Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mai - Juin 1943 - Corsair, etc
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Préparer l'avenir
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Fantasque



Inscrit le: 20 Oct 2006
Messages: 1334
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Aoû 29, 2014 22:56    Sujet du message: Répondre en citant

Excellent,

Mais puis-je faire remarquer que Bonnassieux eut été aussi adéquat que Milady (et que Winter aurait pu être employé....)

F
_________________
Fantasque
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3308
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 07:09    Sujet du message: Répondre en citant

excellent comme toujours... Very Happy
j'en profite au passage pour prendre le premier ticket (comme à la sécurité sociale) pou réserver le JB et sa TF pour Dracula à partir d'octobre 44 Razz
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1089
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 08:23    Sujet du message: Répondre en citant

Fantasque a écrit:
Excellent,

Mais puis-je faire remarquer que Bonnassieux eut été aussi adéquat que Milady (et que Winter aurait pu être employé....)

F


Je trouve que "Milady " va mieux à l'energique miss Sullivan que la douce "Constance " ???

Sinon il reste encore pas mal de batiments ainsi que le train d'escadre
Tout enumerer aurait été fastidieux ,non ???
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7274

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 10:14    Sujet du message: Répondre en citant

Milady... Winter.... vous vous prenez pour Alexandre Dumas ? Ce grand rectangle de bois est une porte ? Ok, je la prends Garde à vous
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1697
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 13:14    Sujet du message: Répondre en citant

Avouez quand même que le Général à du prendre en malin plaisir à re-fourguer sa à Tillon et surtout à l'Amirauté... Laughing Laughing compris, je suis Anax et prend la porte Arrow Arrow
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lebobouba



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 350
Localisation: Devant son écran

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 15:39    Sujet du message: Répondre en citant

Trés bon, vite la suite... Very Happy

Citation:
Pendant ce temps, une patrouille de chasse emmenée par le CC Lagadec lui-même s’entraîne à intercepter un Boeing 347 qui vient de décoller de New York.


Ce serait pas plutot un Boeing 307 ? Le Boeing 347 est un hélicoptère Chinook expérimental... Confused Shocked


Citation:
Ses demandes écrites de réaffectation restant lettre morte, Miss Holmes débarque dès l’ouverture au Bureau du Personnel - Medical Corps, US Army. Elle en ressort une heure plus tard, les joues légèrement rosies, mais son affectation en poche ! Les murs du bâtiment en tremblaient encore six mois plus tard, paraît-il.


Et le Master Sergeant Andy Micklin (USMC) ? J'espère que vous ne l'avez pas oublié ? Evil or Very Mad
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10187
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 16:17    Sujet du message: Répondre en citant

307 bien sûr, désolé pour la coquille.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1089
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 17:30    Sujet du message: Répondre en citant

Will,
GRRR ...!!!! le sort d'Andy est reglé depuis le 2 mars... Laughing
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lebobouba



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 350
Localisation: Devant son écran

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 17:40    Sujet du message: Répondre en citant

Ah euh.... Embarassed Sueur

Je croyais en lisant la chrono qu'il restait à terre, mais qu'il n'accompagnait pas le JB pour de nouvelles aventures.
Donc si c'est le cas, Drapeau blanc Silenced
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1089
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 17:50    Sujet du message: Répondre en citant

Pas de mal ..
pour l'instant on le garde ...mais il va bien falloir l'expedier à un moment ou un autre chez Pappy...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1697
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 18:20    Sujet du message: Répondre en citant

raven 03 a écrit:
Will,
GRRR ...!!!! le sort d'Andy est reglé depuis le 2 mars... Laughing


Euh je suis innocent dans cette histoire...
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1089
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 18:27    Sujet du message: Répondre en citant

oups
.. je me suis melanger les crayons... Embarassed Embarassed Embarassed Laughing

so sorry..!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10187
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 21:43    Sujet du message: Répondre en citant

