Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Réparations de guerre
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> L'après-guerre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
le poireau



Inscrit le: 15 Déc 2015
Messages: 820
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Mai 20, 2017 19:00    Sujet du message: Répondre en citant

solarien a écrit:
Et je voudrais l'avis d'un expert en droit mais les frais d'occupations, et autres que l'état allemands à demander au NEF de payer, est ce que c'est légal ou pas ?? et donc, l'état allemand après guerre doit il rembourser la dites sommes ou pas ?
C'est un point important, OTL, c'est 300 millions de Franc par jour. FTL cela devrait être plus et donc les remboursement encore plus important ou plus long.


Je ne suis pas un expert, mais le NEF n'est pas et n'a jamais été une autorité légale du point de vue du droit international.
C'est une "autorité de fait" imposée par l'occupant.

Donc les contributions que le NEF a accepté de payer n'ont aucune base légale et s’apparentent de ce fait non à des dommages de guerre mais à du pillage pur et simple.

Je pense donc que la France réclamera les remboursements de ces sommes et que le droit est de son côté sur ce point.
_________________
“Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit” (Napoléon)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7251

MessagePosté le: Sam Mai 20, 2017 20:40    Sujet du message: Répondre en citant

Je partage l'avis de le poireau.
Du point de vue du droit, vu que la France n'a pas perdu la guerre, qu'il n'y a pas eu d'armistice, que le NEF n'est en aucun cas une autorité légale (émanation du peuple) que le gouvernement légal (les "Algériens") n'a souscris a aucune clause d'armistice, tout traité entre le NEF et l'Allemagne est NUL et NON ADVENU du point de vue du droit français et international.
Tous les papiers signés par le NEF ont autant de valeur légal que du papier toilette et peut être utilisé pour le même usage.
Je précise que pour avoir traité avec l'ennemi en temps de guerre (mais sans relever du gouvernement légal) les membres du NEF sont susceptibles de faire l'objet d'une poursuite pour " trahison" et pour "collaboration avec l'ennemi en temps de guerre"... cela en plus tous les faits "mineurs" que l'on pourrait leur imputer tel que " meurtres" "incitation au meurtre" "vol" "association de malfaiteurs" "complot contre la république" "etc...
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le roi louis



Inscrit le: 13 Mar 2009
Messages: 193

MessagePosté le: Sam Mai 20, 2017 20:48    Sujet du message: Répondre en citant

Je craint que la France ne voit jamais la couleur de cet argent. La guerre froide et une Allemagne de l'Ouest plus faible ne va pas dans ce sens.
Le cas OTL du dédommagement de la Grèce par l'Allemagne des réparations de guerre qui furent plus symbolique qu'autre chose ne plaide pas pour l'optimisme non plus;
Pour moi l'après guerre en France sera plus difficile dans un premier temps: plus de destruction, plus de pertes humaines que se soit en soldats ou en civils, la volonté de vraiment "nettoyer" les scories de l'occupation, on ne jettera pas de voile pudique sur les malheureux de l'occupation.
Mais à l'inverse à moyen terme une bien meilleur réussite sociale et économique. Un outre-mer davantage développé, l’absence de traumatisme des guerres coloniales (encore que...)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1527
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Dim Mai 21, 2017 00:44    Sujet du message: Répondre en citant

Il y aura surement un compromis, la France accepte d'oublier les réparations de guerre de l'Allemagne pour profiter du plan Marshall mais considère que les pillages allemands (surtout les frais d'entretien de l'occupation) effectuer entre 1940 et 1944 doivent être rembourser par l'Allemagne, même si cela doit prendre 50 ou 100 ans.

Sachant que la France d'après guerre n'as pas vraiment a reconstruire toute son armée, que l'URSS ne parait pas aussi impressionnant que OTL.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GAULLISTE 54



Inscrit le: 18 Juin 2013
Messages: 568
Localisation: Nancy

MessagePosté le: Sam Mai 27, 2017 13:32    Sujet du message: Répondre en citant

Pour les réparations la France et l'Allemagne se mettront d'accord sur un certain chiffre et puis on passera à autre chose. la Plan Marshall fera le reste.

