Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Decima Mas, Mariassalto : nageurs de combats italiens (1943)
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Méditerranée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1261
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Nov 19, 2014 08:12    Sujet du message: Decima Mas, Mariassalto : nageurs de combats italiens (1943) Répondre en citant

Bonjour,

Dans la suite des chroniques proposées sur les années 1940, 41 et 42, je m'attaque désormais à la description des activités des nageurs de combats italiens (Decima Mas et Mariassalto) en 1943. Un premier chapitre "Pacifique" (sic) vous a déjà été proposé ici, je ne développerai ici que les autres événements du théatre méditerranéen.

Je suis encore en pleine documentation, et la livraison des divers chapitres ne sera que progressive (merci par avance pour votre patience) ; je remercie raven03 qui m'a déjà largement aidé dans ce travail (et permis de découvrir le personnage de Crabb que vous allez suivre en 43 - et 44 ?) et j'invite tous ceux qui veulent contribuer à ces études à me contacter par mp ou email.

Pour faciliter la compréhension de la trame générale par le lecteur, le posterai sans doute des chapitres déjà postés par ailleurs dans le fil "Pacifique"(en attirant bien évidemment l'attention de nos chers GO sur ce qui est en doublon...).

Dans tous les cas, les propositions présentées ici ne sont pas encore définitivement validées et je vous invite à challenger, critiquer, compléter etc...

Avant de rentrer dans le vif du sujet avec les événements de 1943, un petit complément à 1942 s'impose...

_________________
Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1261
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Nov 19, 2014 08:17    Sujet du message: Répondre en citant

