Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Occupation japonaise de Nauru et Ocean (opération RY)
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Le Pacifique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4788
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Sam Fév 23, 2013 23:44    Sujet du message: Occupation japonaise de Nauru et Ocean (opération RY) Répondre en citant

Voici une opération assez peu connue, je me suis bien entendu inspiré de l'OTL. Les nouveautés sont en rouge.

Concernant le calendrier de l'opération RY, elle se déroule comme historiquement en deux temps, néanmoins l'absence de Midway et la présence de la 24ème flottille aérienne à Tenaru changent la donne et permettent de l'avancer un peu.

Une précision s'impose au sujet de l'arrivée de la TF16 de Halsey en Mer de Corail après la bataille du même nom : le calendrier du déplacement a été prévu un peu court à l'origine, il a été retardé de deux jours. Par ailleurs, le timing de la détection de la TF16 par un hydravion japonais était un peu optimiste également. Enfin, Pearl Harbor ne pouvant pas être laissé sans protection, le renvoi du Hornet s'impose (ce qui est d'ailleurs cohérent avec la suite, vu qu'il redescend en août).

Sources : http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_RY et http://combinedfleet.com

Commençons par un petit flash-back ...

8 décembre 1940
Micronésie, Pacifique - En trois jours, les corsaires allemands Orion et Komet ont envoyé par le fond plusieurs navires qui attendaient leur chargement de phosphate autour de l'atoll de Nauru. Ce confetti (une ancienne possession allemande administrée par le Royaume-Uni, l'Australie et la Nouvelle-Zélande depuis la Première Guerre) exporte 700 000 à 800 000 tonnes de phosphate par an. Le seul regret des deux capitaines allemands est de ne pas avoir pu débarquer d'équipe de sabotage sur l'île, la mer n'étant pas favorable. Les deux corsaires se séparent alors pour chercher d'autres cibles.

27 décembre 1940
Sur les autres fronts
Micronésie (Pacifique Sud-Ouest) - Après avoir renoncé à mouiller des mines au large de Rabaul, le Komet va bombarder l'usine de production de phosphate de l'île de Nauru, dont l'Australie a négligé d'assurer la sécurité. Les installations de chargement sont fortement endommagées ; la production ne reprendra que dix semaines plus tard et ne retrouvera son niveau d'origine qu'après la guerre. Le corsaire allemand prend ensuite la direction de l'Océan Indien, via un large détour par les eaux de Polynésie Française.
Cet incident va avoir trois répercussions, deux logiques et la troisième plus inattendue. Tout d'abord, des convois vont être institués entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Cette dernière devra dans les mois qui suivent commencer à rationner son usage de fertilisant. Mais cette pénurie va également affecter le Japon, dont le gouvernement va menacer de réduire l'aide qu'il apporte à l'Allemagne.

4 janvier 1941 (Casus : création d'un nouveau fichier février 41 Asie & Pacifique)
Le croiseur auxiliaire HMAS Manoora arrive au large de l'île de Banaba à 185 miles, à l'est de Nauru. Bien que n'ayant pas été affectée par les attaques des corsaires allemands du mois précédent, sa production de phosphate (environ la moitié de celle de sa voisine) justifie amplement que le Commonwealth consacre quelques moyens pour la défendre. Dans les mois qui suivent, des navires australiens et néo-zélandais maintiendront une surveillance continue, tandis qu'une compagnie de marins et deux canons de campagne seront débarqués sur chacune des deux îles.

23 février 1942
Le croiseur Jeanne d'Arc accoste sur l'île de Nauru. Il a pour mission d'entamer l'évacuation des ouvriers (dont une bonne partie sont chinois) de la mine de phosphate et de la population civile de l'île, car on craint une invasion japonaise imminente.
Depuis le début de la guerre, l'île a en effet été survolée à plusieurs reprises par des avions japonais venus des îles Marshall, qui ont fini par détruire l'émetteur radio. Les représentants de la British Phosphate Commission ont du batailler auprès de l'administration australienne pour obtenir la décision d'évacuation. Le gouvernement de Canberra craignait en effet le perte de prestige auprès de la population locale, mais doutait également de l'intérêt japonais pour ces îles, qui ne disposent pas de port en eaux profondes ni d'aérodrome.
Plusieurs rotations seront nécessaire pour évacuer Nauru et l'île voisine de Banaba (mis à part quelques irréductibles), tandis que les installations d'extraction du phosphate seront sabotées.


