Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'affaire de la gifle
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Les Alliés
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
BelliludisteFou



Inscrit le: 24 Nov 2019
Messages: 54
Localisation: Vimeu

MessagePosté le: Lun Déc 09, 2019 17:33    Sujet du message: Patton Répondre en citant

Si tu le dis Toubib, je te crois. Je suis quand même étonné que cela soit précis à ce point là, à partir de 80 jours. Je pensais que cela dépendait plus des conditions des combats
Je ne connais pas l'hypnose du bétail.
Je ne confond pas couardise et peur. Le couard c'est un lâche qui n'attend même pas d'avoir peur pour s'enfuir.
_________________
Ceux qui ont le moins de culture l'étale comme sur une tartine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Auguste



Inscrit le: 17 Jan 2018
Messages: 229

MessagePosté le: Mar Déc 10, 2019 15:35    Sujet du message: L'affaire de la gifle Répondre en citant

Mon grand père paternel avait été blessé quatre fois entre 1915 et 1918 (en particulier par des éclats d'obus, j'ai appris récemment qu'il n'avait plus qu'une fesse) et avait dû monter très souvent à l'assaut, baïonnette au canon, sa ferme était dans un village situé entre deux terrains d'aviation (terme de l' époque) à 5 et 10 kilomètres à vol d'oiseau et incessamment bombardés pas les alliés ce qui ne l'empêchait pas de vaquer à ses occupations.
Lorsque les alliés approchèrent et qu'il entendit les échanges d'artillerie se rapprocher, selon le témoignage de mon père, il fut pris d'une peur panique et emmena sa famille se mettre à l'abri dans la tranchée creusée à cet effet, dans un pré situé près de la ferme.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toubib



Inscrit le: 15 Sep 2011
Messages: 57

MessagePosté le: Mar Déc 10, 2019 17:17    Sujet du message: Répondre en citant

Il y aura des soldats en SPT à l'hôpital, il y en a toujours, et ces soldats là sont plutôt mal vus, on les classe volontier comme des lâches voire des déserteurs, et dans les armées de l'Axe ou de l'URSS on se borne généralement à les fusiller. Une fois encore le fait que la France reste dans la guerre ne joue pas.

Je n'avais pas vu cette remarque.
D'abord si l'opinion considère les soldat souffrant de SPT comme des lâches, ce n'est pas le cas dans les armées qui ont plutôt conscience du problème. L'armée américaine commande dès 1940 un rapport à un psychiatre, émigré allemand, Kardiner sur ce qu'on appelle alors la névrose de guerre. Globalement la plupart des armées possèdent des psychiatres capables de prendre les états de stress aigus. Car je le répète encore une fois, il ne faut pas confondre les états de stress aigus qui surviennent dans les secondes ou les heures qui suivent et le SPT qui peut demeurer silencieux pendant des années parfois et dont le maître symptôme est l'hypervigilance, une hyper réactivité à ce qui apparait comme une menace.
Les marines se dotent de psychiatres qui suivront la troupe durant toute la campagne dans le Pacifique.
Concernant l'armée rouge, il manque de tout et spécialement de psychiatres. Par contre la Wermacht a pris en compte relativement bien ces cas en en faisant une blessure... comme les autres. En effet, la défaite de 18 a été attribué en partie aux traumatisés qui s'étaient comportés comme des défaitistes. Le service de santé allemand décide alors de les traiter comme n'importe quels blessés de guerre. Donc pas de fusillés. Néanmoins tout cela est à relativiser en fonction de l'année et du théâtre.
Pour ceux que le sujet intéresse je le leur conseille l'ouvrage du MG Crocq Les Traumatisme psychiques de guerre chez Odile Jacob, un peu ancien mais toujorts pertinent.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BelliludisteFou



Inscrit le: 24 Nov 2019
Messages: 54
Localisation: Vimeu

MessagePosté le: Mar Déc 10, 2019 23:34    Sujet du message: Névrose Répondre en citant

Je suis sans doute hors sujet mais pendant la seconde guerre pratiquement tous les pays avaient recours à des petites pilules miracles (qui accroissaient la vigilance et/ou qui permettent de rester éveillés plus longtemps voire qui atténuent la douleur physique) . Cela en faisait des drogués. En état de manque la névrose devait arriver plus vite. C'est juste une hypothèse
De nos jours ceux qui font de la voile en solitaire au plus haut niveau s'en servent.....
_________________
Ceux qui ont le moins de culture l'étale comme sur une tartine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Chevalier Dupin



Inscrit le: 07 Jan 2018
Messages: 147
Localisation: 93

MessagePosté le: Mer Déc 11, 2019 10:00    Sujet du message: Re: Névrose Répondre en citant

BelliludisteFou a écrit:
Je suis sans doute hors sujet mais pendant la seconde guerre pratiquement tous les pays avaient recours à des petites pilules miracles (qui accroissaient la vigilance et/ou qui permettent de rester éveillés plus longtemps voire qui atténuent la douleur physique) . Cela en faisait des drogués. En état de manque la névrose devait arriver plus vite. C'est juste une hypothèse
.


