Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La santé ...
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Sam Avr 13, 2019 07:37    Sujet du message: La santé ... Répondre en citant

Note de Loïc : sujet quelque peut atypique conservé pour son intérêt pédagogique et citoyen.

Imberator a écrit:

T'inquiète que si ta maman avait été la femme du préfet ou du président du conseil général local, elle n'aurait certainement pas attendu 6 jours pour son IRM. 1 tout au plus pour sauver les apparences, et encore...


[Pardon d’avance pour le hors sujet. J’espère que le petit topo ci-dessous pourrait été intéressant pour certains.]

Je crains hélas que ca soit partout pareil. La différence est peut-etre que en France, ou l'égalité garnit le fronton de chaque mairie, on a tendance a croire qu'elle est autre chose qu'une vue de l'esprit. Dans d'autres pays européens le système de santé fonctionne mieux, est mieux dote et maintenu, et ne doit pas (ou moins) gérer la pénurie. Pour autant que je sache, la Belgique semble fonctionner un peu mieux que la France, mais ce n’est pas le top non plus. L’avantage est que les distances sont plus faibles, et que pour peu quoi soit mobile, on peut gérer sa file d’attente.

L'autre système c'est bien sur la médecine privée. Ici en Asie, par exemple, on a le choix entre le secteur privé et la médecine d'etat, étonnamment bonne et bon marché, du moins pour les natifs, mais il faut prendre son tour, et c'est tres long. Malgre cela, je ne pense pas qu'en Thaïlande (ou en Malaisie), il faudrait attendre 6 jours pour un IRM. La journée tout au plus, et plus rapidement si c'est une urgence.

La médecine privée, c'est un marche complexe et concurrentiel, il y en a pour tous les budgets. Au sommet de la pyramide, il y a les grands hôpitaux privés de Bangkok: Bumrungrad, Samitivej, Bangkok Hospital... Ils offrent la panoplie complete des soins, du plus simple au plus pointu, avec des centaines de médecins formés en Occident (US, UK, Australie). On prend RV en ligne, on n'attend jamais plus de quelques jours pour un RV avec un praticien en particulier, et si on accepte d'être vu par le premier médecin disponible, c'est quasi immediat. On peut aussi tout simplement se présenter a l'hôpital sans RV, et attendre son tour, dans le confort de la climatisation. A Samitivej, il y a même un pianiste qui joue en continu pour déstresser les patients. Et l’hôpital fonctionne 7 jours sur 7, sans ralentir le weekend.

Bien entendu, tout ca se paie, mais les tarifs sont cependant très compétitifs, et bien inférieurs a ce que les hôpitaux comparables en Europe facturent a la Sécurité Sociale. Beaucoup de gens souscrivent a une assurance privée, qui couvre l’essentiel de la facture, et sin on accepte de ne se faire soigner qu’en Thaïlande, la prime annuelle est raisonnable. Par contre, si on veut une couverture mondiale, c’est beaucoup plus cher, et carrément impayable si on veut pouvoir se faire soigner aux USA. D’ailleurs, beaucoup d’américains, qui doivent assumer une part parfois substantielle de leurs factures de soins, n’hésitent plus a faire un demi tour du monde pour venir se faire opérer a Bangkok, raisonnant que meme en assumant le prix de leur billet d’avion et de leur hébergement, ils s’en sortent gagnants et avec un peu de tourisme en prime. On voit aussi de nombreux ressortissants de pays du Golfe, qui profitent des mois ou il fait torride chez eux pour venir faire du tourisme medical en Thaïlande.

Pour ma part, l’assurance santé souscrite par mon employeur ne couvre pas du tout les soins dentaires, et il n’est pas possible de s’assurer séparément. Par consequent, tous nos frais dentaires sont a ma charge. Nous fréquentons une impressionnante clinique dentaire a Bangkok: 6 étages, des dizaines de praticiens spécialisés, leur propre labo pour prothèses etc. Un système de gestion informatisé top du top. En general, il suffit de prendre RV la veille, meme pour un RV le samedi, jour le plus fréquenté, et on soigne autant que possible dans la journée, en évitant aux patients de devoir revenir. Les tarifs sont raisonnables, 3 fois moins chers que l’équivalent a Singapour. Et mes différents dentistes ne manquent pas de souligner a quel point j’ai été mal soigné en France par mes dentistes successifs, qui ont souvent appliqué des méthodes obsolètes et des techniques inadaptées.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
garrettr4



