Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Janvier-Février 44, Bataille des Marshall
Aller à la page 1, 2, 3 ... 18, 19, 20  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Asie-Pacifique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10610
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 17, 2017 22:38    Sujet du message: Janvier-Février 44, Bataille des Marshall Répondre en citant

Petit résumé des épisodes précédents.

Au sortir de la Campagne de Guadalcanal, l'année 1943 a vu des tentatives japonaises vers les Andaman et Sabang, et vers les Aléoutiennes.

Elle a vu aussi une montée en puissance alliée : l'est de la N-Guinée a été reconquis, Timor est au mains des Anglo-Australo-Hollandais et les Américains se sont emparés des Gilbert.

Vous avez pu suivre tous ces épisodes ici même…

Nous avons passé sous silence certains épisodes de 1943, pour 3 raisons :
- ils se sont déroulés à peu près comme OTL
- la principale différence a été que les forces engagées ont été un peu moindres
- et nous avons manqué de bras et/ou de temps pour les évoquer : ainsi de la prise de contrôle par les Alliés de la Nouvelle-Georgie et de Bougainville (îles Salomon) d'une part, de Biak et Hollandia (Papouasie) d'autre part.

Vous remarquerez d'ailleurs que bien souvent, les ouvrages OTL sur la campagne du Pacifique passent sous silence certains épisodes, par manque de temps et de place en général !

Mais bien sûr, si un volontaire s'avance pour évoquer les épisodes sus-cités, ce sera avec plaisir.

1944
s'est donc ouvert sur des Américains conquérants, tandis que Yamamoto, sachant avec une quasi certitude où tombera le prochain coup, a décidé de provoquer - enfin - la "vraie" Bataille Décisive.

Grâce à l'aide de Capu Rossu et de Fregaton, et au concours d'Etienne pour la partie aérienne, ainsi que de toute une équipe de joyeux joueurs, je suis venu à bout de la bataille qui suit.
Je vais commencer par reposter deux épisodes déjà discutés ici, sous leur forme corrigée évidemment.

_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)


Dernière édition par Casus Frankie le Jeu Aoû 17, 2017 22:46; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10610
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Aoû 17, 2017 22:45    Sujet du message: Répondre en citant

