Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la population allemande et les camps de concentration

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Chasseur Corse
Invité





MessagePosté le: Jeu Sep 21, 2017 13:53    Sujet du message: la population allemande et les camps de concentration Répondre en citant

j'ouvre un sujet en m'excusant auprés des allemands membres de notre forum.

S'AVAIT ELLE L'EXISTANCE DES CAMPS DE CONCENTRATION.

pour moi elle devait s'en douter mais la peur des organisations de police l'empêchait de montrer son opinion, mais de nombreux fonctionnaire rependront la chose et cela provoquera un prise de conscience parmi toutes les couches sociale qui peuvent se repartir en deux catégories:

ceux qui savait: cela était souvent des fonctionnaires ou des personnes qui vivait proche d'un camp, c'est pour cela que les camps était construit dans des endroits isolés loin des villes et village, mais il était trahis par la terrible odeur de la crémation, aussi leur disait on "ce son des rebuts de l'usine que l'on brule" les cendres était dispersée autour du camp par des corvée de déportés qui dépendait du "Sondercommando"(commando particulier chargée de la marche des four crématoires, il était tuée a intervalle régulier pour supprimés leur témoiniage).

ceux qui se doutaient de quelques chose: mais que la peur les empêchaient de réagir car les organisations de police et les troupes spéciale(Gestapo, SS) qui a la moindre réaction serait venu les mettre en prison pour des interogatoires violent, aussi ce taisait il mais parmi cela quelques personne responsable d'église osèrent le dire(Cardinal Gallen, Pasteur Nimoler).

Découverte des camps par les troupes alliés: ce fut le plus grand choc parmi les troupes de voir que l'on avait réduit des hommes et femmes a la condition d'animaux, on cite le cas des généraux Patton et Ike qui le premier entra dans une furieuse colére et forcera la population proche a la mise en bière des cadavres(ces hommes avait ordre en cas de refus d'exécuter les personnes qui ne voulait pas le faire et ceux quelques soit l'age ou la condition sociale), Pour Ike on le vit rendre son repas lors de la visite d'un camps.
les déportés qui on survécus quelques soit leur nationalités sont pris en charges par les services sanitaire et les quelques médecins qui étaient déportés pour leur donnaient les soins nécessaire a leur état médicale dans l'attente de leur rapatriment.
quel est l'avis des membres.
Amitiés
Chasseur corse
Revenir en haut de page
GAULLISTE 54



Inscrit le: 18 Juin 2013
Messages: 575
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Ven Sep 22, 2017 15:44    Sujet du message: Répondre en citant

Bien sûr que la population savait !

Les déportés arrivaient dans des gares tout ce qui y a de normales, les déportés marchaient dans les rues pour rejoindre les camps et d'ailleurs certains "kommandos" de travail se situaient en pleine ville par exemple pour enlever les ruines causées par un bombardement

Pour donner un exemple Buchenwald n'était qu'à une dizaine de kilomètres de Weimar et puis il faut aussi penser aux camps "annexes" des grands camps qui étaient dans tout le territoire du Reich et de la Pologne occupée et ailleurs

Il faut aussi penser à l'odeur des crématoires qui était épouvantable

La population savait et beaucoup approuvait. Les déportés n'étaient pour elle que des ennemis du Reich donc ils devaient être supprimés

La population de l'époque était nazie donc...
_________________
Toute ma vie je me suis fait une certaine idée de la France !
Charles de Gaulle


"Qui s'y frotte, s'y pique !"
Devise des Ducs de Lorraine

"Non inultus premor"-"Nul ne me touche sans impunité"
Devise de la Ville de Nancy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vincenzo03



Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 298
Localisation: Allier

MessagePosté le: Ven Sep 22, 2017 21:01    Sujet du message: Répondre en citant

GAULLISTE 54 a écrit:
La population de l'époque était nazie donc...


ou lâche ou impuissante et terrorisée. Que peut-on faire quand on lit la lettre d'un frère qui est en Russie et qui raconte ce qu'il a vu à babi yar? A qui peut-on se confier dans un société totalitaire? c'est plus compliqué que cela.
_________________
Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.
W.S.Churchill
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2780
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Ven Sep 22, 2017 21:39    Sujet du message: Répondre en citant

Vincenzo03 a écrit:
GAULLISTE 54 a écrit:
La population de l'époque était nazie donc...

ou lâche ou impuissante et terrorisée. Que peut-on faire quand on lit la lettre d'un frère qui est en Russie et qui raconte ce qu'il a vu à babi yar? A qui peut-on se confier dans un société totalitaire? c'est plus compliqué que cela.

Le jugement moral est complexe, sans doute.