Note : OTL, ce fut le CT (FNFL) Le Triomphant qui se chargea de cette évacuation, de façon incomplète d'ailleurs, car une partie de la population et des ouvriers ne put être évacuée et subit l'occupation japonaise. En FTL, la disponibilité de la Jeanne (et d'autres navires) me semble justifier une évacuation plus poussée.

21 avril
Tokyo – Le Grand Etat-Major Impérial se réunit pour évaluer les récents développements des opérations.
[...]
Je propose donc de lancer le 15 mai l’opération MO, avec des forces accrues, pour faire croire à l’ennemi qu’il s’agit d’un premier pas avant un débarquement en Australie, ou au moins aux Samoa ou en Nouvelle-Calédonie.
Dans la foulée, l'opération RY, mettant en jeu des forces limitées, nous permettra de saisir les îles de Nauru et Banaba, dont les importants gisements de phosphate seront très utiles pour l'agriculture mais aussi la production de munitions et d'explosifs.
En juillet, une fois MO et RY menées à bien, nous débarquerons à Midway, ce qui nous donnera l’occasion de détruire ce qui restera de la flotte américaine.
Si l’ennemi refuse de réagir lors de l’opération MO, les porte-avions qui auront couvert cette opération iront détruire les aérodromes et les bases d’Australie orientale comme ils l’ont fait à Darwin, préparant l’attaque des Samoa et de la Nouvelle-Calédonie, prévue pour la fin de l’été (opération FS).
[...]

21 mai
(fin de la bataille de la Mer de Corail)
09h10 – Après des échanges de messages aigres-doux, Yamamoto finit par se ranger à l’avis d’Inoue et signale à tous les groupes japonais de rentrer à Rabaul ou à Truk. Par ailleurs, le commandant en chef japonais ordonne de regrouper les navires destinés à l’opération RY, qui doit démarrer dans trois jours.
(suit le passage expliquant les raisons du repli japonais)
Yamamoto en était évidemment conscient – cependant, dans la soirée, une nouvelle information devait le conforter dans son choix. En fin d’après-midi, un hydravion Kawanishi H8K1 Emily basé à Makin (îles Gilbert) avait en effet détecté une escadre américaine « comportant plusieurs porte-avions » et faisant route vers la Mer de Corail. C’était évidemment Halsey, qui accourait de Pearl Harbor pour renforcer Fletcher. Si Takagi avait passé deux ou trois jours de plus en Mer de Corail, il aurait couru le risque d’être surpris par des forces ennemies plus fraîches et supérieures en nombre.
Tenant compte de ces renseignements, Yamamoto reporta également l'opération RY, car la force navale qui devait transporter les troupes destinées à débarquer à Nauru et Banaba ne pourrait bénéficier d'aucune couverture aérienne. »

22 mai
Pearl Harbor – Des interceptions de messages japonais confirment l’abandon de l’opération dirigée contre Port Moresby. En début de matinée, Nimitz fait prévenir le vice-amiral Halsey, à bord de l’Enterprise, qui fait aussitôt réduire l'allure. CinCPac a toutefois maintenu l’ordre de se rendre dans le Pacifique Sud en dépit de la retraite des forces de Takagi, au cas où les Japonais tenteraient de nouveau quelque chose après avoir ravitaillé à Truk. Dans un premier temps, la TF16 devra faire un détour en direction des îles de Banaba et Nauru et y mener des reconnaissances aériennes.

