Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Décembre 1943 – Asie-Pacifique
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Asie-Pacifique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 6476

MessagePosté le: Lun Fév 20, 2017 11:46    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense qu'aider au nettoyage la Birmanie serait un gain diplomatique dans la région. la politique de la Chine depuis... la nuit des temps est bien d'être l'arbitre, le juge, voire même le leader de l'Asie. Tchang a autant besoin de victoires militaires dans son pays qu'à l'extérieur.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2102
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Lun Fév 20, 2017 12:11    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Je pense qu'aider au nettoyage la Birmanie serait un gain diplomatique dans la région. la politique de la Chine depuis... la nuit des temps est bien d'être l'arbitre, le juge, voire même le leader de l'Asie. Tchang a autant besoin de victoires militaires dans son pays qu'à l'extérieur.

Mais justement, politiquement parlant, les Britanniques pourraient à ce stade trouver encombrant l'ingérence larvée d'une Chine Nationaliste, FTL plus solide, dans une Birmanie leur appartenant encore et faisant partie de l'Empire des Indes, non plus de jure depuis 1937 mais encore de facto à cette époque.

Les Chinois pourraient se voir invités tout juste poliment à regagner leur patrie où, au fond, il reste bien encore à faire pour rejeter l'envahisseur japonnais.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 9183
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Fév 20, 2017 13:14    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord avec Imberator.

@ Pat – Je pense que les opérations britanniques Birmanie-Malaisie peuvent se poser des "armées" chinoises ? (retirées l'une après l'autre, bien sûr)
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 873
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Fév 20, 2017 18:32    Sujet du message: Répondre en citant

Donc au final, ça arrange bien les Britanniques que les Chinois rapatrient leur corps expéditionnaire de Birmanie. C'est vrai qu'OTL, ils n'en sont partis qu'en 1961, après avoir transformé le pays Shan en narco-état.

On peut tabler sur un rapatriement échelonné courant janvier, mais dans l'état actuel des prévisions stratégiques en Chine, les 6e et 66e Armées ne sont pas censées participer à la future opération Bailu. Est-ce qu'en Indochine, par exemple, elles ne pourraient pas servir? Evidemment, ça n'enchanterait pas plus que ça les Vietnamiens...
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 6476

MessagePosté le: Lun Fév 20, 2017 18:39    Sujet du message: Répondre en citant

Il est vrai que les seigneurs de la guerre envoyé en Birmanie n'avaient pas vraiment envie de rentrer après 44 pour se retrouver dans un pays en état de guerre où leur camp se faisait tailler des croupières.

Hum... transigeons à la Chinoise.

Le gouvernement local birman et les représentants de Sa Majesté britannique remercient les Chinois et paient les Seigneurs de la Guerre... enfin officiellement paient les retards de salaire de la troupe... les soldats n'en toucheront que 10% (devinez où terminera le reste) et l'armée repart vers la Chine chargée de ballots de pâtes d'opium.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 9183
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Fév 20, 2017 19:11    Sujet du message: Répondre en citant

Hendryk a écrit:
On peut tabler sur un rapatriement échelonné courant janvier, mais dans l'état actuel des prévisions stratégiques en Chine, les 6e et 66e Armées ne sont pas censées participer à la future opération Bailu. Est-ce qu'en Indochine, par exemple, elles ne pourraient pas servir? Evidemment, ça n'enchanterait pas plus que ça les Vietnamiens...


Oh là, il y a déjà une armée qui est récupérée par Tchang, la 6e attendra fin janvier et la 66e fin février, au mieux. Sauf bien sûr s'il y a urgence, mais vaudrait mieux pas.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 873
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Fév 20, 2017 20:20    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Oh là, il y a déjà une armée qui est récupérée par Tchang, la 6e attendra fin janvier et la 66e fin février, au mieux.

Bon, on fait comme ça. Effectivement, sauf urgence, rien ne presse.

