Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Avril 1944, version complète
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Asie-Pacifique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3325
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 13:28    Sujet du message: Répondre en citant

Capu Rossu a écrit:
Bonjour,

...Sans compter les Corsair, Hellcat, Wildcat et Avenger d'origine US.

@+
Alain


dont beaucoup ont été purement et simplement balancés à la mer lors du rapatriement des prisonniers depuis l'australie, à cause du prêt bail
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4790
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 13:38    Sujet du message: Répondre en citant

patzekiller a écrit:
...le barracuda se comporte comme une merde sous les tropiques, les rapports demandant son remplacement urgent vont arriver plus rapidement qu'otl, demandant la migration urgente sur avenger.

Sauf que :
- l'USN monte en charge de façon exponentielle
- la MN reçoit ses Avenger (pas d'équivalent OTL) - à ce sujet, il aurait très bien pu être décidé que la MN n'était pas prioritaire, ne recevant que ses avions au compte-gouttes
- la RN doit équiper ses très nombreux CVE
- il y a aussi des escadrilles basées à terre (5 pour Overlord)
- tant que l'IJN reste menaçante, les Anglais vont vouloir conserver une capacité de torpillage que l'Avenger remplit moins bien que le Barracuda, car il ne peut pas emporter la torpille anglaise de 18 pouces

Tout ceci fait que le rééquipement des CV anglais suivra un schéma proche d'OTL, mais avec quasi une année d'avance tout de même.
OTL, l'avion remplace le Barracude sur les CV fin 44/début 45, FTL ce sera début 44.
Notons que fin 44 OTL, au moment où la RN arrive en force dans l'Océan Indien, l'IJN a cessé d'être une menace, alors que début 44 FTL ce n'est pas encore le cas.
D'où le choix expliqué par Casus d'avoir une partie des CV équipés en Barracuda, l'autre en Avenger.
Pour ma part, je traiterais l'Indomitable comme les Illustrious/Victorious.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3325
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 14:42    Sujet du message: Répondre en citant

d'accord avec les conclusions
sauf que :

mai 44 vient d'etre rédigé et envoyé, et il y a toujours de barracuda en ligne, témoignant ainsi de la lenteur de livraison… mais il disparaitront comme otl des GAE avant fin 44 (d'un point de vue pratique/redactionnel : pour Dracula)

la MN n'a lors de banquet qu'un seul GAE, celui du JB et une partie des bombardiers sont des dauntless/cormoran. il est proportionnellement plus facile pour elle d'avoir et de maintenir sa douzaine de de "vengeurs"
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4790
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 15:09    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, ça doit coller.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10236
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 15:53    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui nous donne A PRIORI en avril-mai 44

Victorious = 28 Corsair, 22 Barracuda
Illustrious = idem

Indomitable = 24 Hellcat, 24 Barracuda

Implacable = 24 Seafire III, 18 Firefly et 18 Tarpon (mais comme au restaurant, cela peut être "selon arrivage": 24 et 12 par exemple Wink
Indefatigable = idem

Et derrière, il y a le petit Unicorn, qui est prié d'avoir l'outillage, les rechanges etc pour se dépatouiller avec ces six types.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10236
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 16:08    Sujet du message: Répondre en citant

En pratique…

13 avril
Océan Indien
Opération Stoker
Sumatra
– Les affaires reprennent pour les Liberator des 436th et 492nd BS, qui vont bombarder l’aérodrome de Banda Aceh, à l’extrémité nord de l’île. Le 24e Sentai réagit, mais les dix Ki-43 qui se frottent à l’escorte de P-38 du 459th FS n’arrivent pas à approcher les bombardiers et perdent quatre appareils (contre un P-3Cool. Le major Maxwell Glenn ouvre son compteur avec un doublé.

