Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Octobre 1943 - Suites de Dragon
Aller à la page 1, 2, 3 ... 12, 13, 14  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Méditerranée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10124
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 09:21    Sujet du message: Octobre 1943 - Suites de Dragon Répondre en citant

De la verte Erin, Patzekiller poursuit la narration de la Seconde Campagne de France.

Octobre 1943
Des Alpes au Languedoc et de Mandragore à Span

1er octobre
Opération Mandragore
Alpes
– Dans le secteur de Valdrome, le 21e RI de la 10e DI française mène des actions de reconnaissance offensives, appuyées par un puissant pilonnage du 12e BACA. Surpris, les Gebirgsjägers du 297. Rgt se terrent dans leurs trous. Cette action a pour but de prévenir toute attaque vers l’est des Allemands, bien que la 4e BMLE se soit mise en hérisson sur le cours du Buech entre Serres et Aspres.
Le véritable début de l’opération Mandragore est l’attaque du 5e RI, appuyée par l’artillerie divisionnaire, du sud en direction de la forêt de Dubron, A cet endroit, les positions des Italiens du Gruppo Aosta de la 2e Division Alpine Monterosa sont fragiles. En effet, ayant pris du retard dans leur déploiement après les incidents de Turin, ils ont perdu la course avec leurs homologues français de la 27e DA et ont dû se contentant de positions médiocres en étirant leur réseau défensif. Cette faiblesse n’a pas échappé aux alpins français et le 11e BCA de la Brigade Durand s’infiltre vers l’ouest. En fin de journée, après s’être ouvert un passage à travers quelques zones minées, le bataillon s’est emparé des fermes de La Glaise et de la cote 1519. Plus à l’est, le 13e BCA, appuyé à contre-pente par une compagnie du I/4e Chasseurs, attaque le long de la D937 en direction de la Cluse, débordant les défenseurs du Gruppo Bergamo à travers la forêt des Sauvas.
Le reste de la brigade entre également en action. Le 15e BCA avance de la tête de la Clape en direction du pic de Bure et de son observatoire. Mais le gros des moyens est engagé dans la vallée au nord de Gap, où le 24e BCA, renforcé du reste du I/4e Chasseurs, ainsi que du génie et de l’artillerie divisionnaires, se heurte au groupement Bergamo sur les pentes de la montagne du Chaudun, qui verrouille la vallée.
De l’autre côté, la Brigade Galy se contente pour l’instant d’une action de fixation menée par son 7e BCA sur les pentes du Cuchon et les crêtes de la Petite Autanne.

16. Panzer
Provence
– Un calme trompeur règne dans le Vaucluse, où la 16. Panzer termine de prendre position au côté de la 14. SS Panzergrenadier, aux débouchés de la trouée de Montélimar. Cette division qui vient de monter en ligne après la bataille du Vaucluse a été rééquipée dans le but de rester sur le front ouest : son Panzer Regiment a reçu des Pz IV G mais dispose encore d’un Abteilung sur Pz III L – on estime à l’OKW que le Pak 50 de ce blindé, si il est totalement inefficace sur le front de l’Est, est encore bien suffisant pour affronter les chars des Occidentaux.

Retards
Languedoc
– Mauvaise nouvelle pour l’état-major de l’US Army à Arles : l’arrivée de la 1st Armored Division va être retardée à cause des problèmes de ravitaillement du front italien qui compliquent le changement de matériel de cette grande unité. En effet, avant de quitter la Botte, la Hell on Wheels doit recevoir les premiers nouveaux Sherman équipé du 75 français dont on dit le plus grand bien. Elle se fera donc attendre plus longtemps que prévu.
Pour garder un peu de punch aux éléments blindés alliés dans le Languedoc, il est demandé aux Britanniques de laisser sur place le 10e RTR pendant quelque temps.


