Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Giovanni Palatucci

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7182

MessagePosté le: Mar Avr 14, 2015 10:12    Sujet du message: Giovanni Palatucci Répondre en citant

Ce petit article vise à présenter succinctement un personnage méconnu et parfois présenté comme le "Schindler italien". Il est surtout à destination des personnes couvrant l'Italie FTL.
Avant de continuer, je tiens à dire que nous avons là un personnage compliqué. Mort dans un camp de concentration, oublié par l'histoire, il a été reconnu comme un juste et son nom est inscrit sur le mémorial de Yad Vashem.
Toutefois, 800 documents déterrés en 2013 l'ont déboulonné de sa statue de héros. Après avoir lu plusieurs articles sur lui (dont une expertise graphologique), le personnage me parait très intéressant.

Je tiens à dire que l'analyse que je fais de l'homme dans la suite de l'article reflète la conviction que je me suis faite et est donc mon opinion. J'invite mes lecteurs à jeter un œil critique sur mon travail et à se documenter par eux mêmes. A ce jour, le personnage n'a pas encore reçu un jugement définitif aux yeux de l'histoire. Les faits sont qu'il n'a pas "sauvé 5000 juifs" comme ce fut d'abord prétendu et que la ville de Fiume où il fut commissaire de police fut la plus efficace d'Italie pour la traque des Juifs ( 80 % termineront à Auchwitz).

Le plus ironique c'est que Giovanni Palatucci aurait pu ne jamais être envoyé à Fiume. C''était un fasciste de la première heure et un ami de Dino Alfieri, c'était également le neveu de l'évêque Palatucci. En fait... il a critiqué avec virulence la police de Gêne où il était affecté. Il est donc envoyé à Fiume à titre disciplinaire.

Qui est Palatucci. C'est un policier. Il est né Montella en Campagnie. Son père voulait qu'il soit Avocat et il a fait des études de droit. S'il choisit la police c'e'st qu'il veut défendre les gens sans qu'ils leur versent d'honoraires. C'est aussi un catholique convaincu issue d'une famille très pieuse.

L'histoire de la résistance de Palatucci commence en 1938 avec les lois raciales que Mussolini impose à l'Italie... par imitation d'Hitler. "Avec les lois raciales l'Italie a touché le fond" dira Palatucci.

C'est là que commence le drame de Palatucci. Il est à l'époque simple officier de police, ses supérieurs le questeur Genovese et le préfet Testa sont des fasciste zélé. De plus Palatucci est divisé, c'est un homme complexe, sensible nerveux et d'humeur changeante. Il réagit parfois très vivement. Sa langue trop pendue lui vaudra bien des problèmes... Mais c'est aussi un homme de devoir, il a prêté serment au Duce et il entend le respecter. C'est donc un homme instable, divisé entre son devoir de policier de l'état fasciste et de chrétien qui va se trouver pris au milieu d'un des plus grands drames de l'histoire.

Et cela va être le grand drame historique de ce personnage chacun de ses actes sera par la suite trouble et pourra être interprété sous deux angles. L'angle du parfait salaud ou l'angle de l'ange salvateur. Je crois qu'il n'était ni l'un ni l'autre.

Lors de l'invasion des Balkans, Palatucci "sauve" des Juifs chassés par les Allemands prétendent ses admirateurs. Faux ! Il suit à la lettre les lois fascistes de l'époque et envois les Juifs qui franchissent la frontière dans des camps de détention... qui il est vrai leur sauvent la vie à court terme. Son oncle, l'évêque Palatucci - un vrai juste lui- viendra en aide à 40 de ces juifs envoyés par son neveu au camp de Campagna, près de Salerne. mais c'est juste une coïncidence.

D'autre part, une lettre de Palatucci a sa famille (datée de 1941) révèle que ce dernier se sentait différent de ses supérieurs et que ceux-ci le savaient différents bien que leurs rapports soient cordiaux... phrase ambiguë (censure oblige) mais qu'un rapport interne confirme. Palatucci entre temps nommé au bureau des étrangers (qui s'occupe de la "question juive" )est classé comme "inefficace"; le bureau a des résultats catastrophiques.

Lorsque le régime mussolinien s'effondre, les Allemands envahissent l'Italie. Palatucci choisit de rester dans la police... qui se retrouve démunie de tous moyens. Les véhicules et les armes sont confisquées par les Allemands. La "question juive" est à présent du ressort du SS Erich Hoepener. Palatucci commence à fournir des papiers d'identités aux Juifs et à en envoyer certains au sud de l'Italie, libérée par les Alliés. Il ne sauvera qu'uen centaine de Juifs. Il n'a ni réseau, ni influence. Le 13 septembre 1944, l'obersturmbannführer SS Herbert Kappler fait perquisitionner son appartement. Il y touve un mémo en Anglais pour la création d'un état libre de Fiume. L'Italien est déporté pour trahison et intelligence avec l'ennemi... le SS était persuadé que l'Italien travaillait pour les services secrets alliés. Après guerre , le contraire fut démontré.


Giovanni Palatucci meurt à Dachau le 10 février 1945, âgé de 36 ans.

Mon opinion sur Palatucci est qu'il ne fut ni l'ange libérateur que son oncle a dépeint après guerre, cherchant probablement à sauver sa mémoire s'il n'avait pu sauver son neveu. Il ne fut pas non plus le salaud que dépeint le centre Primo Levi... la déception pousse souvent les gens à aller d'un extrême à l'autre.

Au fond, Giovanni Palatucci est une victime de bout en bout. Écrasé par les événements durant sa vie, meurtri par sa propre incapacité à choisir entre ses devoirs de policier fasciste et de chrétien. Après sa mort, il a été tour à tour victime de l'indifférence d'une Italie qui voulait oublié ses heures sombres, puis transformé en héros par les Juifs qui magnifiaient les leurs, transformé en martyr par Jean-Paul II. A présent on veut en faire un salaud sous prétexte que l'homme seul qu'il était n'a pas sauvé les milliers de personnes que la légende lui prêtait.

Voilà ma réponse. Un homme seul a essayé d'en sauver 500 et a réussi à ce que 40 survivent. Faites en autant et après commencez à le juger.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com