Opération Meridian II/Méridien II
Trincomalee (Ceylan)
– Alors qu’en Birmanie, l’opération Black Prince se termine à peine, la population du port indien assiste à un nouvel appareillage de la flotte en direction de l’Australie. La composition des différentes escadres est la suivante.
– TF-57.1 (RN) : CV Illustrious et Victorious, BB King George V, CLAA Charybdis et Spartan, CA Sussex, CL Gambia et Mauritius, DD Hardy II, Hotspur, Jervis, Lightning, Ulster et Urchin.
– TF-57.2 (RN) : CV Implacable et Indomitable, BB Duke of York, BC Renown, CLAA Bellona, CA Norfolk et Suffolk, CL Bermuda et Fiji, DD Duncan, Onslaught, Penn, Petard, Venus et Vigilante.
– TF-100 (MN) : CV Jean-Bart, BB Richelieu, CA Algérie, CLAA La Marseillaise et Primauguet, TB Bison, Le Foudroyant et Le Hardi, DD Chacal, Jaguar, Lynx et Panthère.
………
Cet appareillage a été comme d’habitude précédé d’une intense activité ASM et d’un appareillage en ordre dispersé du train d’escadre, la TF-116, qui se regroupe au large avant de mettre le cap sur “Trocadéro”.
– TF-116 (MN et HMS/RFA) : CVE MN Dixmude ; CLAA MN Duguay-Trouin ; CL Montcalm ; TB Cyclone, Mameluck et Siroco, DD Léopard, Lion, Puma et Tigre.
Pétroliers : MN Rhône, Niger ; HMS/RFA Cedardale, San Ambrosio, Wave King.
Provisions : MN Ile d’Aix.
Hôpital : MN Ile de Ré.
Production d’eau : HMS/RFA Bacchus.
Pièces détachées, équipages, ateliers : HMS/RFA Bosphorus, Fort Colville (air).
Navire atelier lourd : HMS Resource.
Transports : MN Ile de Batz (H), Allier, Cher ; HMS/RFA Corinda, Heron, Prince of Liege, Robert Maersk.
Combat Store (munitions): MN Rhin, HMS/RFA City of Dieppe, Kola.
Remorqueurs : 4.

Relève et renforts
Le secteur est également le théâtre d’événements moins spectaculaires.
Tout d’abord, l’appareillage dans l’après-midi du croiseur sous-marin MN Surcouf. Vétéran de plusieurs campagnes dans le Pacifique et l’océan Indien, le navire rentre à Toulon. Son pacha, le capitaine de vaisseau Blaison, sait déjà qu’il va toucher ses étoiles avec un poste à l’état-major. Les officiers et marins seront répartis et formés sur trois nouvelles unités de classe S britanniques, les HMS Satyr, Spiteful et Sportsman, qui deviendront respectivement les MN Galatée [Les marins de la Galatée regretteront toujours l’ancien nom de leur unité…], Sirène et Sibylle. Il manquera ainsi dix hommes par équipage, déficit qui sera comblé par l’appoint de quelques nouveaux (en moyenne un officier subalterne, un quartier-maître et quatre matelots brevetés) et d’une équipe de liaison et de formation de Sa Majesté (trois spécialistes de la Royal Navy).
L’autre événement est l’arrivée à Port Blair des premiers B-25 “navals” (PBJ) de la flottille 17F en provenance d’Europe. Avec la 10F, la Marine Nationale dispose maintenant d’une forte capacité anti-navire dans ce secteur.


14 avril
Océan Indien
Renforts aériens alliés
Ile de Car Nicobar
– La piste récemment agrandie voit l’arrivée ce jour du Sqn 18 (RAAF) sur B-25. Cette unité a pour particularité d’être constituée de pilotes hollandais rescapés des évacuations de 42. La fin des opérations au Timor a libéré le squadron. Sur sa nouvelle base, il pourra être intégrée à l’opération Stoker.
L’agrandissement de la base par le génie naval va bientôt lui permettre d’accueillir également les Mitchell des 490th et 491st BS et leur escorte de chasse.