Une question cependant: depuis début 42, les forces chinoises déployées en Birmanie ont-elles eu le temps d'être rééquipées avec du matériel américain? Contrairement à OTL, elles n'ont pas dû reculer jusqu'en Inde et être réorganisées sur place, et de surcroît la route de Birmanie n'a pas été coupée, d'où la question de leur équipement FTL.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 9183
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Fév 20, 2017 20:39    Sujet du message: Répondre en citant

La 5e Armée, oui.
La 6e, à peu près (de second ordre).
La 66e, avec du matériel de prise japonais.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1379
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Lun Mar 13, 2017 14:18    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Au 2 décembre (page 1) :

Citation:
Les couleurs thaïlandaises qui flottaient au côté de celles du Laos sont amenées et remplacées par le drapeau français.


Dans la Marine, le pavillon est "amené" quand un bâtiment (ou une position) se rend. Sinon, "on le rentre".

Comme ici, on ménage la susceptibilité des Thaïlandais en leur évitant de perdre la face :
Citation:
Le prince Souphanouvong alla même jusqu’à soutenir la revendication de la Thaïlande pour que les mots « guerre » et « invasion » ne figurent pas dans l’accord de paix. Celui-ci n’évoqua finalement qu’un « grave incident frontalier » au terme duquel « une force de police » avait « assuré le contrôle » de la capitale, « en l’absence du roi »… puisque Sisavang Vong s’était exilé à Dien-Bien-Phu. »

Il serait peut-être "politiquement correct" d'écrire :
Citation:
Les couleurs thaïlandaises qui flottaient au côté de celles du Laos sont rentrées et remplacées par le drapeau français.

Çà ne mange pas de pain, et le geste, même s'il n'est pas approuvé côté thaïlandais (toujours ne pas perdre la face), le sera officieusement et facilitera les négociations futures car ne pas renvoyer l'ascenseur serait aux yeux des autres régionaux une perte de face.

Ah ! les subtilités de la diplomatie dans cet Extrême-Orient bien lointain mettent à rude épreuve les nerfs des Occidentaux (le général Bourdeau ne nous contredira pas Vieux Sage ).

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 6476

MessagePosté le: Lun Mar 13, 2017 14:48    Sujet du message: Répondre en citant

Capu Rossu a écrit:
(le général Bourdeau ne nous contredira pas Vieux Sage ).

@+
Alain


Le général Bourdeau oscille en se moment entre la crise de nerf et la dépression et non, il ne contredit pas.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 9183
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2018 11:35    Sujet du message: Opération Banquet Répondre en citant

Un (important) complément sur l'Océan Indien, par Patzekiller.


9 décembre
Opération Banquet
Darwin (Australie)
– Depuis une semaine, les unités de l’ABDAF et les avions du Coastal Command australien quadrillent la mer à la recherche de sous-marins japonais. Il s’agit de couvrir l’appareillage de la flotte alliée qui s’est emparée de Timor, est allé ravitailler et prendre un peu de repos à Fremantle avant de revenir sur la “ligne de départ” de Darwin. L’Eastern Fleet et la Force de Raid ont constitué trois task-forces.
– TF-57.1 (RN) : CV Illustrious et Victorious, BB King George V, CLAA Charybdis et Phoebe, CA Sussex, CL Fiji et Gambia, DD Ashanti, Foxhound, Hardy II, Hotspur, Ulster et Urchin.
– TF-57.2 (RN) : CV Implacable et Indomitable, BB Duke of York, BC Renown, CLAA Bellona et Royalist, CL Bermuda et Mauritius, DD Duncan, Eskimo, Penn, Petard, Venus et Vigilante.
– TF-100 (MN) : CV Jean-Bart, BB Richelieu, CA Algérie, CLAA La Marseillaise et Primauguet, TB Bison, Le Foudroyant et Le Hardi, DD Chacal, Jaguar, Lynx et Panthère.

