Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Juillet 43 - Les Belges
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Les Belges
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 9775
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 10:53    Sujet du message: Juillet 43 - Les Belges Répondre en citant

Juillet 1943
15 – L’Union fait la Force
Les aviateurs belges font la fête nationale

1er au 7 juillet


8 juillet

Des pilotes belges
Base aérienne de Manston
– Depuis le 1er juillet, le 348 Sqn (B) est au repos. Relatif pour les mécaniciens, bien sûr, qui ont entrepris de réviser à fond les Typhoon. Certains pilotes en profitent pour partir en permission à Londres, pendant que d’autres étudient pour l’examen légal prévu pour les candidats à un grade d’officier supérieur. Contrairement à certains membres des Forces Terrestres (quelle horreur…), les aviateurs ont émis très peu de remarques concernant ledit examen. En effet, si les régiments sont unilingues, au sein de l’Aéronautique, c’est un melting-pot de langues qui est utilisé, mélangeant intimement français, néerlandais et anglais – le résultat le plus savoureux étant bien sûr les différents jurons employés.
Dans une… salle de classe mise à leur disposition par une des écoles de la ville, Gonnay, Selys-Longchamps et Van Lierde, ainsi que Michiels et Donnet, du 350, révisent sous la férule du major Lamarche. Et quand les élèves demandent « Pourquoi nous ? », la réponse fuse : « Primo, je ne voudrais pas qu’à cause de cet examen, vos futures carrières, donc l’avenir de la Force Aérienne Belge, soient entravées. Secundo, parce que c’est un ordre ! » – le tout avec un large sourire.
Vu sous cet angle, c’est inattaquable, commente Donnet.
En effet, ajoute Selys. Faisons contre mauvaise fortune bon cœur.
– Amen,
conclut Gonnay.


9 juillet


10 juillet

Des pilotes belges
Base aérienne de Manston
– Le major Lamarche se rend chez le colonel Piot, chef du 2nd (Belgian) Wing, pour discuter d’une idée qui lui est venue à quelques jours de la Fête Nationale (celle des Belges… bien sûr).
Mon colonel, il se fait que c’est bientôt le 21 juillet.
– J’en suis informé… Mais encore ?
– Je pensais que tout le 2e Wing pourrait le célébrer en faisant une sortie massive au-dessus du pays, pour montrer nos cocardes à la population. Qu’en pensez-vous ?
– Cela me paraît une très bonne idée. Mais nous serions de mauvais camarades si nous ne demandions pas au 1er Wing d’être de la fête. Et le 3e Wing devrait aussi y participer. Après tout, c’est ce jour là qu’il va être officiellement créé, même si ses trois squadrons sont déjà opérationnels.

………
A cette date en effet, l’Aéronautique Militaire belge représente une force non négligeable répartie sur pas moins de quatre théâtres d’opérations.
En Angleterre, trois Wings, dont les Squadrons reprennent les noms des neuf provinces belges :
– 1st (Belgian) Wing (Lt-colonel Hubert De Bock) : Sqn 349 Oost-Vlaanderen, 350 West-Vlaanderen et 351 Hainaut, sur Supermarine Spitfire IX.
– 2nd (Belgian) Wing (colonel Jules Piot) : Sqn 346 Liège sur Mosquito B IV et PR, Sqn 347 Limburg et 348 Brabant, sur Hawker Typhoon.
– 3rd (Belgian) Wing (Lt-colonel Gaston Duchâteau) : Sqn 337 Antwerpen, 338 Namur et 339 Luxembourg, sur Bristol Beaumont.
En Méditerranée, trois Escadres :
– 41e EC Reine Astrid : GC I/41 Prince Baudouin, GC II/41 Prince Albert, GC III/41 Princesse Joséphine-Charlotte, sur P-51 Mustang.
– 42e EB Rois des Belges : GB I/42 Roi Chevalier, GB II/42 Roi Fondateur, GB III/42 Roi Prisonnier, sur B-25 Mitchell.
– 53e E-ACCS Victoires : GC I/53 Worringen (1), GC II/53 Turnhout (2), GC III/53 Yser (3), sur P-51 Mustang.
En Afrique, une formation ad-hoc d’une dizaine d’avions (des PBY Catalina de seconde main) chargée de patrouiller à l’embouchure du fleuve Congo et d’assurer diverses tâches de transport.
En Asie, la Composante Aérienne de la Force Publique (CAFP) a été baptisée par les Anglais 1st (Belgian) Composite Group. Elle comprend trois régiments :
– Régiment Mahenge (ou 1er Rgt de la CAFP, chasse) : Sqn 340(B) et 341(B), tous deux sur P-51.
– Régiment Tabora (ou 2e Rgt de la CAFP, coopération et attaque) : Sqn 342(B) sur P-51 et 343(B) sur B-25.
– Régiment Capitaine Edmond-Thieffry (ou 3e Rgt de la CAFP, transport, liaison et appui léger) : Sqn 344(B) sur Lodestar et Piper Cub et et 345(B) sur P-39.
Les “squadrons” de la CAFP sont en sous-effectifs : en juillet 1943, ils ne comptent que 12 à 15 appareils chacun (plus réserves). Aucun nom de baptême ne leur a été attribué, les appellations régimentaires semblant suffire. En juillet, ils préparent leur transfert en Indochine, qui sera achevé au début de novembre.