Renforts aériens japonais
Bornéo
– Devant les cris d’orfraie de l’Armée après les raids aéronavals des mois précédents et après les échecs lamentables des précédentes tentatives de riposte, la Marine Impériale a décidé de renforcer le secteur. Le 761e Kokutai a entièrement été rapatrié depuis Peleliu, et les B5N du 653e Kokutai (normalement embarqués sur le Zuiho) sont venus se baser sur la côte sud de Bornéo. La couverture de chasse a été également renforcée, avec l’arrivée des A6M du récent 256e Kokutai, venus de Chine, qui s’ajoutent à ceux du 381e Kokutai, déjà présents.

Opération Meridian II/Méridien II
A l’ouest des Andaman
– La croisière vers l’est de la flotte franco-britannique continue à vitesse modérée afin d’économiser le carburant. Les pilotes ont toutefois l’occasion de s’entraîner grâce à plusieurs exercices d’attaque menés par les Beaufort ou les Torbeau des Sqn 60, 211 et 217, basés aux Andaman, qui détachent plusieurs appareils à cette fin tout au long de la journée. Chaque fois les tentatives de pénétrations de l’écran échouent. La veille radar est efficace et les pilotes sont affûtés. L’enthousiasme est toutefois modéré, car chacun sait que la guerre n’est pas un exercice…


15 avril
Océan Indien
Renforts aériens alliés
Rangoon
– Le Sqn 544, sur Halifax, atterrit dans la capitale birmane. Cette formation de bombardement lourd a une structure composite, car il dispose de son échelon d’éclairage avec ses propres Mosquito pathfinders.
Avec la campagne aérienne au-dessus de l’Allemagne qui prend bonne tournure, d’autres squadrons australiens sont attendus dans les mois qui viennent. Pour des raisons de logistique, ceux volant sur Halifax opèreront de Birmanie, tandis que ceux sur Lancaster seront basés sur la côte nord de l’Australie. Les semaines qui suivront, d’autres squadrons de bombardement se redéploieront de Mandalay à Rangoon : le Sqn 624 (sur Halifax) et les Sqn 215 et 1st BVAS (sur Wellington).

Opération Meridian II/Méridien II
Sabang et Banda Aceh
– C’est un véritable déluge de feu administré par l’aviation embarquée franco-britannique qui s’abat sur les défenseurs de la petite île et sur ceux du port de l’extrémité nord de Sumatra. Après les raids de B-24 quelques jours auparavant, le détachement du 24e Sentai, déjà affaibli, est balayé – une dizaine de ses appareils sont abattus ou endommagés. Sur l’île, l’infanterie de la Marine Impériale voient leur moral baisser de plus en plus tandis qu’à Banda Aceh, les entrepôts des docks et une réserve d’essence sont incendiés. L’Armée ne peut que s’excuser pour l’insuffisance de la couverture aérienne dans le secteur, liée à une logistique incapable d’assurer son entretien.


16 avril
Océan Indien
Opération Stoker
Sumatra
– Les B-24 de la 10th Air Force détachés dans l’archipel des Andaman mènent une attaque contre l’aérodrome situé non loin de la ville de Lhokseumawe, sur la côte nord-est de l’île. Au sol, des cratères constellent des pistes de plus en plus inégales et des incendies ravagent des installations de plus en plus spartiates. Les appareils touchés l’avaient déjà été ou étaient immobilisés : les Japonais ont appris à desserrer leurs chasseurs et à les camoufler.
Le 24e Sentai ne peut réagir qu’avec une dizaine d’appareils et rares sont ceux qui arrivent à échapper à l’écran de l’escorte pour une ou deux passes dans l’enfer que leur réservent une centaine de 0.50. Dans l’affaire, les mitrailleurs déclarent avoir abattu sept chasseurs (plus de trois fois la réalité), tandis que le Captain Walter Duke inscrit sa huitième victoire après une période de vaches maigres. Le score final de la journée est de six Ki 43 perdus en échange de deux P-38, plus un B-24 endommagé qui arrivera malgré tout à rallier Port Blair.

