Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Avril 1944, la 2e Campagne de France
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5 ... 30, 31, 32  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Méditerranée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4851
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Nov 11, 2018 21:19    Sujet du message: Répondre en citant

Belle image !
Quelle serait la vitesse max à disons 6000 mètres ?
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1701
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Dim Nov 11, 2018 21:53    Sujet du message: Répondre en citant

Arf!
Si on prend pour base les 475 km/h du 693 à 4500 m avec des 14M de 700ch, je pense qu'avec des 14R/compresseur Turbomeca de 1600ch à quasi toutes les altitudes, on doit approcher les 600 km/h facilement… Mais ce n'est qu'une estimation. Embarassed
_________________
Dieu est une femme. La preuve : On dit toujours qu’il vaut mieux voir le Bon Dieu que ses seins.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 622

MessagePosté le: Dim Nov 11, 2018 22:34    Sujet du message: Répondre en citant

Pinaillons :
Un mitrailleur arrière ? Ou bien le radariste fait double emploi ? Razz
_________________
Timeo danaos et dona ferentes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1701
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Dim Nov 11, 2018 22:50    Sujet du message: Répondre en citant

Double emploi. Et c'est franchement au cas où l'arroseur se fait arroser (et non pas un rosé)
_________________
Dieu est une femme. La preuve : On dit toujours qu’il vaut mieux voir le Bon Dieu que ses seins.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
delta force



Inscrit le: 07 Juin 2009
Messages: 530
Localisation: france Gironde

MessagePosté le: Lun Nov 12, 2018 18:04    Sujet du message: Répondre en citant

loic a écrit:
Une correction au 7 avril : Gebirgsjägers

Quelques remarques :

-

- les reconnaissances allemandes sur l’Angleterre ("au moins quatre divisions aéroportées") : les Allemands peuvents-il avoir un tel niveau de détail ? Rappelons qu'à cette date, la majorité des agents pro-allemands (ou travaillant pour l'Espagne) en GB ont été éliminés ou retournés. Les reconnaissance aériennes allemandes sont peu nombreuses.




Certes mais les allemands doivent encore avoir comme OTL d'excellentes équipes de renseignement électroniques : par analyse du trafic radio il peuvent arriver à identifier les unités et les localiser. Mais les alliés comme OTL vont aussi créer de faux trafic radio pour "gonfler" leurs effectifs et masquer leur localisation (grosso modo faire un leurre sur le schwerpunkt de l'offensive) ....tout cela est un des aspects de Fortitude.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4851
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Lun Nov 12, 2018 18:44    Sujet du message: Répondre en citant

delta force a écrit:
Certes mais les allemands doivent encore avoir comme OTL d'excellentes équipes de renseignement électroniques : par analyse du trafic radio il peuvent arriver à identifier les unités et les localiser. Mais les alliés comme OTL vont aussi créer de faux trafic radio pour "gonfler" leurs effectifs et masquer leur localisation (grosso modo faire un leurre sur le schwerpunkt de l'offensive) ....tout cela est un des aspects de Fortitude.

Parfaitement, mais les Alliés vont inventer une armée fictive, balader des chars-baudruches, ... mais sûrement pas préciser qu'ils ont 3 ou 4 divisions de paras prêtes à sauter sur les arrières du front ! Par contre, les Allemands, par recoupement avec la Sicile et la Provence, peuvent avoir une estimation.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3341
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Nov 12, 2018 19:09    Sujet du message: Répondre en citant

ben, c'est aussi ce qu'on peut penser, après tout il y a une réunion d'EM avec des spécialistes du renseignement : rien ne dit dans le texte comment ils ont eu leurs info, on laisse le lecteur faire ses hypothèses à partir de ce qu'il sait (otl et ftl)

il y a eu de la pub autour du départ de la 82 dans le sud de la France 1 (1)
des analyses du traffic radar ou des infos directes montrent qu'il y a depuis peu une autre division US (2), les rosbifs ont au moins une division(3, +?) l'armée française ont des para (fortitude) et il y a des paras belges dont cela fait un bon moment qu'on ne parle plus (voilà notre 4e unité)...