………
Le colonel Piot poursuit : « Je vais en parler à mes collègues Duchâteau et De Bock ; ils seront sûrement de mon avis. On fera remonter l’idée vers le Groupe et vers notre état-major. Je doute que les Anglais refusent de donner leur accord, je crois qu’ils aiment ce genre de festivités ! Et nous aurons l’appui du général Legros. »
– Merci mon Colonel.
– Et tes… étudiants ? Ils bloquent bien ?
– Ils rouspètent un peu, mais un ancien membre de l’ERM a été envoyé par l’EM pour les aider.
– On m’a dit que tu servais de surveillant !
– Oui. J’ai dû me montrer énergique, Henry et Jean ont tenté de faire le mur comme de jeunes sous-lieutenants !
– Pourquoi ne suis-je pas étonné… Mais laisse les respirer un peu quand même.
– Ne vous inquiétez pas, demain je les mets dans le train pour Londres.



11 juillet


12 juillet

Des pilotes belges
Base aérienne de Manston
– Le colonel Piot a invité ses collègues des deux autres Wings belges pour discuter de l’idée de Lamarche. Si pour De Bock le déplacement a été court (le 1st Wing est colocalisé avec le 2nd à Manston), Duchâteau est venu de Gravesend en Proctor.
– Bonjour Gaston. Comment vont nos bombardiers ?
– Fort bien, merci, Jules. Nos Beaumont sont de magnifiques machines… Cela nous change des Fox ou même des Battle ! Et puis mes gars sont devenus des spécialistes de la précision. Les paquets tombent pile où il faut et quand il faut, surtout quand c’est au Pays !
– Tant mieux, car j’ai une idée pour fêter dignement le 21 Juillet.
– Un bal national ?
– Oui, mais un bal d’un genre spécial ! Viens, Hubert De Bock, du 1er Wing, doit nous rejoindre dans mon bureau.
………
De Bock arrive peu après. Il salue ses collègues avant de lancer à Piot, avec un clin d’œil : « Au fait, Jules, Mike Donnet s’est plaint qu’il avait l’impression d’être de retour à l’école ! »
– Dis-lui que c’est pour son bien ! Et pour le futur de notre aviation.
– Cela passera beaucoup mieux quand je lui annoncerai qu’il va reprendre le 350 s’il réussit l’examen.
– Tu sais motiver tes gars,
commente Duchâteau. Maintenant, Jules, veux-tu bien nous dire pourquoi tu nous a réunis ?
– J’y viens. Jacques Lamarche, le patron du 348, a lancé l’idée d’organiser une sortie massive au-dessus du Pays pour le 21 Juillet. A la base, il ne parlait que du 2e Wing. Mais pourquoi ne pas organiser une mission collective de nos trois Wings ? Le 2e en Rhubarb, le 3e bombardant des cibles de choix et le 1er en couverture. Toute la population verra nos cocardes ! Et ce sera une façon de fêter l’attribution de nos noms de baptême (4), depuis le temps que les “Français” nous plaisantent avec ça ! (5)
– Très tentant,
commente de Bock. Cela fera sortir la chasse allemande.
– As-tu des idées de cibles pour mes avions ?
demande Duchâteau.
J’ai pensé à l’aérodrome de Wevelghem et aux gares de Courtrai et de Tournai. A propos de Tournai justement, mes Mosquito pourraient s’occuper du pont de chemin de fer qui enjambe l’Escaut.
– Reste plus qu’à convaincre le Groupe.
– Hum, je me suis permis d’envoyer la demande en nos noms avant cette réunion…
– Heureusement que tu n’as pas eu trop dur à nous convaincre,
sourit de Bock.
Je savais que vous ne laisseriez pas mon Wing faire la fête tout seul !
– Et tu avais raison,
conclut Duchâteau. Bon, il est midi et demi, je sens que je vais me laisser inviter au mess ici pour le dîner (6), car vous au moins, vous avez des cuistots belges. A Gravesend, la cuisine est entièrement britannique, hélas !