Opération Meridian II/Méridien II
Mer des Andaman
– Afin de laisser les Japonais dans l’incertitude et de ne pas fournir à l’ennemi de schéma prévisible, le rendez-vous de ravitaillement à la mer avec la TF-116 au point Trocadéro a été avancé. La journée se déroule donc sans autre activité notable que les décollages et appontages de patrouilles de couverture. Pendant ce ravitaillement précoce, le MN Dixmude et son escorte restent cap au sud – le porte-avions lancera le lendemain les appareils remplaçants vers les escadres de combat.
………
Singapour – Inquiet, les responsables de l’Armée et de la Marine Impériales sont d’accord pour lancer des recherches et mettre en alerte toutes les unités susceptibles d’y participer. Les reconnaissances reviendront toutefois bredouilles, car elles cherchent les escadres presque 200 kilomètres trop à l’est.


17 avril
Océan Indien
Renforts aériens alliés
Birmanie
– Fin d’une époque pour le 80th Fighter Group "Burma Banshees", qui voit son 88th Squadron rééquipé avec des P-47. Si les pilotes sont très heureux des performances et de la puissance de leurs nouvelles montures, ils regrettent la disparition des têtes de mort ornant leurs P-40 et qui avaient fait la notoriété du groupe, remplacées par un code couleur plus standard mais plus fade.

Opération Stoker
Sumatra
– Le raid du jour n’est pas l’œuvre des Liberator des 436th et 492nd BS, mais des B-25 de la flottille 17F et du Sqn 18, qui s’en prennent pour la deuxième fois en quelques jours à Banda Aceh et à Sabang. Les missions de couverture et de neutralisation de la Flak ont été confiées aux Beaufighter de la flottille 10F. Ce que le raid précédent n’avait pas incendié l’est aujourd’hui, avec d’autant plus d’efficacité que les bimoteurs opèrent à beaucoup plus basse altitude que les B-24. Seuls quelques appareils sont endommagés par la DCA (deux se poseront en mer), le 24e Sentai, étrillé par les attaques précédentes, brillant par son absence.

Opération Meridian II/Méridien II
Côte ouest de Sumatra
– Alors que les Corsair et les Barracuda britanniques s’en prennent aux ports de Pangkala Brandan et Pangkala Soesoe, à l’aérodrome et aux ouvrages d’art autour de Langsa, les Corsaire et les Vengeur français mènent un raid contre les installations de l’ile de Simalur, dont les installations radar et radio avaient été durement malmenées par les obus des cuirassés. Une fois de plus, le 24e Sentai, tentant de faire face aux raids Stoker au nord, brille par son absence. Les différents raids rentrent sans pertes bien que quelques appareils soient obligés d’amerrir près des porte-avions. Du coup, la place manque dans les hangars car les appareils remplaçants en provenance du Dixmude arriveront par petits groupes tout au long de la journée.
………
Singapour – L’état-major de la Marine Impériale sait maintenant qu’une nouvelle “croisière” des Franco-Britanniques est en cours. Il est donc demandé l’entière coopération de l’Armée pour baser les unités de la Marine à Java afin de leur permettre de frapper les escadres des « Colonialistes ».


