Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Midway
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4078

MessagePosté le: Dim Sep 15, 2019 10:51    Sujet du message: Répondre en citant

ah tiens je ne m'en souviens pas de celui là. Non c'est un autre du même cru, il est disponible sur Dailymotion

"Ah ouais, ils vont m'attrapper ? qui ça ?"
"La CIa, tiens !"
"ha ha ha ha la CIA mais c'est la hachouma la CIA ! Même pas qu'il trouve son z'bob pour faire pipi, la CIA"

https://www.dailymotion.com/video/x2wb5p2

PTDRRR

"en véritable cuir de vinyle !"

Par contre la conclusion fait froid dans le dos... c'est tellement vrai... "dates supplémentaires en europe" c'était en 2003... gloups.
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.
"Nous vaincrons car nous sommes les plus forts" (Reynaud) "Heureusement, sinon, qu'est ce qu'on aurait pris !" (Goscinny)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 3370
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Dim Sep 15, 2019 11:44    Sujet du message: Répondre en citant

Il y est plus sur le Ternet ... Dommage, en gros Saddam fait une réunion EM pour faire le point avec son armée pour savoir comment s'en sortir si les US attaquent.
(lui) vos suggestions ?
(eux)on pourrait faire une super arme qui leur fait peur ?
(lui) Et pourquoi pas une bombe atomique ...
(eux) la meilleure défense c'est l'attaque !
(lui) si c'est pour entendre des conneries pareilles je retourne dans mon bunker.
Saddam fait mine de se lever.
(une voix) attendez ...
(C'est Ben Laden.) Moi j'ai une arme terrible à vous présenter. Mollah ?
Mollah Omar fait rentrer une mobylette années 70 sur une musique de Dim et sous les projecteurs.
(Ben Laden) cette merveille n'est pas sujette aux embargos, elle échappe aux tirs ennemis et sert absolument à tout.
L'EM irakien est conquis. Saddam un peu hésitant.
(Lui) Et ca marche ce truc ?
(Laden) Tu plaisante. 2 ans que les américains nous courent après avec des porte-avions, des marines et des B-52. Jamais ils m'ont rattrapé !

Dernière scène, avec Saddam qui présente à Laden sa nouvelle armée (blindé/armée de l'air ...) qui défile le front haut, devant la tribune ... tous en mobylette !

Voila, 15 ans après je m'en souviens encore. Purin S'avait la Grace.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4078

MessagePosté le: Dim Sep 15, 2019 14:21    Sujet du message: Répondre en citant

Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.
"Nous vaincrons car nous sommes les plus forts" (Reynaud) "Heureusement, sinon, qu'est ce qu'on aurait pris !" (Goscinny)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Kenneth MacKenzie



Inscrit le: 20 Mar 2010
Messages: 37
Localisation: Castle MacLeod

MessagePosté le: Mar Sep 17, 2019 19:19    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai retrouvé la vidéo.

https://www.dailymotion.com/video/x1rcy4b

La selle weekend pour promener la spice di counasse...PTDR
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
loic
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 5335
Localisation: Toulouse (à peu près)

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 17:49    Sujet du message: Répondre en citant

Merlock a écrit:
Hier soir, séance de cinéma FTL-IRL avec d’honorables membres émérites de la FTL où nous sommes allés voir le "Midway" de Roland Emmerich.

Alors, outre le fait que ça a été très sympa de passer un peu de temps avec d’honorables membres émérites de la FTL (je suis en train de finir les kit-kat balls et les mini-lions tandis que je poste cette critique), on se rappellera que j’avais méchamment médit sur la bande-annonce du film en prévoyant une bouse du calibre du "Pearl Harbour" de 2001…

Même pas honte.


Si l’on considère que "Midway" peut se traduire par "mi-chemin", il est certain que notre ami Roland, lui, n’y va pas par quatre chemins pour faire son film. Par d’erreur, c’est du Emmerich.

MAIS, car il y a un mais, c’est du Emmerich pauvre (1).

En effet, il s’agit d’un film de guerre. Or, l’une des caractéristiques des films Emmerich c’est que d’une façon générale, soit les militaires sont inutiles (exemple : "Independence Day"), soit, pire encore, ils ne font qu’aggraver le problème (cf. son "Godzilla" où l’US Army contribue plus à la destruction de New York que le monstre-titre).

Alors, faire un film :

1/ De guerre.
2/ Historique.
3/ Montrant une victoire décisive.

Ça rend difficile de poser ce poncif Emmerichien ordinaire. Et, de fait, Emmerich atténue considérablement sa patte filmique habituelle. Par exemple un autres de ses poncifs est celle de l’intello solitaire un peu marginal qui a raison contre et en dépit de l’opposition des "Gens Très Sérieux" (encore une fois, Matthew Broderick/Dr. Nick Tatopoulos dans "Godzilla" ou Jeff Goldblum/David Levinson dans "Independence Day").