2 octobre
Opération Mandragore
Alpes
– Bien qu’en supériorité numérique et appuyé par les chars du I/5 RCA, le 50e RI de la 10e DI doit relever un rude défi. Tout en maintenant la pression sur la haute vallée du Chalançon et ses falaises, il va devoir attaquer sur son autre aile, à flanc de montagne, le long de la D61, en direction de Bellegarde-en-Diois. Son adversaire est un KG de la 157. Gebirgsjäger, composé des pionniers et des Panzerjägers de la division, renforcés par des éléments d’artillerie.
Un peu à l’est, le 21e RI profite à fond de son appui d’artillerie et atteint le plateau, à plus de 1 500 mètres. Le 297. Rgt de la 157. GbJg se bat pourtant sans esprit de recul, mais il est vraiment dominé par la puissance de l’artillerie française.
Pendant ce temps, le 5e RI se bat toujours dans la forêt de Dubron, alors que le 11e BCA débouche sur le flanc du Gruppo Aosta. Ayant affaire à forte partie et devant la menace d’un encerclement, le bataillon italien décroche sur la crête des Aiguilles et en avant de St-Julien en Beauchêne.
Dans la forêt du Sauvas, les combats continuent entre le 13e BCA et le Gruppo Bergamo. Dans ce secteur, les Italiens doivent aussi repousser les assauts des 15e et 24e BCA qui, avec l’aide de l’artillerie et des blindés légers de la division, commencent à déborder sur le flanc dans la plaine du Champsaur.
A la Brigade Galy, si le 7e BCA fait bien son travail en fixant le flanc du 2e Reggimento Alpini, le véritable objectif se dévoile : traverser la Durance de manière à entamer la remontée vers Embrun. Ce sera le travail des 6e et 27e BCA, qui lancent une attaque concentrique de la montagne aux Marmottes contre les Allemands du 904. GbJg Rgt. Le 22e BCA, lui, se contente pour l’instant de garder flanc contre une éventuelle réaction des Alpini venue du nord.
La 4e DMM se lance à son tour à l’attaque, avec pour objectif Barcelonnette. Renforcé d’éléments du génie et de l’artillerie divisionnaire, une partie du 7e RTM s’engage vers la vallée de l’Ubaye, tandis que le reste, à partir du col d’Allos, tente un débordement par le sud des Agneliers et atteint la lisière de la forêt du Bachelard.

Activité aérienne
Provence
– Dans le nord du Vaucluse, tout est calme en dehors d’une recrudescence des vols à basse altitude de chasseurs-bombardiers français, à la recherche d’objectifs d’opportunité.

Mutations
Front français
– Les ordres sont venus de Washington : le 99e Fighter Squadron – les Tuskegee Airmen – doit quitter le giron du 27e FG, où ils s’étaient plutôt bien intégrés, pour retourner en Italie, au 57e FG. Le front français semble un peu trop riche en objectifs au goût de certains.
Côté allemand, on ne peut que constater que, depuis un mois, le nouveau front aspire les divisions comme une éponge l’eau. Compte tenu de l’accalmie qui se précise à l’Est, l’OKW a décidé d’affecter en France deux nouvelles divisions : la 243. ID (à Clermont-Ferrand) et la 245. ID (à Rouen). Toutes deux ont été formées en Autriche peu de temps auparavant autour de blessés convalescents venus du front russe.


3 octobre
Opération Mandragore
Alpe
s – Appuyé par les blindés du I/5 RCA, le 50e RI dépasse Establet. S’étant assuré du croisement des routes à La Charce, il a permis à la 12e BACA de se repositionner en position centrale, d’où elle est à même d’appuyer les 50e et 21e RI. Dans le secteur de Valdrome, le 297. GbJg Rgt est d’autant plus sous pression qu’à la poussée du 21e RI s’ajoute le contournement par le nord de ses défenses autour de la Beaume.
En effet, la 4e BMLE vient d’entrer en jeu. Celle-ci a profité du décrochage du Gruppo Aosta pour déborder par la D28, arrivant presque de la sorte dans le dos des Allemands. Le décrochage italien permet aussi au 5e RI et au 11e BCA de se repositionner au-delà du hameau de la Faurie, tandis que le 13e BCA atteint La Cluse en fin de journée.
Pendant ce temps, le Gruppo Bergamo, sous la pression des 15e et 24e BCA de la Brigade Durand, recule également. Les Chasseurs Alpins arrivent à la nuit tombante en vue de St-Bonnet en Champsaur.
Plus loin, le 7e BCA de la Brigade Galy libère Ancelle, touche au cours de la Rouanne et tient le Piolit, à 2 464 m. Dans le même temps, par un coup de main audacieux à travers le torrent du Reillon, le 22e BCA positionne des éléments sur la D9, enfonçant un coin entre les bataillons du 2e Reggimento Alpini. Les 6e et 27e BCA, eux, continuent à se battre sur les flancs de la montagne aux Marmottes.
Dans la vallée de l’Ubaye, les vétérans autrichiens du 903. GbJg Rgt de la 188. GJD font la connaissance des Marocains de la 4e DMM. Si dans la vallée même, le résultat est un match nul, chacun restant sur ses positions, il n’en est pas de même à l’est : les montagnards de l’Atlas, en dépit des mines et autres pièges, s’infiltrent le long des gorges du Bachelard et se positionnent sous le Chapeau du Gendarme. De là, ils ont vue sur toutes les gorges, mais aussi, un peu plus loin, sur le village du Sauze et sur Barcelonnette.
Dans tout le secteur alpin, bien que ce soit loin d’être leur vocation première, les SBD-5 Cormoran du GAN 2 font merveille. En effet, un bon marquage des cibles par des mortiers ou par une Cigale de l’artillerie, allié à la précision des bombardiers en piqué, font qu’Italiens comme Autrichiens vivent de durs moments.