18 novembre 1942
La guerre continue pour la “Decima”
Gibraltar –
Même si en Italie, dans la foulée de la destitution de Mussolini, beaucoup attendent anxieusement les prochains événements politiques et espèrent souvent pour leur pays une sortie du conflit, la Decima Mas n’a pas cessé de préparer et de conduire des opérations. La prochaine a été baptisée BG-6. Une nouvelle fois, c’est Gibraltar qui est visé : en effet, le Rocher reste un point de passage obligé pour une bonne partie des cargos qui traversent l’Atlantique avant d’aller ravitailler les forces alliées en Sicile, mais aussi une base de repos pour les escadres de la Royal Navy et de l’US Navy entre deux opérations en Méditerranée centrale.
Pour BG-6, un nouveau mode opératoire va être testé, après de longs mois de préparations. Il a été proposé par le lieutenant de vaisseau Licio Visintini, de la Xa Mas, lui-même déjà vétéran des précédentes opérations contre Gibraltar. Après les échecs des dernières approches par sous-marin et devant le constat que la villa Carmela se prêtait bien au lancement de nageurs Gamma mais pas à celui de maiali, Visintini recherchait une autre voie d’approche pour des SLC quand il a appris l’existence de l’Olterra. L’Olterra est un petit pétrolier italien, sabordé par son équipage à Algésiras le 10 juin 1940, lors de l’entrée en guerre de l’Italie. Depuis cette date, son épave à moitié submergée est restée dans la baie d’Algésiras. Visintini a eu l’idée d’en faire un autre Fulgor. Au printemps 1942, sous prétexte de démanteler le navire et de le vendre à une entreprise espagnole, l’Olterra a été remorqué dans le port d’Algésiras : un équipage italien, composé pour partie de membres civils de son équipage d’origine (restés sur place depuis le sabordage pour garantir les droits de propriété de la société de navigation italienne sur l’épave) et pour le reste de membres de la Decima Mas, a pris possession du navire et a commencé de discrets travaux pour le transformer en base pour les nageurs de combats sur le modèle du Fulgor de Cadix. Visintini était à la tête de l’équipe. Après plus de six mois de travaux et l’infiltration par l’Espagne de nouveaux nageurs et de maiali, la base est considérée comme opérationnelle.
Dans l’attente de l’action, les nageurs de combats passent leurs soirées à surveiller leur cible et à admirer les constellations. Visintini, féru d’astronomie, leur fait observer : « Regardez bien la Grande Ourse, comme elle est remarquable. Souvenez-vous que pour retourner à notre Olterra après une action sur Gibraltar, il nous suffit de suivre la Grande Ourse, elle nous indique la route de la maison ». Cette anecdote sera à l’origine du nom d’Escadrille de la Grande Ourse donné à l’unité basée sur l’Olterra.
Visintini a reçu en octobre des ordres secrets du commandement de la Decima : à la première bonne opportunité (présence de cibles intéressantes, nuit sans lune ou conditions climatiques limitant la visibilité), il doit lancer une attaque de maiali contre les navires ennemis dans la rade. Début novembre, il a été troublé par l’annonce de l’arrestation de Mussolini, mais, sans nouveaux ordres et l’Italie restant en guerre avec la Grande-Bretagne, il s’apprête cependant à accomplir la mission qui lui a été confiée. Bien entendu, tout comme ses supérieurs de la Decima en Italie, il a été laissé dans l’ignorance des manœuvres de son gouvernement, qui a déjà commencé à discuter avec les Alliés sans envisager un instant d’empêcher l’Escadrille de la Grande Ourse de se lancer dans une mission de sacrifice. En effet, pour l’équipe Badoglio, une opération spectaculaire contre Gibraltar (réussie ou non !) devrait montrer aux Allemands que les Italiens restent fermement engagés dans le conflit à leurs côtés et que les rumeurs de défection sont sans fondement. Mais Visintini se douterait-il de la duplicité de ses supérieurs qu’il est probable que cela renforcerait encore sa détermination – pour sauver au moins l’honneur.
Le 16 novembre, Visintini a constaté l’arrivée à Gibraltar d’une imposante escadre britannique, incluant en particulier les porte-avions Indomitable et Furious ainsi que les cuirassés Queen Elisabeth et Warspite. Tous se sont amarrés dans le port militaire. La lune est favorable, pourquoi attendre une meilleure occasion ? La journée du 17 novembre a été consacrée à la révision fiévreuse des matériels, à l’organisation de la mission et à la répartition des objectifs.
Dans la nuit du 17 au 18, trois équipages quittent l’Olterra à une heure d’intervalle : le binôme Visintini-Magro part le premier avant minuit, avec comme objectif l’Indomitable, suivi de Maniscro-Varini en direction du Furious, et enfin de Cella-Leone, vers le Queen Elisabeth.
Après trois nautiques de navigation, Visintini et Magro abordent les premiers les défenses du port. Contrairement à leurs observations des jours précédents, l’entrée du port est très surveillée. Des vedettes lancent des grenades sous-marines toutes les trois minutes tant dans la mer que dans les eaux mêmes du port (le rythme d’une grenade toutes les dix minutes, observé les jours précédent, a été accéléré depuis le retour des porte-avions et cuirassés). Mais pas question pour l’équipage italien de renoncer. Après s’être rapprochés le plus possible de l’entrée du port, les deux hommes jouent leur va-tout et tentent de la franchir. Ils n’iront pas plus loin.
Moins d’une heure plus tard, Maniscro et Varini atteignent à leur tour l’entrée du port. Repérés par une sentinelle, ils sont attaqués par des patrouilleurs au canon et à la grenade ASM. Leur maiale est endommagé et ils sont récupérés par l’équipage d’un cargo américain. Salués et applaudis par l’équipage du bâtiment, en grande partie d’origine italienne, ils ont le temps de détruire leur SLC et leurs combinaisons avant d’être capturés par les gardes anglais.
Quand Cella et Leone abordent enfin l’entrée du port, le dispositif de surveillance et de défense est en alerte maximum depuis la détection de Maniscro et Varini. Constatant qu’ils n’ont aucune chance, Cella fait demi-tour et repart à pleine vitesse vers sa base... Arrivé à Algésiras, il constate avec horreur que son coéquipier n’est plus sur le maiale, il a sans doute glissé lors de l’accélération brutale ! Cella est donc le seul rescapé à regagner l’Olterra.
L’opération BG-6 est donc un échec cuisant, principalement à cause du renforcement considérable des défenses de Gibraltar, suite aux enseignements des nombreuses attaques des mois et années précédents. Cependant, l’Olterra a parfaitement joué son rôle, et rien n’indique que les Britanniques soupçonnent l’ex-épave d’être devenue une base de SLC !
Quelques jours plus tard, les corps déchiquetés de Magro et Visintini remonteront à la surface dans le port de Gibraltar. Le LV Lionel Crabb, du service de Sécurité sous-marine de Gibraltar, leur fera rendre les honneurs militaires, puis immerger leurs corps en mer, en lançant derrière eux une couronne de fleurs ornée d’un ruban tricolore italien. Ce geste chevaleresque ne sera pas compris par tous à Gibraltar – mais l’information arrivera jusqu’en Italie, où aucun membre de la Decima ne l’oubliera.
_________________
Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4662
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mer Nov 19, 2014 13:48    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo !
Il faudrait éventuellement repréciser via une note ce que sont la villa Carmela et le Fulgor.
Pour le 3ème équipage dont le second membre est éjecté en route, je pense que le pilote doit s'en apercevoir un peu plus tôt, car d'une part le maiale doit se comporter autrement (moins de poids et de traînée) et d'autre part les plongeurs avaient certainement des procédures à respecter au cours de la plongée, même à grande vitesse.