Ici, il y a bien un intello solitaire un peu marginal en la personne de l'officier de renseignement Edwin T. Layton. (Patrick Wilson) mais il n’est pas franchement en butte à l’hostilité de ses supérieurs…


Bref, le premier point est que, pour qui connait un peu Emmerich, celui-ci a mis pas mal d’eau dans son whisky au saké.

Et pour quoi faire ?

Pour nous offrir un film de guerre qui semble plus s’inscrire dans la ligné d’un "Tora ! Tora ! Tora !" (1970) ou du très médiocre "La Bataille de Midway" (1976). En effet, Emmerich semble vraiment décidé à nous présenter une reconstitution historique à peu près correcte des évènements (malgré d’inévitables raccourcis –format du film oblige), en suivant le destin de personnages tout à fait réels et historiques eux-aussi. Je souligne ce point, pour rappeler qu’un autre film vaguement historique d’Emmerich, "Le Patriote" (2000) qui s’était inspiré de divers personnages historique afin d’en tirer un ersatz indigeste incarné par Mel Gibson.

Les acteurs incarnant donc les authentiques protagonistes de la bataille que furent l'amiral Chester Nimitz, le capitaine Edwin T. Layton, le lieutenant-pilote Dick Best, le lieutenant-colonel James H. Doolittle, l'aide mécanicien d'aviation de troisième classe Bruno Gaido, etc. Sans oublier l’inénarrable commandant Joseph Rochefort, dont l'apparition et un moment d'anthologie.

On constate que le film tente d’englober la bataille vue "d'en haut" (Nimitz et Layton) comme "d'en bas" (Dick Best ou Gaido), un peu comme ce qu’on pouvait voir dans les films de guerre que j’appelle "pré-Soldat 'préparez-vos-mouchoirs' Ryan", tels les "Tora ! Tora ! Tora !" (1970) et "La Bataille de Midway" (1976) déjà mentionnés, mais encore le classique "Jour le plus long" (1962) ou le moins réussi "Un pont trop loin" (1977).


Mais je vous entends hurler en chœur: "Emmerich nous aurait-il trahis en trahissant ses propres méthodes ?"

Si, si ! Je vous ai entendus, ne le niez pas !

Eh bien non. Emmerich n’a ni (trop) trahi son public, ni (trop) trahi l’Histoire. Et par les temps qui courent, et en se remémorant certains films de guerre "historiques" que j'aurais l'élémentaire décence de ne pas nommer, ce dernier point mérite qu’on l’apprécie à sa juste valeur.

Le deuxième point hautement appréciable, est que ce film nous évite les scènes de PPM.

PPM ?

"Putain de Pathos de Merde".

Nan sérieux ? Vous voulez des exemples ?

Vous voulez que je vous rappelle l’amourette nippo-américaine ridicule de "La Bataille de Midway" ? Que je vous reparle du grotesque triangle amoureux de "Pearl Harbour" (que le Japonais ont, et la bonne idée de bombarder, et le manque de talent de manquer) ? On fait la liste des films où les protagonistes en mode Caliméro en font des tonnes sur le thème "OMG la guerre c'est vraiment trop zorrible!" ?

Non vous ne voulez pas d’exemples.

Eh bien sachez qu’Emmerich nous évite totalement cet écueil si prévisible. Alors, bien sûr, les soldats du film ne sont pas des super-héros insensibles. Certains sont mariés, ont des enfants et s’inquiètent. Il y des scènes de tendresses, mais brèves et presque timides. Les épouses voient mourir leurs maris et c’est dur. Mais le film mets ces évènements au même plan que le reste : mourir ou devenir veuve, ça fait partie de la guerre. C’est moche dans les deux cas. Point.

Troisième point, au niveau "Technique", c'est bien du Emmerich.

Il y a du CGI partout. Tout est reconstitué : porte-avions, navires de guerre, avions, avec un souci du détail qui fait plaisir (genre : une demi-seconde on aperçoit le pilote d’un zéro activer ses canons avec le déclencheur bel et bien situé sur la poignée de gaz de son avion). Je ne suis pas assez au fait des techniques de cinéma pour juger de la qualité du résultat, mais je l’ai bien aimé. Les décors sont bons et l’ambiance est bien rendue.

Les scènes reconstituées en CGI, notamment les bombardements en piqué sont impressionnantes, mais :

1- Quand on pratiqué du jeu vidéo aérien deuxième guerre mondiale, ça fait tout drôle. Par exemple, pour avoir moi-même ludiquement bombardé des porte-avions japonais à de multiples reprises, j’ai eu un air de déjà-vu. Sans compter que je largai jamais ma bombe à moins de 1000 pieds.