………
Cet appareillage a été précédé plusieurs jours avant par celui des navires du train d’escadre, la Task-Force 117, qui opère sous commandement britannique avec le soutien ponctuel de l’ABDAF et de la RAN.
– TF-117 (RN sauf précision) : CVL Unicorn, CLAA Spartan, CL Newcastle et MN Montcalm [Ce croiseur a rejoint l’ABDAF quelques jours plus tôt, tandis que le CVE Dixmude rejoignait le train de la Force de Raid, dans l’Océan Indien.], DD Inconstant, Jervis, Lightning, Onslaught.
Pétroliers : HMS/RFA Brown Ranger, Dingerdale, Arndale, San Adolfo, Aase Maersk.
Provisions : HMS/RFA Denbighshire.
Hôpital : HMS/RFA Oxfordshire.
Production d’eau : HMS/RFA Stagpool.
Pièces détachées, équipages, ateliers : MN Ile de Noirmoutier (air), HMS/RFA Tyne (naval).
Navire atelier lourd : HMS Ausonia.
Transports : MN Ile de Bréhat, Dives, HMS/RFA Darvel, Kheti, Princess Maria Pia, Thyra S.
Combat store (munitions) : MN Ile d’Ouessant, HMS/RFA Kistna, Gundrun Maersk.
Remorqueurs : 4.

La mission de la TF-117 sera d'assurer le ravitaillement en pétrole et en munitions des trois TF de combat, mais aussi le recomplètement des effectifs en pilotes et en appareils. Elle a rendez-vous avec elles dans quelques jours en un point dénommé “Euston Station”, situé au sud-est de Bali.
………
En attendant, les TF-57 et 100 mettent le cap au nord, en direction du Timor, afin de tromper un éventuel sous-marin.
Pour armer les porte-avions de cette flotte, la Fleet Air Arm a dû faire appel à presque tout ce que les écoles du Commonwealth pouvaient produire. Les pilotes appartiennent donc à diverses parties de l’empire, et la Royal Navy Volunteer Reserve (RNVR) a été très sollicitée. Les pilotes novices sont pour l’instant tenus en réserve et peaufinent leur entrainement opérationnel à bord de l’Unicorn ou des porte-avions d’escorte MN Dixmude et HMS Empress, qui se partagent entre l’ABDAF et la TF-116, en Inde – pendant ouest de la TF-117.


10 décembre
Opération Banquet
Timor
– Au petit matin, les TF-57 et 100 ont lancé leurs avions. Les SBD Cormoran de la Marine Nationale et les Barracuda de la Royal Navy vont mener toute la journée une série de raids tactiques contre les dernières poches de résistance japonaise à l’intérieur de Timor-Ouest, que les forces hollandaises s’efforcent de nettoyer.
Pendant ce temps, les Corsair(e) et les Avenger/Vengeur vont aller chatouiller les Japonais jusqu’aux abords du port de Kendari, aux Célèbes. Il ne s’agit pas de risquer de perdre des appareils en attaquant le port lui-même, mais de donner un coup de pied dans la fourmilière en s’en prenant au trafic local ou à quelques objectifs côtiers secondaires. L’objectif est atteint puisque sur toute l’île, le branle-bas de combat est sonné. Des Zéro et des Tony décollent, trop tard pour apercevoir quoi que ce soit, et des reconnaissances sont envoyées (et le seront les jours suivants) pour tenter de débusquer une flotte alliée engagée en mer de Banda.
Aux commandes d’un Corsaire français, Yvon Lagadec est ravi de cette farce jouée aux Japonais, mais regrette de ne pas avoir eu d’adversaire à se mettre sous la dent : « Sur son Seafire, Danny Potter était tout content, lui : en fin de journée, nous avions toujours 31 victoires chacun ! »


