Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Occupation à l'Est: les divisions de sécurité (Sicherungs-D)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1775

MessagePosté le: Lun Déc 31, 2012 19:32    Sujet du message: Occupation à l'Est: les divisions de sécurité (Sicherungs-D) Répondre en citant

Les divisions de sécurité (Sicherungs-Divisionen) sont préparées dès avant Barbarossa pour le "maintien de l'ordre" des futurs territoires occupés. Certaines sont rattachées à une Armée, d'autres directement à un Groupe d'armées.

Il faudra peut-être ajouter à l'OdB de Barbarossa au moins celles qui dépendent des Armées et qui doivent donc entrer immédiatement en action en territoire soviétique. Pour le moment, seules celles du Groupe d'armées Sud figurent à l'Odb.

A partir d'août 1941 OTL, toutes dépendront des Groupes d'armée. FTL, le changement devrait se faire en août 1942 et ce sera un des points abordés lors de la "conférence des 50 jours".

Les Sicherungs-Divisions faisaient un très sale travail de répression et de réquisition. Ce n'était pas un poste envié, au moins au niveau du commandement, et la rotation des chefs pouvait être assez rapide. Parmi eux, on trouve un ancien policier (Scherer), mais aussi l'ancien chef d'une unité d'élite du front (Stockhausen).

Il arrive aussi qu'une SicherungsD soit appelée en renfort pour colmater une brèche du front ou encercler une poche ennemie: on en a un exemple FTL fin juin 1942.

Les Sicherungs-Divisions vont être les principaux adversaires directs des partisans soviétiques. FTL, le territoire soviétique occupé est nettement moins étendu qu'OTL, mais la tâche de répression ne sera pas plus facile, car le NKVD et le GRU ont eu un an de plus pour se préparer à la guerre de partisans.



Les divisions de sécurité (Sicherungs-Division)

Groupe d’armées Nord

Arrière du groupe d’armées:
207. Sicherungs-Division (Karl von Tiedemann)
281. Sicherungs-Division (Theodor Scherer, ancien officier de la police bavaroise, qui aurait dû être remplacé par Wilhelm-Hunold von Stockhausen, ancien chef du régiment Grossdeutschland, mais celui-ci, gravement blessé en août 1942 FTL, ne sera pas disponible avant la fin de l’année)
285. Sicherungs-Division (Wolfgang von Plotho puis Gustav Adolph Auffenberg-Komarow)

Groupe d’armées Centre
4e Armée puis arrière du groupe d’armées:
221. Sicherungs-Division (Johann Pflugbeil, remplacé peu après par Hubert Lendle)
286. Sicherungs-Division (Kurt Müller puis Johann-Georg Richert)

9e Armée puis arrière du groupe d’armées:
403e Division (Wolfgang von Ditfurth puis Wilhelm Rußwurm, venu de la 444. SicherungsD)

Groupe d’armées Sud
6e Armée puis arrière du groupe d’armées:
213. Sicherungs-Division (René De l’Homme de Courbière, remplacé plus tard par Alex Göschen)

17e Armée puis arrière du groupe d’armées:
444. Sicherungs-Division (Wilhelm Rußwurm, à remplacer assez rapidement par Helge Auleb puis Adalbert Mikulicz)
454. Sicherungs-Division (Rudolf Krantz, à remplacer rapidement par Hermann Wilck puis Hellmuth Koch) (édit.)
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.


Dernière édition par patrikev le Sam Mar 30, 2013 20:06; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5669
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Mar Jan 01, 2013 15:09    Sujet du message: Re: Occupation à l'Est: les divisions de sécurité (Sicherung Répondre en citant

Merci pour ces infos.

À noter que Johann Pflugbeil (221. Sicherungs-Division) est le frère aîné du général d'aviation Kurt Pflugbeil, qui commande le 4e FliegerKorps. OTL, la 221. Sicherungs-Division prend la ville de Bialystok à la fin juin 1941. À cette occasion, la synagogue de la ville est incendiée. (source)

patrikev a écrit:
FTL, le territoire soviétique occupé est nettement moins étendu qu'OTL, mais la tâche de répression ne sera pas plus facile, car le NKVD et le GRU ont eu un an de plus pour se préparer à la guerre de partisans.


D'après http://deuxiemeguerremondia.forumactif.com/t12310-urss-la-vraie-guerre-des-partisans :
Citation:
Peu après le déclenchement de la guerre germano-soviétique et le fameux discours de Staline du 3 juillet, le comité central édicte un décret "Sur l'organisation de la lutte des partisans derrière les lignes ennemies".