30 janvier 1944
Campagne du Pacifique
Bataille aéronavale des Marshall – A-Go contre Flintlock
Kwajalein
– Le contre-amiral Monzo Akiyama commande la défense des Marshall. Disposant d’environ neuf mille combattants, il les a répartis sur les îles de l’archipel les plus à l’est, Jaluit, Mille, Maloelap et Wotje. Il reste moins de quinze cents hommes sur Kwajalein et Roi-Namur (80 km plus au nord), et environ quatre mille sur Eniwetok, quelques 630 km à l’ouest-nord-ouest. Fin janvier 1944, ces forces sont appuyées par cent avions à peine, une soixantaine sur Roi et quarante sur Eniwetok. En effet, lors de la bataille des Gilbert, en novembre 1943, les Américains ont porté des coups très durs aux bases des Marshall et leur potentiel n’a pu être que partiellement reconstitué à partir de Truk.
Or, l’amiral Nimitz a une idée assez précise des dispositions défensives de Monzo grâce aux interceptions Ultra, même s’il ne peut déchiffrer les nouveaux codes nippons. Il décide donc de lancer un premier assaut sur Kwajalein et Roi-Namur en négligeant les îles orientales, puis d’aller s’emparer d’Eniwetok.
………
Roi-Namur – Ce matin, le radar relativement primitif installé à Roi donne l’alerte : de nombreux appareils arrivent de l’est ! Les Américains n’ont pas pris la peine de tenter de passer sous la couverture radar. L’opération Flintlock a commencé.
………
Truk – Sur le Yamato, mouillé au cœur de la grande base japonaise, l’amiral Yamamoto est aussitôt informé. Les messages successifs, de plus en plus désespérés malgré la combativité de rigueur de ses aviateurs, lui confirment qu’il s’agit bien d’un raid extrêmement puissant. Un raid si puissant qu’il prélude évidemment à une opération amphibie, comme l’amiral s’y attendait depuis la chute des Gilbert. La disparition la veille de deux hydravions de reconnaissance partis de Kwajalein s’explique…
Mais si en novembre la Flotte Combinée avait été prise au dépourvu, cette fois, elle est prête ! Elle va enfin pouvoir affronter l’ennemi principal, la flotte américaine, et l’écraser dans une bataille décisive.
C’est du moins ce que Yamamoto a affirmé au Palais Impérial. En réalité, il estime que l’ennemi dispose de davantage de navires que lui et que la victoire ne pourra être obtenue qu’à un prix très élevé – mais il espère que les pertes des Américains seront si terribles qu’elles les convaincront d’accepter une paix négociée…
C’est dans cet état d’esprit qu’il reçoit vers 13h00 un message d’Eniwetok signalant qu’un Kawanishi H6K (Mavis) a repéré « un grand nombre de navires de guerre ennemis, dont des porte-avions et des cuirassés » à environ 800 km à l’est de Kwajalein, cap au nord-ouest. C’est le moment de déclencher l’opération A-Go ! Pour une fois, le plan japonais est simple : foncer droit sur l’ennemi et, pendant que les porte-avions lanceront une frappe « foudroyante », lui courir sus avec les cuirassés et les croiseurs. C’est dans cet état d’esprit que Yamamoto appareille dans l’après-midi avec sa Flotte Combinée au grand complet :
– Quatre porte-avions lourds : 1ère Division : Akagi, Shokaku (vice-amiral Ozawa) ; 2e Division : Hiryu, Soryu.
– Trois porte-avions légers : 3e Division : Zuiho, Chitose (la conversion de cet ancien porte-hydravions a été achevée en août 1943) et Junyo.
Les sept porte-avions mettent en ligne en tout 410 avions : 140 D4Y Suisei (Judy), 110 B6N Tenzan (Jill), 20 B5N (Kate) [sur le Junyo, trop lent pour mettre en œuvre les B6N] et 140 A6M5 mod.64 Reisen (Zéro).
– Sept cuirassés : 1ère Division : Yamato (amiral Yamamoto), Musashi ; 2e Division : Hyuga, Yamashiro ; Division rapide : Haruna, Hiei, Kirishima.
– Huit croiseurs lourds : 1ère Division : Atago (vice-amiral Ugaki, commandant la flotte de ligne), Takao ; 2e Division : Kumano, Suzuya ; 3e Division : Haguro, Myoko ; 4e Division : Chikuma, Tone.
– Six croiseurs légers : les expérimentés Jintsu (vice-amiral Tanaka), Naka et Sendai et les tout récents Agano, Noshiro et Yahagi.
– Trente et un destroyers : sept classe Kagero, les Amatsukaze, Hatsukaze, Hayashio, Kagero, Shiranui, Tokitsukaze, Yukikaze ; sept classe Yugumo, les Fujiyami, Kazagumo, Kiyonami, Naganami, Onami, Suzuyami, Tamanami ; sept classe Akizuki, les Akizuki, Hatsutsuki, Niizuki, Shimotsuki, Suzutsuki, Teruzuki, Wakatsuki ; quatre classe Fubuki, les Fubuki, Hatsuyuki, Murakumo, Shirayuki ; trois classe Shiratsuyu, les Suzukaze, Umikaze, Yamakaze ; deux classe Hatsuharu, les Hatsushimo, Wakaba ; enfin le fameux Shimakaze, seul de sa classe. Dix-neuf de ces navires iront accompagner cuirassés et croiseurs ; les autres couvriront les porte-avions contre le péril sous-marin, une fois que les cuirassés seront allés écraser les restes de l’ennemi.
A propos de sous-marins, la Sixième Flotte n’a pas été oubliée. Les I-38, I-174, I-175, I-180 et I-181, basés à Truk, et les Ro-105, Ro-106, Ro-107, Ro-108, Ro-109, Ro-110 et Ro-111, auparavant basés à Jaluit et repliés à Eniwetok, doivent eux aussi intervenir. Quatre d’entre eux (les I-180, I-181, Ro-110 et Ro-111) sont déjà en patrouille dans un vaste secteur s’étendant jusqu’aux Gilbert ; les autres vont appareiller en même temps que la Flotte Combinée.
Au grand regret de l’état-major nippon, la doctrine japonaise prévoyant de commencer par affaiblir l’ennemi avec les sous-marins ne sera pas forcément appliquée à la lettre. Il faut saisir au plus vite l’occasion d’une bataille décisive ! Les sous-marins achèveront les éclopés ennemis.
………
Sur les passerelles des navires japonais, matelots et officiers sourient. Qui pourrait résister à la puissance de pareille armada ?…
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flo-bert



Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 50

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 07:24    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:

Or, l’amiral Nimitz a une idée assez précise des dispositions défensives de Monzo grâce aux interceptions Ultra, même s’il ne peut déchiffrer les nouveaux codes nippons.


Comment a-t'il pu se voir préciser les dites dispositions défensives s'il ne peut déchiffrer les messages nippons?
Ne peut-on remplacer ce passage par:
Bien qu'incapable de déchiffrer les messages nippons, le trafic radio intercepté a permis à l'amiral Nimitz de se faire une bonne idée des dispositions défensives nipponnes.