Les méthamphétamines et la Pervitine par exemple pour les Allemands.


les junkies d'Hitler
la pilule de Goring (pas encore visionnée)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BelliludisteFou



Inscrit le: 24 Nov 2019
Messages: 54
Localisation: Vimeu

MessagePosté le: Mer Déc 11, 2019 10:38    Sujet du message: Névrose et manque Répondre en citant

Oui, ce sont de bons exemples. Dans les années 80 un ami a voulu se faire réformer et a essayé de passer pour un demeuré. Il s'est retrouvé dans un régiment de marche en Allemagne. Lors d'un exercice contre les anglais les officiers les ont fait boire et ils ont chargé baïonnette au canon......Je crois que les aviateurs et les membres des forces spéciales de beaucoup de pays prenaient ces pilules.
_________________
Ceux qui ont le moins de culture l'étale comme sur une tartine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2047
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Mer Déc 11, 2019 11:06    Sujet du message: Re: Névrose et manque Répondre en citant

BelliludisteFou a écrit:
Dans les années 80 un ami a voulu se faire réformer et a essayé de passer pour un demeuré. Il s'est retrouvé dans un régiment de marche en Allemagne.


C'est toujours risqué de vouloir jouer au plus fin avec l'institution militaire, qui n'a pas les mêmes critères d'évaluation que la société civile. L'ami aurait pu se retrouver dans une école de gradés.

En guise de boutade (enfin j'espere...), mon commandant de compagnie expliquait aux appelés de mon peloton mortier que ceux qui avaient de bons yeux, on en ferait des pointeurs. Ceux qui avaient de bons bras, on en ferait des chargeurs, ceux qui avaient de bonnes jambes, on en ferait des pourvoyeurs. Et, ajoutait-il en me regardant avec un grand sourire, ceux qui n'ont rien de tout ca, eh bien on en fera des chefs de pièce... Very Happy
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BelliludisteFou



Inscrit le: 24 Nov 2019
Messages: 54
Localisation: Vimeu

MessagePosté le: Mer Déc 11, 2019 13:40    Sujet du message: Armée Répondre en citant

Excellente ton anecdote Very Happy Very Happy
Pour en revenir au sujet, stress est un mot anglais. Ne pouvons nous pas parler d'extrême anxiété, d'angoisse ?
_________________
Ceux qui ont le moins de culture l'étale comme sur une tartine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DMZ



Inscrit le: 03 Nov 2015
Messages: 1029
Localisation: France

MessagePosté le: Mer Déc 11, 2019 21:48    Sujet du message: Re: Névrose Répondre en citant

BelliludisteFou a écrit:
Je suis sans doute hors sujet mais pendant la seconde guerre pratiquement tous les pays avaient recours à des petites pilules miracles (qui accroissaient la vigilance et/ou qui permettent de rester éveillés plus longtemps voire qui atténuent la douleur physique) . Cela en faisait des drogués. En état de manque la névrose devait arriver plus vite. C'est juste une hypothèse
De nos jours ceux qui font de la voile en solitaire au plus haut niveau s'en servent.....

Non, cette époque est révolue, les effets secondaires étaient trop dangereux et les navigateurs ne pouvaient tenir avec pendant toute la durée de la compétition (plus d'une semaine en général). C'est maintenant remplacé par une préparation médicale poussée pendant laquelle le coureur apprend à gérer sa fatigue et sa récupération pendant le sommeil (Montpellier est spécialisée en cela) et c'est beaucoup plus efficace. J'imagine que les forces spéciales actuellement font un mélange des deux : préparation poussée et petites pilules en cas d'extrême urgence.
_________________
"Vi offro fame, sete, marce forzate, battaglia e morte." "Je vous offre la faim, la soif, la marche forcée, la bataille et la mort." Giuseppe Garibaldi
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BelliludisteFou



Inscrit le: 24 Nov 2019
Messages: 54
Localisation: Vimeu

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2019 01:19    Sujet du message: Pilules Miracles Répondre en citant

Il n'y a pas si longtemps. C'est un ami médecin qui me l'a dit à la fin des années 80. Seuls Tabarly et Malinoski n'en prenaient pas. De touts façons je ne les considère plus comme de marins, ils sont téléguidés par toute une équipe de "routeurs"
_________________
Ceux qui ont le moins de culture l'étale comme sur une tartine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2047
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2019 07:08    Sujet du message: Répondre en citant

Les forces spéciales sont entraînées à gérer leur fatigue, et a doser leur effort. Entre autres, on leur apprend à s'endormir sur commande, en moins d'une minute, a l'occasion d'une halte, et a se reveiller de meme. Ce n'est pas aussi réparateur qu'un sommeil profond de plusieurs heures sans interruption, qui leur est ménagé par ailleurs autant que possible, mais même 5 ou 10 minutes de sommeil suffisent à recharger les batteries pour continuer.

D'une manière générale, on est maintenant très au fait de la necessite de menager des temps de repos adequats, surtout pour ceux qui ont la charge de conduire, piloter etc. Et on connaît les risques quand on néglige ces consignes pourtant impératives (par exemple le vol AF Rio-Paris).
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer


Dernière édition par JPBWEB le Jeu Déc 12, 2019 08:46; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3114
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2019 08:35    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
Les forces spéciales sont entraînées à gérer leur fatigue, et a doser leur effort. Entre autres, on leur apprend à s'endormir sur commande, en moins d'une minute,...

Le bonheur !

Mais pourquoi diable n'apprend-t'on pas ça à tout le monde à l'école ?!?! De peur de ruiner les fabricants de somnifères ?


JPBWEB a écrit:
(par exemple le viol AF Rio-Paris).

Erreur de frappe ou lapsus ?
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2047
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2019 08:47    Sujet du message: Répondre en citant

Imberator a écrit:

JPBWEB a écrit:
(par exemple le viol AF Rio-Paris).

Erreur de frappe ou lapsus ?


Ooops. Embarassed
Ca doit etre la tendance DSK de mon correcteur orthographique...
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3114
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2019 08:56    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
Imberator a écrit:

JPBWEB a écrit:
(par exemple le viol AF Rio-Paris).

Erreur de frappe ou lapsus ?

Ooops. Embarassed
Ca doit etre la tendance DSK de mon correcteur orthographique...

Ou une révélation sur les vraies conséquences de l'excès de fatigue dans un cockpit...
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Toubib



Inscrit le: 15 Sep 2011
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu Déc 12, 2019 09:57    Sujet du message: Re: Armée Répondre en citant

BelliludisteFou a écrit:
Excellente ton anecdote Very Happy Very Happy
Pour en revenir au sujet, stress est un mot anglais. Ne pouvons nous pas parler d'extrême anxiété, d'angoisse ?

Non pas vraiment parce que si le stress est connexe à l'anxiété se sont deux entité neuropsychologiques différentes.
Le stress provient de la biologie (Hans Selye dans les années 30) et désigne les opérations d'adaptation nécessaire face à une modification rapide de environnement. La notion a été étendue au psychisme après 1945, par des psy américain afin de décrire le comportement des GI. Foncièrement le stress est nécessaire à notre adaptation. Mais parfois il dépasse son but soit par excès soit par accumulation et produit alors des manifestations pathologique.
L'anxiété est une peur sans objet donc un affect (ce que n'est pas le stress). Le stress peut produire de l'anxiété.
J'utilise parfois à la place du terme stress celui de contrainte somatopsychique.
Ce qui est intéressant avec le stress, c'est qu'on peut s'y préparer ou même limiter ses effets : l'entrainement, l’aguerrissement. Mais il ne faut pas dépasser un certains niveaux car on obtiendra l'effet inverse. Mais on peut utiliser aussi le stress pour provoquer une réaction chez l'ennemi : un bombardement d'artillerie par exemple mais il ne faut pas qu'il soit trop long sinon les effets du stress aigue s'estompent comme par exemple à Verdun.
Actuellement on utilise pas d'amphétamine dans les armées (françaises) à cause des effets secondaires (fatigue après coup, effets secondaires psychiques) mais des techniques appelées technique d'optimisation du potentiel permettant par la relaxation et la respiration d'induire le sommeil ou d'augmenter la vigilance.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Les Alliés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com