Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Julius, pilote de guerre - par Etienne
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 100, 101, 102  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Récits romancés
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10083
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Fév 26, 2017 21:36    Sujet du message: Répondre en citant

Etienne a écrit:
Tss. pour une fois qu'on m'encourage... Pray


Je n'ai rien dit pour le divin aède, j'ai dit pour le calembour bon qui a suivi Rolling Eyes
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1550
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Dim Fév 26, 2017 21:38    Sujet du message: Répondre en citant

ça devient Homère hic!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
bonatti



Inscrit le: 05 Sep 2010
Messages: 235

MessagePosté le: Dim Fév 26, 2017 23:09    Sujet du message: julius pilote de guerre Répondre en citant

ce qui est etonnant dans ces "chapitres" c est que ce sont des mini tragedie c c ad qu elles font un tout en s ensérent dans le cycle il y a une montée qui pose le contexte un moment de suspense et la résolution et on pousse un ouf de soulagement

bravo c est plein de suspense et nous donne beaucoup de joie
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10083
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 12:37    Sujet du message: Répondre en citant

Mai 1942
Casablanca-Kalamata
– Le 2, j’emmène jusqu’à Kalamata un groupe de six H-87D. Nous escortons un DC-3 bourré de pièces. J’ai été surpris en découvrant mon zinc chez Desailly à l’EAA : les mécanos ont joliment peint deux croix allemandes et deux drapeaux japonais sous le pare-brise ! Une façon détournée de me l’approprier, j’espère que là-bas le commandant Durieux ne m’en tiendra pas rigueur.
Le voyage se passe sans anicroche cette fois, ciel de traîne à 5/10e pas vraiment gênant pour la navigation, d’autant que la visibilité est bonne. Le DC-3 assure la nav’, même si j’ai préparé la mienne de mon côté, et on arrive pile sur Pylos avant de se poser à Kalamata au petit soir. La patrouille de couverture assurant nos arrières, on se pose tranquillement, moi en dernier, ce qui va bientôt devenir une habitude.
Le commandant Durieux a reçu ses galons de lieutenant-colonel et dirige à présent officiellement l’ensemble de la 7e EC. Il nous accueille chaleureusement, toujours heureux de recevoir des avions neufs, et il est fort content d’apprendre que je rejoins le GC II/7, dont il a transmis le commandement au commandant Adam. Malgré l’éloignement et l’absence de presse écrite ici, tout le monde a entendu parler des mes victoires sur les Japs, confirmées par les drapeaux sur mon P-40, ce qui me laisse confus. Heureusement que l’arrivée d’un nouveau pilote est fêtée normalement, j’ai craint un moment de devoir amener une fois de plus la tournée !
Je suis affecté à la 4e escadrille, Spa 78 la Panthère Noire, sous les ordres du capitaine Hugo, qui me laisse mon appareil neuf comme attitré. Le temps couvert ne permet pas trop de sortir les jours suivants, ce qui arrange bien l’escadre. Tout le monde a l’air épuisé et l’ennemi semble lui aussi être au repos. J’en profite pour lier connaissance avec mes mécanos, le sergent Marceau et le caporal Monbrausse. Marceau se partage sur plusieurs appareils car il est encore un des rares à être qualifié sur Merlin, mais il profite de ce genre d’accalmies pour former d’autres motoristes, parfois avec l’aide d’un ou deux gars de la 1ère EC, puisqu’ils ont des Spit et que nous partageons le même terrain. D’après lui, les Packard sont un peu moins fiables que les Rolls-Royce, mais se réparent beaucoup plus vite, la standardisation des pièces étant plus poussée : pas d’ajustages à faire, ou si peu. Avec l’aide de Monbrausse, je peins sur l’avant de mon avion la panthère noire qui est l’insigne de l’escadrille, mais en déformant la gueule pour la faire correspondre avec celle du radiateur ; ça change du requin fréquemment représenté ! En connaisseurs, Durieux et Hugo apprécient, ils n’y avaient pas songé. D’un autre côté, ce n’est pas très règlementaire non plus, mais ça n’a l’air de déranger personne.