13 juillet
Des pilotes belges
Londres
– En permission dans la capitale britannique, Selys-Longchamps et Gonnay rencontrent Borchgrave d’Altena. Apprenant, de la bouche de Gonnay, que “le Baron” est l’auteur du mitraillage de la Gestapo à Bruxelles, Borchgrave congratule son vieil ami.
J’ai vengé Snoy… répond celui-ci.
Il faut arroser ça, décide Borchgrave. Venez avec moi, je vous invite au restaurant. Ne vous inquiétez pas, le chef est français !
La soirée s’achèvera sur l’interprétation successive d’un vibrant God Save the King, d’une Marseillaise tonitruante et d’une Brabançonne de bon aloi (le tout n’est pas chanté très juste, mais le chant choral n’est pas au programme de l’examen que préparent les pilotes du 348).


14 juillet
Des pilotes belges
Etat-major du 11th Group
– Le Group-Captain Frazer consulte les rapports reçus des Wings sous ses ordres, quand son officier Opérations lui apporte « une demande du 2nd Belgian Wing. Enfin, à vrai dire, des trois Belgian Wings. En bonne et due forme, pour une fois ! »
– En bonne et due forme ? Ça doit être sérieux !

Après lecture, Frazer ne peut s’empêcher de sourire : « Avons-nous quelque chose de spécial prévu pour le 21 juillet ? »
– Non, Sir. Rien de particulier.
– Bien. Ne prévoyez rien pour les Belges ce jour-là. J’accepte leur proposition. Pour une fois qu’ils nous adressent une demande dans les formes ! Qu’ils aillent tous ensemble botter les fesses des Huns au-dessus de leur pays… et souhaitez leur bonne chance de ma part !



15 juillet
Des pilotes belges
Bases aériennes de Manston et de Gravesend
– Le feu vert donné à la mission du 21 Juillet a déclenché une série d’ordres et de demandes de reconnaissances sur les gares de Courtrai et de Tournai ainsi que sur les aérodromes de Wevelghem et de Chièvres.
Piot a réuni ses commandants de squadron : « Messieurs, le Groupe a accepté notre demande de mission pour le 21. Le 348 fera des missions d’attaque libre au-dessus de la Flandre-Orientale, de la Flandre-Occidentale ainsi que sur l’ouest du Hainaut, en s'en prenant à tout ce qui roule, trains compris. Le 347 poussera jusqu’à la base de Chièvres, où il s’agira de démolir le maximum de bombardiers au sol en arrivant en rase-mottes. Le 346 aura pour mission de détruire les ponts de chemin de fer sur l’Escaut à Tournai et sur la Lys à Courtrai, mais dès le 20, ses Mosquito PR devront aller reconnaître les objectifs principaux. Nous coordonnerons nos frappes avec le 3e Wing, qui s’occupera des gares de Tournai, de Courtrai et de l’aérodrome de Wevelghem. »
– Qui assurera notre couverture ?
interroge le major Tyou,du 346.
Le 1er Wing et ses Spitfire nous couvriront… Je dis ‘nous’, car je vous accompagne. Je ne veux pas rater ça ! En résumé, le but de la mission, outre la destruction des infrastructures qui servent les desseins des Boches, est de montrer les cocardes au-dessus du pays le jour de la fête nationale. Mais rappelez bien à vos gars qu’ils ne doivent pas aller se promener du côté de Bruxelles sous prétexte de 21 Juillet !
Pas de questions ? Bon, vous avez vos objectifs, préparez-vos ordres de mission. Prochaine réunion le 18 pour nous coordonner avec la chasse et les bombardiers.

