Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Indochine 1944
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 82, 83, 84, 85  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Asie-Pacifique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 3999
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Juin 17, 2019 22:23    Sujet du message: Répondre en citant

Il n y a pas moins de faire air America avec des terrains de fortune au Cambodge ?
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7593

MessagePosté le: Lun Juin 17, 2019 23:03    Sujet du message: Répondre en citant

Le problème, c'est le carburant.
La seule manière de faire arriver de l'essence d'avion en Indochine c'est... de la faire venir par avion. A Dien Bien Phu d'abord... et ensuite à partir de là l'amener sur place, par piste, souvent à dos d'hommes. En plus, le front n'est pas prioritaire... pour le carburant et pour tout le reste d'ailleurs.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 3999
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mar Juin 18, 2019 19:17    Sujet du message: Répondre en citant

Les américains en 70 avaient des réserves au Laos par une noria d avions civils. Y a pas les c47 pour un terrain en frontière ?
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7593

MessagePosté le: Mar Juin 18, 2019 19:20    Sujet du message: Répondre en citant

Les Français dans les années 40 ne sont pas les Américains dans les années 70...
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3790
Localisation: Tours

MessagePosté le: Mer Juin 19, 2019 09:37    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Les Français dans les années 40 ne sont pas les Américains dans les années 70...


Les budgets ne sont pas les mêmes!
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7593

MessagePosté le: Mer Juin 19, 2019 09:50    Sujet du message: Répondre en citant

Capitaine caverne a écrit:
Anaxagore a écrit:
Les Français dans les années 40 ne sont pas les Américains dans les années 70...


Les budgets ne sont pas les mêmes!


C'est effectivement, ce que je voulais dire.
Je ne sais pas si vous vous rappelez l'incroyable gymnastique qu'il m'a fallu faire avant la bataille de DBP pour qu'au moins 50% des Vietminhs aient un fusil... même de chasse, même démodé ? Et surtout un approvisionnement minimal en munitions ?
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7593

MessagePosté le: Dim Aoû 16, 2020 18:01    Sujet du message: Répondre en citant

( Dans la rubrique quant ou veut on peut, la résolution du problème de ravitaillement de Nam Can... oui cela nous a pris un an pour trouver une solution)

14 Novembre 1944, Nam Can, Tonkin
La base aérienne de Nam Can était une piste de secours accueillant (occasionnellement) des bombardiers Américains et Anglais trop endommagés pour atteindre leur base d'origine. Généralement, les avions américains étaient rapidement réparés par les mécaniciens de la base Épervier et reprenaient tout aussi vite leur route.
Pour les appareils anglais, les choses n'étaient pas aussi simples. Nam Can était loin des bases anglaises et si les pilotes pouvaient facilement être rapatriés, leurs bombardiers restaient souvent sur le terrain. En moyenne après trois atterrissages d'urgence de ces bombardiers anglais l'un d'eux redécollait, réparé à l'aide de pièces cannibalisées sur les deux autres appareils.
Cela faisait déjà plusieurs mois que la base existait avec cet arrangement maladroit qui ne satisfaisait personne.
Les Français de Dien Bien Phu épuisaient leurs maigres ressources à fournir du carburant, des mécaniciens et des pièces détachées... dans ce dernier cas uniquement aux appareils américains. Tandis qu'Américains et Anglais ne comprenaient pas vraiment les difficultés des Français.
Mais les choses venaient de changer.
Les 11F (BeaufighterX) et 17F (MItchell naval), jusque là stationnées en Birmanie avaient terminé leur déménagement en Malaisie. Le Tonkin et Hainan se trouvaient à présent plus ou moins à portée des B-25 Mitchell et de leur escorte... du moins s'ils pouvaient ravitailler au retour.
La première patrouille au-dessus de la baie du Tonkin été prévue pour le 29 novembre. Leur but était d'attaquer les petits navires à coque non-métallique (praos malais et jonques chinoise) qui continuaient à ravitailler la poche japonaise du Tonkin.
Évidemment, pour cela, il fallait du carburant, beaucoup de carburant. Les planificateurs des attaques avaient tablé sur 19 000 litres de carburant.
Ce soir là, un premier C-47 venu de Dien Bien Phu se posait sur la piste de Nam Can. Il transportait un chargement de lourds fûts métalliques remplis du précieux carburant.