Inscrit le: 17 Mai 2013
Messages: 44

MessagePosté le: Sam Avr 13, 2019 08:26    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui me dérange c'est que les capacité humaines, physiques, et techniques des médecins et chirurgiens ne sont pas réévalué régulièrement.
Cela explique en partie pourquoi on peut tomber sur le pire comme sur le meilleur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10077
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Avr 13, 2019 09:49    Sujet du message: Répondre en citant

En dehors des commentaires sur les dentistes français faits par leurs "confrères" thaïs (qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son), le message de JPBweb est très instructif.
J'aimerais cependant savoir combien il y a de médecins en Thaïlande pour combien d'habitants aujourd'hui.
A propos d'IRM - un confrère (sans guillemets) radiologue me disait récemment combien il avait été écœuré de constater, lors d'un voyage professionnel au Danemark, qu'un grand hôpital de Copenhague, avec le même "bassin de population" que le CHU Pompidou à Paris, avait TROIS fois plus d'IRM et de scanners. En revanche, il avait deux fois moins de personnels "administratifs et autres" (comprendre, de non-soignants).
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Sam Avr 13, 2019 12:05    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
En dehors des commentaires sur les dentistes français faits par leurs "confrères" thaïs (qui n'entend qu'une cloche n'entend qu'un son), l

Bien sur, et c’est une nuance qui ne m’avait pas échappé. J’espère ne pas avoir offense l’honneur professionnel des dentistes français… Je dois en outre à la vérité de dire que je n’ai pas eu a me plaindre des soins apportés en France (ni auparavant en Belgique).

Casus Frankie a écrit:

J'aimerais cependant savoir combien il y a de médecins en Thaïlande pour combien d'habitants aujourd'hui.

Je ne m’étais jamais pose la question, mais d’après Wikipedia, il y aurait un médecin pour 565 habitants a Bangkok, et 1 pour 2.870 dans les campagnes. La Thaïlande forme 3.000 docteurs par an, dans 40 centres de formation (plus tous ceux qui sont formés a l’étranger). Pour autant que je puisse me le representer, un chiffre equivalent en France serait de 1 médecin pour 763 habitants (131 généralistes pour 100.000 habitants), sans compter les spécialistes, donc, et avec des disparités régionales moins flagrantes qu’en Thaïlande. La population de la Thaïlande s'élève a 69 millions.

Ce qui est remarquable, c’est le maillage du pays en dispensaires et hôpitaux publics. Dans chaque ville de ce qui équivaut a une sous-préfecture, il y en a un, avec au moins en permanence un médecin de service. Ces hôpitaux dits généraux (il y en a 83) referent les cas complexes a l’hôpital regional dont ils dependent (qui sont au nombre de 33). Il y a aussi 21 hôpitaux gérés par la Fondation du Prince Héritier, instituée en 1977, ainsi que des hôpitaux spécifiques pour les différentes branches des forces armées et des autres corps de l’état, ainsi que des hôpitaux universitaires.

Partout, on peut s’y faire soigner pour un forfait de 30 bahts, soit moins d’1 Euro. C’est un dispositif d’accès universel aux soins de santé qui a été mis en place par le gouvernement du sulfureux Premier Ministre Thaksin Shinawatra, aujourd’hui en exil après avoir été renversé par l’armée. Mais les regimes militaires qui se sont succédés depuis n’ont jamais osé revenir sur cet acquis, alors qu’a l’époque les milieux conservateurs avaient vertement critiqué une mesure qu’ils disaient destinée surtout a s’attacher la reconnaissance des populations pauvres et rurales.

Les hôpitaux dispensent directement les medicaments a un tarif également très bas. Beaucoup sont des génériques dispensées a l’unite, il n’y a pas de gaspillage, et pas mal de references sont produites en Thaïlande par l’excellente industrie pharmaceutique qui s’y est développée. A noter qu’un étranger ou touriste peut se faire soigner de meme, simplement le forfait qui lui est applique est de 85 bahts, soit 2,40 Euros. J’en ai personnellement bénéficié, et je pense avoir été examiné et soigné très correctement.

