Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Politique économique française en Afrique du Nord
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> La France en exil
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3569
Localisation: Tours

MessagePosté le: Sam Nov 27, 2010 18:20    Sujet du message: Répondre en citant

Il se peut que les ports d'AFN connaissent des difficultées en FTL, mais pas au point de menacer sérieusement le ravitaillement des civils. Relit un peu l'annexe consacrée à la politique économique de la france en exil. Tu verras que dès 1940, le gouvernement d'Alger est conscient de l'inadaptation des infrastructures de communications et de transports. Et dès 1940, il entreprend par le biais de l'IDEM de grands travaux pour (en autres) améliorer au maximum les capacités portuaires d'AFN.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sns



Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 99

MessagePosté le: Sam Nov 27, 2010 19:56    Sujet du message: Répondre en citant

Je l'ai lu très attentivement et je remarque simplement que nous faisons comme s'il était possible de mener de front une politique d'industrialisation, de développement d'infrastructure et de reconquête.

Même si l'IDEM est très performante et que le grand déménagement a permis le transfert de personnels qualifiés, il y a nécessairement un effet d'éviction sur les moyens de débardage au profit des opérations militaires.

Vu les volumes, il doit y avoir des cargos en attente de déchargement à l'entrée des ports...

Enfin bon, si c'est déja bouclé sur ce point. Je retourne me coucher.
_________________
Ne me dites pas qu’un probleme est difficile ; s’il n’etait pas difficile, ce ne serait pas un probleme.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10127
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Nov 27, 2010 20:29    Sujet du message: Répondre en citant

Meuh non, pas de quoi te coucher..;

Il est exact qu'on va avoir une "tension" sur les approvisionnements, mais pas supérieure et plutôt inférieure à ce qu'elle a été OTL : les quantités nécessaires sont supérieures, mais les installations portuaires ont été très nettement améliorées.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sns



Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 99

MessagePosté le: Dim Nov 28, 2010 14:21    Sujet du message: Répondre en citant

Peut on penser à des tensions au sein de l'Afrique du nord française entre les troupes et la population?

Les mentalités entre les métropolitains et les "coloniaux" sont assez différentes.
J'ai l'impression que les modifications économiques dues à la guerre entraine une accélération de la structure sociale coloniale. je me demande comment réagirait un français "moyen" d'Afrique du nord de cette époque.
_________________
Ne me dites pas qu’un probleme est difficile ; s’il n’etait pas difficile, ce ne serait pas un probleme.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7249

MessagePosté le: Dim Nov 28, 2010 23:14    Sujet du message: Répondre en citant

Les différences de situation entre colons et autochtones évoluent à grande vitesse en FTL. La réaction des autochtones devrait être mesurer. Ils sont conscients de la guerre en cours et aussi que le statut est en train de s'améliorer. A part une poignée d'individus qui pensent qu'Hitler leur donnera l'indépendance s'il gagne, la majorité de la population soutiendra la France et sera prête à subir les désagréments de l'époque en espérant arrivé au statut de citoyen... en France ou dans une patrie indépendante.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sns



Inscrit le: 05 Juin 2010
Messages: 99

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 19:57    Sujet du message: Répondre en citant

Je pensais plutôt à des tensions au sein de la population elle même. Cette idée m'est venue est discutant avec des britanniques qui enfants avaient assistés à des bagarres entre soldats US et britanniques notamment à cause des différences de soldes...


Autre question que je me pose, pour la reconquête de la France, on part du principe que le soutien de l'Afrique du nord sera limité et que l'économie métropolitaine sera remise en route dès les premières semaines ou si on considère que la métropole devra compter sur l'afrique du nord jusqu'à la fin des hostilités?
_________________
Ne me dites pas qu’un probleme est difficile ; s’il n’etait pas difficile, ce ne serait pas un probleme.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7249

MessagePosté le: Sam Déc 04, 2010 20:42    Sujet du message: Répondre en citant

sns a écrit:

Autre question que je me pose, pour la reconquête de la France, on part du principe que le soutien de l'Afrique du nord sera limité et que l'économie métropolitaine sera remise en route dès les premières semaines ou si on considère que la métropole devra compter sur l'afrique du nord jusqu'à la fin des hostilités?