On pouvait s'étonner que les Franco-vietnamiens jusque là très réticents à ravitailler Nam Can - un fardeau pour leur logistique- se soient laissé convaincre de soutenir la manœuvre anglaise.
En ce beau monde, rien ne s'obtenait pour rien...
Les Anglais avaient promis l'arrivée d'un premier convoi de cargos amenant carburant et nourriture à l'Indochine.
La reprise du ravitaillement de la contrée, isolée depuis l'invasion japonaise était un peu le Saint Graal recherché par les Franco-vietnamiens. Le manque de pétrole et les difficultés d'approvisionnement en nourriture (le prix du riz avait été multiplié par quatre depuis l'invasion) étaient la principale cause des émeutes et des soulèvements qui causaient l'instabilité du Cambodge et du sud-Vietnam.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.


Dernière édition par Anaxagore le Lun Aoû 17, 2020 12:51; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hardric62



Inscrit le: 20 Avr 2019
Messages: 64
Localisation: Dijon

MessagePosté le: Dim Aoû 16, 2020 18:48    Sujet du message: Répondre en citant

Un bon retour souhaité à cette chronique... Ainsi qu'une relecture:

Anaxagore a écrit:
( Dans la rubrique quant ou veut on peut, la résolution du problème de ravitaillement de Nam Cam... oui cela nous a pris un an pour trouver une solution)

14 Novembre 1944, Nam Cam, Tonkin
La base aérienne de Nam Cam était une piste de secours accueillant (occasionnellement) des bombardiers Américains et Anglais trop endommagés pour atteindre leur base d'origine. Généralement, les avions américains étaient rapidement réparés par les mécaniciens de la base épervier et reprenaient tout aussi vite leur route.
Pour les appareils anglais, les choses n'étaient pas aussi simples. Nam Cam était loin des bases anglaises et si les pilotes pouvaient facilement être rapatriés, leurs bombardiers restaient souvent sur le terrain. En moyenne après trois atterrissages d'urgence de ces bombardiers anglais l'un d'eux redécollait, réparé à l'aide de pièces cannibalisées sur les deux autres appareils.



Anaxagore a écrit:
On pouvait s'étonner que les franco-vietnamiens jusque là très réticent à ravitailler Nam Cam - un fardeau pour leur logistique- se soient laisser convaincre de soutenir la manœuvre anglaise.
En ce beau monde, rien ne s'obtenait pour rien...
Les Anglais avaient promis l'arrivée d'un premier convoi de cargos amenant carburant et nourriture à l'Indochine.
La reprise du ravitaillement de la contrée, isolée depuis l'invasion japonaise était un peu le Saint Graal recherché par les Franco-vietnamiens. Le manque de pétrole et les difficultés d'approvisionnement en nourriture (le prix du riz avait été multiplié par quatre depuis l'invasion) étaient la principale cause des émeutes et des soulèvements qui causaient l'instabilités du Cambodge et du sud-Vietnam.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3582
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2020 08:00    Sujet du message: Répondre en citant

Nam Can Wink

je précise que les 19 000 litres de carburant représentent seulement une journée d'interdiction navale au dessus du golfe du tonkin.
il ne va quand même pas y avoir bésef d'opérations de ce type (au moins jusqu'en janvier 45), donc les français devront essayer d'optimiser ces dernières pour tenter de coincer les forceurs de blocus avec à la base du renseignement humain signalant l'arrivée ou le départ de ce genre de navire.
évidemment, il reste les jonques...
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org


Dernière édition par patzekiller le Lun Aoû 17, 2020 10:21; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lbouveron44



Inscrit le: 19 Avr 2019
Messages: 302

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2020 09:50    Sujet du message: Répondre en citant