A noter que contrairement à OTL, les américains dispose tout de même de moins d'informations en FTL. Y-aura-t'il un impact sur le déroulement de la bataille?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10610
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 07:43    Sujet du message: Répondre en citant

Flo-bert a écrit:
Ne peut-on remplacer ce passage par:
Bien qu'incapable de déchiffrer les messages nippons, le trafic radio intercepté a permis à l'amiral Nimitz de se faire une bonne idée des dispositions défensives nipponnes.


Heu, il me semble que c'est exactement ce que j'ai écrit, juste dans un ordre différent. Interceptions Ultra = interceptions du trafic radio. Je peux préciser pour le lecteur qui ne connaitrait pas Ultra.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10610
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 08:06    Sujet du message: Répondre en citant

31 janvier
Campagne du Pacifique
Bataille aéronavale des Marshall
Kwajalein et Roi-Namur
– Croyant sans doute qu’il reste encore beaucoup d’avions sur ces atolls, les Américains lancent un nouveau raid qui, cette fois, élimine complètement tous les appareils japonais basés sur place, pour des pertes minimes. Il est vrai que les avions envoyés en renfort après les batailles de novembre sont d’un modèle déjà dépassé et que leurs pilotes sont encore novices…
Mais dans la soirée, à Pearl Harbor, Nimitz s’inquiète. Deux Catalina partis des Gilbert ont disparu dans la journée. L’un d’eux a envoyé un signal de détresse : il avait repéré « de nombreux navires ennemis », mais il était attaqué par des chasseurs monomoteurs… La flotte de Truk paraît bien être sortie !
………
Flotte Combinée – Par contre, à la même heure, l’humeur de Yamamoto est presque au beau fixe. Il semble que ses navires aient réussi à échapper aux reconnaissances américaines. En fin de journée, il a pu faire mazouter la plupart de ses destroyers auprès de ses cuirassés [Yamamoto aurait préféré utiliser des pétroliers ravitailleurs, mais les seuls disponibles à cette date au Japon ne dépassent pas 12 nœuds.]. La chasse, à peu près bien dirigée par radar, a abattu deux hydravions ennemis. Demain matin, il est probable que l’escadre adverse sera à portée de raid – pour en être sûrs, les avions de reconnaissance partant d’Eniwetok ont payé le prix fort.
La seule ombre au tableau est le fait que le Junyo, qui n’a jamais été très rapide, a décidément du mal à suivre le reste de la flotte. Il est forcé de marcher presque tout le temps à sa vitesse maximale, ce qui fatigue ses machines. En effet, celles-ci souffrent d’un certain manque de fiabilité depuis la mise en service hâtive de ce paquebot converti, fin 1941.
………
Task-Force 50 – Peu avant minuit, le vice-amiral Raymond Spruance est informé qu’un B-24 équipé d’un radar air-surface, qui a décollé des Gilbert pour enquêter sur la disparition suspecte de deux Catalina dans la journée, a détecté une nombreuse flotte ennemie. Plus d’une cinquantaine d’échos, dont douze ou quinze de grande taille. D’après sa vitesse et son cap, ces navires seront demain à portée de raid de la TF-50.
Spruance est presque soulagé. Depuis plusieurs heures, il se sait repéré et se doute que les Japonais lanceront leurs avions dès que possible. Malgré les protestations de ses subordonnés et notamment de Mitscher, qui souhaite préparer un raid dès l’aube et le lancer dès le repérage de la flotte japonaise, il a décidé d’attendre l’attaque japonaise et de ne lancer sa frappe qu’ensuite, à coup sûr, c’est à dire en sachant exactement où se trouve l’ennemi et sans craindre que ses avions aient des problèmes d’autonomie. Il estime que ses forces lui permettent d’agir de la sorte.
En effet, pour couvrir les task-forces chargées de s’emparer des atolls des Marshall – opération “Flintlock” – Spruance a avec lui :
– six porte-avions d’escadre : les Bunker Hill, Enterprise, Essex, Hornet, Lexington II et Yorktown II, portant en tout 540 avions – F6F Hellcat, SBD-5 Dauntless et TBD Avenger.
– six porte-avions légers : les Belleau Wood, Cabot, Cowpens, Langley II, Monterey et Princeton, portant en tout 300 avions, Hellcat et Avenger.
– cinq cuirassés rapides : les Iowa et New Jersey, Alabama, Massachusetts et South Dakota.
– deux croiseurs lourds récents : les Baltimore (amiral) et Boston.
– deux grands croiseurs légers : les Saint Louis et Phoenix.
– quatre croiseurs légers antiaériens : les Juneau, Oakland, Reno et San Diego.
– Trente-sept destroyers : les Aulick, Beale, Bennett, Bradford, Brown, Bullard, Charrette, Chauncey, Conner, De Haven, Edwards, Erben, Fletcher, Fullam, Guest, Hale, Halford, Hutchins, Izard, Jenkins, Kidd, Kimberly, La Vallette, Nicholas, O’Bannon, Philip, Pringle, Radford, Renshaw, Ringgold, Saufley, Stanly, Stevens, Strong, Taylor, Waller et Wickes.
La TF 50 est répartie en six task-groups, chacun comportant un porte-avions d’escadre, un porte-avions léger, un cuirassé et un croiseur léger (sauf le TG 50.6, où le Hornet et le Monterey sont entourés par les deux croiseurs lourds et le Phoenix). Tout ce monde a ravitaillé la veille avec les pétroliers ravitailleurs spécialisés rapides dont l’US Navy dispose.
Les marins japonais seraient peut-être moins optimistes s’ils savaient tout cela…
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Flo-bert