Reconnaissance
Provence
– Sous un puissant parapluie aérien, la 1ère DB envoie son 1er Rgt de Chasseurs mener une reconnaissance en force en direction de Donzère et de Malataverne. Les Chasseurs ont l’ordre de limiter leurs pertes, le but est simplement de dévoiler les positions antichars de l’ennemi.
Cette offensive inquiète pourtant l’état-major allemand. Si les uns redoutent une tentative de percée en vallée du Rhône, les autres n’hésitent pas à qualifier cette action de diversion par rapport à une poussée en direction de Grenoble, qui permettrait d’encercler tout le dispositif allemand dans la Drome.

Tentative amphibie
Languedoc
– Dans ce secteur, les Allemands s’appuient sur tout un réseau de positions et d’abris bétonnés dans le massif de la Gardiole. Le 752. et, un peu au nord, le 751. Festung Grenadier Rgt verrouillent solidement les accès à Sète.
Le commandant du 4e Ranger est arrivé à vendre l’idée d’un débordement des reliefs par les étangs grâce à ses Buffalo amphibies. Mais cette tentative d’infiltration échoue et le bataillon de Rangers tentant d’infiltrer le dispositif allemand est repoussé près de la côte, vers Frontignan.
Plus au nord, le long du front tenu par les Américains, la seule activité notable est constituée de repositionnement d’unités, donnant lieu parfois à quelques échanges d’artillerie.


4 octobre
Opération Mandragore
Alpes
– Sous la pression de la 4e BMLE et du 21e RI, le 297 GbJg Rgt se replie sur une nouvelle ligne de défense entre Beaurière et Beaumont en Diois. Sur son flanc gauche, le 50e RI se bat toute la journée sans arriver à prendre Bellegarde en Diois. Les Allemands reculent lentement et font payer chèrement aux Français chaque mètre de progression.
Un peu à l’est, le Gruppo Aosta se ressaisit et se replie en bon ordre jusqu’au resserrement au sud de Lus la Croix-Haute, avec le 5e RI de la 10e DI sur ses talons. Pendant ce temps, les 11e et 13e BCA nettoient la forêt de Durbon et les environs de la Cluze. Le Gruppo Bergamo, lui, recule dans le massif pour contrôler le défilé de la Souboise. Cette agitation contraint la Monterosa à revoir complètement son dispositif : les alpins français ont sérieusement bousculé cette division tout juste installée sur des positions improvisées. Ainsi, le 2e bataillon du 1er Reggimento doit se redéployer pour remonter autour du barrage du Sautet. Dans ce secteur, le 15e BCA passe également la journée en opérations de nettoyage, pendant que le 24e BCA débouche et rejoint le 4e Chasseurs au niveau de St-Eusèbe en Champsaur. De fait, la division italienne est coupée en deux. Au sud du dispositif, le 2e Reggimento contre-attaque les pointes du 22e BCA et arrive à se dégager. Il se réinstalle ensuite en hérisson autour d’Embrun.
Plus au sud, devant le recul des Italiens et la menace pesant sur Barcelonnette, le 904. Rgt de la 188. GbJg Division se repositionne vers Jausiers, pendant que le 903. Rgt tient tête aux Marocains dans la vallée de l’Ubaye pour garder la porte ouverte de ce côté.

