Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Uchronie 1914: Liege resiste, encore et toujours ...
Aller à la page Précédente  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4788

MessagePosté le: Mar Sep 15, 2020 18:33    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
il serait excessif de penser que la défense de Liège a contrecarré le plan allemand, jusqu'à permettre le miracle de la Marne, comme on l'a pretendu apres guerre.


Ca me rappelle certains responsables de l'Armée de l'Air qui prétendirent que les "1000 victoires" de 1940 (400 en réalité, et 850 avec les Britanniques et la DCA) avaient carrément affaibli la LW pour la bataille d'Angleterre !

Faut pas pousser mémé dans les orties non plus...
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1800
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Mar Sep 15, 2020 20:18    Sujet du message: Répondre en citant

Loin de moi l idee de faire de l Armée Belge de 14 les sauveurs de l Europe mais sa résistance face à l Allemagne fût loin d etre négligeable. Et elle surpris l EM allemand car il pensait simplement lui marcher dessus...plusieurs batailles ont surpris les prussiens. Je pense à Haelen ou aux deux sorties d Anvers. Ces deux contre attaque ont immobilisées des troupes qui n ont pas pu être ailleurs...

Je n idealise pas mais je ne minimise pas non plus....
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2460
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Mer Sep 16, 2020 07:22    Sujet du message: Répondre en citant

Wil the Coyote a écrit:

Je n'idéalise pas mais je ne minimise pas non plus....


Et tu as raison. La propagande de l'après-guerre a magnifié la défense de Liège, la résistance de l'armée en 1914 et la conduite inspirée d'Albert Ier, baptisé le Roi-Chevalier, bien que l'intéressé ait toujours ete tres reticent à endosser cette image de sauveur du monde. La ville de Liège fut décorée de la Légion d'Honneur pour son héroïque défense etc.

La réalité est que l'EM allemand pensait traverser la Belgique rapidement, sans devoir combattre, car le gouvernement belge se résoudrait à accepter leur ultimatum. Au pire, il estimait que l'armée belge ne pourrait offrir qu'une résistance symbolique. Ce n'était pas loin d'être aussi ce que pensait le roi Albert, qui avait été défavorablement impressionné par les manoeuvres annuelles de 1913 au camp de Beverlo. Ce monarque compétent et réaliste était pleinement conscient des capacites limitees de son armée, et ne tenait pas non plus l'etat-major en haute estime. En particulier, il s'inquiétait de l'attrait mortifère des idées françaises d'offensive à outrance, de victoire par des charges à la baïonnette...

C'est le roi qui avait insisté pour confier au général Leman la défense de Liège, a l'encontre des souhaits de l'intéressé, qui commandait l'École Royale Militaire et souhaitait y conclure une longue carrière d'etat-major. Avec le temps et le soutien du roi, peut-être Leman aurait-il pu obtenir les crédits nécessaires pour remettre à niveau des défenses de Liège, en s'inspirant du modèle de ce que les Allemands avaient bâti à Metz, qui était ce qui se faisait de mieux à l'époque. Mais nommé gouverneur militaire de Liège en février 1914, il n'eut pas le temps de faire grand-chose pour améliorer les défenses déjà en place.

L'armée belge de 1914 était une armée du XIXe siècle, raisonnablement bien équipée, grâce aux moyens financiers de la Belgique et à son industrie d'armement, mais c'était surtout une armée forte de son infanterie. La cavalerie et l'artillerie n'étaient plus aux standards de l'époque. De plus, les uniformes etaient desuets, avec des effectifs très en dessous du potentiel démographique de la nation.

La performance de l'armée lors de la campagne de l'été-automne de 1914 a été remarquable, si on prend en compte ses handicaps. Le plus remarquable est qu'elle a survécu à l'assaut initial pour fournir le cadre d'une reconstruction avec l'aide des Franco-britanniques.

Une note intéressante après la lecture du livre dont je parlais en ouverture de ce fil concerne les francs-tireurs. Les Allemands étaient obsédés par cette résistance occulte, au point de se tirer dessus en pleine nuit entre unités de différentes brigades, et de se livrer à des exécutions sommaires de civils innocents. L'auteur souligne la participation de membres de la Garde Civique a l'origine de certains de ces incidents. Il s'agissait d'une force de défense initialement supposée intervenir en soutien de l'armée en campagne, un peu comme la Garde Nationale aux Etats-Unis. Pendant tout le XIXe siècle, elle avait servi de club aux notables des diverses villes belges (le Musée Royal de l'Armée possède d'innombrables portraits, bustes et uniformes de grassouillets officiers de cette sorte de milice), et était intervenue en soutien de la gendarmerie lors de mouvements sociaux.

En 1914, l'etat-major avait décidé de ne pas l'activer, et de simplement mobiliser à titre individuel certains de ses membres. Il semble que certains d'entre eux, ou des laissés pour compte, ont cru de leur devoir patriotique de résister individuellement à l'envahisseur avec les moyens du bord, qui un pistolet, qui un fusil de chasse. Ces actions ont déclenché de cruelles représailles de la part des Allemands, qui ignoraient l'existence de la Garde Civique, ou ont choisi de l'ignorer.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1738
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Mer Sep 16, 2020 18:36    Sujet du message: Répondre en citant

On peux plutôt supposer qu'ils ont choisit de l'ignorer.

Les allemands sont tellement dans cette logique de la bataille décisive, héritage de Iéna/Auerstaedt qu'elle ne peux pas concevoir qu'un pays, qu'une armée poursuive le combat alors qu'elle a été battue et le pays occupée.
Lors du conflits de 1870, l'armée française avait déjà mis en place des unités de francs-tireurs chargés d'harceler les arrière de l'ennemi et de saboter sa logistique.
Il s'agit bien d'une unité officielle avec tenue et statut.
Pourtant les allemands n'ont pas hésiter a exécuter des civils et des francs-tireurs capturer après des attaques.

Ce fut d'ailleurs la hantise des francs-tireurs français de 1870 qui a du les inciter a ne montrer aucun respect pour les unités de harcelement.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com