Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Opération Fauconneau

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Le Pacifique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10301
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juin 30, 2013 09:10    Sujet du message: Opération Fauconneau Répondre en citant

Merci à Patzekiller d'avoir pris le relais sur cette opération !



Rappel

27 juillet
Opération Roundshot (Boulet) / Falconet (Fauconneau) (voir annexe C B3)
Port-Blair (îles Andaman)
– Les 72 hommes du commando français du colonel d’Astier de la Vigerie, stationnés dans les Andaman depuis l’annulation de l’opération Coucou, qu’ils devaient effectuer dans le cadre de Pedestal, embarquent avec 11 éclaireurs indigènes sur le mouilleur de mines rapide HMS Manxman pour l’île d’Elphinstone. Cette île, située par 12°85 Nord et 98°06 Est et connue dans la région sous le nom de Thayawthadangyi Kyun, fait partie de l’archipel Mergui. Elle a été choisie par les agents du SOE britannique pour y créer une base secrète afin de recueillir des renseignements sur les forces et les mouvements japonais dans la région et d’établir des liens d’amitié avec la population locale, connue sous le nom de “Mergui Sea Gypsies”, les Gitans de la Mer de Mergui. Une fois créé un réseau d’observateurs côtiers, le commando et ses nouveaux alliés seront prêts à soutenir les opérations offensives dans la région, prévues pour 1943.
L’odyssée du commando sera racontée par l’un de ses membres, ancien soldat dans une unité blindée de la Campagne de France, Jean-Marie de Beaucorps, dans la seconde partie de ses mémoires (Soldat de Plomb et Soldat de Jade, Ed. Michalon, 1998 et 2000).


29 juillet
Opération Fauconneau / Falconet
Ile d’Elphinstone (Thayawthadangyi Kyun), face à la côte sud-est de la Birmanie
« Vers minuit, les opérations de débarquement commencent. Une petite centaine d’hommes, du matériel… C’est vite fait. A 02h15, le Manxman repart vers Port-Blair comme s’il avait le feu au derrière. Et voilà. Nous sommes perdus au milieu de nulle part, dans une île au nom si imprononçable que ses colonisateurs anglais lui en ont donné un autre, et où les ennemis les plus proches sont des moustiques porteurs de malaria. Pourtant, La Vigerie en est sûr : ici, un petit groupe décidé peut changer la face de la guerre ! » (J.M. de Beaucorps, op. cit.)

La suite est de Patzekiller.

Fin août
Opération Fauconneau / Falconet
Ile d’Elphinstone, face à la côte sud-est de la Birmanie
Rapport mensuel du colonel d’Astier de la Vigerie.
Installations – Notre implantation s’est déroulée sans problèmes. Nous avons commencé à préparer trois camps de repli dans les îles voisines, avec pour chacun des armes, des munitions et des vivres enterrés. Nous pourrons nomadiser périodiquement de camp en camp et d’île en île. Nous avons aussi prévu plusieurs camps factices, apparemment abandonnés mais discrètement surveillés. Ces camps sont camouflés pour ressembler à un bivouac de pêcheurs merguis. En cas de capture par l’ennemi, les hommes ont ordre de mener d’abord les Japonais sur un de ces sites, qui servira de sonnette d’alarme. Les contacts extérieurs à l’opération ne connaîtront que l’existence de ces camps, aucune opération ou transaction les impliquant ne se fera à partir des camps principaux. Pour les émissions radios, nous avons repéré plusieurs sites insulaires, isolés de la côte continentale par le relief et orientés vers le large, afin d’éviter toute détection par radiogoniométrie.
Contacts – Certains de nos éclaireurs indigènes ont de la famille dans les villages de la région. Ils ont déjà pris contact avec leur parentèle, en affirmant parfois avoir réalisé de bonnes affaires avec les Japonais pour expliquer leur soudaine bonne fortune. Indépendamment les uns des autres, ils ont acheté ou même commencé à faire construire plusieurs coutres, afin de pouvoir s’installer comme pêcheurs. Cette activité doit leur permettre de repérer les champs de mines japonais et de reconnaître l’intérieur du continent grâce aux nombreux cours d’eau côtiers.
Activités japonaises – Des éléments japonais (un bataillon en tout), qui semblent appartenir à la 33e Division, se sont installés à Mergui et aux alentours. En dehors de rançonner la population, leur activité consiste à patrouiller le long de la côte et à surveiller deux ponts sur les cours d’eau les plus importants. Ils semblent laisser le travail d’inspection des îles à la marine.
L’ordre de bataille naval ennemi dans le secteur comprend une unité de type torpilleur (classe Chidori semble-t-il), un mouilleur de mine et trois unités légères de type vedettes de servitude, équipées seulement de mitrailleuses. Ces unités assurent régulièrement des patrouilles autour des îles ; en un mois, elles n’ont envoyé des hommes à terre qu’à trois reprises, et pour une inspection plutôt sommaire. De plus, tous les deux jours, un hydravion léger type Jake survole le secteur et amerrit parfois à Mergui.
Je joins à ce rapport un plan des champs de mines marines repérés dans les passes. Ils sont peu denses pour l’instant.