Les paras de Dieulefit
Provence
– La journée commence par un puissant barrage d’artillerie, suivi peu après du vrombissement des escadrilles d’appui au sol. Il s’agit d’une attaque sur presque toute la largeur du front, avec les 1ère et 3e DB, la 14e DI et la 3e DIM.
A l’est, le 6e RTS, accompagné des chars du I/7 RCA, progresse lentement en direction de Bouvières, au croisement des D70 et D335. C’est un combat pénible dans lequel les blindés sont surtout employés comme artillerie mobile, car les Gebirgsjägers du 296. Rgt tiennent solidement les hauteurs de la montagne de Vesc.
Au centre, les 3e RTM et 21e RZ attaquent en pince en direction de la Roche Saint-Secret, en débordant à travers la montagne de la Lance pour couper la D130 vers Montjoux. Leur objectif de l’attaque est Dieulefit, qui donnerait un point d’entrée vers le chaudron au niveau de la Bégude de Mazenc. Les deux régiments vont trouver sur leur route les Fallschirmjagers des 6. et 7. Rgt, bien appuyés par leur artillerie.
Plus à l’ouest, la 14e DI et les divisions blindées se heurtent au Fallschirmjagers du 2. Rgt, renforcé par plusieurs batteries de 88, et aux Panzergrenadiers de la 14. SS PG et de la 16. Panzer, renforcés par les bataillons de canons d’assaut (Sturmgeschutz) ou de chasseurs de chars (Panzerjägers) de leurs divisions. Dans ce secteur, immédiatement au sud de Montélimar, la journée se termine par un pat ; chacun reste sur ses positions.

Renforts
Languedoc
– Devant les difficultés logistiques liées au recomplètement, toujours en cours, de la 1ère Armored Division, le général Clark a dû accepter de se départir d’une autre de ses unités blindées, plus petite, le 601e Tank Destroyer Btn. Celui-ci débarque à Fos et va aller se déployer dans le secteur de Montpellier aux côtés du 10e RTR.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finen



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1159

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 09:48    Sujet du message: Répondre en citant

16. Panzer
Provence – Un calme trompeur règne dans le Vaucluse, où la 16. Panzer termine de prendre position au côté de la 14. SS Panzergrenadier, aux débouchés de la trouée de Montélimar. Cette division qui vient de monter en ligne après la bataille du Vaucluse a été rééquipée dans le but de rester sur le front ouest : son Panzer Regiment a reçu des Pz IV G mais dispose encore d’un Abteilung sur Pz III L – on estime à l’OKW que le KwK 39 de 50mm de ce blindé, si il est totalement inefficace sur le front de l’Est, est encore bien suffisant pour affronter les chars des Occidentaux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le roi louis



Inscrit le: 13 Mar 2009
Messages: 193

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 10:55    Sujet du message: Répondre en citant

une petite faute d'accord
Citation:
1er octobre
Alpes
(...)et ont dû se contentant de positions médiocres en étirant leur réseau défensif.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1680
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 11:08    Sujet du message: Répondre en citant

l’arrivée de la 1st Armored Division va être retardée à cause des problèmes de ravitaillement du front italien qui compliquent le changement de matériel de cette grande unité. En effet, avant de quitter la Botte, la Hell on Wheels doit recevoir les premiers nouveaux....


La Hell on Wheels c'est la 2nd Armored et non la 1st

Cool
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le poireau



Inscrit le: 15 Déc 2015
Messages: 820
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 12:29    Sujet du message: Répondre en citant

Wil the Coyote a écrit:
l’arrivée de la 1st Armored Division va être retardée à cause des problèmes de ravitaillement du front italien qui compliquent le changement de matériel de cette grande unité. En effet, avant de quitter la Botte, la Hell on Wheels doit recevoir les premiers nouveaux....


La Hell on Wheels c'est la 2nd Armored et non la 1st

Cool


Exact, la 1st Armored c'est l'"Old Ironsides".
_________________
“Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit” (Napoléon)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10124
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 12:37    Sujet du message: Répondre en citant

Merci de ces observations et corrections.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1093
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 12:48    Sujet du message: Re: Octobre 1943 - Suites de Dragon Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Mutations
Front français
– Les ordres sont venus de Washington : le 99e Fighter Squadron – les Tuskegee Airmen – doit quitter le giron du 27e FG, où ils s’étaient plutôt bien intégrés, pour retourner en Italie, au 57e FG. Le front français semble un peu trop riche en objectifs au goût de certains.