2- L’étroitesse du champ de la caméra rend certaines manœuvres aériennes totalement irréalistes, notamment lors de la scène de Pearl Harbour, où les Zéros mitraillent en passant carrément ENTRE les navires… Ha-hem !

3- Enfin, j’ai cru reconnaître un B-26 Marauder en action à Midway… j’ai d’abord cru à une erreur, mais en fait non : selon Wikipédia le B-26 "entre en service pour la première fois le 8 décembre 1941 soit un jour après l'attaque japonaise sur la base américaine de Pearl Harbor. Dans le Pacifique, il s'illustre pendant la bataille de Midway."

Au temps pour moi.

Enfin, petit détail qui a fait bondir certains : on voit des Dauntless américains fondre sur la flotte japonaise, sans la moindre trace d’escorte de chasse… C’est comme si les pilotes de la Navy étaient partis au carton sans autre protection que celle de leur bite et leur couteau. Quelques scènes de combat tournoyant entre Wildcats et Zéros n’auraient pourtant pas du tout nuit à l’ambiance, bien au contraire…

Ceci nous amène au quatrième point : le niveau de l’historicité du film:

J’en dirais ceci :

1/Elle est assez correcte sur le fond.
2/Elle est mal expliquée au spectateur.
3/Son suivi est chaotique ou lacunaire.

Je développe :

1/Elle est assez correcte sur le fond, car les évènements présentés sont assez justes.
- Yamamoto pensais pouvoir gagner une guerre courte.
- L’antagonisme IJN/IJA est montré.
- Le disfonctionnement des torpilles américaines est bien illustré dans une scène de bataille.
- Le raid sur Tokyo est bien présenté dans son déroulement et ses diverses conséquences en Chine et dans le Pacifique : représailles sur les populations et changement de stratégie, respectivement.
- Le déroulement de la bataille e Midway est assez bien rendu.

2/Elle est mal expliquée au spectateur, car à moins d’être déjà assez familier avec les opérations, on a du mal à suivre les tenants et les aboutissants des évènements. En fait, il manque quelques scène d’exposition "d'en haut" (Etat-major ou gouvernement) pour expliquer certaines décisions ou évènements.
- Pourquoi avoir attaqué Pearl Harbour ?
- Pourquoi le raid sur les îles Marshall ?
- Pourquoi avoir visé Tokyo ?


3/Son suivi est chaotique ou lacunaire.
- Notamment, il y a une réelle impasse sur la bataille de la Mer de corail qui, pourtant, a eu lien juste un mois avant celle de Midway. Si elle est citée, l’est de façon trop imparfaite et rapide pour comprendre ses conséquences sur celle de Midway. Seule la scène réparation express du Yortown (endommagé en mer de corail –ce qui est mal expliqué) est réellement mise en valeur.
- Certaines scènes de la bataille de Midway sont justes citées au spectateur ; c’est le cas de la contre-attaque japonaise qui endommage fatalement le Yorktown que l’on ne voit absolument pas à l’écran. En fait, on voit surtout les scènes de bataille du point de vue des combattants américain, le point de vue japonais n’est donné que par ses amiraux... ç aurait été si dur de mettre des CGI d’un B5N japonais balançant sa torpille, torpille qui, elle, fonctionne bel et bien ?


En conclusion :

Le film de guerre est un genre assez casse-gueule qui compte plusieurs écoles ou sous-catégories.

Il y a la "vision ras du sol" qui ne donne que le point de vue limité et, parfois, oppressant, claustrophobe du soldat, c’est un style brillamment illustré par des films tels "Bastogne" (1949), "Le bateau" (1981) ou "Stalingrad" (je parle de celui de Joseph Vilsmaier sorti en 1993, pas de la bouse éponyme de Jean-Jacques Annaud, sortie en 2000).

Il y a la "vision globale" où l’on tente avec plus ou moins de bonheur de présenter un épisode historique comme les "Tora ! Tora ! Tora !" (1970), "La Bataille de Midway" (1976), "Le jour le plus long" (1962) et "Un pont trop loin" (1977).

Enfin, il y la version PPM, inaugurée par Spielberg et son "Soldat Ryan" (1998) dont l’influence a pollué le genre durant deux décennies, jusqu’au lamentable "Fury" (2014), et sans doute bien d’autres dont j’ai préféré ignorer l’existence.


Heureusement, Roland Emmerich n’est pas Spielberg. Il a son propre style et ne se laisse pas influencer ce qui lui a permis de tenter un film de guerre de type "vision globale", un genre laissé totalement en désuétude depuis les années 80. Au final, je dirais qu’il est plus proche du succès que de l’échec. Le résultat est correct, le spectacle est bon, les évènements historiques ne sont pas trop maltraités, mais l’aspect didactique de l’ensemble reste nettement à améliorer.


