Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Intoxication en Méditerranée

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Méditerranée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 10982
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 16:08    Sujet du message: Intoxication en Méditerranée Répondre en citant

Poursuivons le nettoyage dans les coins, grâce à Demo Dan.


1er avril 43 (rubrique Diplo-Eco)
Désinformation
Triple bluff en Méditerranée
Le Caire
– Les mesures mises en place pour assurer le succès du futur débarquement en Provence sont présentées à De Gaulle, Roosevelt et Churchill. La réunion est animée par le commandant Henri Navarre et le colonel John Bevan, de la London Controlling Section. Le Prime Minister connaît bien cette organisation, car c’est lui qui, dès 1941, a insisté pour que la stratégie alliée comprenne un volet “désinformation” totalement intégré. Navarre et Bevan doivent d’ailleurs prochainement rejoindre l’Angleterre, de façon à poursuivre les manœuvres d’intoxication, cette fois-ci en vue de l’opération Overlord (1).
S’insérant dans le cadre général de Fortitude, il s’agit pour le moment de laisser planer le doute dans l’esprit de l’ennemi sur la localisation de cette future étape majeure de la reconquête de l’Europe du sud. Trois lieux-leurres ont été identifiés, et chacun bénéficient d’une opération de désinformation.
Zeppelin concerne le nord de la mer Adriatique, avec un possible débarquement tactique en Istrie ou sur la côte dalmate, pour accélérer la progression du front italien ou du front des Balkans. Pour ce faire, une 12e Armée britannique fictive a été créée en Libye, avec trafic radio et mouvements de troupes simulés. Une campagne aérienne, tout à fait réelle celle-ci et baptisée Macon, va être lancée pour accréditer cette idée – elle sera ultérieurement renforcée par Apprentice, opération de plus faible ampleur dirigée vers la Yougoslavie ou de l’Albanie, sitôt que l’évolution de la situation sur le terrain le permettra.
Ferdinand va tenter de faire croire à un débarquement dans le golfe de Gênes, avec des troupes venues de Corse et d’Italie.
Enfin, Vendetta va soutenir l’idée d’une opération amphibie visant la région de Sète, choisie pour son éloignement des plages du Var retenues pour l’opération Dragon. Elle implique la 7e Armée US et la 1ère Armée française, qui sont encore en Afrique, mais avec des divisions fictives. Pour renforcer le bluff, le gouvernement espagnol va être sollicité dans le cadre d’une intervention diplomatique baptisée Royal Flush, destinée à demander son soutien pour l’éventuelle évacuation de nombreux soldats blessés au cours du débarquement supposé.
Ferdinand et Vendetta vont permettre de préparer le terrain pour le vrai débarquement, en Provence, grâce à de nombreux raids aériens prévus sur le sud de la France et le nord-est de l’Italie. Cette campagne a été malicieusement nommée Œuf de Dragon.