Il y en a qui n'apprécient pas la perspective de devoir donner des médailles à des pilotes à la peau trop sombre?

Casus Frankie a écrit:
Opération Mandragore
Alpes
– Sous la pression de la 4e BMLE et du 21e RI, le 297 GbJg Rgt se replie sur une nouvelle ligne de défense entre Beaurière et Beaumont en Diois. Sur son flanc gauche, le 50e RI se bat toute la journée sans arriver à prendre Bellegarde en Diois. Les Allemands reculent lentement et font payer chèrement aux Français chaque mètre de progression.

On est pratiquement chez moi là, plus que quelques kilomètres. J'espère que la maison familiale ne va pas trop souffrir.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3297
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 13:55    Sujet du message: Répondre en citant

pour la 1st, evidemment c'est l'old ironside...l'écriture au kilometre, parfois on se prend les pieds dans le tapis

pour les tuskegee, il s'agit du début de la transposition de l'épisode otl où elle a du rendre des comptes devant une commission pour ses résultats...
ici, 1ere phase, rattacher l'escadrille au front italien en prétextant le fait de ne pas trop le déshabiller. les ordres viennent de Washington évidemment, où la politique se mêle d'influencer le militaire.
la suite viendra plus tard ...
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 579

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 16:12    Sujet du message: Re: Octobre 1943 - Suites de Dragon Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
[b]Opération Mandragore

On est pratiquement chez moi là, plus que quelques kilomètres. J'espère que la maison familiale ne va pas trop souffrir.


Tiens, un voisin de plus... Coucou!...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
houps



Inscrit le: 01 Mai 2017
Messages: 579

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 16:13    Sujet du message: Répondre en citant

Ben non, pas Casus, mais Hendryk...
La faute au stagiaire.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1093
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 16:48    Sujet du message: Re: Octobre 1943 - Suites de Dragon Répondre en citant

houps a écrit:
Tiens, un voisin de plus... Coucou!...

Quel patelin? Moi, c'est Recoubeau.

Bon, évidemment, en réalité j'habite à Saint-Cyr, mais le Diois, c'est là où mes parents ont leur maison, où j'ai grandi et où je vais me ressourcer chaque été. J'espère que FTL les Allemands ne vont pas chercher à s'accrocher et causer des destructions. Au moins les vendanges pour la clairette ont déjà eu lieu, c'est toujours ça.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3297
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 20:21    Sujet du message: Répondre en citant

vous faites biens de me le dire les gars : qu'est ce que vous preferez?
la RAF de nuit ou la 15th AF avec le leader qui joue à colin maillard Laughing
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1581
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 20:44    Sujet du message: Répondre en citant

Vont préférer Jules ou Maridor, je pense... Whistle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1093
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 20:56    Sujet du message: Répondre en citant

patzekiller a écrit:
vous faites biens de me le dire les gars : qu'est ce que vous preferez?
la RAF de nuit ou la 15th AF avec le leader qui joue à colin maillard Laughing

Ma grand-mère a déjà donné, merci. En 44 elle habitait à Watten-Eperlecques, et elle s'est pris des dizaines de raids anglais et américains pour venir à bout du blockhaus que les Allemands construisaient. D'ailleurs selon elle, mieux vaut encore la RAF, les Américains balancent tout au pif et tant pis pour ceux qui sont en-dessous.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1591
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Jeu Aoû 31, 2017 22:37    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Hendryk a écrit :

Citation:
D'ailleurs selon elle, mieux vaut encore la RAF, les Américains balancent tout au pif et tant pis pour ceux qui sont en-dessous.


Et alors, suivant les normes de USAAF, toutes les bombes ont touché le sol, le bombardement est 100% réussi. Laughing

Houps a écrit :

Citation:
Ben non, pas Casus, mais Hendryk...
La faute au stagiaire.


Que veux-tu, on ne peut plus compter sur le petit personnel de nos jours !

Laughing

@+
Alain

Bon Drapeau blanc Garde à vous
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Méditerranée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3 ... 12, 13, 14  Suivante
Page 1 sur 14

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com