Enfin, l'utilisation de l’Olterra sera certainement révélée aux Alliés au début de 1943 au niveau du ministère à Rome.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1261
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Nov 19, 2014 13:59    Sujet du message: Répondre en citant

@ Loic

Merci !

Le Fulgor a été présenté quand il a été utilisé par la Decima (voir chrono au 28 mai 1941) mais il est vrai qu'on ne peut pas demander au lecteur de connaitre par coeur toute la chrono de 1940, 41 et 42... Une note de rappel serait donc effectivement utile.

Pour la disparition de l'équipier de Cella, je décris strictement ce que j'ai retenu d'un épisode OTL : soit j'ai mal compris (ou mal retenu) soit le récit est certes incroyable mais véridique, c'est bien à l'arrivée que Cella constate qu'il est seul Shocked ... je vais vérifier.

Pour le sort ultérieur de l'Olterra, sois sans crainte, j'y travaille et je vous le raconterai... Wink mais je veux bien prendre les paris ! Smile
_________________
Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7249

MessagePosté le: Mer Nov 19, 2014 14:43    Sujet du message: Répondre en citant

ladc51 a écrit:


Pour le sort ultérieur de l'Olterra, sois sans crainte, j'y travaille et je vous le raconterai... Wink mais je veux bien prendre les paris ! Smile


Je paris pour : Rôle et position révélés aux alliés par les officiers supérieurs italiens (avec une secrète réprobation des MAS passés dans le camp des Alliés).
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dado



Inscrit le: 12 Nov 2013
Messages: 1006
Localisation: Lille

MessagePosté le: Mer Nov 19, 2014 17:57    Sujet du message: Répondre en citant

Très intéressant ce nouvel épisode des MAS!

Personnellement, je penche au contraire pour des félicitions par leurs officiers italiens pour cette dernière tentative courageuse, et pour l'Olterra cela dépendrait si cette section de la MAS passe côté allié ou reste côté allemand comme le commandant Borgia: si elle reste côté allié (co-belligérant), peut être que les italiens abandonneront la base sans en parler aux alliés, si ils restent côté allemand, alors tout serait révélé aux alliés.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1681
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Jeu Nov 20, 2014 08:17    Sujet du message: Répondre en citant

Tres beau, mais l'attaque ressemblait un peu à une attaque suicide car on constate que les defenses du rocher ont été fortement augmentées.