ça c'est l'hypothèse recoupement, aprés celle des sources, dont certaines vont dire un subtil mélange de vérités et de mensonges et d'autres vont gonfler ou sous estimer certains aspects. sur la moyenne les analystes arrivant à 4

pendant qu'on y est, frank me devra un apero la prochaine fois qu'on viendra à se voir Laughing : dans V.1 du texte il y avait effectivement "l'equivalent d'un panzerkorps", c'est la moulinette de la ré écriture qui fait disparaitre le terme et déclenché les réaction Laughing
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7362

MessagePosté le: Lun Nov 12, 2018 20:34    Sujet du message: Répondre en citant

Pour une source de renseignement (utilisée par les Alliés dans le cadre de Fortitude), il y a aussi tous les agents parachutés en France qui sont victimes d'une intoxication "grise".

Note : Une des méthodes de l'intoxication est le fait de donner des faux renseignements à du personnel qui peut être capturé par l'ennemi. Il y a trois niveaux :
" Intoxication blanche" = > N'importe quel pilote de chasse ou agent opérant en territoire ennemis reçois des fausses informations par ce qu'il lit dans les journaux, les conversations aux mess où des rumeurs soigneusement préparées sont diffusées etc...
"Intoxication grise" => un pilote ou un agent envoyé dans une mission dangereuse avec un risque de capture élevé voit souvent sa "ration" d'intox revue à la hausse. Comme ça, même capturé il sera utile.

"Intoxication noire" = > rarement pratiquée par les Alliées, c'est l’envoi à l'ennemi d'un agent pour qu'il soit capturé. Pierre Nord raconte l'histoire d'un résistant qui aimait jouer les gros bras devant les filles en leur disant qu'il était un résistant. Les services gaulliens ont voulu l'évacuer vers l'Angleterre... il a refusé. Alors ils l'ont intoxiqué pour que sa capture serve au moins à quelque chose.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4851
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Lun Nov 12, 2018 21:37    Sujet du message: Répondre en citant

Les faits historiques concernant Fortitude (et qui me semblent s'adapter parfaitement à la FTL) :
- les Allemands depuis le début de 1944 ne mènent quasiment plus de reconnaissances aériennes sur la GB (en ce sens, les énormes efforts d'intox "physique" (faux chars, fausses barges, faux avions, etc) n'ont probablement pas servi à grand chose (mais Oncle Sam a les moyens et le plastique ne coûte pas trop cher)
- les services anglais ont éliminé tous les agents contrôlés par les Allemands ; il reste probablement une poignée de personnes ravaillant pour l'Espagne ou d'autres pays neutres, avec le manque de fiabilité et de continuité que cela suppose
- les fausses émissions radio
- enfin, et ce fut le point le plus efficace, les Alliés ont plusieurs sources d'intox notamment Garbo (un Espagnol) ou d'autres ex-allemands retournés

Encore une fois, c'est plus la tournure des phrases qui est à revoir, pas le fond.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1015

MessagePosté le: Lun Nov 12, 2018 22:11    Sujet du message: Répondre en citant

loic a écrit:

-enfin, et ce fut le point le plus efficace, les Alliés ont plusieurs sources d'intox notamment Garbo (un Espagnol) ou d'autres ex-allemands retournés
.

Il s'agit de Joan Pujol dont je parlais recemment. C'est vraiment un personnage de roman, et quitte à me repéter il fut décorer la même année (1944) de la croix de fer et de l'ordre de l'empire britannique. Fort non ?
_________________
“On va faire le trou normand. Le calva dissout les graisses, l'estomac se creuse, et y a plus qu'à continuer. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10302
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Nov 14, 2018 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Bon, on repart doucement…


11 avril
Guerre aérienne
Massif Central
– La 15th Air Force mène aujourd’hui des raids contre les gares de Clermont Ferrand, Brive la Gaillarde et Limoges. Les pertes sont modérées parmi la population civile qui a été prévenue la veille par des tracts.
Ces tracts supprimant l’effet de surprise pour les Américains, les Français lancent un grand sweep au-dessus du Massif Central, mené par les 5e et 41e EC, pour “balayer” le chemin des bombardiers. Du coup, les pertes allemandes sont plus lourdes qu’on aurait pu le prévoir – treize chasseurs contre trois bombardiers et quatre chasseurs.


