Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Volontaires belges dans les troupes allemandes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Les pays de l'Axe
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1879
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Mar Avr 23, 2013 10:08    Sujet du message: Volontaires belges dans les troupes allemandes Répondre en citant

Note de Loïc : sujet séparé de celui-ci, mais fortement lié.

Je me demande de quoi sont faites les méditations du Beau Léon dans son exil saharien. L'évolution de la guerre lui donne tort, il est trop intelligent pour ne pas l'avoir saisi très tôt, et son providentiel 'déménagement', outre un bronzage sensationnel, lui évite de se compromettre dans la collaboration avec l'occupant nazi. Se pourrait-il qu'il en vienne à escompter retrouver après-guerre une forme de ce destin national auquel il avait aspiré? Et ne prendrait-il pas sa plume pour préparer le terrain, par des écrits ou il s'efforcerait de subtilement réécrire sa propre action pour la mettre en continuité avec le nouveau cours des évènements ?
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1879
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Mer Avr 24, 2013 03:20    Sujet du message: Répondre en citant

Le parti rexiste n'existait vraiment que par et pour Léon Degrelle. Sans lui, je ne suis pas sûr qu'il se trouve assez de Wallons pour constituer même un seul bataillon wallon. Assez de paumés pour faire quelques cohortes de sordides auxiliaires des Allemands en Belgique occupée, éventuellement, mais des jeunes gens suffisamment motivés pour endosser l'uniforme de la SS et aller se battre sur le front de l'est ? Pas évident du tout, à mon avis. D’ailleurs, il y a eu beaucoup moins de PG que OTL, l’armée a évacué pas mal de jeunes hommes en âge de porter les armes, et la Wallonie ne présente pas le même profil politique que la France (au contraire de la Flandre, nettement plus sensible au discours de l’Ordre Nouveau). Avec en plus une guerre qui tourne mal pour l’Allemagne plus vite et plus nettement que OTL, les bureaux de recrutement ne doivent pas faire le plein tous les jours.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4668
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mer Avr 24, 2013 06:50    Sujet du message: Répondre en citant

Il est clair que la campagne de recrutement effectuée par Degrelle a été assez efficace, mais on doit pouvoir monter un régiment.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1879
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Mer Avr 24, 2013 07:03    Sujet du message: Répondre en citant

Un bataillon. Et probablement pas tout a fait le meme calibre d'individu que ceux que Degrelle avait reussi a recruter. Mais pour les Nazis, c'est surtout la quantite qui compte. Pauvres diables. Aucun ne reviendra du front de l'est.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benoit XVII



Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 465
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Jeu Avr 25, 2013 22:22    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
Un bataillon. Et probablement pas tout a fait le meme calibre d'individu que ceux que Degrelle avait reussi a recruter. Mais pour les Nazis, c'est surtout la quantite qui compte. Pauvres diables. Aucun ne reviendra du front de l'est.


Avant la Libération et la fuite des cloportes vers l'Allemagne, la Légion Wallonie était limitée historiquement à maximum 2 bataillons. C'est monté à un régiment par après. Je ne pense pas qu'en FTL, on montera à plus de 2 compagnies avant la Libération de la Belgique, et éventuellemtn un bataillon par après.

Attention, les Allemands ne voudront en aucun cas intégrer les Wallons à une unité française. En effet, ça pourrait être perçu comme un signe signal en faveur d'une intégration de la Wallonie à la France, ce dont les Allemands ne veulent absolument pas envisager. Il y a eu quelques tentatives de rapprochement de certains pans du mouvement wallon avec Pétain OTL, que les Allemands ont clairement entravées.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10128
Localisation: Paris

MessagePosté le: Jeu Avr 25, 2013 23:01    Sujet du message: Répondre en citant

Votre Sainteté, quelle joie d'avoir de Vos nouvelles !
Deux questions : l'engagement de Wallons à tirte individuel au sein d'une unité française serait-il possible ?
Et que pensez-vous d'une Division Charlemagne "patchwork" ? Avec une brigade française, un bataillon flamand, une compagnie wallono-romande, une autre alémanique etc ? Le tout évidemment sous la bienveillante houlette de la SS allemande.
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4668
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Ven Avr 26, 2013 12:32    Sujet du message: Répondre en citant

Historiquement, la Légion wallone (Wallonische Inf.Btl. 373) fut engagé assez tôt sur le front de l'est (fin décembre 41, LII. Armeekorps). Je n'ai pas d'infos sur qui commande cette unité précoce, mais Lucien Lippert en a fait partie et il serait logique qu'on le retrouve au sein de l'unité belge SS en 1943. Le cas de Franz Hellebaut est à voir aussi.