30 juillet 1943 (rubrique Méd)
Désinformation
La confusion chez l’ennemi
Milan
– Le Feld-maréchal Albert Kesselring, chef du HeeresGruppe F, et le général von Vietinghoff, qui commande la 14. Armee, sont de plus en plus alarmés par les rumeurs sur un possible débarquement allié dans le golfe de Gênes (rumeurs en réalité alimentées par l’opération de désinformation alliée Ferdinand), tentent de s’organiser pour s’opposer à une telle entreprise. Les derniers rapports indiquent de nombreuses rotations parmi les divisions ennemies engagées en Italie et certaines semblent carrément avoir disparu du paysage, ce qui laisse présager qu’elles sont peut-être en cours de redéploiement pour une telle opération. Enfin, il y a cette fameuse 12e Armée britannique que les rapports de l’Abwehr situent en Libye.
Le problème, c’est que le front italien mobilise la plus grande partie des troupes du HG F et que le reste, qui devrait bénéficier d’un repos mérité et surtout nécessaire, doit conserver une vigilance de tous les instants pour éviter que l’agitation qui règne dans le nord de l’Italie ne rende la situation allemande intenable. Dans ce contexte, une opération amphibie de l’ennemi dans cette région apparaît de plus en plus comme une douloureuse possibilité, même si le relief qui sépare le littoral italien de la plaine du Pô ne semble à priori pas favorable. Toutefois, le terrain ne l’était pas non plus dans le Péloponnèse l’année dernière – et à présent les Alliés sont en Grèce centrale et remontent vers le nord… Et puis, qui sait : en partant du golfe de Gênes, l’ennemi pourrait se tourner vers la France, défendue par le HeeresGruppe G ? A moins que l’opération amphibie ne prenne pour cible la région de Venise ou le littoral dalmate, mettant en danger tant le HeeresGruppe F que le HeeresGruppe E.
Les deux généraux sont bien conscients qu’il leur faudra nécessairement collaborer avec leurs voisins. Pour les Balkans, von Weichs, au HG E, et son subordonné Rendulic, à la 20. Gebirgs-Armee, sont concernés au premier chef par un hypothétique débarquement dans le nord de l’Adriatique (les éléments qui le laissent penser sont diffusés dans le cadre de l’opération Zeppelin (2) ) ; un tel débarquement pourrait bien achever la 12. Armee de Löhr, déjà en pleine déconfiture. Dans le sud de la France, Blaskowitz, au HeeresGruppe G, et surtout son subordonné von Sodenstern, à la 19. Armee, doivent être associés à la réflexion. D’autant plus que d’autres renseignements (cette fois diffusés par l’opération Vendetta) pointent vers la possibilité un débarquement dans le Languedoc !
Dans l’immédiat, Kesselring et von Vietinghoff font le point sur les forces disponibles dont ils disposent. Pas grand-chose, en réalité : la 252. ID couvre Gênes et sa région, tandis que les 162. et 292. ID sont au repos au repos en Istrie et Vénétie, mais surtout à la disposition de von Weichs, donc susceptibles d’être rappelées à tout moment vers la poudrière des Balkans.
L’Oberbefehlshaber du littoral adriatique nord-est, lui, dispose d’une unique division, la 713. ID, qui défend essentiellement Trieste et la côte jusqu’à Split, où les forces de Rendulic prennent le relais. Les défenses de celles-ci sont bien davantage tournées vers les terres que vers la mer. En réalité, l’Axe ne peut compter que sur ses trois divisions les plus mobiles et les plus puissantes, la Panzerdivision Hermann-Göring, la 10. Panzer et la 29. Panzergrenadier. Elles sont encore partiellement engagées, mais susceptibles d’envoyer un Kampfgruppe contre une tête de pont ennemie.
Dans les prochaines semaines, on attend la création officielle des deux premières divisions de l’armée de la RSI, en espérant que d’autres suivront. Mais ces unités auront-elles une quelconque valeur combattive si elles ne sont pas solidement encadrées ? Quant à la SS – qui tâcherait, semble-t-il, de former sa propre armée italienne – chacun sait déjà qu’elle fera cavalier seul, comme de coutume…
En résumé, Kesselring ne peut que recommander à von Vietinghoff de s’appuyer sur la pose de nombreux champs de mines pour renforcer la défense des côtes !


5 septembre 1943 (rubrique Méd)
Désinformation
Ferdinand frappe une dernière fois
Golfe de Gênes
– Dans l’après-midi, des pêcheurs italiens rentrant au port après avoir passé quelques jours du côté de la Corse signalent une forte concentration de navires de guerre entre Bastia et l’île d’Elbe. Les autorités allemandes étant depuis plusieurs mois intoxiquées par les faux renseignements de l’opération Ferdinand, l’information remonte rapidement et plusieurs Bf 110 sont envoyés en reconnaissance en fin de journée.
Cette réaction avait bien entendu été prévue par l’état-major allié : la chasse basée en Corse ne poursuit donc que mollement l’ennemi, car il s’agit de s’assurer que celui-ci continuera à se laisser abuser. C’est ainsi que, tard dans la soirée, après un ultime rapport transmis par un navire marchand italien arrivant de Marseille, la nouvelle tombe à Milan qu’une flotte ennemie se dirige vers Gênes ou La Spezia (ou les deux).
En pleine nuit, à l’insu des Allemands, les navires signalés virent vers l’ouest et les côtes de Provence, où la surprise sera totale.