………
Pendant ce temps, au 3e Wing, le lieutenant-colonel Duchâteau prépare la mission avec les commandants des squadrons 337, 338 et 339.
Marcel, ton squadron s’occupera du terrain de Wevelghem. L’ordre est simple : foutez le en l’air !
– Bien compris mon Colonel,
répond le commandant Marcel Dorner, du 337. Pour ça, on volera par groupe de trois pour faire un maximum de dégâts.
– Dominique
[commandant Dominique Potier, du 338], ta cible sera la gare de triage de Courtrai. Edmond [commandant Edmond Pierre, du 339], pour toi, ce sera celle de Tournai… Mais attention tous les deux, il faudra vous arranger pour que vos bombes ne tombent que sur les gares !
Pour mieux viser, il faudrait bombarder en ligne, pas en box, conseille Pierre.
Mais dans ce cas la Flak ne sera pas saturée !
– C’est vrai, alors on ne lui laissera pas le temps de réagir. On va contourner Courtrai et Tournai par le nord, puis revenir en suivant les lignes de chemin de fer.
– C’est risqué,
commente Potier, mais ça garantit une visée efficace.
– Attention,
rappelle Duchâteau, sur les gares, il faudra bien vous synchroniser avec le 346, qui doit traiter les ponts de chemin de fer dans le secteur et, bien sûr, avec le 1er Wing, qui s’occupera d’éloigner les chasseurs ennemis. Messieurs, à vous de jouer pour fêter dignement le 21 Juillet !
…………
Ministère de la Défense belge (Londres) – Le général Legros a tenu à informer le ministre Delfosse de la mission programmée pour le 21 juillet. Ce dernier a prévenu le Premier Ministre, qui a répondu : « Je vous fais confiance pour éviter qu’en ce jour, des soldats belges ne tuent des compatriotes civils. »


16-17 juillet


18 juillet

Des pilotes belges
Base aérienne de Manston
– Les commandants de wing et de squadron règlent les différents points délicats de la mission du 21, baptisée opération Serment/Eed (bilinguisme oblige !) (7).
Les avions du 346 chargés de démolir le pont de chemin de fer à l’ouest de la gare de Tournai pourraient nous accompagner, propose Edmond Pierre. Cela éviterait que l’on coupe nos propres voies de repli. Qu’en dites-vous ?
– Je pensais suivre le cours de l’Escaut, mais ton idée me paraît bonne
, répond Tyou. Mes six Mosquito chargés du pont suivront ton dispositif et une fois leurs bombes larguées, ils reviendront plein pot vers Manston pendant que tu poursuivras vers la gare. Par contre, ce ne sera pas possible du côté de Courtrai, car la gare de triage n’est pas dans le même axe que le pont. Il faudra arriver à peu près en même temps pour que la DCA ne soit pas alertée.
– Pour Courtrai, je compte me présenter sur un axe nord-est – sud-ouest,
indique Potier. Si, quand tes gars auront largué, ils déguerpissent vollegas [plein gaz] vers le sud-est sur une dizaine de kilomètres, tout se passera bien.
– Pour frapper le terrain de Wevelghem, le 337 suivra une route parallèle à celle du 338, mais décalée vers l’ouest,
indique Dorner.
Vérifiez bien quand même qu’on n’est pas en dessous de vous lorsque vous larguerez ! Mes Mosquito seront à 1 000 pieds, vos Beaumont à 2 000, c’est ça ? Au moins, ça évitera toute collision. Enfin, ça devrait ! complète Tyou en grimaçant.
Le 348 sera en chasse libre et volera à 500 pieds, intervient Piot. Pendant ce temps, les Spits devraient être à 5 000 pieds, tout prêts à fondre sur les chasseurs boches, c’est correct Hubert ?
– Oui, mes gars seront déployés pour suivre les vôtres. Le 349 protégera le 339, le 350 accompagnera le 338 et le 351 servira d’ange gardien au 337. Les Typhoon savent se débrouiller tout seuls, je crois !