14 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud
– Aujourd’hui, exercice un peu particulier pour le GAE du Jean-Bart. Les 18 SBD sont lancés par paire en mission de reconnaissance sur une zone de 180°, “maximum range”, face à l’axe de marche de la TF-100. Chaque paire a un segment d’océan à reconnaître et doit prendre des photos de tout ce qui sera vu en mer. Pour faire bonne mesure, une paire de F4U-1 accompagne chaque doublette de Dauntless. Les Corsair restant prennent l’alerte sur le pont ou en CAP, et cette CAP va renifler tout ce qui vole dans le coin, ce qui fait beaucoup de monde, militaire et même civil !
Pour les SBD et leurs accompagnateurs, c’est un vol de plus de cinq heures, long, fastidieux et lent (moins de 250 km/h).
Le soir, les équipages remarquent que les SBD rentrent avec leurs réservoirs presque secs alors que ceux des F4U-1 sont encore pleins au tiers. Les pilotes de Corsair auraient pu faire la même chose deux fois plus vite, seuls… ou aller nettement plus loin (et plus vite quand même). L’amiral, étonné, demande à Kerdonval et à Scitivaux s’il serait possible de tirer quelque chose de ces observations.
Pas si simple ! Il faudrait des Corsair équipés de caméras – « Ce qui n’est pas le plus difficile » répond l’Ingénieur, qui se met à cogiter. Mais il faudrait aussi des pilotes de reconnaissance qualifiés sur monoplace embarqué, à la fois excellents navigateurs et marins. « En fait, il faudrait des chasseurs avec un cerveau ! » lance le CV Aubert. Tout le monde éclate de rire, sauf Scitivaux, Jubelin et Lagadec, vexés !
Néanmoins, un message part pour Alger via l’ambassade de France à Washington, des fois qu’il y ait des perles rares de ce genre quelque part en AFN ou ailleurs dans l’Empire.


15 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud
– Le matin, retour de la 7F sur le Jean-Bart. La flottille réarme ses avions et repart aussitôt pour le second exercice de la journée. L’après-midi, attaque de cibles navales remorquées par des cutters des US Coast Guards. Bombes en ciment pour tout le monde. Bons résultats : l’entraînement paye !


16 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud
– Le matin, raid sur cibles à terre avec munitions “live” pour la 5F et la 7F, mais surtout avec opposition de chasseurs. Bon, des P-40 mais un groupe complet quand même ! Leurs pilotes sont de la bleusaille, eux aussi ont besoin d’apprendre. On va les aider !
Leur piqué terminé, les SBD montent se mêler à la bagarre, ce qui surprend désagréablement les P-40, qui ne devaient pas s’attendre à autant de hargne et de goût du dogfight de la part des “Slow But Deadly”. Quant à suivre les Dauntless en piqué vertical ou dans une ressource brutale, mieux vaut éviter, c’est le voile noir assuré, avec tous ses dangers.
Pire encore : une dizaine de P-40, qui ont réussi à passer l’écran de la chasse, tentent une passe frontale sur les Dindes, mais celles-ci, pas impressionnées pour deux cents, restent en formation compacte. Les films des ciné-mitrailleuses seront éloquents sur la distance qui sépare les avions au moment ou les P-40 dégagent. Il faut dire que les P-40 sont arrivés juste avant que les TBF fassent leur passe de bombardement et que les pilotes des Dindes ont tout simplement foncé dans le tas pour larguer leurs bombes sur leur objectif sans se préoccuper de ces moucherons importuns.
L’après-midi, rebelote ! Les pilotes américains râlent contre ces mauvais joueurs de Frenchies qui refusent de se laisser abattre en combat loyal, leur foncent dessus avec leurs bombardiers, et en plus les Warhawk sont surclassés par les Corsair. Bref, une mauvaise journée pour les Yankees… en apparence. Car leurs instructeurs sont ravis de la leçon réaliste donnée à leurs ouailles.


17 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud
– Nouvel entraînement de la 7F à l’attaque à la torpille (têtes inertes) sur des cibles remorquées. Neuf coups au but enregistrés, soit 50 %. « Above average » notent les contrôleurs de l’US Navy.
Puis la 5F vient déposer quelques œufs sur les mêmes cibles.
Pendant ce temps, les chasseurs chassent la manche à air le matin et le P-40 l’après-midi au-dessus de quelques bases de l’USAAF dans le sud de la Floride. Le P-40 est peu joueur, au goût des pilotes de Corsair !


