Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Un rapport pour monsieur le diplomate.
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 22, 23, 24
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3663
Localisation: Tours

MessagePosté le: Mar Jan 14, 2020 17:39    Sujet du message: Répondre en citant

VII. La montée en puissance des communautés européennes (1993-2005).
1)L'Union Européenne après les Accords de Schengen, approfondissements et évolutions.
Le 3 Mars 1993 avait lieu la Fin des négociations d'adhésions de l'Autriche, de la Finlande et de la Suède, moins d'un mois avant que La Hongrie et la Pologne ne déposent une demande d'adhésion à l'Union Européenne les 31 Mars et 5 Avril. Moins de trois semaines plus tard, le 24 Avril avait lieu la signature de l'Accord de Corfou qui consacrait le cinquième élargissement de l'Union Européenne avec l'entré de l'Autriche, de la Finlande et de la Suède et ce la veille du jour ou la Yougoslavie signait l'acte d'adhésion à l'Union Européenne.
Quelques mois plus tard, le 12 Novembre 1993, devinrent visible d'autres conséquences des accords de Mons, lors d'un sommet européen commun CED/UE à Bonn. Les états membres des deux organisations se retrouvèrent pour signer l'acte de naissance de l'Agence Européenne de l'Armement (AEA). Cette agence commune avait pour but de gérer tous les programmes d'armements communs à au moins deux états membres, de monter des équipes de travails multinationales destiné à concevoir et mettre en œuvre des méthodes innovantes de conduites de programme, de consolider et développer la base industrielle et technologique européenne de défense, de veiller au respect du principe de "juste retour" industriel pour les états participants à un programme de l'agence, de promouvoir le principe de "préférence européenne" pour l'équipement des forces des états membres (2) et de faire la publicité des équipements conçus par elle. Le Directeur en serait nommé d'un commun accord entre CED et UE, et la structure serait cofinancé à part égales par les deux organisation. Par contre chaque programme piloté par l'Agence serait financé individuellement par les états impliqués. Un conseil de Surveillance formé par les ministres de la défense des états membres serait institué pour veiller sur l'agence et son bon fonctionnement, mais seul ceux qui participeraient à au moins un programme pourraient prendre la parole et voter. Deux semaines plus tard, les 27 et 28 Novembre, lors de référendums, les peuples Autrichiens, Finlandais et Suédois se prononcèrent en faveur de l'adhésion de leurs pays respectifs à l'Union Européenne. Les mêmes jours, les Yougoslaves votèrent en faveur de l'adhésion, premier pays de l'ancien bloc de l'Est à se rapprocher effectivement de l'Europe de l'ouest. Et à la fin de l'année, les 9 et 10 Décembre, lors du Conseil européen d'Essen en Allemagne, les quinze décidèrent de mettre en œuvre une stratégie de pré-adhésion en faveur des états liés à l'Union européenne par un accord européen, le tout visant à intégrer progressivement les acquis communautaires dans le droit des états concernés.
L'année commença le 1er Janvier 1994avec le cinquième élargissement de l'UE à travers l'adhésion de l'Autriche, la Finlande et la Suède. L'Europe des quinze devint l'Europe des Dix-huit. Deux semaines plus tard, le 17 Janvier eut lieu la signature de l'Accord ENFOPOL à Bruxelles, qui permit la constitution d'un groupe de travail mixte CED/UE avec les représentants des services policiers et judiciaires des états membres des deux organisations. Il s'agissait de mettre au point une réponse à la fois légale et technique au réseau américain ECHELON d'écoute et d'interception globale des communications, tant publiques que privées dont l'existence vient d'être découverte par les européens (3). Le 6 Mars, la Turquie signait un accord d'union douanière avec l'Union européenne, conformément à l'Accord d'Ankara de 1962 qui assurait à la Turquie un avenir européen. Mais l'adhésion pleine et entière ne vint qu'a la fin des années 2020 après la chute du régime islamofachiste Erdogan. Avec près de 70ans d'attentes, ce fut un record de lenteur, même pour l'Europe. Trois semaines après, le 29 Mars, il fut décidé lors du Sommet européen de Turin, de créer une Conférence Intergouvernementale chargée de réfléchir aux modifications à apporter au Traité de Maastricht, dont la mise en œuvre de certaines dispositions posait des problèmes et de préparer les futurs élargissements. Au cour de l'année, les 22 et 27 Juin, 13 Octobre, 24 Novembre, 8 et 13 Décembre, la Roumanie et la Slovaquie, la Lettonie, l'Estonie, la Lituanie et l'Islande déposèrent une demande d'adhésion à l'Union Européenne. Au mois de Novembre, le 4 pour être précis eut lieu la signature sur l'Ile Maurice de la version révisée de la Convention de Lomé IV. Conclue à mi-parcours de sa période de validité de 10 ans, Lomé IV fut modifié pour tenir compte des changements intervenus dans les pays ACP, en Europe et sur la scène internationale. Dans le premier cas, il s'agissait des processus de démocratisation et des ajustements structurels, dans le second des élargissements et de l'attention croissante accordé aux PECO et du bassin méditerranéen, et dans le troisième de la signature de l'Accord de l'Uruguay Round. Les modifications furent de trois ordres. Le premier concernait le respect des droits de l'homme, les principes démocratiques et l'état de droit qui devenaient des piliers à part entière de la Convention. Les pays ACP qui ne remplissaient pas ces critères risquaient d'être suspendus de la Convention. Le second concernait le FED ou Fond Européen de Développement, dont le montant était désormais plafonné. Le troisième concernait l'introduction de la programmation par phase pour introduire plus de souplesse dans la gestion des économies et améliorer les performances des pays ACP. Une attention accrue fut portée à la coopération décentralisé sous la forme d'un partenariat actif impliquant des acteurs de la société civile.

(1) Ou Weaponry European Agency (WEA) en Anglais.
(2) Déjà en vigueur au sein de la CED depuis les origines ou presque.
(3) Peu désireux à cette époque de se brouiller avec les USA, les européens laissèrent les débats s'enliser dans toutes sortes de considérations éthiques et techniques jusqu'à abandonner au tournant de l'an 2000..
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Discussions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... 22, 23, 24
Page 24 sur 24

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com