Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Intégrale Politique Intérieure décembre 1942
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Politique intérieure, Diplomatie, Information
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10320
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 21, 2013 09:53    Sujet du message: Intégrale Politique Intérieure décembre 1942 Répondre en citant

Décembre 1942
3 – La lutte politique
Etoiles d’or et étoiles rouges

10 décembre
Les généraux de la Libération
Alger
– « Le Général reçut ce soir-là à dîner le général Noguès. (…) Passés au fumoir, ils discutèrent du sujet du jour : la finalisation du tableau d’avancement et des décrets de maintien en première section pour les officiers généraux de l’armée. Ces deux dernières années, le « Waterloo des étoiles » ayant épuré l’armée de ses plus anciens officiers généraux, la priorité n’était plus tant de rajeunir les cadres que de donner leur chance aux meilleurs jeunes. De Gaulle s’intéressa peu aux nominations de généraux d’armée, se contentant d’approuver les propositions de Noguès et n’intervenant que pour demander qu’on gère élégamment le cas de Giraud, car l’Armée d’Orient ne pouvait conserver l’importance qu’elle avait eue – le départ de son chef n’était plus qu’une question de temps. Il fut plus attentif aux généraux de corps d’armée, insistant pour que les plus prometteurs d’entre eux (Montagne, De Lattre mais aussi Massiet, Beynet, Koeltz, La Porte du Theil) aient des chances à peu près équivalentes de se mettre en évidence ; il insista pour que la liste des nouveaux généraux de corps soit très réduite (Mordacq, Mer) mais demanda qu’on étudie en 1943 de permettre à un général de l’arme blindée d’accéder à sa quatrième étoile. Il regarda d’encore plus près la liste des généraux de division, s’assurant que les récents évadés (dont Juin) soient bien traités et que les plus expérimentés des brigadiers puissent être promus (Larminat, Carpentier, Dody – pour Mast, nommé en Chine, c’était déjà fait).
A la fin de la soirée, alors que Noguès s’apprêtait à prendre congé, le Général, sans avoir l’air d’y porter attention, lâcha une demande capitale : « Au fait, mon général, pouvez-vous faire travailler l’un de vos brillants subordonnés sur une liste de candidats au bâton de Maréchal ? Pas plus de huit ou neuf, et en faisant comme il se doit une place à nos amis marins et aviateurs... Le tout, bien entendu, dans la plus grande discrétion, il n’est pas encore temps de laisser s’ébruiter cette éventualité, mais je ne veux pas que nous soyons pris de court quand la France sera libérée… » Je pensai immédiatement que Noguès n’allait pas en dormir de la nuit, se demandant s’il était concerné… » (François Touchet, Souvenirs)
[Rappel : Touchet remplace Courcel, qui a demandé à reprendre sa place au combat au début de 42. Vous aurez sous peu de ses nouvelles. En mars 43, il reviendra, sans chasser Touchet, car De Gaulle aura bien besoin de deux aides de camp !]

13 décembre
Des femmes dans l’Armée de l’Air
Alger
– Comprenant que son projet d’escadrille féminine combattante ne peut avancer sous sa forme initiale, Charles Tillon décide de modifier son angle d’attaque.
Sous prétexte (bien réel) de réduire un peu les besoins en personnel des forces aériennes, il obtient l’extension des missions de convoyage confiées aux femmes afin que celles-ci (au terme d’une formation spécifique) puissent livrer les avions de combat directement aux unités. Il permet ainsi à l’état-major de sauver la face, même si tout le monde sait bien que pour lui, ce n’est qu’une étape.


30 décembre
Le retour du Parti prodigue
Alger, Assemblée des Elus de la République
– Après quelques semaines perdues en formalités administratives et vexations variées, les députés communistes naguère emprisonnés lors de la mise hors la loi du Parti ont été l’un après l’autre rétablis dans leur fonction. Aujourd’hui doit marquer leur entrée effective au sein de l’Assemblée des Elus de la République. Ils auraient pu venir siéger un peu plus tôt, mais André Marty a préféré attendre ce jour, vingtième anniversaire de la proclamation de l’Union des Républiques Socialistes Soviétiques – pour le secrétaire du Komintern, c’est comme une seconde fête nationale, et pour le gouvernement français, c’est l’occasion, en acceptant cette date, de faire une bonne manière à l’allié soviétique.
Pourtant, André Marty est d’une humeur mitigée, en ce début d’après-midi. En effet, les événements en Italie occupent l’actualité et le retour des communistes passe au second rang dans les médias ! Tant pis, il fait fièrement son entrée dans l’Hémicycle à la tête de soixante députés communistes, ex-UPF et ex-prisonniers au Sahara réunis. Marty devance (comme c’était à prévoir) Roger Nicod, ex-UPF, pourtant désigné comme chef officiel du nouveau groupe parlementaire – mais bien peu d’observateurs se font des illusions sur l’identité de l’homme fort du Parti à Alger…
Quelques députés (pour la plupart SFIO, mais pas seulement) applaudissent l’entrée mise en scène par Marty (ou la mise en scène de l’entrée, diront certains) alors que d’autres (pour la plupart conservateurs, mais pas seulement) se lèvent et tournent ostensiblement le dos à leurs nouveaux/anciens collègues en entonnant une Marseillaise censée provoquer les “Rouges”.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1720
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Jeu Nov 21, 2013 10:36    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
mais demanda qu’on étudie en 1943 de permettre à un général de l’arme blindée d’accéder à sa quatrième étoile.