18 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud
– Attaque aérienne sur le Jean-Bart ! Alors que les appontages vont commencer après la première mission du jour, le radar détecte à 200 km une grosse formation aérienne en approche sur tribord. Toute la TF-100 appelle aux postes de combat !
Les TBF qui allaient apponter sont expédiés à l’écart, à l’opposé du raid détecté.
Les 34 F4U-1 qui n’étaient pas en l’air décollent, tous montent à 20 000 pieds et 28 chasseurs marchent à “l’ennemi”, 6 restant à proximité de la TF pour boucher les trous possibles.
Les SBD à court de pétrole appontent par section pour rajouter quelques gallons d’essence et redécollent aussitôt. Tous vont se disposer en dernier rideau, à 5 000 pieds, hors de la bulle de DCA de la TF, pour intercepter une possible attaque à la torpille.
Sur l’eau, le Primauguet vient se placer sur le flanc du Jean-Bart du côté tribord, face aux attaquants.
Le raid est composé de 60 avions environ, tous peints en vert et volant à 15 000 pieds. Une trentaine de bimoteurs (des A-20 Havoc et des B-25 Mitchell) sont escortés par des monomoteurs (une vingtaine de P-40 et une douzaine d’autres monomoteurs, plus gros et plus puissants). Beaucoup plus bas, invisibles aux radars, 18 gros monomoteurs gris foncent au ras des vagues – des TBF.
L’interception des bombardiers se passe comme prévu : les deux flottilles de F4U-1 attaquent en passe latérale à travers l’écran des P-40, la 3F s’occupe des chasseurs et la 1F des bombardiers (15 seront considérés “Out”), les P-40 confirment qu’ils sont bien inférieurs aux Corsair qui ont juste besoin d’accélérer pour les lâcher, les gros monomoteurs inconnus posent plus de problèmes : ce sont des P-47 tout frais sortis d’usine, et ils vont vite ! Les bombardiers survivants seront prix en charge par le dernier rideau de Corsair et la DCA. Les derniers exécutent leur passe de bombardement devant la proue du Jean-Bart, qui abat majestueusement sur bâbord à leur arrivée, pendant que la DCA s’active avec énergie – mais fictivement !
C’est à ce moment que les 18 TBF qui arrivent en rase-flotte sont repérés par un mitrailleur de SBD en limite de portée de la DCA. Les Dauntless piquent sur les intrus qui font l’erreur de se séparer, certains font un écart, d’autres filent sur les destroyers pour se retrouver face aux TBF de la 7F qui leur foncent dessus, rameutés par radio, le virage du porte-avions sur bâbord a de toute façon ruiné leurs chances de but.
C’est fini ! Tout le monde retourne d’où il vient…
Sauf un TBF américain qui pisse l’huile et que le Jean-Bart ramasse juste avant que son moteur serre. « First POW ! » : c’est ce que dira le message envoyé pour prévenir la base de Jacksonville. Il sera “libéré” après réparation (et après un accueil chaleureux par ses confrères français).


19 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud
– Après l’agitation d’hier, repos, révisions et débriefing poussé pour tout le monde sur le Jean-Bart et le reste de la TF-100.


20 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud
– Nouvelle journée calme pour les équipages de la TF-100, ravitaillement à la mer oblige. Seules sont lancées CAP et patrouilles ASM.
Un message est envoyé au Bu Aer de l’US Navy, demandant la fourniture d’un lot de caméras avec leurs objectifs.


21 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud
– Au début de cette dernière semaine de sa “Training Cruise”, la TF-100 remet le cap au nord.
Pour les trois jours à venir, le programme est encore chargé : raids à moyenne et longue distance, défense de la flotte, chasse ASM et même mercredi soir, pour le final, un petit combat naval de nuit pour l’escorte.
Le travail commence dès le matin par un raid sur des cibles remorquées au large de Charleston, à plus de 450 km au nord du Jean-Bart. Suit une attaque sur quelques pétroliers escortés croisés au retour.