Je ne soutiens évidemment pas que la Thaïlande est un paradis medical, mais il faut souligner, je crois, l’excellence du maillage territorial et le principe de l’accès universel aux soins de santé, qui valent au pays l’accolade systématique de l’OMS, qui cite volontiers la Thaïlande en exemple de ce qu’un pays peut faire pour substantiellement améliorer la situation sanitaire.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10077
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Avr 13, 2019 12:41    Sujet du message: Répondre en citant

C'est extrêmement intéressant.
Le problème français est que nous sommes passés en quarante ans d'un grand nombre d'heures de médecins (et d'infirmières) par rapport à la population à un bien plus petit nombre.
Vous noterez que je parle d'heures de médecin, pas de médecin - j'avais un oncle gynécologue-obstétricien, il a travaillé environ 40 ans sans compter ses heures, prenant fort peu de vacances, puis il a eu un accident cardiaque est il est mort six mois après. Tout bénéfice pour le régime de retraite des médecins… Confused
Aujourd'hui, un gynécologue (une gynécologue, en général) va essayer de ne pas travailler plus de, disons, 48 heures par semaine, de prendre ses week-ends et des vacances dignes de ce nom, elle va avoir elle-même des enfants et prendre (c'est heureux) ses congés maternité, et elle va prendre sa retraite vers 65 ans, après 30 ans d'exercice en tant que spécialiste. Cela fait bien moins d'heures de médecin sur l'ensemble d'une carrière !
Outre cela, il y a aussi la baisse autoritaire du nombre de médecins formés en France - quand j'étais à la fac, nous importions des étudiants et nous exportions des médecins, aujourd'hui c'est l'inverse.
Ah, et puis, encore une très bonne idée thaï - la production locale des médicaments essentiels. Seulement, la Sécu pense que la seule chose qui compte c'est le prix du médicament, fabriquer en France une partie des médicaments serait plus coûteux - le fait que cela serait par ailleurs très bon pour l'économie du pays et éviterait des pénuries épisodiques est ignoré.
Bref, un système à la thaïlandaise nous ferait sans doute du bien, jusqu'à ce qu'on ait pu reconstituer la production de personnels soignants et de médicaments en France… ce qui n'est pas pour tout de suite.
Et désolé, tout ça n'est pas très FTL…
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7166

MessagePosté le: Dim Avr 14, 2019 18:21    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
C'est extrêmement intéressant.
Le problème français est que nous sommes passés en quarante ans d'un grand nombre d'heures de médecins (et d'infirmières) par rapport à la population à un bien plus petit nombre.
Vous noterez que je parle d'heures de médecin, pas de médecin - j'avais un oncle gynécologue-obstétricien, il a travaillé environ 40 ans sans compter ses heures, prenant fort peu de vacances, puis il a eu un accident cardiaque est il est mort six mois après. Tout bénéfice pour le régime de retraite des médecins… Confused
Aujourd'hui, un gynécologue (une gynécologue, en général) va essayer de ne pas travailler plus de, disons, 48 heures par semaine, de prendre ses week-ends et des vacances dignes de ce nom, elle va avoir elle-même des enfants et prendre (c'est heureux) ses congés maternité, et elle va prendre sa retraite vers 65 ans, après 30 ans d'exercice en tant que spécialiste. Cela fait bien moins d'heures de médecin sur l'ensemble d'une carrière !
Outre cela, il y a aussi la baisse autoritaire du nombre de médecins formés en France - quand j'étais à la fac, nous importions des étudiants et nous exportions des médecins, aujourd'hui c'est l'inverse.