18 avril
Océan Indien
Opération Mary
Malaisie
– En pleine nuit, des bruits de moteurs réveillent des pilotes de l’aérodrome de Kampung Pengkalan, première ligne de défense japonaise dans le nord de la Malaisie. Les bombes ne tardent pas à pleuvoir sur le terrain – celui-ci est heureusement à l’écart de la ville, mais quelques bombes tomberont malgré tout sur l’agglomération, causant des pertes civiles.
Les attaquants sont des Halifax (dont les Australiens du Sqn 544) et des Wellington, éclairés par quelques Mosquito. Ils inaugurent ainsi une campagne de bombardement nocturne dirigée contre la Malaisie : l’opération Mary. Celle-ci, destinée à préparer Dracula, a plusieurs objectifs. Premièrement, amoindrir les infrastructures de l’aviation japonaise et causer une certaine attrition à la chasse adverse avant des pénétrations diurnes de plus en plus profondes. Ensuite, s’en prendre aux ports de la côte orientale de la Malaisie afin de perturber la logistique japonaise. Enfin, neutraliser la forteresse de Singapour en tant que base principale de la défense japonaise en Malaisie.
Au sol, les dégâts sont modérés. Cependant, plusieurs appareils du 64e Sentai sont détruits ou endommagés. Tous les bombardiers rentreront à Rangoon sans problème au petit matin.

Opération Meridian II/Méridien II
Kuala Lumpur
– Lorsque les sirènes d’alerte sonnent sur les aérodromes entourant la ville, il est déjà trop tard. Traversant l’ile de Sumatra avant de plonger à basse altitude, les chasseurs et bombardiers de la flotte franco-britannique s’en prennent aux installations ferroviaires et aux terrains. Dans la bagarre, les Alliés perdent sept appareils contre douze aux Japonais – le Royal Marine Ronnie Hay obtient sa septième victoire. Mais au sol, c’est plus de cinquante appareils du 77e Sentai, dont beaucoup sont neufs, qui sont mitraillés ou bombardés et pour la plupart détruits.
………
Singapour – La consternation règne : la situation de la Malaisie va devenir rapidement intenable. Bientôt, son occupation risque de ne plus présenter aucun intérêt compte tenu de la diminution drastique de la production pétrolière de Sumatra. Seule la position de verrou de Singapour présente encore un avantage pour les soldats du Tenno, mais le pays, avec la perte de la plus grande partie du Vietnam, est de plus en plus mal ravitaillé. La disette menace la 25e Armée !


19 avril
Océan Indien
Opération Stoker
Sumatra
– La base aérienne de Medan est aujourd’hui la cible des B-24 de la 10th Air Force, escortés par les 449th et 459th FS. Les dégâts sont modérés et quelques bombes tombent sur les faubourgs proches. Cette fois, le 24e Sentai a eu le temps de voir arriver le raid et a pu se positionner convenablement. Deux Liberator sont abattus (l’un tombant en mer sur le chemin du retour), ainsi que deux P-38, mais contre sept Hayabusa. Le major Glenn, du 459th FS, remporte sa troisième victoire.

Opération Meridian II/Méridien II
Padang
– Bien que détruite deux mois plus tôt, la cimenterie d’Indaroeng reçoit une nouvelle visite des appareils des porte-avions alliés – mais aujourd’hui, ceux-ci s’en prennent surtout au port d’une part, aux voies de chemins de fer et aux ponts au sud de la ville d’autre part. Les appareils du 87e Sentai envoyés sur place ne pourront que constater les dégâts. Les appareils alliés rentrent en n’ayant perdu que trois d’entre eux, tous du fait de la DCA.



20 avril
Océan Indien
Birmanie
Mergui
– Basé là depuis quelques jours seulement, le Squadron 17 reçoit ses premiers Spitfire VIII. Ses Mk V, une fois révisés, remplaceront les Hurricane III à bout de souffle du Sqn 1 (RIAF). On notera au passage le changement de Squadron Leader du Sqn 17 : le très respecté Wing-Co Frank “Chota” Carey, 28 victoires, est versé en FTU à Calcutta. Son remplaçant, le Squadron Leader James “Ginger” Lacey, 19 victoires, avait été le deuxième chasseur britannique (et le troisième allié) pour le nombre de victoires durant le blitz Malte-Tunis.