Je doute fortement que les erreurs du Traité de Versailles soient refaites...
_________________
Toute ma vie je me suis fait une certaine idée de la France !
Charles de Gaulle


"Qui s'y frotte, s'y pique !"
Devise des Ducs de Lorraine

"Non inultus premor"-"Nul ne me touche sans impunité"
Devise de la Ville de Nancy
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2055
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Sam Mai 27, 2017 21:31    Sujet du message: Répondre en citant

En l'absence d'autorité légale, les réparations de guerre du NEF sont du pillage institutionnalisé ... pas plus pas moins. Ca passera, avec le reste, comme un dommage de la guerre
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1527
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 01:54    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense quand même que les français n'accepteront pas trop que les pillages effectuer durant l'occupation allemande reste sans conséquences, ni répercussion.

Ne pas recevoir de remboursement pour les frais de la guerre, en échange du plan Marshall, c'est compréhensible, surtout que le plan Marshall apportera plus que les frais de la guerre.
Mais le pillage institutionnalisé par l'Allemagne, cela doit quand même être payer, surtout que d'autre pays sont aussi concerner, la Belgique, les Pays Bas, le Luxembourg, la Grèce, l'Italie, le Danemark, la Norvège, et je ne parle pas des pays de l'Est occupée par l'URSS, ni l'URSS.

Il y aura surement une séparation entre les frais du aux dommages provoquer par la guerre, destruction de bâtiment, d'infrastructure, dépense des états pour l'achat de matériel de guerre et les salaires des soldats, les compensation financière pour les pertes civiles et militaires.
Et les frais du au "réquisition" effectuer en toute illégalité par les autorités allemandes, ainsi que les civils innocents exécuté par les SS ou des représentants civiles des allemands ou de leur collaborateurs.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2747
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 07:43    Sujet du message: Répondre en citant

Pour légitimes que puissent paraitre des demandes de réparations importantes, il n'est pas dit qu'une politique exigeant des versements majeurs soit opportune.


Si dans l'immédiat après-guerre on veut coaliser les nations de l'Europe occidentale pour faire front commun face à la menace soviétique, il faudra prendre soin de ne pas aggraver le ressentiment allemand en demandant trop à une RFA exsangue.

Dans cette optique, il est à parier que les Anglais et les Américains s'efforceraient de contenir les revendications françaises, Washington pouvant menacer de limiter l'accès de la France au plan Marshal en cas de radicalisation des exigences de celle-ci.


Et du point de vue européen, il serait contre-productif d'imposer trop d'indemnités à l'Allemagne de l'ouest si on veut, peu après, la convaincre d'intégrer la CED et la CEE.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1527
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 11:42    Sujet du message: Répondre en citant

Je le comprend parfaitement, même si je suis pas sure que juste après guerre, les gouvernements européens aient l'idée de créer la CED ou la CEE.
De plus, la somme a rembourser pour l'Allemagne peux être importante mais j'avais dans l'idée qu'elle serai étaler dans le temps sur une longue durée, surtout après la mise en place du plan Marshall.
Disons d'abord 25 ans puis ensuite 50 ou 40 ans puis 80 ans voir plus longtemps, en faisant que la somme payer chaque années ne dépasse pas 5 à 10% du PIB de l'Allemagne. c'est la leçons tirée du traité de Versailles, ou les réparations furent toujours un point de tension.

Pour les autres pays européens, c'est à la fois un moyen pour se redresser plus vite, une manière de faire payer l'Allemagne mais sans trop la pressurer et aussi une manière de relancer leur économie (sans économie, ils peuvent pas payer les dédommagements) et aussi un moyen pour l'Allemagne de payer les troupes "d'occupation ou de protection".

