Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Juillet 43 - Les Belges
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Les Belges
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Colonel Gaunt



Inscrit le: 26 Mai 2015
Messages: 1127
Localisation: Val de Marne

MessagePosté le: Mar Mar 08, 2016 16:10    Sujet du message: Répondre en citant

le poireau a écrit:
Mais non, Patz nous confirme qu'on aura bien la "Texas" !
On la veut ! On la veut !

Après on peut aussi avoir un certain pilote de chasse texan, abattu et récupéré au sol par les gars du 113e.
Ce sera drôle pour le coup !


Il pourrait y avoir un certain roux qui est ailier d'un certain Buck, qui a volé avec Ivon, et qui pourrait faire partie de la composante ricaine de Dragon.
Connaissant le tempérament volcanique de Sonny et ses gaffes magistrales, cela pourrait faire de sacré péripéties avec le 113e.
_________________
Les guerres de religion consistent à se battre pour savoir qui a le meilleur ami imaginaire
Citation vue sur le net
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le poireau



Inscrit le: 15 Déc 2015
Messages: 922
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mar 08, 2016 16:24    Sujet du message: Répondre en citant

C'est bien a lui que je pensais !

Et il se trouve qu'il est bel et bien en Méditerranée : le GAN 2 s'en est déjà aperçu !
_________________
“Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit” (Napoléon)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7593

MessagePosté le: Mar Mar 08, 2016 16:31    Sujet du message: Répondre en citant

Je vois le Texan en question....
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1740
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Mar Mar 08, 2016 17:08    Sujet du message: Répondre en citant

Texan qui va suivre une partie du 113 en Indochine, vus qu'il va encore être une cible de choix pour le groupement Dio, LP, Naudin et le Mexicain.

Soit il avait un désir de revanche, soit un certain major, BD de ses initiales, semble apprécier la compagnie des soldats de la maudite Marianne.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11034
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mar Mar 08, 2016 19:15    Sujet du message: Répondre en citant

La suite…


18 Juillet
Etat-major du FBM (Alger)
– L’arrivée du Flandre est annoncée pour la fin de journée, une alerte sous-marine ayant retardé le passage du détroit de Gibraltar. Il doit rester 36 heures pour embarquer du matériel supplémentaire, puis sera intégré à un convoi pour Naples. Keyaerts reçoit rapidement Charlier : « Colonel Charlier, vous embarquez demain avec votre équipe. Blondeel et Danloy ont été prévenus qu’ils passaient sous votre commandement. Le I/113 vous rejoint directement à Naples. »
– A vos ordres mon Général.
– Et… Vous allez inaugurer une nouvelle façon de combattre pour notre armée. Bonne chance !