Dans les conditions locales, les navires ne peuvent pas être remplacés à l'infini ?
Une journée d'interdiction aérienne peut donc suffire à provoquer un gros "trou" pour les Japonais, difficile à remplacer ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3582
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2020 10:15    Sujet du message: Répondre en citant

le problème concerne surtout l'espace temps : etre présent avec une patrouille au bon moment dans le même espace que le navire...
quant à l'attrition, c'est le but recherché : perturber au maximum l'approvisionnement des jap en indo. c'est un début, avec un nombre de journées limité jusque début 45, aprés, on fermera la nasse
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7593

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2020 12:53    Sujet du message: Répondre en citant

merci pour les corrections

patzekiller a écrit:
Nam Can Wink

je précise que les 19 000 litres de carburant représentent seulement une journée d'interdiction navale au dessus du golfe du tonkin.
il ne va quand même pas y avoir bésef d'opérations de ce type (au moins jusqu'en janvier 45), donc les français devront essayer d'optimiser ces dernières pour tenter de coincer les forceurs de blocus avec à la base du renseignement humain signalant l'arrivée ou le départ de ce genre de navire.
évidemment, il reste les jonques...


Je m'en, étais aperçu. J'écrirais bientôt un autre texte mentionnant les coolies vietnamiens conduisant l'essence par les chemins et les petits navires transportant d'autres fûts le long des voies fluviales.

Citation:
le problème concerne surtout l'espace temps : etre présent avec une patrouille au bon moment dans le même espace que le navire...
quant à l'attrition, c'est le but recherché : perturber au maximum l'approvisionnement des jap en indo. c'est un début, avec un nombre de journées limité jusque début 45, aprés, on fermera la nasse


N'oublions pas que les franco-américains basés à Épervier effectuent déjà leurs propres missions d'interdiction.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
FREGATON



Inscrit le: 06 Avr 2007
Messages: 1803
Localisation: La Baule

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2020 13:56    Sujet du message: Répondre en citant

Les B-25 "Mitchell" de la 17F risquent fort d'être rebaptisés "Cormoran" par leurs équipages: le cri du cormoran le soir au-dessus des jonques...
Arrow Arrow
_________________
La guerre virtuelle est une affaire trop sérieuse pour la laisser aux civils.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2469
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2020 14:08    Sujet du message: Répondre en citant

patzekiller a écrit:
le problème concerne surtout l'espace temps : être présent avec une patrouille au bon moment dans le même espace que le navire...


Le Golfe du Tonkin, c'est assez vaste, c'est un problème d'aiguille dans une botte de foin. Mais pour l'espace, je suppose que même les jonques ne peuvent débarquer leur ravitaillement que dans un nombre limité de points du littoral, ce qui restreint la liste des points de passage obligés. Pour le temps, les jonques s'efforceront de rester en mer durant la journée, pour ne s'approcher de la côte qu'a la nuit tombée.

On peut supposer que les avions de patrouille sont équipés d'un radar embarqué, ce qui permet de détecter une jonque a une certaine distance, avant d'allumer les projecteurs et la réduire en allumettes. Si un bombardier du Coastal Command peut détecter un kiosque d'U-boot, voire seulement son snorkel, une jonque avec sa voile déployée devrait être un objet beaucoup plus repérable au radar.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delta force



Inscrit le: 07 Juin 2009
Messages: 569
Localisation: france Gironde

MessagePosté le: Lun Aoû 17, 2020 15:13    Sujet du message: Répondre en citant

en creux je devine qu'en novembre 1944
- Singapour et la Malaisie ont été reprises
- le passage du détroit de Malacca semble ouvert aux flottes alliées
- et que les indes néerlandaises sont soit libérées (peu probables) ou isolées du Japon...
- donc IJN neutralisée ? (OTL après la bataille de Leyte en octobre 44 c'est effectivement le cas)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Asie-Pacifique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 82, 83, 84, 85  Suivante
Page 83 sur 85

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com