OTL, l'Allemagne a continuer a verser d'importante somme a l'état d'Israel jusque dans les années 2000, on peux imaginer la même chose pour les anciens pays occupées par l'Allemagne.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2747
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 17:25    Sujet du message: l Répondre en citant

solarien a écrit:
OTL, l'Allemagne a continuer a verser d'importante somme a l'état d'Israel jusque dans les années 2000, on peux imaginer la même chose pour les anciens pays occupées par l'Allemagne.

Outre que la responsabilité de l'Allemagne envers la communauté juive et ce qui lui tient lieu de représentant diplomatique officieux, Israël, est sans commune mesure avec ce qui a été infligé aux nations de l'Europe occidentale, la dimension colossale des réparations qui proportionnellement s’imposeraient pour dédommager aux regards des dégâts et prélèvements imposés à la France, à la Belgique et aux autres, plomberait tout espoir de voir l'Allemagne occidentale se sortir un jour de sa condition déplorable d'après-guerre, avec ou sans plan Marshal, et donc toute possibilité de l'entrainer sur la voie de l'intégration au sein d'une Europe de l'ouest coalisée sinon unie.


Alors si la France et les pays du Benelux n'imaginent pas clairement et si tôt ce que devront faire ensemble, y compris avec l'Allemagne, les nations libres du vieux continent dans un avenir proche afin de contrer les ambitions russes autant que pour éviter de voir de dangereuses tensions internationales réapparaitre entre elles, les Américains sinon les Britanniques devraient voir au delà des appétits immédiats, fussent-ils juridiquement et moralement fondés, et pondérer les présentions des uns et des autres.

Dans le pire des cas la France, agissant seule pourrait se voir contrainte d'exiger des réparations dans la seule zone qu'elle contrôlera en Allemagne. Mais non seulement la zone considérée ne devrait pas à elle seule être susceptible de payer la note, mais, en la saignant à blanc pour en tirer le maximum sans toutefois pouvoir espérer engranger ce qu'elle estimerait son dû, la France provoquerait dans la région et bien au delà un ressentiment profond qui mettrait fin à toute chance d'un rapprochement franco-allemand sérieux avant de très nombreuses décennies.


De plus une telle politique provoquerait la colère des USA qui pourraient bien fermer le robinet à dollars au moment où ceux-ci seront nécessaires pour financer la reconstruction de la France métropolitaine.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !


Dernière édition par Imberator le Dim Mai 28, 2017 19:43; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1527
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 19:40    Sujet du message: Répondre en citant

Peut on imaginer que la Sarre soit "donner" pendant 50 ans à l'état français, je veux pas dire donner dans le sens elle devient française mais plutôt que durant 50 ans, c'est l'état français qui récupère toute les taxes, impôts, marchandises, ressources faite par la Sarre.

Imbérator, je me doute que les réparations serait très importante, d'où l'idée de fixer une somme fixe a rembourser mais de pouvoir étaler les remboursement en fonction des revenus, de la production de l'état allemand.
Sachant que le maximun est fixé à 5 ou 10% du budgets allemands.
Après, les troupes "d'occupation" françaises en Allemagne sont elles payer par l'état allemand ou par l'état français ??

OTL, l'Allemagne a eu à faire de dépense militaire de 1946 à 1955 voir 1960. Cela a permis de relancer son industrie et son économie, alors que la France et d'autre pays n'ont pas pus le faire, car ils devaient maintenir une force armée importante.
Je me fais un peu devin mais si dans les années 47-48, les autres états européens vont se retrouver à devoir payer pour défendre une Allemagne qui s'enrichit, certains vont trouver cela un peu injuste ou dure.
La l'idée c'est de reverser une partie des recettes de l'Allemagne à d'autre pays qui assurent sa défense ou qui ont assurer sa protection après la WWII.