Je suppose qu'ici Il parle du général De Hautecloque??


Pour sa dernière demande à Noguès, le pauvre ne va pas en dormi et risque d'en faire une jaunisse.

Maintenant, si je peut me permettre quelques petites questions:

1° quel est le grade équivalent à Maréchel de France pour la Marine? Dois je supposer Amiral de France?
2° Que va devenir Giraud? Commandement au combat, ou commandement honorifique? Genre gourverneur de Paris et pourrait-il etre sur la liste du Maréchalat?

Vu que l'on reviens à la politique intérieur, que deviens ce brave Maurice et son ancien aide de camps (le Commandant Petibon si j'ai bonne mémoire)? Toujours à la tête de son bataillon de Zouave?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Parmenion



Inscrit le: 20 Juin 2013
Messages: 217

MessagePosté le: Jeu Nov 21, 2013 10:45    Sujet du message: Répondre en citant

A partir de début janvier 43, il est probable que Giraud ne fasse pas trop parler de lui pendant quelques mois... sauf à vouloir provoquer sciemment les Anglais Laughing
_________________
Parmenion
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10320
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 21, 2013 10:51    Sujet du message: Répondre en citant

1) Oui, Amiral de France.

2) Giraud : nous verrons...

3) Maurice et Petibon - si quelqu'un veut nous narrer leurs aventures Rolling Eyes qu'il n'hésite pas Wink
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Duguay-Trouin



Inscrit le: 16 Déc 2011
Messages: 203

MessagePosté le: Jeu Nov 21, 2013 22:17    Sujet du message: Répondre en citant

J ai un gros soucis avec Leclerc.

4 galons en 1940, OTL et FTL, général de corps d armée en 43.
Même au combat le passage de grade se fait que tous les deux ans. Il y a des exceptions mais pas pour passe 5 grades en 3 ans surtout qu il n est pas meilleur ou plus valeureux que beaucoup d autres.

Je sais que le débat a déjà eu lieu, mais bon FTL rien ne justifie cela, au mieux de hauteclocque est général de brigade, c est a dire deux étoiles.

Par contre même simple soldat, il peux être Marechal de france qui n est pas un grade mais une dignité depuis au moins le début de la troisième.

Et qui de Montsabert? Montagne je connais pas son parcours mais Montsabert doit être au moins trois étoiles en 44, OTL il finis 5 étoiles en 45, et est deux étoiles en 43.

En règle général, les passages sont limites par le budget, le feu est privilégie au soutien, la mêle au support.
Exception les grades de ss officier et officier dans les armes techniques, comme mécano aviation ou transmission.

Desole de remettre en cause ce passage mais si la philosophie de FTL est toujours de collé a la réalité, il faut le reprendre.
_________________
Les Hommes bon n'ont jamais sauvé une Nation, car ils n'ont pas en eux la force nécessaire pour mener ces actions.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10320
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Nov 21, 2013 22:39    Sujet du message: Répondre en citant

Avant si besoin des réponses plus détaillées (de Laurent sans doute) : Wil est enthousiaste, mais cela ne suffira pas à faire nomme Leclerc général de CA, ni maréchal…
En 43 FTL, il est général de Division - avancement éclair certes, mais il "part" déjà Lt-Colonel à l'été 40.

Quant à Monsabert, il est lui aussi général de division, mais avec, je pense, un peu plus d'ancienneté.

@Duguay-Trouin : merci de tes observations, mais ne confonds pas les hypothèses, ballons d'essai etc. des uns et des autres avec les conclusions inscrites dans nos Archives.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1720
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 09:09    Sujet du message: Répondre en citant

Je me demandais juste si Il parlait de Leclerc (de Hautecloque) ou de Delestraint? Car je n'ai plus la date de la crise cardique du Général Delestraint...désolé mais ma mémoire me fait parfois défaut... maintenant il est clair que la carrière du patron de la 2DB est fulgurante.

Loin de moi l'idée de vouloir m'immiscer des le tableau d'avancement de l'Armée de Terre Cool Cool

Au fait, l'aide de camps de Noguès (qui au fait), a t'il prévu des sels pour son patron suite à la dernière demande du Général??
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1261
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 11:13    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

nous referons bientôt un point sur les officiers généraux de l'armée de terre début 43.... Tyler m'a aidé à faire un tour d'horizon assez complet, qui est actuellement en cours de validation...

La séquence du 10/12/42 est là pour poser un jalon de l'histoire, pour montrer quelles sont les intentions de De Gaulle... intentions qui se traduiront ou pas en réalisations !