22 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Sud, 04h00
– La 7F ne s’y était pas encore essayée : le matin, altitude 4 500 pieds, bombardement horizontal à coups de 500 livres sur un aérodrome cible, puis la 5F plonge sur les cibles tracées au sol. On peaufine la visée… De leur côté, la 1F et la 3F partent chasser l’aviateur terrien sur les côtes et ne trouve que quelques Wildcat de la Navy qui acceptent le défi.
L’après-midi, para-frag et incendiaires lâchées au ras des pâquerettes pour la 7F et bis en piqué pour la 5F. Les chasseurs trouvent à qui parler avec un groupe complet de P-47 qui accepte le combat au-dessus de Georgetown (S-Ca), pour le plus grand plaisir de la population locale, un tantinet anti-yankee.


23 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Nord
– Dernier exercice du GAE au complet. Toute la gamme y passe. Le matin, comme la veille, cibles terrestres, même lieux, juste un peu plus loin, le groupe naval remontant vers le nord. L’après-midi, cibles navales remorquées au sud de Norfolk, maintenant presque à portée. Les F4U-1 se trouvent quelques adversaires venus des bases de la Navy pour quelques dogfights mémorables mais fair-play.
15h00 – La TF-100 est rejointe par les six DE d’un groupe de chasse ASM de l’US Navy qui prennent position entre le Jean-Bart et ses escorteurs français, trois de chaque bord.
23h14 – Les radars détectent trois groupes de navires : un de 5 et un de 4, vitesse 24 nœuds, croissante, le troisième groupe, plus loin, est bien plus lent. Tout le monde accélère. Le Jean-Bart met le cap au NE, accompagné du groupe ASM de l’US Navy. Le Primauguet et les huit “Puma” filent droit sur “l’ennemi”. Commence alors trois heures de duel simulé entre deux forces d’égale puissance et aussi agressives l’une que l’autre. Faux lancements de torpilles, canonnade simulée par des obus éclairants ou des coups de projecteur, tout cela à des vitesses très élevées.


24 juin
La nouvelle Aéronavale
Au large des côtes de Caroline du Nord, 03h00
– Toute cette agitation a rapproché le Primauguet et son escorte du troisième groupe repéré, qui continue à faire route lentement vers le nord. Ce sont cinq cutters des Coast Guards, naviguant en ligne de file mais très espacés. Ils remorquent des cibles éclairées en vert (pour éviter les erreurs de tir !), chacune à un demi-mille au moins de son remorqueur.
Le Primauguet et les “Puma” s’approchent à un demi-mille de leurs cibles (une pour le croiseur et une pour deux “Puma”). Une fois n’est pas coutume, le tir est autorisé en premier pour les petits calibres, tandis que les 127 mm tirent des éclairants. D’abord les 20 mm bâbord, 5 chargeurs par canon, puis demi-tour et retour cap inverse avec les 20 mm tribord.
Un nouveau 180° et un éloignement permet aux 40 mm de s’exprimer à leur tour dans un jaillissement d’étincelles sur les superstructures des cibles. Tribordais puis bâbordais ont le temps de vider quelques lames chargeurs, avant une réelle prise de distance afin que les 5” finissent le travail. Ils utilisent des obus inertes (seule la fusée de l’obus est réelle), mais c’est quand même le massacre des cibles : trois finissent au fond de l’Atlantique, coulées, la coque percée de toutes parts par les obus.
Fin de la récréation ! Message de remerciement aux USCG et accélération en grand de tout le groupe pour rejoindre le Jean-Bart avant la rentrée à Norfolk. Une bonne séance de branlage de tubes permettra de nettoyer les excès de la nuit.
………
Au large des côtes de Nouvelle-Angleterre – Dès potron-minet, les flottilles quittent le bord l’une après l’autre et vont se poser à Oceana.
14h00 – Le Jean-Bart et son escorte rentrent au port. “Training cruise” terminée, les équipages vont avoir droit à trois jours de permission bien mérités.


25 juin
La nouvelle Aéronavale
Norfolk
– Premier des trois jours de permission des hommes de la TF-100.


26 juin
La nouvelle Aéronavale
Norfolk
– Deuxième des trois jours de permission des hommes de la TF-100.
Pendant ce temps, citernes flottantes à couple, les bordées de quart refont les pleins de carburant. Mazout pour tous, essence aviation en plus pour le Jean-Bart.
Plus discrètement, des que les “carbu” sont partis, une dernière citerne, civile celle-ci, passe auprès de chaque bateau français, suivie d’un LCVP, tous deux armés, chose bizarre, par des marins français. Son travail terminé, la citerne retourne vers le port civil où elle est rendue à son propriétaire, un civil qui a semble-t-il un cousin établi dans la Napa Valley au nord de San Francisco, accompagnée d’une liasse de jolis billets verts remis par l’enseigne qui commande la bordée. L’honneur (et surtout le règlement) de l’US Navy (et des ses navires “secs”) est sauf !