19 Juillet
Port d’Alger
– Au milieu de la fourmilière qu’est le port, Charlier et ses quelques hommes se présentent à la coupée du Flandre : « Lieutenant-colonel Charlier, je demande l’autorisation de monter à bord avec mes hommes. »
– Permission accordée. Nous vous attendions, mon Colonel. Veuillez me suivre. Je fais prévenir le commandant et les officiers belges. Vos hommes vont être conduits vers leurs logements.
Peu après, le commandant du Flandre, ayant souhaité la bienvenue à Charlier, le laisse en compagnie de Danloy et Blondeel. Après les saluts, Charlier attaque d’emblée : « Je sais ce que vous pensez, Messieurs. Je ne suis ni para, ni commando, et on m’impose à vous comme commandant d’unité, c’est désagréable ! »
– Certes mon colonel… Mais nous savons que vous vous êtes battu en Sicile, répond Blondeel.
– Oui, mais je n’ai pas votre entraînement. Et les commandos ont vu le feu à Dieppe ! Non, la vraie raison de ma présence est la constitution d’un groupement régimentaire avec le I/113. Nous allons d’abord rejoindre Pescara, sur la côte adriatique, pour nous entraîner avec eux. Ensuite, nous devrons rejoindre la 4e DI, du côté de Sienne.
– Quel est le but de notre envoi dans ce secteur, et pourquoi avons-nous un tel besoin de renforts qu’il ait fallu aller chercher un bataillon français ? interroge Danloy.
– Notre mission sera de mener des opérations coup de poing dans le cadre d’importantes opérations ayant pour but de saisir l’Italie du Nord. Vous n’ignorez pas l’importance industrielle et politique de cette région.
– En effet… Mais… articule Blondeel, qui s’interrompt.
– Je sais, vous êtes un peu déçus parce que l’Italie du Nord, c’est loin de la Belgique…
– Non, mon Colonel, répond Danloy, nous allons nous battre, c’est le principal.
Blondeel change de sujet : « Qui sont les hommes du 113e RI ? »
– Le 113e est une Unité… comment dire… à part. Les Français ont plusieurs unités qu’ils ont baptisées “Forces spéciales” : trois Groupements de Choc et le 113e… à part ! Sa spécialité, c’est de mener des missions derrière les lignes ennemies… bien qu’une partie du régiment ait été utilisée de manière plus classique en 1941 en Grèce. Mais bien sûr, la nature de la plupart de ses missions fait qu’il m’est difficile de vous en dire plus.
Charlier s’interrompt un instant, puis reprend : « Je me suis renseigné, tous les hommes du 113e sont aujourd’hui certifiés parachutistes. »
Blondeel hoche la tête avec un sourire approbateur.
– Mais je dois préciser que cette unité traîne une réputation bizarre, reprend Charlier. En un mot, il semble qu’il y ait entre eux et certains de nos alliés américains une… hostilité.
Danloy et Blondeel se regardent, étonnés.
– En un mot, si une unité du Texas est dans le secteur, tenez vos hommes à l’écart de ce qui pourrait se passer… et alertez la police militaire. Enfin, sauf si vous êtes amateurs d’un certain type de spectacle, bien sûr.
Charlier toussote, puis conclut : « Durant la traversée, vous me préciserez en détail les capacités de vos bataillons respectifs. Je tiens à les utiliser au mieux. Je vous laisse, je dois encore m’installer. On se retrouve à 18h00 dans ma cabine. »
Charlier parti, Danloy interroge Blondeel : « Qu’en penses-tu ? »
– On fera du bon boulot avec lui, je pense. Il me fait bonne impression.
– Non, au sujet de la mission ?
– Je n’en crois pas un mot… A l’heure qu’il est, nous donner comme renfort une unité française d’élite, dont chaque homme ne doit penser qu’à une chose…
– Oui… Une chose qui n’est pas de libérer Florence et Venise.
– Voilà… Mais pour le moment, on fera avec !

21 juillet
Sur le Flandre, en mer
– Charlier profite de la fête nationale pour se faire présenter de nombreux membres des paras et commandos. Ce qui le surprend le plus est la jeunesse des hommes, et le fait qu’un lieutenant – Meny – commande une compagnie.
– Beaucoup de jeunes recrues ont demandé à nous rejoindre car ils ne voulaient pas être incorporés dans une unité classique, explique Danloy. Et si la 3e Compagnie est commandée par un lieutenant, c’est que je n’ai pas de capitaine à ma disposition, c’est encore rare chez les commandos. J’ai même des adjudants comme chefs de peloton.