Pour Leclerc de Hautecloque, je ne reviens pas sur son parcours FTL 40-42, déjà écrit ; il a gravi (très) rapidement les échelons, sa progression est certes fulgurante mais logiquement jalonnée (rôle dans la définition du plan Scipion, commandement de la pointe blindée qui conquiert la Libye, puis Corse 41, puis Grèce 41 etc).
Début 43, il est le plus jeune divisionnaire de l'armée française (né en 1902). Si on veut trouver un divisionnaire issu de l'arme blindée-cavalerie, candidat à la quatrième étoile, il y en a d'autres : Bougrain (1882) aide-inspecteur de l'ABC, du Bois de Beauchesne (1883) commandant la 3e DB, de la Font Chabert (1885) commandant l'école des blindés, de Vernejoul (1889) commandant la 5e DB etc. Donc les candidats ne manquent pas ; l'heureux élu dépendra sans doute des événements de 1943...

EDIT : divisionnaire = 3 étoiles, général de CA = 4 étoiles donc correction de la coquille...

Amitiés,
_________________
Laurent


Dernière édition par ladc51 le Ven Nov 22, 2013 13:20; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Duguay-Trouin



Inscrit le: 16 Déc 2011
Messages: 203

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 12:21    Sujet du message: Répondre en citant

Dans le texte ci-dessus le General de Hautelocque dit "Leclerc" est déjà 3 étoiles, il est en poiste pour la 4éme étoile (Corps d'Armée).
Leclerc a beaucoup de mérite, mais FTL de nombreux officiers de valeur ont suivi l'Etat, et donc il doit progresser de manière plus conforme aux exigences administrative.

Une suggestion, il reste 3 étoile en 43, il libère Paris, ce qui fait qu'il passe 4 étoile en dehors du cadre "normal", en 44 la bataille des ardennes à lieu à Strabourg ou Leclerc gagne des point et il passe 5 étoile début 45, envoyé en Asie au 2éme semestre 45, il gagne son baton après l'armistice.

Monsabert OTL finis 5 étoiles, donc il devrait suivre la même voie, il est pas assez politique pour devenir Maréchal de France.
Noguès, Estienne et d'autres après guerre genre 55, 65, pour marquer le coup, il existe des exemple OTL.
Si ma mémoire est bonne le dernier Maréchal de France a été fait par F.Miterrand.
_________________
Les Hommes bon n'ont jamais sauvé une Nation, car ils n'ont pas en eux la force nécessaire pour mener ces actions.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10320
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 12:39    Sujet du message: Répondre en citant

Duguay-Trouin a écrit:
Dans le texte ci-dessus le General de Hautelocque dit "Leclerc" est déjà 3 étoiles, il est en poiste pour la 4éme étoile (Corps d'Armée).


Un instant - Leclerc/Hautecloque n'est pas cité dans ce texte ! Seulement dans un commentaire de notre ami Wil...
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ladc51



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1261
Localisation: Paris

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 13:09    Sujet du message: Répondre en citant

Duguay-Trouin a écrit:
Dans le texte ci-dessus le General de Hautelocque dit "Leclerc" est déjà 3 étoiles, il est en poiste pour la 4éme étoile (Corps d'Armée).


et personne n'a dit qu'il était en piste pour sa 4ème étoile...

Mon message précédent expliquait d'ailleurs le contraire, à savoir qu'il ne fallait pas voir une allusion à Leclerc dans le texte du 10 décembre 42, car il y avait de nombreux autres candidats issus de l'arme blindée...
_________________
Laurent
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1720
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 13:14    Sujet du message: Répondre en citant

Je me demandais juste de qui LE Général parlait....

Maintenant il y à d'autre exemples de carrières éclairs (peut etre pas un bon exemple mais bon). Le 3 Aout il est Colonel, fin octobre il commande un Corps d'Armée....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Duguay-Trouin



Inscrit le: 16 Déc 2011
Messages: 203

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 15:21    Sujet du message: Répondre en citant

Le General De Gaule commande un corps d'armée sans avoir le grade de General de Corps D'Armée, le cas est fréquent au feu.

Il y a des exemple du sergent passé commandant en moins de 24 heures au feu.

Leclerc peut très bien commandé une armée en tant que divisionnaire, en effet il n'y a pas de corrélation automatique entre le garde et la fonction, comme le prouve le celebre fonction prime sur le garde.
Et oui désolé j'ai lu trop vite entre De Latre Et Leclerc et le texte de Will.
_________________
Les Hommes bon n'ont jamais sauvé une Nation, car ils n'ont pas en eux la force nécessaire pour mener ces actions.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1720
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 15:51    Sujet du message: Répondre en citant

Ici je parlais d'un Officier de la 1ere Guerre...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Bouhours Bernard



Inscrit le: 04 Mar 2008
Messages: 195
Localisation: Muret

MessagePosté le: Ven Nov 22, 2013 20:35    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir. Oui, il y a eu la montée fulgurante de Pétain, mais aussi celle du véritable vainqueur de Verdun: Nivelle. (voir à ce propos les mémoires de Poincarré accessiblent sur Gallica). Amitiés. Bernard
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Politique intérieure, Diplomatie, Information Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com