19 juillet


20 juillet

Des pilotes belges
Opération Serment/Eed
Base aérienne de Manston
– Le premier des deux Mosquito PR envoyés en reconnaissance au-dessus des cibles vient de rentrer. Les films sont aussitôt envoyés au développement. Un avion de liaison est prêt à partir pour Gravesend dès que les photos seront prêtes.
On annonce le deuxième Mosquito, qui a signalé qu’il avait été touché par la Flak à Wevelghem. Un des moteurs, hélice en drapeau, crache une épaisse fumée, mais l’atterrissage, sur un moteur, se fait sans casse. Et les caméras sont intactes ! Les bombardiers pourront peaufiner leur manœuvre.
Demain en fin de journée, les Mosquito PR iront aux résultats…


21 juillet
Des pilotes belges
Opération Serment/Eed
Bases aériennes de Manston et de Gravesend
– Les hommes des trois “Belgian Wings” arrivent très tôt à leurs bases respectives pour assister au dernier briefing. Les mécaniciens ont vérifié une dernière fois les Spitfire, Beaumont, Typhoon et Mosquito. Les armuriers ont terminé le chargement des munitions. C’est un grand jour pour l’Aéronautique Militaire belge. Elle va mener seule la plus grosse mission de son histoire au-dessus du Pays.
Seule, pas tout à fait, car le Group-Captain Frazer a demandé aux Sqn 13 et 132 de Newchurch d’assurer la couverture du retour des Belges. Il a même fait en personne le déplacement jusque Manston pour suivre le déroulement de la mission.
Au 2nd Wing, Piot s’adresse à ses hommes : « Messieurs, dans quelques minutes nous prendrons la direction de la Belgique, non pas pour défiler en ce jour de fête nationale, mais pour faire comprendre aux Allemands qu’ils ne nous ont pas vaincus et aussi, et peut-être surtout, pour que la population puisse voir de ses yeux que l’Armée belge continue le combat. Nos collègues de la chasse vont décoller en premier, ensuite ce sera au tour du 346 et de ses Mosquito, qui rejoindront les Beaumont à l’ouest de l’estuaire de la Tamise. Les 347 et 348 fermeront la marche. L’entrée en Belgique se fera entre La Panne et Nieuport. Je rappelle aux Typhoon qu’ils doivent rester sous les 1 000 pieds. Surtout pour le 347 : voler vite et bas permettra de surprendre Chièvres. Pour le 348, vous êtes en sweep libre, profitez-en bien !
Messieurs, bon vol et bonne chasse. Allons-y ! »