Avec le dernier paragraphe, on voit le sens de l'honneur de la Royal Navy, un peu comme la gerbe de fleur lancée par les japonnais sur le Prince of Wales...
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1261
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 20, 2014 10:45    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour vos retours.

@ Wil : oui, bien sur, il est normal qu'avec le temps et l'expérience engrangée avec les attaques précédentes, la défense des ports britanniques et de Gibraltar en particulier, augmente. Les Italiens le savent, mais pensent qu'ils peuvent encore passer... mais le résultat montrent qu'ils se sont trompés. Les nageurs de la Decima, depuis le début de la guerre, savent qu'ils partent dans des opérations très risquées, ils sont tous prêts au sacrifice suprême (leurs écrits personnels, journal ou lettres à leurs proches, en témoignent). Mais ils pensent que leur professionalisme et leur entrainement d'élite leur donnent une chance de réussir la mission et de revenir vivants : ils ne sont pas "kamikazes" ni suicidaires...

@ dado & Anaxagore : merci pour vos pronostics. Sachez que la situation est vraiment complexe pour comprendre et déterminer le sort ultérieur de l'Olterra :
- comment les officiers et marins présents à Algésiras sur l'Olterra vont-ils réagir au retournement de l'Italie ? voudront-ils suivre le Roi et le gouvernement auprès des Alliés, ou poursuivre la lutte aux cotés des Allemands, ou encore tout simplement rentrer chez eux... à moins qu'ils attendent et exécutent les ordres ?
- parmi les personnes connaissant l'existence et le rôle de l'Olterra, il y a des officiers haut placés dans les deux camps : en particulier l’amiral Aimone di Savoia-Aosta, GeneralMas (commandant des moyens spéciaux) sous Mussolini et toujours GeneralMas dans l'Italie cobelligérante de Badoglio, mais aussi Forza, ex chef de la Decima Mas et ensuite chef de Mariassalto auprès des Aliiés... que vont-ils faire / dire ?
- le chef direct de l'équipe de l'Olterra, celui qui leur donnait des ordres et organisait le contact avec eux, c'est Borghese... ex commandant des moyens sous-marins de la Decima en 42, et ensuite chef de la Decima ralliée aux Allemands...
_________________
Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dado



Inscrit le: 12 Nov 2013
Messages: 1006
Localisation: Lille

MessagePosté le: Jeu Nov 20, 2014 11:34    Sujet du message: Répondre en citant

Oups oui j'ai confondu Borgia et Borghese Embarassed
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Jeu Nov 20, 2014 23:41    Sujet du message: Répondre en citant

Très beau récit. L'épisode du coéquipier perdu me paraît assez crédible: le casque limite beaucoup la vision latérale, et les maiale ont peut-être l'habitude de lâcher du lest pour partir à pleine vitesse, ce qui peut se confondre avec la chute d'un homme. De plus, un nageur motorisé ne fait pas travailler ses muscles comme un nageur nageant (j'espère qu'on me comprend Confused ) et a donc tendance à se refroidir et à perdre en sensibilité nerveuse. C'est un des gros problèmes des torpilles humaines.

Pour le contexte FTL:

Les services espagnols sont-ils au courant de l'activité de l'Olterra? Si oui, ils ne vont certainement plus la tolérer après le retournement italien.

L'attaque contre Gibraltar a dû déclencher une alerte générale des bases alliées de la région, notamment en AFN. Ce serait l'occasion de rappeler le dispositif en place.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7249

MessagePosté le: Jeu Nov 20, 2014 23:49    Sujet du message: Répondre en citant

patrikev a écrit:
T

Pour le contexte FTL:

Les services espagnols sont-ils au courant de l'activité de l'Olterra? Si oui, ils ne vont certainement plus la tolérer après le retournement italien.