Notes
1- Navarre sera, à l’occasion de cette mission, nommé lieutenant-colonel.
2- Ces éléments, abondamment répandus par les services alliés auprès des milices tchetniks – et ce, contre les préventions des agents sur place – conduiront à un certain nombre d’actions et de malentendus aux conséquences parfois dramatiques. Ces derniers ne seront pas étrangers à l’accroissement des tensions entre forces alliées et mouvements de résistance yougoslaves, dont l’attitude était déjà bien assez ambiguës.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3575
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 16:51    Sujet du message: Répondre en citant

et sur la cote adriatique, on a balladé tout l'été tout un lot de péniches en contreplaqué pour embouteiller des ports où l'on va également mollement poursuivre la reconnaissance teutonne
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 2240
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 16:55    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Le Feld-maréchal Albert Kesselring, chef du HeeresGruppe F, et le général von Vietinghoff, qui commande la 14. Armee, sont de plus en plus alarmés par les rumeurs sur un possible débarquement allié dans le golfe de Gênes (rumeurs en réalité alimentées par l’opération de désinformation alliée Ferdinand), et tentent de s’organiser pour s’opposer à une telle entreprise.


Soit le "sont" est de trop, soit il manque le "et" (ou autre chose)
_________________
Dieu est une femme. La preuve : On dit toujours qu’il vaut mieux voir le Bon Dieu que ses seins.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5582
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 19:42    Sujet du message: Répondre en citant

Mmh, il me semble que c'est moi qui ai soumis ce texte à Casus Whistle
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5582
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 19:47    Sujet du message: Répondre en citant

patzekiller a écrit:
et sur la cote adriatique, on a balladé tout l'été tout un lot de péniches en contreplaqué pour embouteiller des ports où l'on va également mollement poursuivre la reconnaissance teutonne

Casus : cette info peut être incluse dans le texte ?
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3575
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 20:02    Sujet du message: Répondre en citant

c'était pourtant marqué Laughing Wink

ex au 2 aout on a (avec de vrai navires navires ce coups ci) :

. Ce jour voit également le début du repositionnement des deux brigades amphibies de la 1ere armée, les 231e et 232e, qui quittent Malte pour se rebaser au sud de Pescara et dans la région de Tarente. Arrivent également avec elles deux LCT et une dizaine de LCI récupérés après réparation lors de l’opération Aiglon contre l’ile d’Elbe au mois de mai.

des épisodes de jacques lelong : que va faire un plastron de la 2e DB qui va se ballader et creer des embouteillages en secteur anglais tout en repeignant régulièrement ses chars?

ou cette gaffe calculée (redondante avec ton texte)
Front grec – le général Montgomery, en visite à Athènes qui vient d’être fraichement libérée, se livre aujourd’hui à un de ses exercices préféré, celui de discourir et de répondre à un parterre de correspondants de guerre. A la question (attendue) de connaitre la suite des opérations, celui-ci répond : « vous vous doutez bien que je ne vais pas livrer nos plans, vous avez juste à savoir que l’empire britannique a tenu ses obligations envers nos alliés grecs de la même manière qu’il les tiendra prochainement envers nos alliés yougoslaves ou russes ». De toute la conférence il n’est fait aucune allusion au rôle des français dans les opérations en cours, ce dont on s’offusquera à Alger, du moins « officiellement ».

pour l'adriatique il y a aussi la réunion du chateau Borely

. Pour conforter ses vues, Albert le souriant donne les dernières informations sur l’ordre de bataille ennemi. Cela fait plus de trois mois que la troisième division blindée française attend l’arme au pied dans la botte au lieu d’être rentrée en Algérie, les derniers rapports parlent de manœuvres d’une autre division blindée française dans ce secteur et d’une nouvelle division d’infanterie (c'est le 2e GTM, que l'on fait défiler nouba et bouc en tête, et faire des aller retour en camion bachés avec le port pour faire croire qu'un effectif plus important débarque), voire de parachutistes, dans la région de Pescara (ça c'est les belges de l'opération cathédrale qui s'entrainent exprés sur les rives adriatique). Il y a aussi les allées et venues entre l’Italie et la Grèce des deux meilleurs généraux alliés de ce secteur, Leclerc et Montgomery, ainsi que l’apparition croissante dans les ports de cette zone de nombreux navires de débarquements (cette dizaine de péniches qui trainent chacune leurs lot de modèles en contreplaqué) comme le montrent des photographies aériennes obtenues au prix de nombreux appareils de reconnaissances perdus, alors que les reconnaissances continuent à se faire normalement au-dessus de la Corse : les alliés essaient visiblement de cacher leurs activités dans ce secteur (on s'en fout la corse va essentiellement etre une base logistique et aérienne, le gros des navires va partir d'AFN). Il y a en plus en ce moment même une campagne aérienne contre les ponts sur le fleuve d’Italie du nord, le Tagliamento, campagne équivalent à celle contre les ponts sur le Rhône en France et dont l’objectif là aussi, semble clairement d’empêcher tout transfert de troupes horizontal. Il signale également que l’activité de résistance italienne en Vénétie et surtout en Istrie est en forte augmentation depuis quelques semaines (à mettre en lien avec les activités des SS les semaines précédentes).