On a très brièvement évoqué le cas de Lippert, voir 4ème page du sujet http://www.1940lafrancecontinue.org/forum/viewtopic.php?t=1238

Cela pose de façon plus générale la question de l'attitude des officiers belges qui sont en Oflag, voir la page http://reocities.com/CollegePark/theater/5457/lippert.htm

Je vais peut-être ouvrir un nouveau sujet ...
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1879
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Ven Avr 26, 2013 14:17    Sujet du message: Répondre en citant

Le site http://ostfront.forumpro.fr/t1081-28-ss-freiwilligen-grenadier-division-wallonien fournit un état détaille des officiers dévoyés à cette époque:

Bataillon d'infanterie wallon 373 – Bassin du Donetz, novembre 1941
État-major
Commandeur : Capitaine Commandant Georges Jacobs
Adjudant : 1er Lieutenant L. Lippert
Officier d'ordonnance : Lieutenant L. Thys
Peloton transmission : Adjudant d'Hayer
Officier d'intendance : Lieutenant Du Welz
Aumônier : Abbé Salesse
Service de santé : 1er Lieutenant Jacquemin (médecin), Lieutenants Albert (médecin) et Miesse (chirurgien) Service vétérinaire : Lieutenant Boullienne (vétérinaire)
1re compagnie Commandant : Capitaine Commandant Van Damme
Chefs de peloton : Lieutenant J. Vermeire, Adjudants J. Mathieu et A. Lassois
2e compagnie Commandant : 1er Lieutenant Heyvaert
Chefs de peloton : Lieutenant P.S. Daulie, Adjudants C. Brasseur et A. Godsdeel
3e compagnie Commandant : Capitaine G. Tchekhoff
Chefs de peloton : 1er Lieutenants A. Buydts et H. Renier, Adjudant G. Ruelle
4e compagnie Commandant : Capitaine R. Dupre (tué à Grichino le 1er décembre 1941)
Chefs de peloton : 1er Lieutenant Baron R. Sloet, Adjudants A. Lisein et C. Bosquion.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benoit XVII



Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 465
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam Avr 27, 2013 14:55    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Votre Sainteté, quelle joie d'avoir de Vos nouvelles !
Deux questions : l'engagement de Wallons à tirte individuel au sein d'une unité française serait-il possible ?
Et que pensez-vous d'une Division Charlemagne "patchwork" ? Avec une brigade française, un bataillon flamand, une compagnie wallono-romande, une autre alémanique etc ? Le tout évidemment sous la bienveillante houlette de la SS allemande.


Historiquement, les Allemands ont amalgamé la Wallonien avec la Wiking. On pourrait s'en tenir là...

Quant à quelques engagements à titre individuel pourquoi pas. L'un ou l'autre évadé des camps du sud de la France avant le Déménagement, et qui ne serait dès lors pas rentré en Belgique.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benoit XVII



Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 465
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Sam Avr 27, 2013 15:00    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai vraiment du mal à m'imaginer des officiers francophones royalistes conservateurs comme Lippert se se laisser séduire par la SS dans la FTL. En effet, au moment de Barbarossa FTL, la position allemande est beaucoup moins favorable qu'OTL (poursuite de la guerre par la France, victoires alliées en Méditerranée, entrée en guerre des Etats-Unis), il y a toujours une armée belge au combat, et l'entourage du Roi devrait avoit une attitude beaucoup plus prudente.