11 décembre
Opération Banquet
Iles de la Sonde
– Après les diversions de la veille, les Alliés effectuent aujourd’hui leur premier raid d’importance contre les ports de Bima et Soembawa et contre la base aérienne proche. Les patrouilles de chasse de la Marine Impériale sont submergées par les soixante Corsair qui accompagnent autant de bombardiers, Barracuda et Avenger. « L’équilibre des forces a bien changé, commente Yvon Lagadec. Nous abattons huit Zéro – dont un à mon tableau personnel – mais surtout parce qu’il n’y en a pas beaucoup plus à descendre ! »
Un seul Corsair seulement ne rentre pas. Son pilote, contraint de sauter sur le chemin du retour, sera récupéré par le sous-marin HMS Tantalus.
Au sol, les dégâts sont importants. Sur le port, de nombreux hangars ont été détruits et un cargo gravement endommagé. La base aérienne a également subi de gros dégâts : plus de vingt appareils détruits au sol, plusieurs hangars démolis et la principale réserve d’essence incendiée. Dans l’après-midi, les avions de reconnaissance japonais continuent de fouiller la mer de Florès, supposant qu’une offensive est en cours contre les Célèbes.
Côté Alliés, les pilotes de la Royal Navy déplorent le comportement en vol du Barracuda sous ces climats : les performances de leur bombardier multi-rôle chutent de manière notable ; du coup, ils ne peuvent emporter que 750 livres de bombes là où les Avenger en emportent 2 000. Les différents débriefings montrent aussi des lacunes dans la coordination, ainsi, la fumée de l’incendie des réserves de pétroles a considérablement gêné la visée des appareils suivants. Pour améliorer les choses, il faudrait davantage de renseignements opérationnels à jour. Les quelques Hellcat PR de reconnaissance photo de l’escadre auront du boulot les jours suivants.


12 décembre
Opération Banquet
Bali
– Dès le petit matin, c’est au tour des installations autour de Bali d’être assaillies par les appareils des TF 57 et 100. L’effet de surprise est total, le port est bombardé avec succès, tandis que l’aérodrome est copieusement assaisonné. Lagadec : « Au moment de décoller, une panne de moteur me prive de cette nouvelle mission. Au retour des avions, j’apprends que Danny en a profité pour égaliser le score : il a remplacé au pied levé le leader des Corsair du Victorious, abattu la veille, et s’est adjugé un des trois Japonais descendus aujourd’hui ! Ça fait trente-deux partout. »
A Hong-Kong, à l’état-major de la Marine Impériale, on voit maintenant se dessiner une série de raids aéronavals remontant vers le nord. Les B6N du 601e Kokutai, basés à Bandjarmasin, sont mis en alerte et des reconnaissances envoyées au-delà du détroit de Lombok. Mais ces dernières reviendront en ayant trouvé la mer vide : en effet, dès le retour du raid, l’escadre alliée a mis le cap au sud-ouest pour rejoindre “Euston Station” et ravitailler.


13 décembre
Opération Banquet
Océan Indien
– Alors que les reconnaissances japonaises au sud de Bali continuent à faire chou blanc, c’est une journée de (semi) relâche à bord des navires de la Royal Navy et de la Marine Nationale. En effet, l’heure est aux ravitaillements de toutes sortes : en pétrole bien sûr, pour les escorteurs, mais également en pièce détachées et en hommes.
Le petit Unicorn fait ainsi décoller plusieurs appareils (dont quelques français) pour remplacer les avions endommagés (10 % environ des appareils ayant participé aux raids), du fait de la DCA ou parfois d’accidents. Pour ce qui est des équipages, les pertes sont de l’ordre de 5 %, avec quelques blessés graves à évacuer sur le navire-hôpital HMS Oxfordshire. Si les pilotes de réserve de la Royal Navy logent sur l’Unicorn, ceux de la Marine Nationale sont à bord du MN Ile de Noirmoutier et doivent être transbordés.
Les pétroliers ont fort à faire pendant les 27 heures que vont durer les opérations : les navires sont de divers types et dotés d’équipements différents, ils vont mettre un temps très variable pour remplir leurs soutes. Et il y a quelques mauvaises surprises, comme la consommation beaucoup plus élevée que prévue de certaines petites unités (le HMS Phoebe a consommé ainsi 70 % de son carburant en quatre jours de croisière).