Le 5, il fait beau, nuages épars, mais le front reste calme. Le capitaine Hugo en profite pour m’emmener afin d’évaluer mes capacités en patrouille et pour me montrer la géographie du coin. On commence par une séance d’acro en double, pendant laquelle j’ai ordre de lui coller aux basques. Pendant un quart d’heure, je ne le lâche pas d’une semelle, j’ai l’impression d’être revenu en arrière pendant les séances de voltige avec Becquet. Satisfait, Hugo me fait venir plus sur son côté, et on commence à patrouiller tranquillement en survolant le paysage du Péloponnèse, qu’il me détaille.
Un appel radio interrompt notre séance de tourisme : un avion inconnu est passé à haute altitude au-dessus de Kalamata, vers Cythère ou la Crète. On devrait pouvoir l’intercepter au retour. Nous grimpons plein pot dans la direction indiquée. Bientôt nous voyons une traînée de condensation, l’appareil est bien haut pour que nous puissions arriver à temps. Nous continuons cependant de prendre de l’altitude, mais le P-40 du capitaine semble s’essouffler vers 5 000 m : c’est un H-87 B2 à moteur Allison, et quelque peu fatigué. Bientôt Hugo m’ordonne par radio de continuer la montée seul, mon Merlin devrait me permettre d’aller plus haut. Je m’exécute et je le laisse quasiment sur place en grimpant. In petto, je me dis qu’il doit râler et que je risque fort de devoir lui laisser mon avion… Je règle soigneusement mon moteur à l’oreille, admission et richesse, et je parviens à 10 000 m, de moins en moins vite, certes ! Plus bas, le capitaine me guide vers l’intrus qui a effectué un grand virage et remonte vers le nord. Je l’aperçois au loin. Bigre, il est encore un peu plus haut, ça va être rude. Brrr, ça caille aussi ! J’augmente un peu le débit d’oxygène, ma respiration est saccadée.
Je me rapproche, pas vraiment de face. Alors que nous allons bientôt nous croiser, la différence d’altitude est encore trop forte pour un tir précis. J’essaye de l’identifier : ce doit être un Ju 88 modifié pour la reco-photo en altitude. Quand je le croise, je bascule comme si j’allais tirer, mais je poursuis mon virage pour finir dans son axe en piquant légèrement, afin de prendre de la vitesse. J’arrive ainsi derrière l’avion qui poursuit imperturbablement sa route, et je le rattrape lentement. Arrivé sous lui, je cabre quasi à la verticale. La vitesse emmagasinée me permet de prendre de l’altitude, la vitesse décroît rapidement mais qu’importe ! Pas beaucoup de temps pour viser, à 250 m je déclenche le tir des .50. J’ai à peine le temps de voir les traçantes encadrer le nez du Junkers : encore ralenti par le recul des mitrailleuses, l’avion en perte de vitesse bascule sur le côté et part en vrille. Je réduis le moteur, laisse le zinc prendre de la vitesse afin de récupérer mes gouvernes et je sors de vrille puis redresse, un coup de gaz pour remonter, où est l’Allemand ? Je regarde partout, c’est Hugo qui m’informe « Tu l’as eu, on dirait, regarde dans tes six heures ! »
Le Junkers est en train de piquer à la verticale de plus en plus vite. Une ombre en sort, un parachute se déploie. Un seul. Nous suivons la descente – l’appareil percute la mer dans la baie du côté d’Areopoli. Vu les bateaux dans la baie, nul doute que le survivant sera repêché et ma victoire on ne peut plus confirmée !
A l’atterrissage, même si je ne boucle pas de tonneau lent, tout le monde est au courant. Belle entrée en matière, en prime j’ai droit au titre d’As pour ma cinquième victoire! C’est le capitaine Hugo qui décrit à tous ma manœuvre et qui ponctue l’histoire en se tournant vers moi : « Quand j’ai vu les performances de ton zinc avec ce moteur, je me suis dit que j’allais faire l’échange, mais vu la façon dont tu t’en sers, tu mérites bien de le garder… Par contre, faut que je m’en dégotte un autre du même type ! »
Ce soir au mess, il va falloir qu’on me fasse crédit !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4623
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 15:43    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
on arrive pile sur Pylos