A mon humble avis, les seuls officiers qui feraient le pas seraient de vrais nazis convaincus, mais ça ne peut pas être plus qu'une poignée. Et Lippert n'en faisait pas partie, ni Hellebaut d'ailleurs...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4668
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Sam Avr 27, 2013 21:08    Sujet du message: Répondre en citant

C'est aussi ce que j'avais cru comprendre, mais d'autres noms alors ?
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1879
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Dim Avr 28, 2013 08:55    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vraiment très loin d'être évident de trouver des officiers pour commander une grande unité wallonne dans la Wehrmacht. Même OTL, le profil psychologique de la Wallonie est assez différent de celui de la France et peu propice à ce genre d'exercice. En Belgique, il n'y a pas eu de Front Populaire, les communistes ne sont pas vus comme une menace mortelle par la droite catholique. Certes, il y eut Rex, mais le parti était en chite libre en 1939. La défaite militaire de mai 1940 n'a pas été perçue comme un effondrement moral et politique, tout au plus comme une grande catastrophe nationale prévisible. Il y a continuité politique sans murmure dans le sens où le roi est prisonnier et un gouvernement légal continue en Angleterre. L'Allemagne nazie occupe la Belgique indéfiniment et commence à se rendre odieuse à la population. Certes, en Flandre, le mouvement flamand a des passerelles de plus en plus manifestes avec l'Ordre Nouveau, et la collaboration politique y bat son plein. Mais en Wallonie, il n'en est pas question.

Tous ces phénomènes persistent et sont amplifiés en FTL, rendant illusoire la création d'une véritable unité combattante sous la bannière nazie. On trouvera sans doute des individus peu recommandables qui s'acquitteront de tâches ignobles pour le compte de l'occupant, mais guère pour aller risque sa peau en Russie, et pour les commander, fort peu d'officiers qualifiés issus de l'ABL. Outre les motifs politiques, très peu opérants, il se peut bien que quelques uns parmi les plus jeunes se laissent tenter par l'opportunité d'échapper à la torpeur morale de l'Oflag, mais probablement pas au dessus du grade de capitaine.

En conclusion, même un bataillon me semble être un objectif assez hasardeux.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1681
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Dim Avr 28, 2013 12:41    Sujet du message: Répondre en citant

Au vu du déménagement en juin/juillet 1940 d'une grande partie des membres de la collaboration belge OTL vers l'Afrique (et je suppose vers le Congo Belge), il me semble que du côté Belge, les unités de Waffen SS flamande et wallonne soient réduites à leur plus simple expression.

Qui plus est, avec un gouvernement complet (et légal), ainsi que des troupes Belge en nombre, je ne pense pas que les recruteurs dans les Oflag et Stalag aient beaucoup de succès.

Donc je suis tout a fait d'accord avec JPBWEB.

Quel est l'avis de notre Sainteté émérite Laughing ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Benoit XVII



Inscrit le: 24 Oct 2006
Messages: 465
Localisation: Belgique

MessagePosté le: Dim Avr 28, 2013 17:19    Sujet du message: Répondre en citant

Effectivement, entre la déportation des sympathisants rexistes vers l'AfN et le contexte politique FTL tout-à-fait différent, j'ai vraiment du mal à trouver un nom pour commander une unité wallonne sur le front russe. Il vaudrait sans doute mieux préparer une histoire d'évasion d'un camp du sud de la France lors du Grand Déménagement.

A priori, je pense qu'il faudra trouver les sympathisants du côté de ce group de collabos liégeois dont le nom m'échappe, mais qui était vraiment très très pro-nazi. Et on devra compléter le tout en écumant les bas-fonds de la société, comme lors des phases ultérieures de recrutement OTL.

Du côté flamand par contre, le VNV avait été décapité bien moins systématiquement que Rex lors des arrestations du 10 mai. Par exemple, Staf De Clercq avait été relâché immédiatement. Je m'imagine qu'on devrait suivre un chemin relativement similaire à OTL, quelques figures extrémistes en moins. Par exemple, toute la direction de De Vlag avait été arrêtée également le 10 mai. Paradoxalement, ça devrait donner plus de coudées franches à la frange "modérée" de la Collaboration flamande représentée par le VNV.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Les pays de l'Axe Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com