Citation:
La Pravda commence à parler des premières actions de partisans en septembre 41 et un Guide du Partisan est tiré à 100 000 exemplaires en octobre.

Citation:
C'est en 1942 que va s'accélérer l'essor des mouvements partisans, avec la brutalité de l'occupation allemande et les ponctions énormes sur les récoltes des territoires occupés.

Citation:
Le 30 mai 1942, le commandement de l'Armée Rouge crée un état-major central des partisans, pour contrôler ce mouvement qui échappe parfois à tout contrôle. Des officiers sont formés pour être parachutés derrière les lignes allemandes et reprendre en main ces groupes au niveau militaire mais aussi idéologique.


Staline ne s'imaginait pas que la Wehrmacht pourrait s'enfoncer aussi loin en URSS et il ne semble pas y avoir eu de préparations (à grande échelle en tout cas) de lutte sur les arrières ennemis. J'imagine aussi que la nature du régime ne devait guère apprécier l'idée de préparer des structures militaro-politiques chargées de gérer la situation sur place (et notamment la population) et qui, par la force des choses, ne seraient pas contrôlables en temps réel par Moscou autrement que par des liaisons radio hasardeuses.
En FTL, même si l'URSS a senti le vent du boulet en mai-juin 1941, le plus grand degré de préparation de l'Armée Rouge avec le répit d'une année doit renforcer ce sentiment de confiance. Par ailleurs, il y a nettement moins d'encerclements massifs qu'en OTL et donc de possibilité de structurer des maquis sur la base de groupes de soldats isolés.

Il faudrait donc introduire les éléments ci-dessus dans la chrono, avec un décalage tout bête d'une année et peut-être un débat sur la création ou non d'un état-major central des partisans (car l'ampleur de ce mouvement est moindre).
_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1775

MessagePosté le: Mar Jan 01, 2013 19:08    Sujet du message: Répondre en citant

D'accord dans les grandes lignes, mais je dirais avec un tempo un peu différent. D'après Soudoplatov, le NKVD, désorganisé par la purge Yejov en 1939, n'a commencé à préparer sérieusement la guerre sur les arrières de l'ennemi qu'au printemps 1941, puis a été absorbé par l'urgence des premiers mois de l'invasion (gérer le déplacement et le filtrage de plusieurs millions de déplacés, déménager ou détruire le matériel civil, interroger des dizaines de milliers de soldats échappés à l’encerclement ennemi et soupçonnés a priori d'être des espions, etc). A la fin de 1941, sa priorité était de préparer la guerre de rue dans Moscou si les Allemands arrivaient jusque-là (il y avait tout un plan avec abris souterrains, etc). Il y a eu des actions isolées dès l'automne 1941, comme les explosions de Kiev le 24 septembre 1941, qui ont fourni le prétexte à l'extermination des juifs de Kiev à Babi Yar (j'ai transposé l'équivalent FTL à Rovno). Des petits groupes de partisans ont été envoyés derrière les lignes allemandes dès octobre-novembre 1941, mais c'était pratiquement en mission suicide, sans vraie organisation.

FTL, les services soviétiques ne devraient guère entreprendre de recrutement de partisans avant août 1942, d'autant plus qu'avant cette date, on se bat surtout dans les territoires annexés en 1939-1941 où le régime communiste n'a guère de base. Mais une fois le mouvement lancé, avec une meilleure préparation au départ, il pourrait prendre une certaine ampleur dès novembre 1942. Les Soviétiques FTL sont plus optimistes qu'OTL et ils peuvent tabler sur la libération complète du territoire national dès le second printemps ou été de guerre: donc, le but sera de piéger le maximum de troupes allemandes pour s'ouvrir la route de Berlin. En tout cas, c'est un point de vue qui pourra être développé lors des discussions en haut lieu. S'il y a des arguments contraires, très bien, je les intégrerai dans la discussion et il est tout à fait possible que je change de point de vue.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1775

MessagePosté le: Dim Jan 06, 2013 02:09    Sujet du message: Répondre en citant

Il serait un peu long de faire la liste de toutes les unités de répression allemande à l'Est. Une mention spéciale tout de même pour celles-ci:

La Brigade de cavalerie SS, sous le commandement du SS-Standartenführer Hermann Fegelein est formée en août par dédoublement du Régiment de cavalerie SS. Sur les terrains forestiers ou boueux du sud de la Biélorussie, elle se révèle souvent plus manœuvrable que les unités motorisées, qui, de toute façon, manquent de véhicules et d’essence. En tout cas, elle est redoutablement efficace dans la chasse aux traînards de l’Armée Rouge, aux prisonniers évadés, aux villageois ou aux Juifs qui tentent de se dérober à la terreur allemande. Dans les deux premières semaines d’août, elle trouve le temps de fusiller 13 788 civils biélorusses ou juifs.