Je peux en parler longuement, mon oncle est médecin généraliste. Vous allez me dire, rien de bien impressionnant... je rajouterais à la campagne, en plein désert médical... seul médecin dans toute la région ailleurs qu'en ville. Son associé de cabinet, à la retraite depuis plusieurs années vient de mourir (des effets secondaires de l'épuisement). Et mon oncle travaille depuis plus de 40 ans, tous les jours... même pendant les vacances de noël et même le 25 décembre, parfois. Il fait des kilomètres et doit payer parking de sa poche, même s'il a une carte de réduction professionnelle. etc... bref, ce n'est plus un métier, c'est un sacerdoce.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 03:24    Sujet du message: Répondre en citant

En Belgique, si j’ai bien tout compris, le problème c’est l’engorgement des médecins diplômés. Dans l’idée louable de contrôler l’explosion des soins de santé, la Sécurité Sociale (qu’on appelle en Belgique l’INAMI - Institut National d'Assurance Maladie-Invalidité) limite le nombre de numéros qu’elle attribue aux nouveaux médecins. C’est comme pour les notaires, ou les taxis parisiens. Il y a un nombre fixe, éventuellement augmenté un peu de temps en temps pour refléter la croissance de la population, et les médecins qui meurent ou prennent leur retraite rendent leur numéro.

Mais il sort plus de médecins diplômés de l’université qu’il y a de numéros INAMI a attribuer. L’INAMI, comme le reste de la sécurité sociale est (encore) une structure fédérale, mais la politique de la sante, tout comme l’éducation, sont des matières communautaires. Par conséquent, il y a des disparités flagrantes entre la Flandre et la Communauté Française. En Flandre, on a instauré depuis longtemps un concours d’entrée en faculté de médecine, de sorte que le nombre de diplômes correspond à peu près à celui des numéros INAMI attribuables en Flandre, mais du cote francophone, on s’est toujours refusé à faire de même, de sorte que chaque année c’est le bras de fer pour attribuer des numéros INAMI supplémentaires puisés dans le quota des années suivantes. Une sorte de dette publique… Récemment, on a fini par admettre la nécessite d’un certain filtrage sur dossier avant l’inscription en fac.

Mais le problème de fond, c’est la pénurie de numéros INAMI, pénurie artificielle qui est la conséquence de la faillite de la sécurité sociale, dont les couts ont explosé. Alors, on a eu l’idée assez baroque de limiter le nombre de médecins pour limiter le volume de ce qu’ils prescrivent. Assez absurde…
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3288
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 06:20    Sujet du message: Répondre en citant

j'ajoute mon grain de sel sur l'industrie pharmaceutique.
un medicament (non generique) c'est cher
pourquoi est ce cher?
à cause des frais R&D, qui seront répercutés par la suite (au delà de la satisfaction des actionnaires Rolling Eyes )
vous faites de la recherche sur une nouvelle molécule pendant 10 ans ou plus(ça en fait du pognon), vous passez les 4 phases de certification et d'essais et vous sortez cette molecule sur le marché…
il faut parfois moins d'un an avant que la concurrence sorte une molécule analogue et viennent vous piquer des parts de marché, d'où la necessité pour le groupe de breveter (>money) des centaines de molécules voisines pour éviter le plus longtemps possible de se faire piquer l'idée
donc oui il est possible d'avoir des médocs à couts beaucoup plus bas ( je ne rentre pas dans le débat des effets synergiques du à la formulation : non générique vs générique), mais je suis prêt à parier qu'il ne doit pas y avoir beaucoup de R et D en thailande, et sans ça pas de tritherapie, pas de nouvelles familles d'antibiotique, d'anticancéreux etc etc
cqfd : en France nous payons le fait que nous avons qq groupes pharmaceutiques que nous soutenons (Sanofi, RP …) ainsi que leurs recherches
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 07:21    Sujet du message: Répondre en citant

C’est exactement ce que l’industrie pharmaceutique martèle dans sa communication afin de justifier et protéger son emprise sur le marché. Il n’est évidemment pas faux que la R&D coute cher, qu’elle est aléatoire, et qu’elle implique des prises de brevet afin de pouvoir rentabiliser pendant un temps assez long les investissements consentis, et éponger les pertes de la part de recherche qui n’aboutit jamais. C’est comme ça aussi dans l’automobile, l’aéronautique et d’autres secteurs à fort contenu d’innovation.

