Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Intégrale "Evasions" Novembre 1942

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Politique intérieure, Diplomatie, Information
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10128
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Juil 17, 2013 10:49    Sujet du message: Intégrale "Evasions" Novembre 1942 Répondre en citant

Novembre 1942
7 – La Grande Evasion
Des cartes révélatrices

2 novembre
Une belle réussie
Stalag Luft II, Litzmannstadt (Łódź)
– Capturés fin juillet 1940, l’adjudant mécanicien Jules Fournier (BA 125, Istres) et le sergent d’interprétation photo Auguste Duvallon (BA 115, Orange) s’évadent en se glissant dans un kommando d’hommes du rang employés sur l’un des chantiers de réfection de la voie ferrée Berlin-Varsovie par la Sücher & Störer GmbH (Travaux publics et génie civil). Ils ont l’intention de se diriger vers Stettin, de s’y emparer d’une embarcation (Fournier, natif de Groix, a été mousse puis matelot à la pêche côtière avant de s’engager dans l’Armée de l’Air), et de se diriger, en fonction de la météo, bien rarement clémente en Baltique après le 15 octobre, vers le Danemark ou vers la Suède. Ce départ a été préparé avec grand soin, depuis deux mois, par le cadre B du Stalag.
Fournier et Duvallon emportent avec eux deux documents d’une extrême importance :
– un plan de Łódź à grande échelle donnant, avec précision, la localisation des usines et des ateliers d’armement que le Reich a installés dans la ville et dans ses environs (ils emploient souvent de la main d’œuvre concentrationnaire, détachée par le camp de Chełmno-Kulmhoff et renouvelée complètement tous les trois mois, conformément aux stipulations du programme de “solution finale” du problème juif).
– une carte que le chef de camp de la DGPI a nommée “Casoar”. Cette carte, élaborée à partir de renseignements de toutes origines collationnés par l’appareil clandestin français du Stalag, recense, de façon exhaustive, les camps de concentration (KZ, d’où le casoar) que le Reich a construits, ou est en train de construire, dans les territoires polonais annexés depuis l’automne 1939 (Prusse occidentale, Prusse sud-orientale, Warthegau, Haute-Silésie orientale) et dans les limites du Gouvernement général de Pologne. Elle montre notamment l’ensemble gigantesque – et de surcroît en cours d’extension, semble-t-il – que les Nazis ont édifié à Auschwitz/Oświęcim, dès 1940, sur un nœud ferroviaire près de Kattowitz/Katowice.
L’évasion de Fournier et de Duvallon ne sera décelée que dans la soirée. Malgré leur renforcement immédiat, ils échapperont aux patrouilles des Schupos et de la Feldgendarmerie en passant leur première nuit de liberté, non sans grelotter, dans la chapelle Świętego Ignacego i Franciszka-Ksawerego (saints Ignace et François-Xavier) du cimetière Jezuitów (des Jésuites).


17 novembre
Des fonds pour les évadés
Alger
– Paul Reynaud en personne défend lors du débat budgétaire, devant l’Assemblée des Élus de la République, les crédits de la Présidence du Conseil pour 1943. Il demande notamment aux parlementaires une enveloppe de 141 528 210 francs pour la DGPI au titre de l’année à venir. Il leur indique, sans ignorer que ses propos seront, sans nul doute, cités in extenso par la presse et diffusés par Havas Libre et Reuters dans le monde entier, que 29 643 prisonniers français ont tenté de s’évader des camps allemands ou italiens entre le 1er janvier et le 30 septembre 1942, et que 10 378 ont réussi leur évasion.
« Mais, succès ou insuccès, s’écrie-t-il, ces hommes-là nous ont démontré qu’ils sont au nombre des meilleurs fils de France ! D’ailleurs, aujourd’hui, tous ceux qui ont recouvré leur liberté sont engagés dans nos troupes ou prennent part, de multiples façons, à la Résistance ! Et les autres, croyez-moi, Messieurs, continuent, eux aussi, de résister ! »
Très applaudi, il enchaîne, sans entrer dans les détails : « Vous n’avez pas manqué de noter, messieurs, l’apparition, dans le bleu qui vous a été soumis, d’une ligne, Fonds SEM, qui n’y figurait pas l’an dernier. Il s’agit d’apporter une aide temporaire aux évadés rentrés chez eux, sous forme d’un complément de solde, en attendant qu’ils aient retrouvé leur atelier, leur magasin, leur champ ou leur bureau : un revenu de secours. » Aucun des intervenants ne songera à demander à Reynaud par quelles voies cet appoint sera versé aux allocataires, ni son taux. Il est vrai que le président du Conseil, attentif aux besoins de la DGPI, n’aurait guère pu expliquer qu’il s’agit surtout de régulariser une situation de fait qui dure depuis près d’une année déjà : créé en décembre 1941 de sa propre initiative par le général de Saint-Vincent, le Fonds SEM – pour “Secours aux Évadés en Métropole” – est administré par Hervé Alphand sous sa seule signature. Pour l’essentiel, il est destiné à rémunérer en dollars, sterling ou francs suisses les services rendus à la Délégation (et quelquefois au BCRAM) en Suisse ou en Suède, plus rarement au Portugal mais très fréquemment en Espagne, par « des personnes honorablement connues » (1).
Les crédits de la DGPI seront approuvés dans les formes le lendemain, à l’unanimité moins six abstentions.


Note - 1 - Selon la formulation rituelle des rapports de la Gendarmerie, qui permet de ne pas citer de noms.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Politique intérieure, Diplomatie, Information Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com