22 Juillet
Naples
– Lorsque le Flandre arrive au port, à la grande surprise des hommes (un peu moins de Charlier), plusieurs correspondants de guerre de diverses nationalités sont là pour accueillir les Belges. Ces derniers sont envoyés dans une ancienne caserne de l’armée italienne, où se trouve déjà le I/113e. L’officier commandant se présente à Charlier : « Capitaine ****, commandant le 1er Bataillon de 113e RI, mes respects mon colonel. »
– Bonjour Capitaine. Je suis le lieutenant-colonel Charlier, voici les majors Blondeel et Danloy, commandant respectivement le 1er Para et le Bataillon Commando. Dites-moi, comment se fait-il qu’un capitaine commande un bataillon ?
– C’est que depuis septembre 39, on a perdu beaucoup d’officiers, et pour être reconnu au 113e, il faut faire partie des meubles…
– Vous y êtes depuis quand ?
– Fin 39. Quand je suis arrivé, nous étions Corps Franc régimentaire, et la première parole que j’ai eu du Vieux… pardon, du capitaine de La Planne, à l’époque, c’était : « J’ai pas besoin d’un aspirant sortant de St-Cyr et j’ai pas de section à vous donner. Donc vous êtes sous les ordres de l’adjudant que voici, vous observez et vous fermez votre gueule ! » Sauf votre respect, mon Colonel.
– Voilà un chef selon mon cœur, ne peut s’empêcher de commenter Danloy en souriant.
– Et ensuite ? interroge Charlier, étonné.
– Au moment de la retraite vers le sud, on s’est fait coincer dans un village et on a dû forcer le passage. En pleine bagarre, l’adjudant s’est fait avoir. A cet instant, j’ai bien dû ouvrir ma gueule… sauf votre respect… et je ne l’ai plus fermée depuis. Au vu des pertes en officiers, c’est moi qui commande le 1er Bataillon maintenant. Si j’ai de la chance, je suppose qu’on normalisera la situation en me donnant un galon de plus avant qu’un Boche réussisse à m’avoir.
Charlier sourit, un peu embarrassé : « Bon, on va s’installer ici avec vous. Demain nous prenons la route vers Pescara, où on nous attend. »
– A vos ordres. Mes hommes ont-ils le droit de sortir ce soir ?
– Ma foi… Tant qu’ils sont à l’heure demain !
– Je vous rassure mon colonel… Le colonel de La Planne a mis à ma disposition le margis de la Gendarmerie qui assure la prévôté du Régiment depuis 40 ; il sait se faire respecter des hommes et leur faire respecter les horaires ! Et puis le Vieux… euh, le Colonel… nous a bien dit : « Vous êtes placés sous commandement belge et expédiés en Italie, même si ça ne vous plaît pas, tâchez de vous tenir, nom de… nom ! » Alors tout le monde sera à l’heure demain.


23 juillet
Pescara
– L’arrivée du régiment belgo-français ne passe pas inaperçue : des photographes immortalisent la scène. « Si un jour on m’avait dit que je visiterais l’Italie en voiture et que les journalistes viendraient me photographier comme si j’étais un coureur cycliste en train de gagner le Tour de France ! » commente le sergent para de la jeep de tête.
Danloy se pose des questions et s’en ouvre à Charlier : « Mon colonel, notre arrivée aurait pu être plus discrète ! Demain, les Boches sauront sûrement que nous sommes ici ! »
– Je sais, répond évasivement Charlier, mais c’est la presse… Et c’est bon pour l’image de marque de la Belgique, je pense. De toutes façons, des espions au port de Naples ont sûrement déjà prévenu les Allemands.


30 juillet
Commandos + Paras + I/113
Pescara
– Toute la semaine, les trois bataillons se sont exercés intensivement. Les cadres du 113e, profitant du fait qu’ils peuvent parler parachutisme avec les paras belges, se sont mis à l’œuvre pour leur donner des informations réalistes.
La compagnie du lieutenant Meny est en train de crapahuter le long de la côte, quand un des soldats interroge son chef : « C’est quelle mer, mon Lieutenant ? »
– L’Adriatique.
– Et il y a quoi de l’autre côté ?
– La Yougoslavie.
– Je connais pas. Mais c’est pas le chemin du Pays, non ?
– Non !
– Alors j’espère qu’on n’y mettra jamais les pieds !