Opération Meridian II/Méridien II
Sumatra
– La plupart des Corsair/Corsaire et des Hellcat de la flotte alliée mènent un vaste sweep (mission Rodeo) contre les aérodromes de Lahat, Mana et Martapoera. Comme deux mois auparavant, il s’agit de préparer le terrain à la pénétration profonde jusqu’à Palembang, au cœur du dispositif japonais sur l’île. Les Japonais ont eu le temps de se regrouper et les Anglo-Français ont affaire à environ quarante Ki-44 et vingt Ki-43. Néanmoins, les Japonais perdent près de vingt appareils, contre sept aux Alliés.
Deux des pilotes alliés sont récupérés. Le premier amerrit près d’un destroyer de l’écran. Le deuxième est repêché en mer par le HMS Taciturn, mais sa récupération donne lieu à un incident regrettable. En effet, pour une obscure raison (erreur dans l’attribution des fréquences radio ?), le camarade qui orbitait au-dessus en guettant les secours prend le submersible venant de faire surface pour un Japonais et effectue une passe de mitraillage avant de comprendre son erreur. L’histoire fera grand bruit et le pilote sera sanctionné, mais la confiance entre aviateurs et sous-mariniers de la Royal Navy restera entachée et prétexte à divers accrochages dans les bars et troquets portuaires jusqu’à la fin de la guerre.


21 avril
Océan Indien
Opération Mary
Pengkalan Chepa
– Ce terrain situé sur la côte est de la Malaisie, à quelques kilomètres de la frontière thaïlandaise, constitue la première ligne de défense nippone sur le golfe de Thaïlande et les routes maritimes ravitaillant les Japonais. Il dispose d’un radar, qui signale bien l’arrivée des bombardiers lourds britanniques, mais n’a aucun chasseur de nuit à guider… Le bombardement se déroule donc sans autre opposition que celle d’une DCA imprécise. Les dégâts au sol sont importants, plusieurs appareils et divers bâtiments sont détruits. L’hydrobase située à l’embouchure du fleuve est par contre épargnée, avec les deux Aichi E13 détachés à cet endroit et que nul n’a repérés.

Opération Meridian II/Méridien II
Palembang
– A l’état-major de l’Armée Impériale, on a parfaitement compris la signification des raids de la veille. Aussi, dès le petit jour, le 87e Sentai (renforcé de quelques appareils du 24e Sentai) monte une garde vigilante avec de fortes patrouilles pour parer l’attaque qui ne manquera pas d’arriver, la plupart des autres appareils étant prêts à décoller.
Comme deux mois auparavant, l’objectif principal est la raffinerie de Songei Gerong et les stocks de pétrole attenants. Un groupe d’attaquants va cependant s’occuper des installations ferroviaires. En effet, le manque de locomotives à Sumatra n’a pas échappé aux Alliés : le transport ferroviaire est nécessaire pour l’acheminement du pétrole jusqu’aux raffineries et les Japonais ont dû faire venir des machines de très loin, parfois de Mandchourie… pour remplacer les locomotives emportées en 1942, après la conquête de l’Indonésie ! Les Occupants ont d’ailleurs présenté ce retour dans la presse locale comme un don généreux de l’Empire du Soleil Levant pour favoriser le développement économique de l’île.
Dans les airs, l’empoignade tourne une fois de plus en faveur des alliés, en dépit du fait que les chasseurs japonais soient aussi nombreux que ceux de l’escorte alliée. Il faut dire que la proportion de pilotes novices chez les Japonais est quatre fois supérieure à celle des Franco-Britanniques. Les Alliés perdent neuf appareils (trois pilotes récupérés) contre quinze Japonais abattus (dont la dixième victime du Lt-Commander Cork).
Un peu plus tard, les photos des Hellcat PR confirmeront la réussite du raid : la raffinerie a été à nouveau durement touchée et les voies de la gare de triage sont fortement cratérisées. Ce dernier résultat est dû à l’utilisation astucieuse de bombes navales équipées d’un pénétrateur, afin de maximiser les dégâts sur les voies. L’idée vient à la base d’une discussion entre des équipages de la Navy et ceux du 491st BS, en permission en Inde. Les Américains ont en effet décrit leur nouvel outil, la Spike bomb, utilisée depuis peu par leurs Mitchell.