La position de Franco est un exercice de haute voltige en FTL. La devise du grand leader doit sans doute être : " tout voir, tout laisser faire". Tour voir étant étant ici vu comme bien comprendre ce qui se passe, qui tire les ficelles, pour qui. Et laisser faire, voulant dire... ne pas s'impliquer. On pourra au besoin rappeler à chacun sa "bienveillante neutralité" en montrant qu'on savait tout. Plus le temps passera et plus Franco sera neutre stricte envers l'axe et "bienveillant envers les alliés.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3567
Localisation: Tours

MessagePosté le: Ven Nov 21, 2014 11:44    Sujet du message: Répondre en citant

Cette histoire de vraie-fausse épave me rapelle un film de la série des James Bond. Une séquence se passe à Hong Kong ou Bond se rend à bord de ce qui à l'air d'une épave à moitié immergé, mais dès qu'il franchit l'écoutille, il se trouve à bord du QG local du MI5 ou MI6.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7249

MessagePosté le: Ven Nov 21, 2014 11:55    Sujet du message: Répondre en citant

Il faudrait voir si l'épisode se trouve dans le livre ( On ne vit que deux fois, il me semble). Ian Flemming étant membre des renseignements britanniques durant la deuxième guerre mondiale, il est fort possible qu'il se soit inspiré de ce qu'il fut fait au cours de ce conflit.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1593
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Ven Nov 21, 2014 12:12    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Capitaine Caverne a écrit :

Citation:
Cette histoire de vraie-fausse épave me rapelle un film de la série des James Bond. Une séquence se passe à Hong Kong ou Bond se rend à bord de ce qui à l'air d'une épave à moitié immergé, mais dès qu'il franchit l'écoutille, il se trouve à bord du QG local du MI5 ou MI6.


C'est effectivement dans le film "On ne vit que deux fois", les vues extérieures de l'épave sont celles de l'ancien paquebot Queen Elisabeth qui a brûlé en rade de Hong Kong quand on essayait de le transformer en université flottante.
Pour les vues intérieures, on est en studio car inutile de dire que le navire avait brûlé de fond en comble.

@+
Alain

PS : "On ne vit que deux fois, la première au moment où l'on nait, la seconde au moment où l'on meurt", je crois que c'est tiré du Bushido.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kriso



Inscrit le: 22 Nov 2012
Messages: 19
Localisation: Strasbourg

MessagePosté le: Mer Déc 03, 2014 00:53    Sujet du message: purée de plongeurs Répondre en citant

Citation:

Moins d’une heure plus tard, Maniscro et Varini atteignent à leur tour l’entrée du port. Repérés par une sentinelle, ils sont attaqués par des patrouilleurs au canon et à la grenade ASM. Leur maiale est endommagé et ils sont récupérés par l’équipage d’un cargo américain. Salués et applaudis par l’équipage du bâtiment, en grande partie d’origine italienne, ils ont le temps de détruire leur SLC et leurs combinaisons avant d’être capturés par les gardes anglais.


Désolé de faire le pénible, mais si tu balances une grenade ASM dans un port (150Kg d'explosif brisant à la louche) ça doit être spectaculaire

l'eau conduisant remarquablement bien la pression tes plongeurs seront réduits en purée .

Si la surpression ne les tuent pas instantanément (éclatement des organes internes) , au minimum (la grenade tombe à plusieurs centaines de mètres) ils sont sourds, assommés ou désorientés, et rapidement noyés

J'ai un peu de mal avec tes plongeurs qui sabotent leurs matériels et sont salués pas l'équipage .

En plus balancer une grenade ASM dans un port, il y aurai que des texans pour faire un truc aussi idiot, parce que les bateaux à l'ancre serraient drossés sur le quai ou auraient des dommages liés à l'onde de pression

Si ta vedette est conduite pas un équipage anglais, alors ils pourraient avoir la bonne idée de balancer quelques grenades à main (mills) qui seraient tout aussi efficaces contre des plongeurs Cool
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Méditerranée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com