Trois chefs supérieurs de la police et des SS (Höhere SS-Polizeiführer), responsables, entre autres, des Einsatzgruppen:

Nord: général de police SS Hans-Adolf Prützmann puis (octobre) Friedrich Jeckeln.

Centre: Erich von dem Bach-Zelewski.

Sud: Friedrich Jeckeln puis (octobre) Hans-Adolf Prützmann.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sting01



Inscrit le: 30 Juil 2010
Messages: 1451
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Dim Jan 06, 2013 03:29    Sujet du message: Répondre en citant

Erich von dem Bach-Zelewski!!!!

Un personage interressant : a changer de nom plusieur fois pour de simple raisons de promotion personel. A ete l'instigateur du camp de la mort de Auschwitz, a commande l'assassinat de milliers de civiles en europe de l'est ... et est mort dans son lit tranquillement sans avoir ete inquite ni remis a la justice.

Envie de vomire, n'est-ce pas?
_________________
La can can-can, cancouillote,
c'est pas fait pour les francois.

Anscarides je suis ne,
heritier de la Comte je serai.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3790
Localisation: Tours

MessagePosté le: Dim Jan 06, 2013 10:15    Sujet du message: Répondre en citant

sting01 a écrit:
Erich von dem Bach-Zelewski!!!!

Un personage interressant : a changer de nom plusieur fois pour de simple raisons de promotion personel. A ete l'instigateur du camp de la mort de Auschwitz, a commande l'assassinat de milliers de civiles en europe de l'est ... et est mort dans son lit tranquillement sans avoir ete inquite ni remis a la justice.

Envie de vomire, n'est-ce pas?


Hélas non! Cela montre surtout qu'il n'y a pas que dieu pour réaliser des miracles. Le diable aussi en est capable pour couvrir ses fidèles. Il suffit de penser au nombre de fois qu'Hitler a échappé à la mort.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1775

MessagePosté le: Dim Jan 27, 2013 03:46    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a trois commandements des forces de sécurité en territoire soviétique occupé: Nord, Mitte et Süd. OTL, le groupe d'armées Sud a été scindé courant 1942 à cause de l'allongement du front et de l'extension des territoires occupés, mais cela ne devrait pas se produire FTL. Les liens donnent l'OdB des unités subordonnées, y compris hongroises et slovaques.

Kommandierenden General der Sicherungstruppen und Befehlshaber im Heeresgebiet Nord:
http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Gliederungen/BefehlshaberHeer/HeeresgebietNord-R.htm

General der Infanterie Franz von Roques 15. März 1941 - 31. März 1943

General der Infanterie Kuno-Hans von Both 1. April 1943 - 26. März 1944

Kommandierenden General der Sicherungstruppen und Befehlshaber im Heeresgebiet Mitte:
http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Gliederungen/BefehlshaberHeer/HeeresgebietMitte-R.htm

General der Infanterie Max von Schenkendorff 15. März 1941 - 6. Juli 1943

General der Gebirgstruppe Ludwig Kübler 22. Juli 1943 - 30. September 1943

General der Kavallerie Edwin Graf von Rothkirch und Trach 1. Oktober 1943 - Juli 1944

Kommandierenden General der Sicherungstruppen und Befehlshaber im Heeresgebiet Süd:
http://www.lexikon-der-wehrmacht.de/Gliederungen/BefehlshaberHeer/HeeresgebietSued-R.htm

General der Infanterie Karl von Roques 15. März 1941 - 27. Oktober 1941

General der Infanterie Erich Friderici 27. Oktober 1941 - 1 Juni 1942

General der Infanterie Karl von Roques 1. Juni 1942 - 9 Juli 1942

General der Infanterie Karl von Roques 9. Juli 1942 - ? Dezember 1942

General der Infanterie Erich Friderici ? Dezember 1942 - 14. Februar 1943

General der Infanterie Joachim Witthöft 14. Februar 1943 - 1. Oktober 1943
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1942 - Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com