22 avril
Indonésie
Opération Stoker
Dumai
– La mission du jour sort du cadre théorique de l’opération Stoker (neutraliser les terrains d’aviation du nord de Sumatra) ; elle ferait plutôt partie de “Mary” puisqu’il s’agit d’attaquer une ville située sur la côte centre-est de Sumatra, au bord de la partie sud du détroit de Malacca. Mais pour des raisons de rayon d’action, les Liberator des 436th et 492nd BS ont été choisis pour cette mission. Ils doivent bombarder le terminal pétrolier de la ville et ravager le maximum d’installation portuaires. Pour aller aussi loin, les P-38 de l’escorte ont été équipés de réservoirs supplémentaires.
La surprise est totale. Les appareils basés en Malaisie ne s’occupent pas de ce qui se passe de l’autre côté du détroit (et ils n’ont pas été informés à temps). Quant au 87e Sentai, à Sumatra, son attention est tournée vers le sud et les attaques de la flotte alliée. Seuls deux B-24 sont endommagés, tandis qu’au sol un gigantesque incendie se développe. Le réseau du terminal pétrolier est lourdement endommagé.
Sur le chemin du retour, au large, quatre Oscar du 24e Sentai tentent de s’en prendre au B-24 Jungle Jig, endommagé par la DCA. Mais le 459th FS a laissé une escorte à l’éclopé, ce qui permet au Captain Duke d’ajouter une neuvième victoire à son tableau de chasse. Il témoigne : « Nous étions dans le soleil et ils ne nous ont pas vu arriver, tout occupés à se positionner pour attaquer le lourd qui rentrait sur trois moulins. Notre plongeon a flanqué une sacrée pagaille ! Bob et moi, nous nous sommes retrouvés dans la queue d’un isolé. Nous l’avons rapidement envoyé au tapis et les mitrailleurs du Jungle Jig ont dû en avoir un autre puisque lorsque nous sommes revenus, moins d’une minute plus tard, il n’y en avait plus que deux dans la queue de notre ami. Lorsque nous avons à nouveau ouvert le feu, les traçantes les ont alertés et ils ont rebroussé chemin la queue entre les jambes. Il y en avait même un qui dégageait une légère fumée blanche. Il est peut-être allé à la baille sur le chemin du retour. » Le Jungle Jig se pose en urgence à Car Nicobar avec plusieurs blessés à bord ; il sera remis en service quelques semaines plus tard.

Océan Indien
Opération Meridian II/Méridien II
Au large de Java
– Ce sont aujourd’hui les terrains autour de Batavia qui reçoivent la visite des avions embarqués alliés. Comme deux mois auparavant, les Ki-43 du 33e Sentai sont en l’air, prêt à recevoir l’attaque alliée et comme précédemment, l’écart existant maintenant entre les Japonais et les Franco-Britanniques fait pencher la balance. Si les Alliés perdent six appareils (plus deux endommagés et irréparables), les Japonais perdent quatorze Hayabusa dans les airs, plus quatre qui s’écrasent à l’atterrissage sur les pistes juste bombardées.
………
Cependant, fouettée par les attaques de la veille contre le sud de Sumatra, la Marine Impériale a décidé de lancer l’opération Umidori (Oiseau de mer). Toute la journée, les bombardiers et chasseurs basés à Bornéo quittent leurs terrains pour aller se poser sur les bases avancées que l’Armée a mis à leur disposition sur Java.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3325
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 16:48    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Ce qui nous donne A PRIORI en avril-mai 44

Victorious = 28 Corsair, 22 Barracuda
Illustrious = idem

Indomitable = 24 Hellcat, 24 Barracuda

Implacable = 24 Seafire III, 18 Firefly et 18 Tarpon (mais comme au restaurant, cela peut être "selon arrivage": 24 et 12 par exemple Wink
Indefatigable = idem

Et derrière, il y a le petit Unicorn, qui est prié d'avoir l'outillage, les rechanges etc pour se dépatouiller avec ces six types.