………
Sur la base de Gravesend, les bombardiers grondent d’impatience. Ils décollent un à un et rejoignent l’ouest de l’estuaire de la Tamise pour se regrouper. La jonction avec les Mosquito se fait sans trop de mal et les Spitfire sont déjà au-dessus, aux aguets. Il est loin le temps ou les Battle montaient au front sans escorte…
Au moment où tout ce beau monde passe à hauteur de Margate et infléchit son vol vers le continent, les Typhoon s’élancent eux aussi vers la Belgique. Ayant choisi de passer entre La Panne et Nieuport, ils évitent Ostende et Zeebruges, défendus par une nombreuse Flak. Si le 347 reste groupé et prend la direction de Chièvres, le 348 se déploie par sections de quatre dans les deux Flandres, à la recherche de toutes les cibles intéressantes.
Le lieutenant Guy Beckers pilote un des Beaumont qui doivent attaquer la gare de Tournai : « Lorsqu’on nous avait présenté la mission, on avait sauté de joie : pour une fois, une attaque de grand style effectuée uniquement par des Belges. On nous avait briefés sur les différentes cibles et surtout sur le fait qu’il fallait éviter que des civils soient touchés – mais ça, on y pensait à chaque mission…
Le rassemblement avec les gars du 349 et les Mosquito du 346 a lieu sans problème. On est rassurés de sentir au-dessus de nous les Spit du 349. L’équipage est silencieux. La côte, enfin ! Et juste à ce moment, des point noirs apparaissent dans nos 11 heures : les Boches ont décidé de ne pas nous laisser fêter le 21 Juillet tranquillement. Mon mitrailleur dorsal signale que les Spit plongent vers ces malotrus, tandis que nous poursuivons notre route. Le 349 fait bien son boulot mais hélas, sans pouvoir empêcher la destruction du Beaumont de Marcel
[l’avion du lieutenant Marcel Grawels semble avoir poursuivi sa route malgré des problèmes de moteur et, isolé, a été abattu].
Nous passons à hauteur de Roulers, puis à l’ouest d’Audenarde et nous commençons à prendre la formation de bombardement : une formation très inhabituelle quand même, 11 bombardiers en ligne de file, légèrement décalés… La voie ferrée Tournai-Bruxelles est en vue. Nous obliquons vers l’ouest et nous la suivons. Au loin on aperçoit les cinq clochers de la cathédrale. Roger, mon navigateur-bombardier est en place. Je suis le n°3 dans la ligne… La voie tourne légèrement vers la droite… Voici la gare… Le premier Beaumont largue, puis le second, enfin c’est mon tour… Soudain Roger lance un calme « Bombes en route » et nous accélérons, mes moteurs donnent toute leur puissance. Nous reprenons la direction de l’Angleterre.
Mon mitrailleur ventral me signale que le pont de chemin de fer est au fond de l’Escaut ! Les Mosquitos ont fait également du bon boulot. De mon, côté, j’espère avoir su éviter des pertes chez les civils.
A hauteur de Mouscron, nous apercevons sur notre droite des colonnes de fumée montant de Courtrai et de Wevelghem, apparemment, les copains s’en sont donnés à cœur joie.
Nous repassons la côte, les gars des Sqn 19 et 132 nous croisent, ils vont couvrir nos arrières.
Un jour de plus dans cette foutue guerre, mais un grand jour pour les Belges et la Belgique ! »

………
De retour au bercail, les Belges font leurs comptes. Cinq Beaumont manquent à l’appel du 3e Wing. Deux d’entre eux sont arrivés jusqu’en Mer du Nord, où leurs équipages (qui déplorent un mort et un blessé grave) seront récupérés par la Royal Navy. Les trois autres sont tombés en Belgique. Sur douze hommes d’équipage, il y a six survivants. Trois ont été faits prisonniers, mais le réseau Comète pourra faire passer les trois autres jusque dans le Midi de la France, où ils parviendront à gagner en octobre le territoire libéré par les troupes alliées. Les recos envoyées l’après-midi apporteront la confirmation que la gare de Tournai et la gare de triage de Courtrai sont neutralisées pour un petit moment.
Le 2e Wing a perdu trois Typhoon et deux Mosquito (trois morts, trois prisonniers et un pilote récupéré par la Résistance). Plusieurs avions sont copieusement troués, mais le bilan est bon. En effet, les deux ponts de chemin de fer ont rejoint l’Escaut pour l’un et la Lys pour l’autre. Et le 347 a fait du bon travail : arrivant plein pot et en rase-mottes, il a su prendre par surprise la base de Chièvres, où deux He 111 et trois Ju 88 ont été détruits et les installations sérieusement touchées. Quant au 348, il a étoffé son tableau de chasse avec trois locomotives et une demi-douzaine de véhicules divers.
Enfin, les chasseurs du 1er Wing ont bien joué leur rôle. Ils ont perdu trois Spitfire (un mort, un prisonnier, un pilote récupéré en mer), mais ils ont abattu trois Fw 190 et trois Bf 109.
Dans la soirée, Frazer transmet aux trois wings un bref message : « Gentlemen, well done and happy 21st of July ».
………
Les neuf squadrons ayant participé à la mission recevront les jours suivants la visite du Premier Ministre et du ministre de la Défense. Mais dès le 21 au soir, grâce aux bons soins de la BBC, tous les Belges savent qu’ils n’ont pas eu la berlue : les dizaines d’avions qui ont sillonné leur ciel dans la journée faisaient bien partie de leur Aéronautique Militaire !