Le fait de l'ignorance présumée de la population civile l'est beaucoup moins. Du moins dans les campagnes. Car en effet on peut supposer que dans les grands centres urbains éloignés des principaux lieux d'extermination, le doute pouvait "éventuellement" être permis.

Par contre nul ne devait ignorer que les "untermenchen" étaient promis à un avenir pour le moins peu enviable, au mieux à une forme de travail forcé à perpétuité assimilable concrètement à une sorte d'esclavage moderne. Et on pouvait imaginer aussi que l'attrition des populations concernées était très certainement recherchée, ce qui ferait déjà de ces déportations un génocide en soit.


Et effectivement, étant donné l'antisémitisme ambiant déjà répandu en Allemagne antérieurement à l'avènement du régime et les campagnes de propagande mis en place par celui-ci, on peut penser que l'adhésion populaire à la politique raciste criminelle des nazis était, peut-être pas forcément majoritairement, mais tout au moins très largement partagée.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7273

MessagePosté le: Sam Sep 23, 2017 08:46    Sujet du message: Répondre en citant

La population savait.
Je crois que c'est dans le film "Shoah" de Lanzmann que l'on voit un enfant se passer un doigt en travers de la gorge en voyant un train de déporté.

Et puis, c'est de la simple arithmétique niveau CM 1

"Si je fais entrer un train par jour avec 6000 déportés dans un camp de 50 000 places, comment se fait-il qu'on continu à le remplir sans qu'il déborde ? Vous avez trois secondes !"
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Vincenzo03



Inscrit le: 21 Déc 2010
Messages: 298
Localisation: Allier

MessagePosté le: Sam Sep 23, 2017 10:30    Sujet du message: Répondre en citant

Une grande partie de la population savait . Mais de la à dire que LA population était nazie...Je pense que vous connaissez tous, par exemple, ce qui s'est passé en 1943 rue rosenstrasse à Berlin. Cela montre que l'on pouvait savoir sans être qualifié de nazi. Il faut faire attention à ne pas être manichéen, on devient comme eux. L'être humain est complexe et subtil.
_________________
Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.
W.S.Churchill
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Abraham



Inscrit le: 26 Avr 2015
Messages: 528
Localisation: Tel Aviv

MessagePosté le: Sam Sep 23, 2017 19:19    Sujet du message: Répondre en citant

Bien entendu la population allemande et je dirais même les populations européennes savaient que dans les camps nazis les détenus étaient maltraités et soumis au travail forcé,sûrement que l'ampleur de la chose comme le gazage en règle des "sous-hommes" échappait à beaucoup mais ils savaient probablement que l'élimination physique des individus jugés trop faibles ou jugés comme ennemis du Reich était monnaie courante.

Concernant la population allemande et sa relation avec le régime nazi,probablement que la majorité des allemands n'étaient pas des nazis dans le sens qu'ils n'adhéraient pas au NSDAP ni même adhéraient à l'ensemble des projets nazis mais la quasi-totalité des allemands faisaient confiance à leur Führer surtout jusqu'à la Bataille de Stalingrad et suivaient assez docilement ses ordres que ce soit par adhésion à l'idéologie nazie,par patriotisme ou pour ne pas à subir une visite de la Gestapo tard le soir. D'ailleurs hormis quelques actes de résistance ou quelques tentatives d'attentats la population allemande ne s'est jamais révoltée contre le régime nazi y compris à la toute fin de la guerre,il a fallu que les soviétiques soient à Berlin,que les Alliés se rencontrent sur l'Elbe et que Hitler se suicide pour mettre fin à la guerre en Europe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 586

MessagePosté le: Sam Sep 23, 2017 21:23    Sujet du message: Répondre en citant

Et il y a aussi la volonté de ne pas savoir, par pur confort égoïste.
Sad Une attitude du genre "Ce problème pourrait me déranger, mais ce n'est pas le mien."
Une cécité volontaire pour que ne soient pas remis en cause un mode de vie, des choix sociétaux individuels ou collectifs...
On ferme les yeux pas seulement par peur (de l'appareil d'état, des gangs, des voisins...) mais aussi parce que c'est tellement plus simple.
On commence par ne pas "voir" les vitrines brisées, on continue par ne pas voir les violences de toute sorte, on finit par ne pas voir les camps.
Et le cas de l'Allemagne nazie (au sens large) n'est pas un cas à part. Il se reproduit partout, tout le temps, à toute échelle.
On ne voit plus les mégots par terre.
On ne voit plus les fauteuils éventrés au coin de la rue.
On y ajoute sa part.
On ne voit plus la couleur de l'eau...
Etc...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com