12 avril
Carnets de Provence
Milky Way
Robert Capa
– « Dans deux jours, je vais quitter le sud de la France pour l’Angleterre. Ces derniers mois d’hiver, mes reportages tournaient un peu en rond. Visiblement, la situation devient un peu similaire à celle des front italien ou grec : de petites progressions, mais une situation globalement figée qui voit les forces de l’Axe s’arc-bouter mais résister. Pour ces dernières notes, j’ai décidé de faire un reportage loin des héros et du fracas des combats, mais plus proche du quotidien de nos boys sur le terrain.
Dans le Pacifique, les Marines ont coutume de dire « Your home is where you dig it ». Cet adage s’applique ici aussi : combien de fois n’ai-je pas retrouvé nos jeunes gars au repos somnolant derrière un muret, dernier reste de ce qui fut autrefois une bâtisse, ou même simplement adossés à un arbre. J’ai partagé pendant quelque temps le quotidien d’une section et de leur sergent. Dans une grotte (en fait une sorte de cavité, dont l’entrée est plutôt à la taille d’un enfant), ils se sont aménagé un home sweet home qu’ils ont baptisé “Fort Schuster”. Là, point de confort moderne mais une convivialité de tous les instants autour du foyer qui leur sert de coin cuisine et où Bob s’est improvisé chef cuisinier, pour accommoder et améliorer le contenu des rations, mais aussi pour marchander avec les locaux tantôt une conserve de légumes, tantôt quelques œufs.
Car, voyez-vous, en première ligne, nulle trace des douceurs que prodigue la corne d’abondance des arrivages dans les ports. Peu à peu, sur les quelques dizaines de kilomètres entre l’arrière et le front, des tas de choses semblent littéralement s’évaporer. Oh, bien sûr, il ne s’agit pas de munitions ou autres articles nécessaires au combattant, mais de petites choses du confort quotidien comme le papier hygiénique ou les barres Milky Way. Les responsables peuvent être des trafiquants – les journaux français se sont parfois fait l’écho d’arrestations retentissantes, mais il s’agit bien plus souvent, tout simplement, de « ceux de l’arrière » et de toute la chaîne logistique, qui se servent allègrement dans ces denrées, tant et si bien que le private en première ligne ne voit ces objets que de manière exceptionnelle.
Je quittai mes nouveaux amis après avoir envoyé à mon journal un court article sur leur quotidien, mais surtout en leur laissant une douzaine de Milky Way que j’avais dans ma Jeep. Grandeurs et misères de l’US Army… »



13 avril
Suisse et Juste
Château de la Hille (Ariège)
– Un gamin arrive à vélo de Foix, complètement exténué tant il a dû pédaler vite. Il demande à voir Monsieur Dubois, mais celui-ci est absent et c’est Mlle Naef qui écoute avec attention ce qu’il a à dire. Des Allemands ont débarqué à Foix et ont commencé à rafler des familles. Un gendarme lui a discrètement dit de prévenir le château, en lui indiquant que ce n’était que l’affaire d’une heure ou deux avant que les Frisés n’arrivent. La directrice sait ce que cela veut dire, elle réunit tous les enfants et leur ordonne de faire un baluchon le plus vite possible, n’emportant que de la nourriture et ce qui est nécessaire à une longue marche. Les Américains ne sont plus très loin, mais il peut encore se passer des semaines, voire des mois avant la Libération. Jusque-là, les enfants seront tous cachés dans des fermes de la région.
Cette action rapide permettra de sauver plus de cinquante filles et garçons du sort horrible qui les aurait attendus en déportation. Le nom de Rosli Naef, directrice du foyer de la Croix-Rouge suisse du château de la Hille, est aujourd’hui inscrit parmi ceux des Justes au mémorial de Yad Vashem.


14 avril
Petite guerre
Lozère
– Depuis une dizaine de jours, la 88th DI-US a lancé de nombreux raids de nuisance sur les avant-postes de la 334. ID. Ces “reconnaissances agressives” ont permis de faire de nombreux prisonniers et les Allemands ont souvent eu la mauvaise surprise de découvrir, lors de la relève, des positions désertes, seuls quelques corps témoignant de ce qui avait pu se passer. Des consignes de vigilance ont été passées et cette nuit, la patrouille américaine est sérieusement accrochée. Mais les « Amis » (abréviation d’Amerikaner) ne se laissent pas faire et toute une compagnie du 349th Infantry Regiment se retrouve engagée face à une compagnie allemande dans le secteur d’Ispagnac. Les combats vont durer toute la journée, avec tirs d’artillerie des deux côtés, avant de se calmer.
L’état-major de la division allemande trouve ces actions préoccupantes, car les divisions voisines ne font pas face à ces problèmes. L’info est donc transmise au niveau du corps, qui relaie vers le haut.
………
Paris – L’état-major allemand, qui a une vision globale de la situation, fait le lien avec l’intensification des raids contre les installations ferroviaires du Massif Central. Diverses hypothèses sont étudiées, y compris celle d’une diversion. Cependant, on soupçonne que la stratégie des Alliés pourrait être, grignotage par grignotage, de déborder la vallée du Rhône et/ou le pays toulousain par ce ventre mou que constitue le Massif Central.
Ces grignotages sont d’autant plus menaçants qu’en dépit de ce que répète Goebbels sur les ondes, la supériorité du Landser face au soldat américain ou français n’est pas évidente, tandis que ces derniers bénéficient souvent de plus d’appuis. Les récents affrontements de l’hiver ont systématiquement tourné au désavantage des fantassins allemands.