Sauf que la R&D, les grands labos en font de moins en moins, et qu’ils sont de moins en moins à l’origine de percées véritablement innovantes. La R&D dans la Pharma, c’est de plus en plus le fait de startups et de petites boites de GenTech, souvent adossées à des universités réputées, qui poursuivent des programmes grâce a du funding de capital à risque. Quand ces petites boites parviennent en phase finale juste avant d’avoir un futur blockbuster, elles se font racheter par un des grands de la Pharma globale, qui possède la capacité industrielle requise pour produire et la structure commerciale pour distribuer, mais surtout dispose du capital nécessaire. Ce n’est plus de la R&D (Recherche & Développement), mais de la M&A (Merger & Acquisitions). La grande Pharma a en fait externalisé le risque de sa R&D, et n’achète plus qu’à coup sûr, à charge évidemment de faire jouer le lobbying pour s’assurer non seulement la protection des brevets le plus longtemps possible, ce qui est de bonne guerre, mais aussi et surtout de négocier une AMM (Autorisation de Mise Sur le Marché) et un prix du nouveau médicament en ligne avec leurs besoins de rentabilité.

La R&D moderne s’intéresse surtout aux pathologies rentables, c’est-à-dire celles qui affligent les populations solvables, principalement aux USA. Donc, l’obésité et les dysfonctionnement érectiles reçoivent beaucoup plus d’attention que des pathologies souvent beaucoup plus cruelles (encore que…Very Happy ) mais qui affligent surtout les pauvres.

Il faut aussi souligner qu’après plus de 100 ans de recherche médicale globale et industrielle, une grande partie des maladies qui affligent l’humanité ont été couvertes de manière adéquate, et l’essentiel de ces médicaments sont même tombés dans le domaine public. Leur cout de production est devenu très faible, a la portée d’un pays doté d’une industrie pharmaceutique capable de les produire.

L’OMS tient une liste, mise à jour tous les deux ans, de médicaments essentiels. La 17e version pour adultes ainsi que la 3e version pour enfants, les plus récentes, ont été révisées en mars 2011. https://www.who.int/medicines/publications/essentialmedicines/fr/

Depuis sa conception, dixit Wikipedia:
Citation:
la liste modèle s’est avérée un instrument utile pour la promotion des soins de santé primaires en rationnalisant la sélection et l’utilisation des médicaments ainsi que leur coût. La Liste modèle de médicaments essentiels (LME) de l’Organisation mondiale de la Santé a été créée en 1977 en vue d’offrir un modèle auquel les gouvernements puissent se référer pour sélectionner les médicaments et établir des listes nationales.


C’est de cette liste que sont tirés les médicaments produits en Thaïlande pour le marché local et régional. Il y a également une R&D en Thaïlande, mise en œuvre par l’industrie locale, qui se focalise sur les maladies tropicales, les antidotes aux poisons d’insectes et de bestioles etc., ainsi que des branches de grands labos mondiaux, qui pour autant que je sache, font surtout de l’administration de tests cliniques dans le cadre des procédures de certification. Enfin, l’industrie locale produit une grande variété de références très utiles mais qui ne sont pas couvertes par des brevets (crèmes, onguents, baumes et autres potions).

A noter également que le prix des médicaments varie fortement d’un pays à l’autre, et celui-ci dépend du rapport de force entre le régulateur et les labos. Aux USA, le rapport de force est entièrement en faveur de l’industrie (quelle surprise…), alors qu’en Europe l’AMM se négocie pour l’ensemble de l’Union, ou en tout cas pour un groupe de pays, et bien sur les labos ont face a eux un régulateurs qui défend les intérêts des systèmes de sécurité sociale. Ca n’exclut ni le lobbying ni les décisions discutables, mais c’est quand même mieux que la situation américaine, qui garantit que les patients US et leurs assurances privées paient le prix fort pour le monde entier.
Dans le reste du monde, la défense des brevets est plus problématique, et les labos sont encouragés à pratiquer des prix raisonnables, sous la menace de se voir concurrencer sur le marché par une version générique ou carrément pirate, avec la bénédiction tacite des autorités locales. Il faut se representer que le prix des 20 medicaments les plus prescrits sont 3 fois plus chers aux Etats-Unis qu'en Europe, 6 fois plus qu'au Bresil et 15 fois plus qu'en Inde.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10077
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 08:19    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
Alors, on a eu l’idée assez baroque de limiter le nombre de médecins pour limiter le volume de ce qu’ils prescrivent. Assez absurde…


Tiens ? Comme en France ? Crying or Very sad
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 08:56    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
JPBWEB a écrit:
Alors, on a eu l’idée assez baroque de limiter le nombre de médecins pour limiter le volume de ce qu’ils prescrivent. Assez absurde…


Tiens ? Comme en France ? Crying or Very sad


Hélas, oui. Autant je m'indigne comme tous mes compatriotes des 'blagues belges' qui se veulent drôles, autant il est clair qu'en la matière les Belges ne peuvent vraiment revendiquer aucune supériorité intellectuelle sur les Français. C’est la même stupidité aux commandes sur les deux rives du Quiévrain.