Après on ne s'étonnera pas que Julius devienne un ... pilier de bar Ivrogne
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3288
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 17:38    Sujet du message: Répondre en citant

moi je vois surtout que la 7e EC m'a été affectée en Italie en 43 et encore plus tard en France pour dragon...
ce serait bien qu'on prenne contact pour quelques échanges pour le post dragon tout du moins Wink
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10083
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 18:08    Sujet du message: Répondre en citant

Ne t'inquiète pas, Pat !
Etienne suit scrupuleusement les affectations successives de la 7e EC.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1550
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 18:16    Sujet du message: Répondre en citant

Et des autres! Enfin, j'essaye... Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
pcfd



Inscrit le: 18 Juil 2012
Messages: 136
Localisation: castres

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 19:08    Sujet du message: Répondre en citant

et à propos d'As,que deviennent les pilotes tels que Mouchotte,Closterman,Tulasne ?
_________________
Respectez toutes les religions au combat; ne prenez aucun risque quant à votre destination si vous êtes tué.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1563
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 20:17    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Au 5 septembre, page 2, Julius dit au LV Chancel :

Citation:
– Heu, mon capitaine, rien ne dit qu’il s’agit d’une nouvelle affectation…


Sans vouloir refaire la guerre des boutons, notre nouvel ami Julius commet une erreur :
- d'abord on ne mets pas du "mon" devant le grade d'un officier de marine et ainsi un loufiat, c'est à dire un lieutenant de vaisseau, est appelé "capitaine" et non pas "mon capitaine".
- de plus tout officier commandant une unité est appelé "commandant" quelque soit son grade exact car la fonction prime sur le grade. C'est surtout valable pour les officiers subalternes car les officiers supérieurs sont, eux, déjà appelés "commandant".

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1550
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 20:29    Sujet du message: Répondre en citant

Ah ok, pour le "mon". mais j'en sais pas plus que Julius sur la Marine... Wink

Déjà ça que je lui ai pas fait dire "mon lieutenant!" Laughing

Commandant, je le savais pour une unité flottante, mais là, c'est à terre? Et une unité d'aviation, en prime?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3288
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 21:14    Sujet du message: Répondre en citant

Etienne a écrit:
Et des autres! Enfin, j'essaye... Laughing


y'a pas de problèmes mais ça peut t'intéresser d'avoir les textes un peu en avance pour faire du coloriage aérien un petit peu en avance, un peu à la manière de ce qui ce fait avec les coloriage belges, j'envoie à will les passages le concernant

voir mp
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1550
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Lun Fév 27, 2017 21:30    Sujet du message: Répondre en citant

Ah oui, pourquoi pas? ça peut donner des choses intéressantes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10083
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Fév 28, 2017 00:19    Sujet du message: Répondre en citant

pcfd a écrit:
et à propos d'As,que deviennent les pilotes tels que Mouchotte,Closterman,Tulasne ?


Ils apparaissent tous les trois à diverses dates.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fantasque



Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 1334
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Fév 28, 2017 09:07    Sujet du message: Répondre en citant

Clostermann et Mouchotte sont en Grande-Bretagne (et préparent la conversion d'une Escadre sur Spitfire IX)

F
_________________
Fantasque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Récits romancés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 100, 101, 102  Suivante
Page 5 sur 102

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com