Je crois qu'il faut être réaliste, Harry Potter n'ayant pas été recruté par l'armée française, les usines ne vont pas soudain retrouver leurs cadences d'avant-guerre après la libération, d'autant plus qu'il y a des destructions de voies ferrées, de routes, de ponts, de tunnels etc... qui ralentiront l'acheminement de matériaux (avec un important trafic prioritaire de matériel de guerre pour ralentir la reconstruction). Deuxièmement, les usines seront endommagées et ne seront plus aux normes... françaises Rolling Eyes . Et oui la France a changé, s'est mise à produire du matériel allemand et les français de leur côté ont un mélange incroyable de matériel d'origine américano-anglo-canadienne dont l'entretient risque de donner des migraines à l'ingénieur français de France le plus débrouillard et le plus adaptable.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finen



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1161

MessagePosté le: Dim Déc 05, 2010 15:16    Sujet du message: Répondre en citant

L'industrie nord africaine restera encore un soutient indispensable à l'économie française même après guerre.

Il faudra un plan de reconstruction et de modernisation sur le territoire national pour limiter ce besoin.

Ce sera un des grand sujet de tension entre métropole et colonies pour l'après guerre avec les ouvriers du nord et de l'est qui verrons leurs productions traditionnelles fortement concurrencés par les produits du Maghreb, modernes et de bonne qualité grâce aux efforts fait durant la guerre pour le service des armées. On peut compter sur les pieds noirs pour reconvertir à grande vitesse leurs usines et profiter des pénuries européennes pour lancer de nouveaux produits (Orangina viendra peut être concurrencer Fanta plus tôt)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ggg



Inscrit le: 12 Avr 2015
Messages: 29
Localisation: San Francisco, USA

MessagePosté le: Jeu Avr 16, 2015 00:57    Sujet du message: Répondre en citant

dak69 a écrit:

"De plus, le fait qu’un certain nombre de célèbres capitaines d’industrie français collaborassent avec les autorités d’occupation ou avec le gouvernement pro-nazi à leur service avait jeté le discrédit sur le monde des grandes entreprises privées françaises."


Avec tout le respect dû à Fantasque, ce point me paraît fortement empreint de l'état d'esprit OTL. Dans la France FTL d'après-guerre, il y aura des entreprises privées émanant des deux côtés. On imagine mal les dirigeants repliés lors du Grand Déménagement, qui ne sont pas arrivés là où il sont (et quoi qu'en disent les brocardeurs des Deux Cents Familles) par l'effet du Saint-Esprit, rester les deux pieds dans le même sabot avec une partie de leurs machines et de leur personnel qui ne demande qu'à tourner pour soutenir l'effort de guerre. On ne les imagine pas non plus accepter tous la soumission à l'État (voir les exemples de Bloch et Breguet dans l'aviation malgré les nationalisations de 1937). Il y aura donc un fort courant de sympathie dans l'opinion (bien exploité par la publicité) pour les hommes et les marques qui ont "fait la victoire" : outils et automobiles Peugeot-Libre, équipements électriques Rhône-Alger, pneus Kléber-Blida, que sais-je... Si on ajoute le fait que certains de ces patrons (et de leurs familles) auront porté l'uniforme et donné leur vie pour la patrie, on aboutira à un rapport avec le patronat nettement moins clivé qu'en OTL des années 40 et peut-être même des années 30... et à une influence nettement moindre des communistes qui ne pourront pas endosser l'habit du "parti des fusillés", même en métropole.
_________________
"Le succès exclut le juste milieu au profit des solutions extrêmes." (Camille Rougeron)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ggg



Inscrit le: 12 Avr 2015
Messages: 29
Localisation: San Francisco, USA

MessagePosté le: Jeu Avr 16, 2015 01:21    Sujet du message: Répondre en citant

Finen a écrit:
L'industrie nord africaine restera encore un soutient indispensable à l'économie française même après guerre.