Au final, je donne à ce film la très honorable moyenne de 13/20.




(1) Emmerich. Riche. Pauvre. Lol !

Chabert a écrit:
Oui, je suis d'accord.

C'est un assez bonne surprise, je m'attendais à pire.

Quant au pathos, ethos, pathos, logos pour une bonne plaidoirie...

Ecarter le pathos, impossible. Manque de logos, oui, en effet.

_________________
On ne trébuche pas deux fois sur la même pierre (proverbe oriental)
En principe (moi) ...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4078

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

incroyable.

tout se perd, en 2019.

si Emmerich se met a faire des films, disons, passables...

Peut être que les mayas de son nanr précédent, deux milles bouses, pardon, 2012, ne s'étaient plantés que de quelques années...

Le MONDE EST FOUTU.
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.
"Nous vaincrons car nous sommes les plus forts" (Reynaud) "Heureusement, sinon, qu'est ce qu'on aurait pris !" (Goscinny)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merlock



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 1299

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 18:19    Sujet du message: Répondre en citant

Mais-heuhh!!!!... Sad
_________________
"Le journalisme moderne... justifie son existence grâce au grand principe darwinien de la survivance du plus vulgaire." (Oscar Wilde).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 3370
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 18:20    Sujet du message: Répondre en citant

Rassurez-vous, Hollywood réussira toujours a transformer l'Or en Plomb et le Dollar en monnaie de singe. Il n'y a qu'à voir le dernier Terminator, où le T-800/Arnold/robot de 200 kg se range des voitures, prend femme, enfants et trouve un petit boulot de réparateur de rideaux dans les confins de l'Arizona ...

Relisez cette phrase - ceci n'est pas une parodie !
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7516

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 18:21    Sujet du message: Répondre en citant

Archibald a écrit:
incroyable.

tout se perd, en 2019.

si Emmerich se met a faire des films, disons, passables...

Peut être que les mayas de son nanr précédent, deux milles bouses, pardon, 2012, ne s'étaient plantés que de quelques années...

Le MONDE EST FOUTU.


Laughing

Mais enfin, on peut accidentellement faire un bon film. Il y a tant de réalisateurs corrects qui ont sorti des bouses innommables. L'accident vaut pour tout le monde et puis il ne faut pas penser que l'on peut sortir une succession de films nuls et faire face à des critiques dures et ne rien appendre. Reste à voir si la tendance se confirmera dans la durée.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merlock



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 1299

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 18:22    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
ceci n'est pas une parodie !


Ça aurait du... Rasta
_________________
"Le journalisme moderne... justifie son existence grâce au grand principe darwinien de la survivance du plus vulgaire." (Oscar Wilde).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1230
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 19:03    Sujet du message: Répondre en citant

Emmerich a apparemment eu du mal à trouver les financements nécessaires, et c'est en partie grâce au soutien de sociétés de production chinoises que le film a pu être réalisé. On devine donc que Pékin s'est arrogé un droit de regard sur le scénario, mais au final cela ne se remarque quasiment pas. Quelques scènes assez brèves sont situées en Chine occupée, où Doolittle et ses hommes sont pris en charge par des partisans, mais sans que cela alourdisse la narration. Les partisans, d'ailleurs, ne portent pas de signe distinctif, ce qui revient à une admission tacite qu'ils sont d'obédience nationaliste.




_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 3370
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 19:06    Sujet du message: Répondre en citant

Ou ca permet aussi,en ne mettant aucun insigne, de laisser le sujet en blanc pour éviter d'avoir à ce coller une étoile du Kuomitang dans le fond ! Les deux interprétations marchent camarade !
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1230
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 19:15    Sujet du message: Répondre en citant

On remarque au passage qu'ils sont équipés du Type 24, dit "Fusil Tchang Kai-shek", la copie locale du fusil standard de l'armée allemande.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 10765
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 19:18    Sujet du message: Répondre en citant

Hé bien, Merlock, tu vois que c'était pas si difficile de faire une critique de film pour les copains ? Wink
_________________
Casus Frankie

"Si l'on n'était pas frivole, la plupart des gens se pendraient" (Voltaire)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merlock



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 1299

MessagePosté le: Dim Nov 17, 2019 19:48    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
Hé bien, Merlock, tu vois que c'était pas si difficile de faire une critique de film pour les copains ? Wink


Je te préviens que ça va te coûter une blinde en bière, à la prochaine binouze... Ivrogne
_________________
"Le journalisme moderne... justifie son existence grâce au grand principe darwinien de la survivance du plus vulgaire." (Oscar Wilde).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> À voir et à entendre Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivante
Page 4 sur 9

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com