Après, si vraiment l'idée d'une contribution pécuniaire de l'Allemagne au autres pays européens, en échange de son absence d'armée parait impossible à établir, je le comprend.
Et je m'excuse de mon entêtement.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2747
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 20:54    Sujet du message: Répondre en citant

solarien a écrit:
Peut on imaginer que la Sarre soit "donner" pendant 50 ans à l'état français, je veux pas dire donner dans le sens elle devient française mais plutôt que durant 50 ans, c'est l'état français qui récupère toute les taxes, impôts, marchandises, ressources faite par la Sarre.

Il est douteux que le statut de la Sarre diffère significativement de ce qui advint OTL.

Ne pas oublier que la réintégration du Länder au sein de la RFA a très officieusement constitué pour l'Allemagne de l'ouest une condition si ne qua non pour sa participation à une intégration européenne. Sans rétrocession de la Sarre, pas de CEE et, disons le tout court, probablement pas d'Europe.


solarien a écrit:
Imbérator, je me doute que les réparations serait très importante, d'où l'idée de fixer une somme fixe a rembourser mais de pouvoir étaler les remboursement en fonction des revenus, de la production de l'état allemand.
Sachant que le maximun est fixé à 5 ou 10% du budgets allemands.

Une somme fixe (ou plutôt un taux si je comprends bien) serait difficile à définir.


Dans l'immédiat après-guerre 5, 10 ou 30% d'un PIB allemands insignifiant, cela n'apporterait pas grand chose.

5 à 10 % dans les années de grande croissance seront difficilement acceptables par les Allemands, et ils le seront encore plus à partir de la crise de 1973. Dans le pire des cas la RFA pourraient réduire d'autant ses dépenses militaires, à charge pour ses alliés de compenser, et là, GB et USA pourrait hausser le ton.

Plus tard encore continuer à ponctionner significativement une Allemagne redevenue puissante, surtout après la réunification, cela sera politiquement difficile et pourrait dangereusement déstabiliser la construction européenne. Et les Allemands accepteraient-ils de payer 5 à 10% de leur PIB à leurs ex-ennemis, devenus prétendument amis, surtout si ces deniers, dans le cadre de l'Euro ou de son équivalent, sont incapables de maitriser leurs déficits publics mettant indirectement en danger le système de retraite allemand par capitalisation.

Enfin à long terme, combien de temps entendra-t'on imposer aux nouvelles générations allemandes de payer pour les fautes de leurs aïeuls ?


OTL on a discrètement imposé aux Allemands de continuer à payer des réparations liées au traité de Versailles jusqu'au début des années 2000, même si les sommes alors perçues étaient plus symboliques qu'autre chose.

Ferions-nous de même avec des réparations de 1939-1944 FTL à verser jusque dans les années 2030 ? Et si c'était à titre symbolique, quel message ferions-nous passer aux Allemands ? Qu'ils sont bien les descendants des vaincus et des criminels des années noires et que par conséquent il faut leur faire payer ? Parce qu'ils auraient hérité de leurs péchés ?


Trouverait-on ces procédés justifiés, ce n'est pas avec ce genre de politique qu'on peut espérer consolider le sentiment européen des Allemands.


solarien a écrit:
Après, les troupes "d'occupation" françaises en Allemagne sont elles payer par l'état allemand ou par l'état français ??

Tant que l'on reste dans le régime d'occupation d'un territoire ennemi, c'est l'Allemagne qui paye en théorie, même si ses moyens ne le lui permettent pas de régler l'ensemble de la note. Et ce jusqu'aux accords de Paris OTL (octobre 54) qui mettent fin au statut d'occupation.


solarien a écrit:
OTL, l'Allemagne a eu à faire de dépense militaire de 1946 à 1955 voir 1960. Cela a permis de relancer son industrie et son économie, alors que la France et d'autre pays n'ont pas pus le faire, car ils devaient maintenir une force armée importante.

D'un point de vue purement macro-économique les choses ne sont pas si simples.