Il faudra un plan de reconstruction et de modernisation sur le territoire national pour limiter ce besoin.

Ce sera un des grand sujet de tension entre métropole et colonies pour l'après guerre avec les ouvriers du nord et de l'est qui verrons leurs productions traditionnelles fortement concurrencés par les produits du Maghreb, modernes et de bonne qualité grâce aux efforts fait durant la guerre pour le service des armées. On peut compter sur les pieds noirs pour reconvertir à grande vitesse leurs usines et profiter des pénuries européennes pour lancer de nouveaux produits (Orangina viendra peut être concurrencer Fanta plus tôt)


La logique (et la planification d'État, bienvenue pour une fois) voudrait que l'industrie du Maghreb anticipe les besoins de reconstruction en métropole et se spécialise dans les équipements lourds qui remettront celle-ci en état : rails, turbines, pompes, cuves et autoclaves, moteurs électriques, machines-outils, véhicules et engins industriels, matériaux de construction, etc. Une fois la reconstruction terminée, le Maghreb pourrait se tourner vers l'équipement de l'AOF/AEF où les produits de la métropole, grevés de coûts de transport et peut-être de coûts salariaux plus élevés, ne seraient pas concurrentiels. Il y en a bien pour vingt ans, à la suite de quoi le tissu industriel dérivera tranquillement vers le haut. L'effet sur les ouvriers en métropole ne sera donc pas aussi grave que ça.
_________________
"Le succès exclut le juste milieu au profit des solutions extrêmes." (Camille Rougeron)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 247
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Jeu Avr 16, 2015 11:47    Sujet du message: Des entreprises coupées en deux Répondre en citant

Bonjour,

De fait en FTL, la situation des entreprises et des entrepreneurs va être aussi modifiée du fait que :

sans zone libre et avec une présence allemande plus importante les décideurs vont devoir se positionner probablement plus vite entre résistance passive collaboration active ou zone grise entre les deux au coup par coup.
cf le cas d'école de Berliet OTL

le grand déménagement a également touché les ouvriers voire des entreprises entière évacuées vers sud ... pour finir en AFN
On peut citer le cas de la compagnie des machines Bull par exemple partiellement évacuée OTL jusqu'à Lyon et dont on peut facilement imaginer l'évacuation outre méditerranée.
De fait on aura probablement des entreprises coupées en deux avec une partie de leur force de travail en AFN alors que la production reprendra en metropole.
_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ggg



Inscrit le: 12 Avr 2015
Messages: 29
Localisation: San Francisco, USA

MessagePosté le: Jeu Avr 16, 2015 14:19    Sujet du message: Re: Des entreprises coupées en deux Répondre en citant

Martel a écrit:
Bonjour,

De fait en FTL, la situation des entreprises et des entrepreneurs va être aussi modifiée du fait que : (...)

De fait on aura probablement des entreprises coupées en deux avec une partie de leur force de travail en AFN alors que la production reprendra en metropole.


Tout à fait, et on va retrouver chez les chefs d'entreprise (et le positionnement de leurs marques dans l'opinion) les contorsions que l'on a vu chez nos élites OTL. Il y aura sans doute trois groupes :

1) Une minorité assez importante qui prendra le parti de la collaboration, considérant le GD comme une bravade vouée à l'échec. Renault et L'Oréal sont des exemples possibles. Ceux-là disparaîtront purement et simplement à la victoire, car l'opinion ne voudra plus en entendre parler. (Plutôt que de nationaliser Renault, on redistribuera ses biens à un constructeur du bon côté, sans forcément crééer une entreprise d'État car la pression communiste sur le pays sera moins forte qu'en OTL.) L'exemple à méditer ici est la réunification allemande où toutes les marques de l'Est, même celles qui avaient un potentiel de survie tel que le réseau de stations-service Minol, ont disparu du jour au lendemain ou presque.