Fin septembre
Opération Fauconneau / Falconet
Ile d’Elphinstone, face à la côte sud-est de la Birmanie
Rapport mensuel du colonel d’Astier de la Vigerie.
Installations – A deux reprises, les unités navales japonaises ont débarqué soixante à quatre-vingts hommes dans une île pour des patrouilles plus approfondies que d’habitude. Sur l’une de ces îles, nous n’avions aucune installation, sur l’autre, les Japonais ont découvert l’un de nos camps abandonnés factices. Il semble que le leurre ait fonctionné, cette découverte n’ayant donné lieu à aucune activité supplémentaire : le camouflage de l’installation en bivouac de pêcheurs a été crédible.
Il faut signaler qu’à l’inverse des patrouilles légères habituellement débarquées, ces deux fortes patrouilles n’étaient pas constituées de marins, mais de soldats de l’armée de terre. La rareté de ce genre de patrouille suggère, d’une part, que la coopération entre la Marine et l’Armée japonaise soit médiocre ; d’autre part, que le sentiment justifié que la victoire des troupes de Yamashita à Singapour était inéluctable a donné aux troupes de l’arrière une impression de sécurité que nous nous abstenons de troubler.
Contacts – L’insertion de nos hommes dans la population locale semble avoir réussi. Grimés et déguisés, certains ont pu embarquer sur les bateaux de nos éclaireurs pour des parties de pêche qui ont été autant de reconnaissances côtières (voir en annexe le relevés des profondeurs sur les sites qui nous ont semblés intéressants pour d’autres insertions de commandos). Nous espérons pouvoir prolonger ces reconnaissances plus au nord et plus au sud.
Activités japonaises – Il y a quelques jours, les Japonais ont célébré bruyamment – tirs de joie, sonneries de trompettes, prise d’armes – la chute de Singapour. Nous nous y attendions, et cette annonce n’a fait qu’accentuer la résolution des hommes : les défenseurs de Singapour, encerclés depuis des mois, ont fait bien plus que leur devoir, à nous de faire en sorte que leur sacrifice serve à notre victoire finale.
Rien d’autre à signaler ce mois-ci sur ce chapitre, en dehors de l’activité des patrouilles. La périodicité des sorties en mer de leur flottille est inchangée. Le torpilleur a couvert les deux opérations de débarquement. Un hydravion léger d’un modèle différent, biplan, sans doute un Pete, a été aperçu, une seule fois. Pas de nouveaux champs de mines marines à signaler.

Pat est allé plus loin, les textes seront présentés avec l'intégrale "Pacifique".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4850
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Juin 30, 2013 21:11    Sujet du message: Répondre en citant

Un début prometteur ! Je pense par contre que la désignation alliée des hydravions japonais est de trop, idem pour le type du torpilleur (le commando ne doit pas avoir ce genre d'infos).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10301
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Juin 30, 2013 22:43    Sujet du message: Répondre en citant

loic a écrit:
Un début prometteur ! Je pense par contre que la désignation alliée des hydravions japonais est de trop, idem pour le type du torpilleur (le commando ne doit pas avoir ce genre d'infos).


Tu ne penses pas que La Vigerie a avec lui des carnets de silhouettes ?

En plus, pour les avions il s'agit d'appareils courants, dont les commandos, qui devaient effectuer un raid sur une base japonaise, ont dû apprendre l'aspect par coeur ! Ce ne sont pas des biffins lambda.

De plus, ils sont justement là en mission de renseignement, à quoi serviraient les commandos s'ils ne distinguaient pas un Jake d'un Emily !
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
folc



Inscrit le: 26 Oct 2006
Messages: 912
Localisation: Rodez

MessagePosté le: Lun Juil 01, 2013 00:09    Sujet du message: Répondre en citant

J'abonde dans le sens de notre rédac'chef : si le commando doit faire du renseignement, il faut que celui-ci soit (relativement) précis. Il devrait donc détenir des carnets de silhouettes pour identifier navires et aéronefs.
_________________
Folc

"Si l'ost savait ce que fait l'ost, l'ost déferait l'ost"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Le Pacifique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com