15 avril
Guerre aérienne
Sud de la France
– Le calme revient peu à peu sur la ligne de front. L’actualité du jour est aérienne : le major Kurt Bühligen, patron du III/JG 2 et titulaire de 65 victoires, succède à la tête du Jagdgeschwader à Egon Mayer. Ce dernier part en Allemagne prendre la tête du JG 1, qui défend les cieux du Reich contre des bombardements maintenant quotidiens. Il est serein : le sentiment de donner un sens à son combat en protégeant les villes de son pays, les femmes et les enfants d’Allemagne contre les Viermot, l’emporte sur la nostalgie de quitter ses frères d’armes sur un front où la lutte semble futile.


16 avril
Fortitude
Sud-est de l’Angleterre
– Des reconnaissances aériennes allemandes sur la région allant de Ramsgate à Hastings révèlent des choses préoccupantes. Un Ju 188 rentré de Ramsgate sur un moteur avec plusieurs blessés à bord a rapporté des photos montrant un port plein comme un œuf et plusieurs parcs à chars dans la campagne environnante. A l’est d’Hastings, un autre Ju 188 a pris des photos de champs sillonnés en tous sens par des traces de chenilles, l’une d’entre elle montrant même un blindé camouflé en bordure d’un bois.
On peut maintenant ajouter à ces faits que, depuis une semaine, la Luftwaffe n’arrive plus à faire passer une seule reconnaissance sur le port de Douvres, quelle que soit l’altitude (un précieux Ju 86 a été perdu).
Des agents de terrain de l’Abwehr ont signalé la présence dans ce secteur de soldats français et belges, mais il semble que, depuis quelques jours, tout le monde soit consigné : les pubs se sont vidés de leur soldatesque et la police militaire fait la chasse aux sorties illicites. Bref, tout cela forme un faisceau d’indices préoccupants…
Mais l'état-major allemand serait encore plus soucieux s'il savait qu'en réalité, les agents de terrain de l’Abwehr ont à peu près tous été retournés par les services anglais. Les renseignements concernant le sud-est de l'Angleterre sont destinés à convaincre les Allemands de la concentration dans ce secteur d’une armée se préparant à attaquer le Pas-de-Calais.

Accalmie
Sud de la France
– Dans les deux camps, les hommes profitent de cette journée printanière pour faire une pause dans les combats.


17 avril
Guerre aérienne (au féminin)
Front français
– Suzanne Janin devient la première femme pilote française à être capturée. Un de ses équipiers ayant assisté à l’ouverture de son parachute lors du combat aérien où elle a été abattue, on suppose qu’elle est en vie, ce qui sera confirmé trois jours plus tard par l’intermédiaire de la Croix-Rouge.


18 avril
Illusion
Sud de la France
– Un calme trompeur continue de régner sur le front. Chacun sait que le retour du beau temps n’est pas synonyme de tranquillité. A Orange, une colonne de camions bâchés quitte le quartier Bonnet. A bord, les hommes du 113e RI partent vers le nord se mettre en position pour l’opération Dauphin.


