous les jours à Moscou des plans de libération de Varsovie, afin de secourir ses compatriotes et de rentrer en vainqueur dans la capitale, se voit souffler au dernier moment la vedette par Rodion Malinovski. Car le général a reçu dans la nuit un câble brutal : « Ordre de laisser passer sur votre droite les troupes du 3e Front Biélorusse, mieux placées pour une manœuvre tournante destinée à dégager Varsovie par le sud » ! Mieux placées ? Foutaises ! Ce sont là des comportements de carriéristes ! Afin de les contrer, cela fait plusieurs heures déjà que Rokossovski tente de joindre personnellement Staline – la Stavka ? Pour quoi faire ? Le Vojd seul saura annuler cet ordre inepte.
Mais quand, après un très long siège, le général réussit enfin à joindre son maitre, c’est pour déchanter très vite. Le chef du 2e Front Biélorusse se targuait d’entretenir une relation particulière avec Staline (qui l’a pourtant jadis jeté en prison…), mais l’heure, c’est évident, n’est pas aux faux-semblants ou à l’amitié feinte. Les ordres sont intangibles : « C’est Malinovski qui doit entrer le premier dans Varsovie ». Comprenant qu’il s’agit là du vœu de son chef, la colère de Rokossovski devient supplique : « Camarade Maréchal, pourquoi une telle disgrâce ? » La réponse, agacée, est cassante – celle d’un contremaître face aux états d’âme de ses ouvriers : « Ce n’est pas une disgrâce, c’est de la politique ! » Sur ce, Staline raccroche au nez de son subordonné !
Devant son combiné qui résonne dans le vide, Konstantin Rokossovski n’est pas loin de retenir quelques larmes. Il n’a pas encore compris qu’à présent que les Polonais acceptent d’être « libérés » par l’Armée Rouge, mieux vaut pour figure de proue un Soviétique (de père vaguement Polonais, d’ailleurs) au pedigree communiste irréprochable. Ces « locaux » sont si nationalistes ! Inutile donc de faire la maladresse de leur offrir un symbole qui leur permettrait de s’illusionner (18).
Ce qui, d’ailleurs, n’enlève rien au fait que, militairement, l’ordre reste très discutable. Pour Rokossovski, c’est donc une énième preuve des intrigues de l’état-major central – les jours suivants, il ne manquera pas de faire savoir à Staline qu’il accepte évidemment toutes ses décisions, s’excusant de son inconduite… pour mieux demander l’abolition de la fonction de représentant de la Stavka ! Sa haine pour Joukov est attisée par les flammes de la rancœur – et cela, le Vojd (pas toujours bon stratège, mais fin connaisseur des noirceurs de l’âme humaine) l’a parfaitement perçu.
………
Région de Siedlce (Pologne) – Sur la droite du 2e Front Biélorusse, le Groupement Pliev (I.A. Pliev) entre donc dans Stoczek Łukowski, pour y attendre la 64e Armée de Mikhaïl Sharokine. Ces deux unités doivent désormais laisser le passage au 3e Front Biélorusse, qui doit se dépêcher…
De fait, oubliant donc ses projets de soutien dans le secteur d’Opactwo, la 37e Armée de Vasily Chuikov – en pointe du 3e FB – fonce droit vers Varsovie et s’empare de Garwolin dans la soirée. Elle n’est plus qu’à 45 kilomètres des faubourgs ouest de la cité – et s’éloigne de ses camarades, restés sur la rive ouest de la Vistule.
………
Le long de la Vistule (3e Front Biélorusse) – Pendant ce temps, les forces du 3e Front Biélorusse, toujours dans l’incertitude quant aux missions à venir, se retranchent de leur mieux sur leurs nouvelles positions, tandis qu’une forte pluie interdit une bonne partie des reconnaissances aériennes dans la région de Radom. Les frontovikis attendent des renforts, ou de nouvelles instructions. Les deux viendront sans doute du sud – de Sandomierz et de Tarnów. Car, là-bas, Rodion Malinovski ne doute pas de réussir à faire quelque chose. Cela prendra plus de temps, voilà tout – et la branche nord de son offensive, destinée à déstabiliser l’ennemi, sera en réalité positionnée à Varsovie, attirant à elle tous les renforts fascistes. Une solution certes plus longue et un peu plus coûteuse… mais la fidélité au Parti n’a pas de prix !
Cependant, en scrutant la carte, au plus profond de lui-même, Malinovski est tout sauf serein. Il songe alors à sa femme, Raïssa Yakovlevna Koutcherenko – une engagée volontaire de Leningrad, qu’il a rencontrée en la décorant du Drapeau Rouge pour acte de bravoure en tant qu’éclaireuse. Et il se dit que courage et confiance en les institutions soviétiques vont de pair. Alors, il se détourne de la carte comme on chasse le souvenir d’un mauvais rêve.
Un nouveau miracle de la Maison de Brandebourg est-il possible ? C’est peu probable – Staline n’a pas l’intention de mourir d’une indigestion… Alors, une réédition de la contre-attaque de 1921 ? Mais ce sont les Allemands, en face, pas ces fous de Polonais. Alors, tout va bien.
………
Région de Tarnów (3e Front Biélorusse) – Alors que, sur les bords de la Dunajec, les bombardements et échanges de tirs se poursuivent, le 3e Front Ukrainien commence à libérer les formations de Malinovski de la garde de son flanc gauche. D’ici 48 heures, Ivan Koniev et ses hommes prendront le relais dans un vaste secteur allant de Przemyśl à Dębica, permettant ainsi le transfert de la 60e Armée (Ivan Kreyzer) et du 2e Corps de Cavalerie (Andrei Selivanov) vers Tarnów, où ils devraient arriver le 13 mars. Ce qui permettra, bien sûr, de reprendre l’offensive vers Cracovie.

Débarras
Zichenau (ex-Ciechanów, Pologne annexée)
– Alors qu’il multiplie les allers-retours entre sa 2. Armee en retraite et les futures positions de cette dernière au nord de Varsovie, le général Carl Hilpert décide de limoger son chef d’état-major Hening von Tresckow, lequel a fait preuve ces derniers temps d’une légèreté vraiment pas professionnelle. Ce résidu de l’ancien temps n’est décidément plus à sa place dans la nouvelle armée allemande – mieux vaut donc s’en débarrasser avant qu’il devienne nuisible. Qu’il aille se reposer chez lui, à Magdeburg ! Informé sans trop de civilités, l’intéressé paraît pourtant ne pas en prendre ombrage. C’était prévisible, qui ne serait heureux de rentrer en Heimat ? Il lui faudra cependant attendre son remplaçant, qui devrait arriver d’ici une huitaine.


Notes
17- Outre le fait qu’à Ostrołęka, on se rappelle notamment le massacre des cavaliers du général Bolesław Rojan par les Soviétiques le 4 août 1920, bon nombre des habitants ont choisi de signer la Volksliste en 1939 – ce qui faisait de fait d’eux des Volksdeutsche. Ils espéraient sans doute éviter ainsi les expulsions ou les déportations vers Treblinka. Mais l’Histoire a ses revers !
18- L’épisode marquera très durement Konstantin Rokossovski. En 1966 encore, il devait s’écrier, en relatant l’épisode : « Je suis devenu le maréchal le plus malheureux de l’URSS ! »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Le front russe Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 4 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com