Investir dans ses propres forces de défenses peut être positif économiquement parlant tant que la part de PIB investie n'est pas disproportionnée, que les dépenses profitent à un complexe militaro-industriel essentiellement national, et que ces dépenses stimulent en amont comme en aval les autres secteurs économiques (effet multiplicateur)


Et si l'Allemagne n'a d'abord que bien peu de dépenses militaires propres à assumer, elle devra dans un premier temps régler une proportion importante des couts d'occupation.

Et surtout tout dans le pays et à reconstruire ce qui n'est pas une mince affaire et compense largement le fait de n'avoir un temps aucune force armée nationale à entretenir.


solarien a écrit:
Je me fais un peu devin mais si dans les années 47-48, les autres états européens vont se retrouver à devoir payer pour défendre une Allemagne qui s'enrichit, certains vont trouver cela un peu injuste ou dure.
La l'idée c'est de reverser une partie des recettes de l'Allemagne à d'autre pays qui assurent sa défense ou qui ont assurer sa protection après la WWII.

Le sentiment d'injustice vis à vis d'une Allemagne rapidement prospère ne devrait pas diverger notablement de ce qu'il fut OTL les considérations morales étant les mêmes et l’essor économique du reste de l'Europe occidentale ne devant pas non plus être sensiblement moindre FTL.

Hors tant que tout le monde s'enrichit partout, que les Allemands le fassent un peu plus vite, cela passera. Surtout si cela en fait des alliés supplémentaires face à Moscou.


Et quand bien-même si au milieu des années 50 le décollage économique allemand exacerbait les jalousies, ils serait déjà bien tard pour renégocier des réparations qui auront été conçues dans l'immédiat après-guerre, à une époque ou l'Allemagne n'est que ruines et que personne n'escompte son redressement avant bien longtemps.


solarien a écrit:
Après, si vraiment l'idée d'une contribution pécuniaire de l'Allemagne au autres pays européens, en échange de son absence d'armée parait impossible à établir, je le comprend.

L'idée n'a rien de stupide au contraire. C'est juste la durée et l'importance des réparations qu'il ne faut pas espérer augmenter FTL beaucoup plus qu'OTL au risque de devoir en retour payer un prix politique disproportionné.


solarien a écrit:
Et je m'excuse de mon entêtement.

Il ne faut pas. C'est en débattant et en étayant son argumentation que l'on fait progresser le débat.


Et au passage les contre-arguments que je présente ici n'ont rien d'un avis éclairé et ne doivent pas être pris pour argent comptant.

Si des membres mieux informés disposent d’éléments pouvant contredire ce qui sont plus mes opinions que des analyses approfondies, ils sont généreusement invités à nous en faire part.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2055
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 21:01    Sujet du message: Répondre en citant

Sans parler de toute évolution européenne, ce que vous proposez solarien, c'est une redite de l'occupation de 1920. Ca n'a pas marché en 1920, ca ne marchera pas en 1945. Pourquoi ? 4 raisons au moins et je cite le général Buat qui était juste le chef d'état major à cette époque :

- la france n'a pas les moyens militaires, ou la volonté politique qui permettrait d'avoir ces moyens, pour mettre en coupe le pays,
- les troupes et plus généralement tous les services de l'arrière sont de mauvais moral, et ne souhaitent (ce qui est bien compréhensible quelque part) rentrer chez eux alors que la guerre est fini. On ne voit pas l'intéret de consacrer de l'énergie à l'étranger, alors que le pays est en ruine, occupons nous de chez nous d'abord,
- La mauvaise volonté, qu'il ne faut pas sous-estimer, des allemands a se laisser taxer sans rien faire. Sauf à se comporter comme des SS, l'armée francaise ne peut exercer de vrais contrôles des capitaux et bien , à fortiori sur un landser parmi tous les landser allemands (avec toutes les combines d'évasions que cela implique,
- Pas de soutien des autres puissances alliés, c'est à dire des frais et des prises de risques financieres (ca coute !!) et opérationnelle (à la merci du moindre dérapage), d'où un temps qui joue clairement pour les allemands,

En conclusion, on peut se demander si cette occupation n'était pas une tentative d'annexion déguisée, sous le pseudo parti franco-rhénan, qui était essentiellement des amateurs téléguidés par les services secrets. l'imposition directe est illusoire.