22 au 31 juillet


Notes

1- A Worringen en 1288, le duc de Brabant Jean Ier le Victorieux défait l’électeur de Cologne, ce qui lui permet d’annexer le Limbourg au Brabant et ouvre la route du Rhin aux principautés belges.
2- A Turnhout en 1789, les insurgés belges battent l’armée autrichienne de façon décisive, signant le succès de la révolution brabançonne et le début de l’éphémère première indépendance de la Belgique sous le nom d’Etats-Belgiques-Unis.
3- Sur l’Yser se livre en 1914 la dernière bataille d’arrêt de la course à la mer : l’armée belge, sur le dernier morceau de son territoire, arrête l’armée allemande en provoquant des inondations.
4- L’état-major belge a considéré qu’il aurait été maladroit de donner à certains squadrons des noms de province tant que les neuf provinces belges ne pouvaient avoir chacune “son” squadron.
5- Nulle querelle linguistique dans cette allusion. Les “Français”, ce sont les membres de l’Aéronautique Militaire des trois escadres intégrées à l’Armée de l’Air (et dont les Groupes ont, dès leur création, reçu des noms de baptême). Logiquement, les hommes des trois Wings belges de la RAF sont les “Anglais”. Après un temps d’hésitation, les membres de la CAFP finiront par être surnommés les “Chinois”.
6- Les Belges déjeunent le matin, dînent à midi et soupent le soir.
7- Ce nom fait référence à la prestation de serment de Léopold Ier en 1831, que commémore la fête nationale.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 6885

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 11:34    Sujet du message: Répondre en citant

cette année encore les Belges ont une semaine de retard pour la fête nationale ** s'enfuit avant qu'un Belge ne passe sur le post **
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Jon-Jon



Inscrit le: 07 Aoû 2013
Messages: 153
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 11:58    Sujet du message: Répondre en citant

@ Anaxagore: Pas de quoi, il faut toujours faire une répétition avant la vraie échéance Wink
_________________
"In God we trust; all others must bring data" (W. E. Deming)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 9775
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 11:58    Sujet du message: Répondre en citant

@ Anaxagore : tu fais bien ! Cool

J'oubliais de préciser que le texte était de Wil Coyote, dûment relu et enrichi par Sa Sainteté B XVII.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)


Dernière édition par Casus Frankie le Lun Déc 14, 2015 12:13; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1620
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 12:45    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
cette année encore les Belges ont une semaine de retard pour la fête nationale ** s'enfuit avant qu'un Belge ne passe sur le post **


on te retrouveras..... Twisted Evil Twisted Evil Razz
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3213
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 18:56    Sujet du message: Répondre en citant

si tu as des idée pour le front italiens, je prends : j'intègre l'allusion dans le CR d'opérations et tu fais le coloriage Wink
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1620
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 21:16    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai "des" idées en effets....je t’envoie par mail
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wardog1



Inscrit le: 29 Aoû 2015
Messages: 375
Localisation: Puy de Dome,France

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 21:46    Sujet du message: Répondre en citant

Au vue de l’excellent travail des belges en Italie, je serais d'avis de leur donner la Sicile en récompense!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DMZ



Inscrit le: 03 Nov 2015
Messages: 634
Localisation: France

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 22:46    Sujet du message: Répondre en citant

Wardog1 a écrit:
Au vue de l’excellent travail des belges en Italie, je serais d'avis de leur donner la Sicile en récompense!