27 mai
Nouvelles-Hébrides – Après un bref ravitaillement au nord de l’archipel, la TF16, réduite à l’Enterprise et à son escorte, poursuit sa route vers la Nouvelle-Calédonie. En effet, le Hornet doit regagner Pearl Harbor, car il n’est pas question de laisser durablement le Pacifique Nord dépourvu de porte-avions. Au groupe du Hornet se joint le croiseur lourd Pensacola, qui vient de livrer aux Nouvelles-Hébrides les Wildcat et les pilotes du squadron VMF-212 (LtCol Harold W. Bauer) des Marines.

2 juin
Tokyo – L’amiral Yamamoto (commandant de la Flotte Combinée), l’amiral Nagano (chef d’état-major général de la Marine) et leur état-major envisagent les futures opérations dans le Pacifique Sud. Devant les fortes réactions américaines à chaque mouvement japonais dans la zone des Salomon, l’amiral Yamamoto explique que c’est là que l’on peut espérer livrer « une bataille décisive » où le noyau de la flotte ennemie pourra enfin être détruit. « C’est une excellente chose, car les Salomon sont sans doute la meilleure région où engager l’ennemi, grâce au soutien de nos avions basés à terre, à Rabaul notamment. Une victoire décisive nous permettra de couper le lien entre l’Australie et les Etats-Unis et obligera l’Australie à demander la paix » explique Yamamoto, avant de proposer une stratégie en trois étapes.
Première étape – La Marine renforcera ses positions en Nouvelle-Bretagne, Nouvelle-Irlande, dans les Shortland et les Salomon, construisant terrains et infrastructures pour y baser une 24e Flottille Aérienne renforcée (contre-amiral Yamada). Dès que celle-ci sera opérationnelle, la conquête des îles de Nauru et Banaba (opération RY) sera enfin lancée.

13 juillet
Truk – Début de l'opération RY : le croiseur léger Yubari et les destroyers Ariake, Oite, Yugure, Yunagi et Yuzuki lèvent l'ancre. Ils doivent escorter le paquebot Hakozaki Maru vers les îles de Nauru et Banaba.

16 juillet
Profitant de la confusion créée par l'attaque japonaise sur La Tontouta, la force navale de l'opération RY arrive à destination après un voyage sans incident. Trois cent soldats japonais débarquent sans coup férir sur l'île de Nauru et imposent immédiatement leur autorité sur les quelques centaines d'autochtones qui ont refusé d'évacuer au printemps. L'île voisine de Banaba subira le même sort le lendemain.
Les Japonais, mettant en place le travail forcé et faisant venir des ouvriers du Japon, de Corée et des îles Gilbert, vont commencer à fortifier l'île et construire un aérodrome. Par ailleurs, des ingénieurs japonais accompagnés d'ouvriers vont bientôt arriver du Japon et s'efforcer de relancer la production de phosphate, sans grand succès d'ailleurs.


Note : dans la suite du conflit, les deux îles seront bypassées par les Américains, recevront peu de ravitaillement et seront régulièrement bombardées. Les garnisons japonaises ne se rendront qu'en septembre 45 (OTL).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1095
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 08:32    Sujet du message: Répondre en citant

bonjour,

un petit detail me chagrine :
au 27mai 1942
le "...CA Pensacola qui vient de livrer des Wildcats...."

je ne suis pas sur qu'à bord d'un CA ,on puisse charger au moins une douzaine de chasseurs ( meme avec les ailes repliées) ,les pilotes et mecanos et toute la log (rechanges ,mun, ravitaillement....)qui accompagne en general une unité US....
...tout en gardant l'artillerie du bateau à 100% operationnelle (pas le choix ,c'est la guerre , on n'est jamais trop prudent...).

d'ailleurs OTL les premiers F4F4 (ailes repliables) n'arrive en unité (US Navy ) qu 'en mai/ juin 42 (aux USA ).
Les Marines sont toujours les derniers servis et n'ont pas l'utilité à cette epoque d'un avion à ailes repliables.
Est ce que ceci à été modifié FTL ? ( (c'est possible le proto de cette version a tourné pendant pres d'un an avant que la production soit lancé).