D’ailleurs, en règle générale, la Belgique est affligée des mêmes problèmes que la France. De manière assez curieuse, elle adopte le plus souvent des ‘solutions’ très semblables, alors qu’on s’attendrait a d’autres approches, du fait des grandes différences de culture politique et évidemment de la structure institutionnelle radicalement différente. Mais non, les bidouilleurs belges et les technocrates français creusent a l’évidence le même sillon, qui diverge de ce qui se fait aux Pays-Bas, en Allemagne ou dans les pays nordiques.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3288
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 09:35    Sujet du message: Répondre en citant

les variations de prix observées sont des adaptations au marché il faut vendre plus cher à certains endroit pour pouvoir vendre moins cher ailleurs (comme en automobile).
ce critère ne nous donne pas le véritable prix de la molecule

par contre, ce qui est sur c'est que ces grands labos externalisent aussi leur production dans des pays comme la thailande par exemple pour produire à plus bas couts, donc à la fin, le prix du médicament n'est pas plus cher que son générique...la différence est dans le marketting et la pub
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org


Dernière édition par patzekiller le Lun Avr 15, 2019 11:01; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 10:01    Sujet du message: Répondre en citant

Le cout de production de médicaments est très similaire ou qu’on produise. Les matières premières (réactifs etc.) sont globalement à un prix mondial, la production est automatisée et en milieu stérile très surveillé, qui coute la même chose à construire et opérer ou qu’on soit. Reste comme variables le cout de l’énergie et la main d’œuvre, mais c’est relativement peu de chose et reparti sur de grosses quantités. La production de médicaments est très comparable à l’industrie agro-alimentaire : mélange d’ingrédients selon des formulations, confection de lots, conditionnement, expédition.

Le cout de fabrication n’a strictement aucune relation avec le prix de vente. Comme partout, le juste prix est le prix le plus élevé qu’un client est prêt à payer, qui est très élevé aux USA, moins en Europe et assez bas ailleurs. Mis à part un nombre limité de médicaments vraiment très couteux à fabriquer, l’essentiel de la production pharmaceutique est très peu chère à produire, et génère donc des marges extrêmement élevées partout où le prix peut être fixé très au-dessus du cout. Ce n’est ni immoral ni anormal, étant donne comment le marché fonctionne, mais c’est comme ça, et il n’y a aucune autre justification que le rapport des forces entre l’offre et la demande, si ce n’est que ce rapport est considérablement biaisé par l’activité de lobbying des grands groupes pharmaceutiques partout où ils le peuvent.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7166

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 10:04    Sujet du message: Répondre en citant

Je connais bien la situation aux USA parce que je suis le sénateur Bernie Sanders sur Facebook et qu'il est en guerre contre l'industrie pharmaceutique. Il faut savoir qu'il y a deux lobbyistes des industries pharmaceutiques pour chaque membre du congrée aux USA.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3515
Localisation: Tours

MessagePosté le: Lun Avr 15, 2019 11:13    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Je connais bien la situation aux USA parce que je suis le sénateur Bernie Sanders sur Facebook et qu'il est en guerre contre l'industrie pharmaceutique. Il faut savoir qu'il y a deux lobbyistes des industries pharmaceutiques pour chaque membre du congrée aux USA.



La vache, on dirait qu'il sont collants comme des témoins de Jéhovah ou des démarcheurs téléphoniques qui veulent vous caser leurs abonnements. C'est sur un ton ironique et décalé, et sur l'industrie du tabac, mais pour donner un exemple de ce que cela peut être le lobbying il est possible de regarder "Thank You for Smoking" de Jason Reitman avec Aaron Eckhart sorti en 2006.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com