[OTL, la Yougoslavie fut un des faits d’armes des commandos belges durant la Deuxième Guerre Mondiale. Le drapeau du 2e Commando porte d’ailleurs l’inscription “Yougoslavie”.]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3654
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Mar Mar 08, 2016 19:58    Sujet du message: Répondre en citant

Tout ça commence à fleurer bon le jour J.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7593

MessagePosté le: Mar Mar 08, 2016 20:26    Sujet du message: Répondre en citant

19 juillet :
– Notre mission sera de mener des opérations coup de poing dans le cadre d’importantes opérations ayant pour but de saisir l’Italie du Nord. Vous n’ignorez pas l’importance industrielle et politique de cette région.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1846
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Mer Mar 09, 2016 21:40    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Oui, il y a des Texans dans le sud de la France après le débarquement. Voici un extrait des aventures du 113ème RI lorsque le colonel de La Plane et le capitaine Sauvin prépare la prise d'une ville derrière le front (réunion de février 1944) :

Citation:
On avait commencé à s’en douter quand il était apparu que le QG américain avait modifié au dernier moment le déploiement d’une unité texane pour l’éloigner des cantonnements du 113e].


@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1366
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Mar 09, 2016 22:56    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Pescara – L’arrivée du régiment belgo-français ne passe pas inaperçue : des photographes immortalisent la scène. « Si un jour on m’avait dit que je visiterais l’Italie en voiture et que les journalistes viendraient me photographier comme si j’étais un coureur cycliste en train de gagner le Tour de France ! » commente le sergent para de la jeep de tête.

Il ne s'appellerait pas Stan Ockers, à tout hasard?
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3582
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Jeu Mar 10, 2016 19:53    Sujet du message: Répondre en citant

quand j'ai lu le texte la 1ere fois, je me suis dis qu'il y avait une allusion
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 11034
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Mar 10, 2016 19:59    Sujet du message: Répondre en citant

Pourquoi de Stan Ockers ?
OTL, il est resté en Belgique et a passé la guerre à faire du vélo…

Alors, bien sûr, FTL, Ockers a dû être Déménagé. Donc il pourrait être dans la Jeep en question !
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ber



Inscrit le: 09 Aoû 2012
Messages: 7
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Ven Avr 15, 2016 21:45    Sujet du message: Répondre en citant

Pour mon information.
Il y a cela déjà un moment que les troupes belges tombent nez à nez avec la Reine Élisabeth de Belgique.
Quel décision a prit le gouvernement ? Dernière info que je me souviens il envoyait un ministre à Alger.
A-elle été rapatrié à Londres pour rencontrer les enfants royaux ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1801
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Sam Avr 16, 2016 22:24    Sujet du message: Répondre en citant

Ber a écrit:
Pour mon information.
Il y a cela déjà un moment que les troupes belges tombent nez à nez avec la Reine Élisabeth de Belgique.
Quel décision a prit le gouvernement ? Dernière info que je me souviens il envoyait un ministre à Alger.
A-elle été rapatrié à Londres pour rencontrer les enfants royaux ?


Dans un des textes, ou l'on parle de la remise de la légion d'honneur à Lambert ainsi qu'une décoration au drapeau du 7e Ardennais, elle se trouve en AFN....mais je dois encore voir avec notre Sainteté pour son voyage d'Italie vers l'AFN....
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ber



Inscrit le: 09 Aoû 2012
Messages: 7
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Dim Avr 17, 2016 20:14    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour les infos.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1846
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Lun Déc 18, 2017 01:06    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Au 1er juillet :
« Gentlemen, we have a problem… Nous vous avions booké un navire belge, le packet-boat Flandre. » (...)
Au large de Liverpool, le Flandre se bat avec ses vieilles machines (il est entré en service en 1914 !), qui n’ont pas bénéficié d’une révision complète depuis 1940… Mais le Flandre n’est pas belge, c’est un bâtiment français dont le nom a trompé les Anglais ! "

Petit problème que je viens de voir (j'ai commencé à lister les pertes de la Mar Mar), la Flandre a été perdue lors du débarquement à Karphatos (Dodécanèse) le 9 septembre 1940.

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Les Belges Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 4 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com