19 avril
Dauphin et Chardon, Connétable et Bergerie, Necklace et Jester
Dauphin et Chardon, 17h00
– Alors qu’une partie des hommes du 113e RI (colonel de Laplane) ont entamé une marche d’approche et d’infiltration dans les bois au pied du Vercors, le reste embarque à bord de planeurs et de C-47. L’opération Dauphin commence.
Les commandos du 113e ne sont pas les seuls à embarquer sur des terrains du sud de la France. Les trois bataillons du 1er Choc (colonel Gambiez) font de même pour une opération lancée dans le secteur immédiatement voisin de Dauphin : Chardon.
Les objectifs des deux opérations diffèrent mais se complètent. Pour sa partie infiltration, confiée au I/113e, Dauphin doit neutraliser un important dépôt et le QG de la 39. ID, localisé dans le village de Beauregard-Barret. Les II et III/113e se poseront ou seront parachutés dans la plaine au nord-ouest, entre les D522 et D124, avec le double objectif de faire régner l’insécurité sur les arrières allemands, mais aussi de prendre le contrôle de ces routes pour ouvrir un chemin vers le cours de l’Isère. Dans le cadre de Chardon, les hommes du 1er Choc auront à s’emparer de ponts et de différents objectifs plus au nord, à Eymeux, St-Lattier, St-Nazaire en Royans, Sône-et-Beauvoir en Royans. L’ensemble du dispositif formera un tapis de troupes amies, tenant des points clefs et devant permettre ensuite à des éléments mécanisés de remonter vers Grenoble.
………
Connétable et Bergerie – Mais ces opérations commandos ne sont que la première partie du plan qui doit permettre de s’emparer de la métropole savoyarde. Sur les terrains des Bouches-du-Rhône, la 1ère DP se lance à la nuit tombante dans l’opération Connétable.
Les hommes de la 1ère DP embarquent à bord de DC-3 et de planeurs des escadres de transport, mais aussi de C-47 des 51st et 52nd TCW. Pour faire bonne mesure, l’allié britannique est de la partie, avec les Halifax du Sqn 148 venus d’Italie, les Stirling du Sqn 46 et même quelques C-47 sud-africains du Sqn 44, venus d’Egypte. Le largage aura lieu après à peine une heure de vol dans la vallée remontant vers Grenoble, autour de Clelles et du pont de Lavars-Roissard, entre Monestier de Clermont et St-Paul lès Monestier, près de St-Guillaume et près de St-Andéol. Les parachutistes français devront tomber dans le dos de la 77. ID, la bloquer et empêcher tout transfert “horizontal” entre le Vercors et les positions de cette division.
Comme à l’accoutumée, diront certains aéroportés, ils devront tenir “jusqu’à la relève”. Celle-ci devrait arriver très vite grâce à la prise des positions du 1049. Grenadier Rgt au col de Menée par le 2e Choc, suivie d’une exploitation par les légionnaires des 11e et 14 DBLE et de la 4e BMLE. C’est l’opération Bergerie.
………
Necklace et Jester – A l’extrémité ouest du front, les Américains ne sont pas en reste. A Montpellier-Fréjorgues, les hommes des 1st et 2nd Rgt de la 1st SSF (les pertes subies depuis Dragon ont obligé à réduire la Special Service Force à deux régiments) embarquent eux aussi, le visage noirci, pour les opérations Necklace et Jester.
Necklace vise les secteurs de Camarès et de Montlaur, dans le dos de la 708. ID. Jester a pour cible le secteur de Lacabarède, dans le dos de la 327. ID
………
En réalité, ces six opérations de commandos et d’aéroportés forment la rampe de lancement d’une offensive majeure : l’opération Cobra.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
egdltp



Inscrit le: 07 Jan 2011
Messages: 338
Localisation: Cher

MessagePosté le: Mer Nov 14, 2018 16:00    Sujet du message: Répondre en citant

L'opération Dauphin est la base réelle de la "prise de Roman s/ Isère" décrite dans le travail de Crixos ?
Cela fait plaisir de voir le 113ème dans la chrono officielle.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2384
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mer Nov 14, 2018 16:06    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Mais ces opérations commandos ne sont que la première partie du plan qui doit permettre de s’emparer de la métropole savoyarde.


Grenoble métropole savoyarde ??? Nunchaku
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10302
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Nov 14, 2018 16:09    Sujet du message: Répondre en citant

Oh, de la Savoie moderne…
Non plus ? Bon, OK, du Dauphiné. Mais ça a un parfum d'Ancien Régime… Cool
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delta force



Inscrit le: 07 Juin 2009
Messages: 530
Localisation: france Gironde

MessagePosté le: Mer Nov 14, 2018 16:27    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Oh, de la Savoie moderne…
Non plus ? Bon, OK, du Dauphiné. Mais ça a un parfum d'Ancien Régime… Cool


Grenoble : chef lieu du département de l'Isère - ancienne capitale du Dauphiné....et siège social du journal "le Dauphiné Libéré" (créé
en 1945 par d'anciens résistants).

On aurait pu appeler l'opération "allobroges"mais bon.....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Méditerranée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5 ... 30, 31, 32  Suivante
Page 4 sur 32

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com