Donc la VMF 212 devrait voler sur F4F3 ou F4F3A.




je propose :
" ....le CA Pensacola qui escortait un cargo rapide ( ou un paquebot..ou...) qui vient de livrer..."

amicalement
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4788
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 09:27    Sujet du message: Répondre en citant

Les zincs (a priori des F4F-3 à ce stade) sont en caisse, tout simplement.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1917
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 09:53    Sujet du message: Répondre en citant

Bien sûr, mais même en caisse, une escadrille de chasseurs, ça fait du volume. Et un CA n'a pas la place pour ça, ni les facilités pour amarrer une telle charge à plat-pont.

Les Japonais ont fait des prouesses dans les Salomons avec le 'Tokyo-Express', mais il ne s'agissait que de transport de personnel (des soldats avec leur armement individuel) et du ravitaillement (dans des fûts scellés amarrés au pont et largables en cas de mauvaise rencontre). Le transport de matériel pondéreux et encombrant est le fait de navires idoines et ne peut guère être improvisé.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1095
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 10:02    Sujet du message: Répondre en citant

Loic ,
je suis d'accord pour les avions en caisses ,ailes demontées .

mais OU met on ces caisses sur un croiseur lourd type Pensacola.???
(une caisse devrait mesurer dans les 12 metres de long , 3 de hauteur et autant de largeur à peu pres)

le seul endroit "possible" serait au milieu du bateau en demontant les 2 catapultes

douteux qu'il y est assez de place pour plus de 6 caisses et impossible sur les plages arriere ou avant

c'est juste celà qui me chagrine.

amicalement
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1095
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 10:30    Sujet du message: Répondre en citant

[quote="raven 03"]Loic ,
je suis d'accord pour les avions en caisses ,ailes demontées .

mais OU met on ces caisses sur un croiseur lourd type Pensacola.???
(une caisse devrait mesurer dans les 12 metres de long , 3 de hauteur et autant de largeur à peu pres)

le seul endroit "possible" serait au milieu du bateau en demontant les 2 catapultes

douteux qu'il y est assez de place pour plus de 6 caisses et impossible sur les plages arriere ou avant

c'est juste celà qui me chagrine.


ps: les caisses pouvant etre d'ailleurs recyclées en magasins ,petits ateliers voir bars clandestins ou logement pour officiers ..(c'est fragile c'est oiseaux là... Laughing )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 3107

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 11:05    Sujet du message: Répondre en citant

Je souhaite a la petite ile de Nauru et ses habitants un destin plus heureux en FTL qu'OTL... ce ne sera pas très difficile. Rolling Eyes
_________________
"Au fond, comme chef de l'État, deux choses lui avaient manqué : qu'il fût un chef ; qu'il y eût un État" (De Gaulle à propos d'Albert Lebrun, 1944).
...
"La Meuse, ça ne m'intéresse pas" Gamelin à Corap, mars 1940.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4788
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

Le transport des avions de la 212 par le Pensacola est tout bonnement OTL. Je n'ai pas d'infos sur le fait qu'il ait été accompagné par un autre navire, mais peu importe. Il est possible que les avions soient venus directement des Etats-Unis, en tout cas, les pilotes étaient auparavant à l'entraînement à Midway (sur Buffalo probablement).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
raven 03



Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1095
Localisation: loire (42)

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 19:15    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai trouvé le mystere

la VMF 212 etait deployée à Noumea ...

donc certainement transfert des avions en vol jusqu'au Nvelles Hebrides et le Pensacola a du transporté le personnel au sol ,les rechanges...etc.

desolé du buzz pour pas grand chose

amicalement
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4788
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 20:01    Sujet du message: Répondre en citant

En fait, la 212 était destinée aux Nouvelles Hébrides, mais a semble-t-il du patienter (et s'entraîner) en Nouvelle-Calédonie en attendant que son terrain soit opérationnel.