il y a aussi un TF anglaise qui appareille d'alexandrie vers le 3/09 et navigue cap sur l'entrée de l'adriatique

bref, à partir du mois de juin, il y a tout un tas de petites remarques dans les textes initiaux du front italien, qui mises bout à bout donnent une idée de zeppelin. en relisant, leur accumulation permet de lire entre les ligne les intentions réelles alliées, et la réunion du chateau borely fait le point du point de vue allemands : on voit ce qui a marché ou pas, et que les teutons essaient quand même de parer à tous les cas de figure. bref c'était le procédé choisi à la base pour aiguiller le lecteur sans en dire trop : par petites touches, et progressivement sur plusieurs mois
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5582
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 21:39    Sujet du message: Répondre en citant

patzekiller a écrit:
Bref, à partir du mois de juin, il y a tout un tas de petites remarques dans les textes initiaux du front italien, qui mises bout à bout donnent une idée de zeppelin.

Tout à fait. L'idée de ces passages était plutôt de faire un "panorama" complet dans un même paragraphe des opérations d'intox qui précèdent Dragon.
Ils introduisent bien la réunion du 20 août au château Borély, qui rassemble tous les intervenants côté allemand comme anticipé dans le passage du 30 juillet.
Ils permettent aussi d'évoquer les nouvelles divisions de la RSI.
Enfin, celui du 5 septembre s'inspire de l'OTL : Dragon a véritablement causé une surprise côté allemand.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lbouveron44



Inscrit le: 19 Avr 2019
Messages: 270

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 22:06    Sujet du message: Répondre en citant

Quel titre ! Je suis de suite allé voir le fil reuters pour vérifier qu'il n'y a pas eu d'autre accident industriel en Méditerranée (Beyrouth, ça suffit amplement mais on est en 2020...) Arrow
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3573
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Dim Aoû 23, 2020 23:00    Sujet du message: Répondre en citant

lbouveron44 a écrit:
Quel titre ! Je suis de suite allé voir le fil reuters pour vérifier qu'il n'y a pas eu d'autre accident industriel en Méditerranée (Beyrouth, ça suffit amplement mais on est en 2020...) Arrow

Pareil.

Et au fait, n'avait-on pas débattu quant à l'anachronisme potentiel du terme intoxication dans ce contexte ?
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7583

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2020 09:51    Sujet du message: Répondre en citant

Intoxication était déjà utilisé dans ce contexte dès la Deuxième Guerre mondiale. Il faut lire le livre de Pierre Nord "L'intoxication" à ce sujet.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 10982
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2020 11:30    Sujet du message: Répondre en citant

loic a écrit:
Mmh, il me semble que c'est moi qui ai soumis ce texte à Casus Whistle


Exact, toutes mes confuses, j'ai récupéré ce texte dans une boîte "à faire dès qu'on aura le temps" en oubliant malheureusement de noter l'auteur ! Embarassed Embarassed Embarassed
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bob Zoran



Inscrit le: 19 Nov 2017
Messages: 122

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2020 13:09    Sujet du message: Répondre en citant

Pour le 30 Juillet :

Citation:
Dans l’immédiat, Kesselring et von Vietinghoff font le point sur les forces disponibles dont ils disposent. Pas grand-chose, en réalité : la 252. ID couvre Gênes et sa région, tandis que les 162. et 292. ID sont au repos au repos en Istrie et Vénétie, mais surtout à la disposition de von Weichs, donc susceptibles d’être rappelées à tout moment vers la poudrière des Balkans.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4647

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2020 13:51    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un lapsus qui en dit long... ces troupes allemandes sont bien plus que sur les rotules. Va falloir doubler les permissions !
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lbouveron44



Inscrit le: 19 Avr 2019
Messages: 270

MessagePosté le: Lun Aoû 24, 2020 22:35    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Intoxication était déjà utilisé dans ce contexte dès la Deuxième Guerre mondiale. Il faut lire le livre de Pierre Nord "L'intoxication" à ce sujet.


On peut appeler ça de la déception (c'est le terme tactique) ou carrément de la maskirovka
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Méditerranée Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com