2) Une petite minorité d'entreprises qui auront tout misé sur le GD et lié leur nom à l'effort de guerre. Elles en tireront grand profit après la victoire : on peut prédire un très grand avenir à l'électro-ménager Brandt.

3) Une grande majorité coupée en deux, comme tu l'indiques (ainsi Gnome-Rhône en France occupée et Rhône-Alger en exil, Peugeot et Peugeot-Libre, Kléber-Colombes et Kléber-Blida...), avec des réseaux d'influence dans les ministères des deux côtés. Tout dépendra pour eux de leur aptitude à retomber sur leur pattes, tel cet ancien Président de la République OTL titulaire de la Francisque.

Quoi qu'il en soit, le rapport des Français à l'entreprise privée sera nettement moins clivé qu'en OTL.
_________________
"Le succès exclut le juste milieu au profit des solutions extrêmes." (Camille Rougeron)


Dernière édition par ggg le Jeu Avr 16, 2015 14:49; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10127
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 16, 2015 14:24    Sujet du message: Re: Des entreprises coupées en deux Répondre en citant

ggg a écrit:
Tout dépendra pour eux de leur aptitude à retomber sur leur pattes, tel cet ancien Président de la République OTL titulaire de la Francisque.


Oui, mais lui, c'était un artiste dans le genre !
Tu as vu, j'espère, le (début du) sort que nous lui avons réservé en FTL, et que nous avons conçu comme un hommage à ses nombreuses qualités (et nombreux défauts...).
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ggg



Inscrit le: 12 Avr 2015
Messages: 29
Localisation: San Francisco, USA

MessagePosté le: Jeu Avr 16, 2015 14:47    Sujet du message: Re: Des entreprises coupées en deux Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
ggg a écrit:
Tout dépendra pour eux de leur aptitude à retomber sur leur pattes, tel cet ancien Président de la République OTL titulaire de la Francisque.


Oui, mais lui, c'était un artiste dans le genre !
Tu as vu, j'espère, le (début du) sort que nous lui avons réservé en FTL, et que nous avons conçu comme un hommage à ses nombreuses qualités (et nombreux défauts...).


Pas encore, et le moteur de recherche laisse un peu à désirer... Un p'tit lien ?

Corollaire à mon précédent post : Si les entreprises "victorieuses"récupèrent les biens des "collaboratrices" qui disparaissent, on a de fait une concentration qui ne déplaît pas à l'État, soucieux comme toujours de réguler la concurrence, et qui renforce les survivants (plus gros, moins dispersés par la concurrence intérieure) face à leurs rivaux à l'exportation. Un gouvernement soucieux de faire rentrer les devises dans l'immédiat après-guerre sera très réceptif à cet argument.
_________________
"Le succès exclut le juste milieu au profit des solutions extrêmes." (Camille Rougeron)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1525
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Jeu Avr 16, 2015 16:36    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense au contraire que les biens des industriels collaborateurs seront nationalisée.

C'est à la fois un moyen de maintenir la concurrence, plutot que d'avoir une entreprise national qui controle tout un domaine, un apport financier pour l'état, et une punition pour les industriels qui ont collaborer.

De plus, même si l'influence des communistes est moins forte , durant 4 ans, l'état français aura contrôler quasi toute l'économie et depuis 9 ans, l'état avait pris l'habitude d'intervenir grandement dans l'économie et le tissu industriel.

Les entreprises qui auront fait le GD auront déjà été récompenser, contrat et nouvelle usine en afrique du nord, plus des médailles et une reconnaissance national. Si on leur donne trop, ils deviendront un état dans l'état.
De plus, si je ne me trompe pas, le plan Marshall inciter grandement les état a intervenir dans l'économie et à en contrôler certain domaine.

L'état gardera surement des entreprises "dites" essentiel à la production industriel et à l'indépendance national.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> La France en exil Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivante
Page 12 sur 13

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com