Inscrit le: 23 Déc 2010
Messages: 50

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 08:14    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Flo-bert a écrit:
Ne peut-on remplacer ce passage par:
Bien qu'incapable de déchiffrer les messages nippons, le trafic radio intercepté a permis à l'amiral Nimitz de se faire une bonne idée des dispositions défensives nipponnes.


Heu, il me semble que c'est exactement ce que j'ai écrit, juste dans un ordre différent. Interceptions Ultra = interceptions du trafic radio. Je peux préciser pour le lecteur qui ne connaitrait pas Ultra.


Désolé mal formulé.
J'évoquais plutôt l'intensité du trafic radio et non pas son déchiffrement. De mémoire, c'est seulement cette dernière tâche qui était désignée sous le nom d'Ultra.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3431
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 08:14    Sujet du message: Répondre en citant

lorsque l'on regarde la bataille de l'atlantique, les anglais arrivaient à avoir une déduction assez précise de ce qu'avaient en mer les allemands uniquement à partir du trafic radio et ce, avant qu'il cassent ultra, et après que les allemands aient changé leurs code.
bref, ils ne lisent pas encore leur courrier, mais ils savent le nombre de lettres, le taux de recommandé par rapport aux publicités, si l'usager reçoit des plis de l'étranger, pour quelle boite il travaille etc etc

ps: le nom d'ultra pour le pacifique était Magic
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10610
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 08:42    Sujet du message: Répondre en citant

Avant qu'ils cassent Enigma (pas Ultra !).

Ultra et Magic (bien souvent, "Ultra" désigne en même temps "Magic", mais on peut compléter) désignaient à la fois l'écoute et le déchiffrage.

Disons :

Or, si l’amiral Nimitz ne peut déchiffrer les nouveaux codes nippons, il a une idée assez précise des dispositions défensives de Monzo grâce au volume du trafic radio japonais intercepté par le système d’écoute Magic (désignation du système Ultra dans le Pacifique).
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wardog1



Inscrit le: 29 Aoû 2015
Messages: 526
Localisation: Puy de Dome,France

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 09:36    Sujet du message: Répondre en citant

Cette bataille promet d’être intense, et intéressante, je me demande qui va gagner, les japonais ou les américains?

A moins que le Yamato n'ai été équipé du "wave motion gun", je ne vois pas comment ils peuvent gagner...
_________________
"You and I are opposite sides of the same coin. When we face each other, we can finally see our true selves. There may be a resemblance, but we never face the same direction."

Larry Foulke
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7489

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 09:45    Sujet du message: Répondre en citant

C'est effectivement plus clair et ne nécessite pas de connaître les noms de codes en question.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FREGATON



Inscrit le: 06 Avr 2007
Messages: 1434
Localisation: La Baule

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 10:02    Sujet du message: Répondre en citant

Wardog1 a écrit:

A moins que le Yamato n'ai été équipé du "wave motion gun", je ne vois pas comment ils peuvent gagner...


Le Yamato n'a pas encore bénéficié de sa refonte 2199... Laughing
_________________
La guerre virtuelle est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux civils.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7489

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 10:46    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1746
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 13:14    Sujet du message: Répondre en citant

Petite question aux spécialistes de la chose navale, Olendorff serat-il, comme OTL, le dernier amiral à avoir barrer le T??
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10610
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 13:50    Sujet du message: Répondre en citant

Il faut attendre la fin de la guerre pour le savoir !
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1746
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Ven Aoû 18, 2017 13:51    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Il faut attendre la fin de la guerre pour le savoir !


Mon cher GO, c'est une réponse de Normand çà...... Laughing Laughing Laughing Laughing
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Asie-Pacifique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3 ... 18, 19, 20  Suivante
Page 1 sur 20

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com