14 décembre
Opération Banquet
Java
– Les TF-57 et 100 ont remis le cap au nord-est et lancent leurs appareils vers le port de Djakarta et les aérodromes de Jogjakarta, Mospati et Salang, où sont concentrés les appareils du 21e Sentai. Cependant, l’alerte a été donnée lors du franchissement de la côte sud : 24 Ki-45 Toryu et autant de Hayabusa ont pu décoller. Mais les Corsair ont l’avantage du nombre et de l’altitude et sont bien plus manœuvrants que les Ki-45 : les Japonais perdent onze appareils, plus six endommagés, contre trois chasseurs et deux Avenger. La DCA japonaise prélève aussi son tribut (deux bombardiers abattus et plusieurs endommagés), mais une fois de plus, les bases subissent de lourds dommages matériels et humains.
Du côté des pilotes alliés, le patron de la chasse de l’Illustrious, le Lt-Commander Cork, remporte sa première victoire sur Corsair, sa huitième en tout, les autres ayant été obtenues principalement en Méditerranée. Mais toute l’escadre commente l’avance prise par Danny Potter sur Yvon Lagadec, 33 à 32 !
A l’état-major de la 3e Armée aérienne, à Singapour, il est 18h00 et on est encore en train de décompter les pertes dues à ce raid lorsque qu’un capitaine de l’IJN se présente. Il transmet un rapport sur la possibilité d’attaques de porte-avions dans les jours à venir. Sans ciller, les officiers de l’Armée remercient la Marine pour sa coopération… bien qu’un peu tardive.


15 décembre
Opération Banquet
Java
– Avant-guerre, Batavia [auj. Djakarta] était la principale base aérienne de la KNIL et c’est aujourd’hui l’objectif de quarante Corsair(e) anglais et français qui vont défier, en mission de type Circus, les Ki-43 du 33e Sentai basés dans ce secteur. Bien qu’ayant pu décoller à temps, se trouvant bien placés et en légère supériorité numérique, les chasseurs nippons sont bel et bien dépassés et souffrent face aux derniers produits de Chance-Vought. De plus, des deux côtés, les pilotes ne sont plus les mêmes que ceux du début de la guerre. Ainsi, les Alliés ne perdent que cinq appareils contre douze à l’IJA.
En fin de journée, l’ambiance est globalement à la satisfaction sur les navires alliés, où Lagadec vient à nouveau d’égaliser, 33-33 ! Elle est beaucoup moins sereine au… 33e Sentai. Tous les pilotes nippons ont conscience que la période de morne tranquillité qu’ils ont vécue est terminée et qu’ils vont devoir faire face à de graves dangers, sans grande aide à espérer.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
egdltp



Inscrit le: 07 Jan 2011
Messages: 276
Localisation: Cher

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2018 12:08    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai l'impression qu'ils vont avoir du travail pour rattraper Julius qui en est à 47 le 3 octobre 43. Mais vu les derniers développements, je pense qu'il va passer quelques temps sans combattre. Cela laisse une opportunité au Pingouin de, au moins, rattraper le Charognard.
Merci pour ces textes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1318
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2018 14:11    Sujet du message: Répondre en citant

Et Buck qui normalement officie avec le JB, il en est a combien de japonais abattue ???
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4180
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2018 14:53    Sujet du message: Répondre en citant

Cette série de raids ressemble furieusement à celle menée par la flotte aéronavale japonais en 1941 / début 1942 lors de la conquête du sud-est asiatique.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wardog1



Inscrit le: 29 Aoû 2015
Messages: 323
Localisation: Puy de Dome,France

MessagePosté le: Ven Jan 12, 2018 15:18    Sujet du message: Répondre en citant

Du coup ca sera qui le premier chasseur de France?Yvon ou Julius, car je doute que clostermann puisse les rattraper, mais je pense qu'il écrira quand meme son livre, que j'ai d'ailleur!
_________________
Ne soyez pas trop sévère avec vos enfants, car c'est un peu de votre faute s'ils son c**

Citation facebook
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Asie-Pacifique Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivante
Page 4 sur 6

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com