Précisons aussi (-> Casus) qu'il est encore major (il sera promu Lt-Col en août).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3324
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 20:19    Sujet du message: Répondre en citant

otl, la 212 n'est pas allée trainée du coté de gadalcanal, avec dans ses rangs un (pas encore major) boyington, sur f4f justement?
ftl, il me semble l'avoir vu trainer en mediterannée...
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lebobouba



Inscrit le: 12 Juil 2008
Messages: 350
Localisation: Devant son écran

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 21:30    Sujet du message: Répondre en citant

Dans le Pacifique OTL, Boyington a d'abord servi à la VMF-121, avant de commander la VMF-214.
Et je pense qu'il a plutôt piloté sur Corsair (pas sur pour le Wildcat).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3324
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 21:55    Sujet du message: Répondre en citant

ooops, 121-212 ma mémoire m'a joué des tours sur le numéro de l'escadrille ...
mais je te confirme qu'il est passé à guadalcanal sur f4f (source : black sheep one, the life of G boyington)
http://www.amazon.fr/Black-Sheep-One-Gregory-Boyington/dp/0891418016/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1361739350&sr=8-1
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 4788
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 21:58    Sujet du message: Répondre en citant

On trouve un récit assez détaillé ici pour la 212.
Donc :
Fin mars, l'échelon de construction arrive aux Nouvelles-Hébrides (Port-Vila sur l'île d'Efate) pour aménager le terrain.
Le 29 avril, les pilotes embarquent sur l'Enterprise qui, rentrant du raid Doolittle, va partir dans le Pacifique sud-ouest (avec le Hornet). Entre temps, le Pensacola a convoyé les avions à Efate. L'Enterprise n'étant pas allé (OTL) en Nouvelle-Calédonie, il a probablement débarqué les pilotes aux Nouvelles-Hébrides (où il a ravitaillé avant de repartir sur Pearl Harbor puis la bataille de Midway, le Pensacola l'accompagnant). La 212 a pris la direction de Nouméa, le terrain d'Efate n'étant pas encore prêt.
Les premiers avions (qui sont bien des F4F-3) arrivent sur leur terrain quasiment prêt le 27 mai. En tout, le squadron compte 18 appareils. Les premiers F4F-4 arrivent en août.

En FTL, la 212 va donc un peu patienter avant de partir vers le Pacifique sud, les deux porte-avions ayant ravitaillé l'île de Midway après le raid Doolittle. Par contre, il n'aura pas à patienter à Nouméa.

Par rapport à l'OTL, on a un trou dans le calendrier du Pensacola, le croiseur aurait donc théoriquement pu participer à la bataille de la Mer de Corail. On va donc le renvoyer à PH pour expliquer sa non participation.

Casus, on peut donc modifier le passage du 27 mai comme suit :
Nouvelles-Hébrides – Après un bref ravitaillement au nord de l’archipel, la TF16, réduite à l’Enterprise et à son escorte, poursuit sa route vers la Nouvelle-Calédonie. En effet, le Hornet doit regagner Pearl Harbor, car il n’est pas question de laisser durablement le Pacifique Nord dépourvu de porte-avions. Les pilotes du squadron VMF-212 des Marines (major Harold W. Bauer), qui ont voyagé à bord de l'Enterprise, ont quand à eux débarqué sur l'île d'Efate. Leurs Wildcat F4F-3, livrés il y a peu par le croiseur lourd Pensacola, les attendent sur un terrain qui sera bientôt opérationnel.
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1630
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Dim Fév 24, 2013 22:41    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Cette histoire de transport d'avions m'interpelle depuis un moment.
OTL, le Pensacola, arrivé à Pearl le 21 avril conduit à Efate la VMF 212 avant de retourner à Pearl avec l'Enterprise où ils arrivent le 26 mai.
Je veux bien qu'il s'agisse d'un transport rapide de personnel mais pour le matos, je suis plus que perplexe. Un croiseur n'a pas de place disponible très importante et dans le cas de ce navire, la seule possibilité serait de débarquer deux hydravions et d'entasser les caisses entre les deux catapultes et les deux cheminées, là où sont stockés les deux hydros qui ne sont pas sur les catapultes. Mais combien d'avions en caisse peut-on y mettre ?
Je ne dis pas que c'est impossible mais faute de précisions supplémentaires, je suis dubitatif.
@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Le Pacifique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com