Tiens, je ne savais pas qu'il allait y avoir des zones d'occupation en Italie aussi.

Donc la Sicile aux Belges, la Sardaigne, le Latium, Aoste, Piémont, Ligure, Lombardie, Emilie-Romagne, Toscane aux Français, excusez du peu, la Calabre, Basilicate, les Pouilles, la Campanie, Molise aux Anglais, Frioul et Vénétie aux Yougoslaves, Trentin aux Polonais, reste Ombrie et Marches aux Américains.

J'oublie quelqu'un ? Very Happy

Pauvre Giuseppe Crying or Very sad
_________________
"Vi offro fame, sete, marce forzate, battaglia e morte." "Je vous offre la faim, la soif, la marche forcée, la bataille et la mort." Giuseppe Garibaldi


Dernière édition par DMZ le Lun Déc 14, 2015 22:49; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 6885

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 22:48    Sujet du message: Répondre en citant

Les italiens ? Rolling Eyes
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
DMZ



Inscrit le: 03 Nov 2015
Messages: 634
Localisation: France

MessagePosté le: Lun Déc 14, 2015 22:50    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Les italiens ? Rolling Eyes

Le Vatican Arrow
_________________
"Vi offro fame, sete, marce forzate, battaglia e morte." "Je vous offre la faim, la soif, la marche forcée, la bataille et la mort." Giuseppe Garibaldi
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le poireau



Inscrit le: 15 Déc 2015
Messages: 735
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Déc 16, 2015 23:35    Sujet du message: Répondre en citant

[En Méditerranée, trois Escadres :
– 41e EC Reine Astrid : GC I/41 Prince Baudouin, GC II/41 Prince Albert, GC III/41 Princesse Joséphine-Charlotte, sur P-51 Mustang.
– 42e EB Rois des Belges : GB I/42 Roi Chevalier, GB II/42 Roi Fondateur, GB III/42 Roi Prisonnier, sur B-25 Mitchell.
– 53e E-ACCS Victoires : GC I/53 Worringen (1), GC II/53 Turnhout (2), GC III/53 Yser (3), sur P-51 Mustang.]


Il me semble que dans la chrono la 53e E-ACCS vole sur P-39 Airacobra jusqu'en juillet/août 1943, date où elle est convertie sur P-47 Thunderbolt ?
_________________
“Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit” (Napoléon)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 9775
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Déc 17, 2015 01:51    Sujet du message: Répondre en citant

Exact, exact - nous étions tellement concentrés sur les noms des groupes qu'on en a oublié les P-47 (même Patzekiller !).
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3213
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Jeu Déc 17, 2015 19:28    Sujet du message: Répondre en citant

tiens puisqu'on parle du loup...et notamment du mustang...je me suis posé une question :

otl on a le A-36 qui devient le P-51.
or ftl on déjà le p-51 au moment où la variante piqué est testée : l'appareil de base existe déjà, pourquoi changer sa nomenclature...

bref quelle probabilité pourrait il y avoir que la variante piqué se nomme simplement A-51 au lieu de A-36 puisque contrairement à otl le P-51 existe déjà?

je sais, je peigne la girafe Razz
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
le poireau



Inscrit le: 15 Déc 2015
Messages: 735
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Déc 17, 2015 23:53    Sujet du message: Répondre en citant

Justement au sujet de l'A-36 Apache : l'USAAF ne sera t-elle pas la seule à utiliser cette variante (du moins en quantité) ?

L'Ada a eu les NA-73/83, puis le NA-92 (avec ses canons Vickers de 40mm), tous à moteur Allison.

Et si je ne m'abuse le NA-102 Mustang III (P-51C) devrait entrer en service au printemps 43 et devenir l'appareil de supériorité aérienne standard ; du coup les NA-89/93 Mustang II devraient être utilisés de plus en plus comme chasseurs-bombardiers.

Il n'y a pas vraiment de place pour l'A-36 dans ce tableau.
_________________
“Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit” (Napoléon)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Les Belges Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com