_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10236
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 16:56    Sujet du message: Répondre en citant

NB -Je rappelle que la Chrono ci-dessus est de Patzekiller !
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1673
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 17:25    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Opération Stoker
Sumatra – Le raid du jour n’est pas l’œuvre des Liberator des 436th et 492nd BS, mais des B-25 de la flottille 17F et du Sqn 18, qui s’en prennent pour la deuxième fois en quelques jours à Banda Aceh et à Sabang. Les missions de couverture et de neutralisation de la Flak ont été confiées aux Beaufighter de la flottille 10F.


Je sais bien qu'il ya coopération entre pays de l'Axe, mais pas à ce point? Laughing
Pour éviter la redite de DCA, on peut aussi parler de défense anti-aérienne, ou armes, canons, etc... AA, par exemple. Wink
_________________
Dieu est une femme. La preuve : On dit toujours qu’il vaut mieux voir le Bon Dieu que ses seins.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 607

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 17:47    Sujet du message: Répondre en citant

"Sumatra – Les affaires reprennent pour les Liberator des 436th et 492nd BS, qui vont bombarder l’aérodrome de Banda Aceh, à l’extrémité nord de l’île. Le 24e Sentai réagit, mais les dix Ki-43 qui se frottent à l’escorte de P-38 du 459th FS n’arrivent pas à approcher les bombardiers et perdent quatre appareils (contre un P-3Cool l. Le major Maxwell Glenn ouvre son compteur avec un doublé.

Chouette ! un nouvel appareil ! Après l'intermède barracuda / tarpon / helldiver....
_________________
Timeo danaos et dona ferentes
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1545
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 18:58    Sujet du message: Répondre en citant

Houla, on sent la grosse bataille navale qui arrive entre franco-britannique et japonais.
C'est le match retour de la fin 41/début 42 ??
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finen



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1190

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 19:01    Sujet du message: Répondre en citant

Le tir au pigeon de Lagadec? Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FREGATON



Inscrit le: 06 Avr 2007
Messages: 1247
Localisation: La Baule

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 20:01    Sujet du message: Répondre en citant

Juste une remarque sur la composition de la TF 116 (j'y reviens...!):
Le MN Ile de Ré est un pur cargo "Hogislander" à mon avis pas vraiment adapté pour faire un navire hôpital...
Il vaut mieux aller chercher un paquebot ou paquebot-mixte pour ce genre de mission...
.. Je verrais donc plutôt le Cap Saint-Jacques dans ce rôle. Je crois d'ailleurs qu'OTL il a été navire hôpital sous pavillon britannique (Capu?)
_________________
La guerre virtuelle est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux civils.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1631
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 20:40    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Dans le Forum - 1944 - Asie - Pacifique - Janvier - Février 1944 - Bataille des Marshall à la page 18, on avait évoqué le problème du Cap Saint Jacques.
Je l'avais déconseillé car il ne marche qu'à 11,5 nds. J'avais alors conseillé les Asie (16,4 nœuds) et Canada (16,5 nœuds) soit l'équivalent du Dixmude et Sphinx (17,2 nœuds) est le meilleur marcheur des trois.

Casus avait alors suggéré de prendre l'Asie pour avoir un nom en accord avec le théâtre d'opérations.

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wardog1



Inscrit le: 29 Aoû 2015
Messages: 481
Localisation: Puy de Dome,France

MessagePosté le: Mer Fév 20, 2019 20:59    Sujet du message: Répondre en citant

Pour le HMS satyr, ils auraient pu changer juste pour Ca tire!
_________________
Ne soyez pas trop sévère avec vos enfants, car c'est un peu de votre faute s'ils son c**

Citation facebook
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Asie-Pacifique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 4 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com