27 juin
La nouvelle Aéronavale
Norfolk
– Troisième et dernier des trois jours de permission des hommes de la TF-100. Les SP (Shore Patrol, l’équivalent des MP pour la Navy) et la police locale, pourtant blasés, n’ont jamais pu faire le compte exact des bagarres d’ivrognes et autres délits mineurs de ces trois jours de relâche…


28 juin
La nouvelle Aéronavale
Norfolk
– Une longue file de camions s’engage sur les quais ou est amarré la « French Task Force ». Chaque navire a droit à son quota de véhicules, les plus nombreux allant bien sûr au porte-avions. En sont déchargés les derniers équipements et matériels, ravitaillement solide et liquide, rechanges aviation (cellules, moteurs, hélices)…
Deux jours durant les caisses sont empilées par centaines sur les quais où des fourriers comptent et comparent avec les listes interminables qui ne les quittent pas, avant de les envoyer dans le hangar aviation où d’autres fourriers comparent et comptent avant d’expédier le tout dans les magasins adéquats…
Toute cette activité sous l’œil satisfait du Pacha : « Excellent, les hommes ont besoin d’exercice après leur week-end, hem, tumultueux ! » Un ange passe, bachi sur la tête, le nez rouge, couvert de bleus et de bandages et poursuivi par des SP !

29 juin
La nouvelle Aéronavale
Norfolk
– Le chargement des navires de la TF-100 se poursuit. Le moindre espace libre est utilisé pour entasser du matériel.
Chose étrange, deux réservoirs supplémentaires pour Dauntless sont discrètement sortis d’un camion, embarqués avec un soin extrême et disparaissent très vite, sans pointage, au fond d’un magasin.
Oceana NAS
– Révision des avions de tout le GAE. Une dernière fois, cantines, caisses et sacs sont remplis. Le Howard DGA15, hélice, ailes et empennages démontés, a déjà pris le chemin du Jean-Bart, où il a été rangé dans le plafond du hangar. Alphonse a veillé à ce qu’il reste une petite place pour lui – « Pas question de le laisser en plan ! »


30 juin
La nouvelle Aéronavale
Norfolk, 07h00
– Des barges motorisées lourdement chargées viennent à couple des bateaux français. A la diffusion générale, on annonce l’interdiction formelle de « fumer, etc. » et on commence l’embarquement de munitions. Pour le Jean-Bart, obus de DCA, centaines de caisses de balles de mitrailleuses de .50 ou d’obus de 20 mm, bombes, charges ASM et torpilles aviation – et même un complément de munitions pour les armes individuelles des fusiliers marins.
11h00 – Le Captain Holmes, Susan, US Army, se présente à la coupée du Jean-Bart, pour embarquement suivant les ordres reçus ! Le fusilier marin de faction, ébahi, prévient l’enseigne de service, lequel, très embarrassé, prévient le Second. Par bonheur, ce dernier a été averti deux jours plus tôt. Il répond de faire prévenir le médecin chef et décide de descendre voir par lui-même à quoi ressemble cette faible femme qui a réussi à faire plier tant de monde des deux côtés de l’Atlantique, après avoir, dit-on, ravagé le Pacifique…
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10187
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 21:52    Sujet du message: Répondre en citant

Bis repetita : merci à Raven et à Frégaton. Very Happy
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dado



Inscrit le: 12 Nov 2013
Messages: 1006
Localisation: Lille

MessagePosté le: Sam Aoû 30, 2014 23:01    Sujet du message: Répondre en citant

Excellente "bataille" aérienne! Je trouve aussi très drôle le "first POW"! Laughing
L'ensemble est très très bons je trouve.

les réservoirs supplémentaires pour dauntless, ça fait référence à quoi? C'est le carburant pour le Latécoère 611/612 Achernar? (est-il emporté à bord du Jean-Bart d'ailleurs?)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1943 - Préparer l'avenir Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 6 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com