Il y a peu de chances que que toute cela change, à fortiori dans une allemagne infiniment plus ruinée en 1945.

Après, en étant plus constructif et cynique, on peut imaginer qu'une france plus ruinée, mais aussi plus structurée avec des industriels moins compromis, sera en mesure de prendre des parts de marché outre-rhin, et donc quelque part de se rembourser ...
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1527
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Dim Mai 28, 2017 22:07    Sujet du message: Répondre en citant

je comprend parfaitement merci.

et imbérator, je me suis mal expliquer sur les "réparations"

On part d'une somme fixe, disons 100 milliards de Franc.
On considère que l'Allemagne doit rembourser cette somme en 50 ans, soit 2 milliard par ans.
mais cette somme ne doit pas représenter plus de disons 1% du budget fédéral allemand, si c'est le cas, la somme diminue jusqu'a représenter les dits 1% mais le restant est reporté à plus tard, par exemple, ce n'est plus sur 50 ans mais sur 51 ans.

L'idée étant que l'Allemagne rembourse mais sans détruire son économie.
Elle rembourse se qu'elle peux sur le moment.
Forcement qu'en 45-50, cela représente beaucoup mais à partir de 1950, cela deviens moins important, au point de devenir insignifiante dans les années 1990-2000 à la fin des remboursement.
Après, est ce qu'on prend en compte le taux de variation de la valeur de la monnaie (l'inflation) ou pas. c'est mieux de le prendre mais on peux imaginer que dans les années 50-60, pour le bien de la CEE on ne le prend pas en compte.

j'espère que cela parait plus claire.

Pour la Sarre, l'idée parait plus complexe, la seule chose qu'on peut imaginer, c'est que l'état français garde le contrôle des mines, enfin le revenus liée a l'exploitation des mines, sans avoir a payer de redevance à la Sarre ou a l'état allemand.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2747
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Lun Mai 29, 2017 02:45    Sujet du message: Répondre en citant

solarien a écrit:
On part d'une somme fixe, disons 100 milliards de Franc.
On considère que l'Allemagne doit rembourser cette somme en 50 ans, soit 2 milliard par ans.
mais cette somme ne doit pas représenter plus de disons 1% du budget fédéral allemand, si c'est le cas, la somme diminue jusqu'a représenter les dits 1% mais le restant est reporté à plus tard, par exemple, ce n'est plus sur 50 ans mais sur 51 ans.

Reste à déterminer la somme à rembourser en tenant compte de la masse des destructions, réquisitions et autres infligés aux pays occupés si l'on ne veut léser personne.

Et si l'on veut se limiter à 1 % du budget fédéral allemand, qui justement parce que fédéral est bien inférieur en proportion à celui de l'État français par exemple, il faudra patienter littéralement des siècles si les réparations calculées n'ont pas préalablement été rapportées à des niveaux "politiquement acceptables".


Et s'il faut se résoudre à réduire les dommages de guerre dû par l'Allemagne, on en revient à des exigences alliées guère plus prononcées qu'OTL avec l'inconvénient non négligeable d'irriter un peu plus les Allemands.


solarien a écrit:
Pour la Sarre, l'idée parait plus complexe, la seule chose qu'on peut imaginer, c'est que l'état français garde le contrôle des mines, enfin le revenus liée a l'exploitation des mines, sans avoir a payer de redevance à la Sarre ou a l'état allemand.

C'est un solution historiquement envisagée, mais elle ne saurait être perçue outre Rhin autrement que comme à la fois une spoliation et une immixtion dans les affaires allemandes. Surtout à une époque, l'immédiat après-guerre, où le charbon constitue un élément essentiel de la reconstruction partout en Europe.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> L'après-guerre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com