Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mars 44 - Balkans et Hongrie
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4 ... 30, 31, 32  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Méditerranée
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1023

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 16:56    Sujet du message: Répondre en citant

“Adolf Hitler est resté seul. Une porte grince, une silhouette haute et dégarnie rentre à pas de loup – c’est Herr Doktor Goebbels.”

Tu es sur ?.
Goebbels était un petit bonhomme qui n’atteignait même pas 1.70.
_________________
“On va faire le trou normand. Le calva dissout les graisses, l'estomac se creuse, et y a plus qu'à continuer. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2404
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 17:33    Sujet du message: Répondre en citant

Élancée, émincée ?
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1023

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 17:48    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
Élancée, émincée ?


Pied-bottée.... Arrow

Claudiquante me paraît plus proche de la réalité. D'après Google, le bon Doktor mesurait 1.65
_________________
“On va faire le trou normand. Le calva dissout les graisses, l'estomac se creuse, et y a plus qu'à continuer. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2404
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 17:52    Sujet du message: Répondre en citant

Ce que je voulais dire c'est que cet homme- qui était déjà fort laid - parait aussi grand et malingre. Bien ca, malingre tiens ...
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste


Dernière édition par demolitiondan le Mar Aoû 13, 2019 19:44; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 3320

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 18:39    Sujet du message: Répondre en citant

En parlant de Hongrois, ça me rapelle Boro, encore et toujours... Goebbels y était décrit comme une chouette montée sur un pied-bot. Qui reluquait les hanches de Mariyka, la belle cousine du héros. Aussi connu comme ministre des lits.
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Charles Huntziger, 7 mai 1940.
...
"La Meuse, ça ne m'intéresse pas" Gamelin à Corap, mars 1940.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7366

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 19:33    Sujet du message: Répondre en citant

Quant on regarde un portrait de groupes des dirigeants nazis, il y a qu'un seul d'entre eux (Heydrich) qui soit grand, beau et blond.
Le reste c'est des gros, des malingres, des maigres, des handicapés, des laids et une vaste majorité de bruns.
Il y a une erreur de casting ? Rolling Eyes
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2404
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 20:06    Sujet du message: Répondre en citant

Vous me direz, au moins, vous avez l'air de vous habituer aux oustachis.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1023

MessagePosté le: Mar Aoû 13, 2019 20:36    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:
Quant on regarde un portrait de groupes des dirigeants nazis, il y a qu'un seul d'entre eux (Heydrich) qui soit grand, beau et blond.
Le reste c'est des gros, des malingres, des maigres, des handicapés, des laids et une vaste majorité de bruns.
Il y a une erreur de casting ? Rolling Eyes


Ce qui est drôle dans ton propos c’est que les ennemis d’Heydrich, c’est à dire tous les autres sauf peut-être Himmler, disaient de lui qu’il était enjuivé. Un des arguments étant son nez !.
_________________
“On va faire le trou normand. Le calva dissout les graisses, l'estomac se creuse, et y a plus qu'à continuer. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7366

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2019 07:15    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
Vous me direz, au moins, vous avez l'air de vous habituer aux oustachis.


Le massacre ignoble du jour, la routine.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Merlock



Inscrit le: 19 Oct 2006
Messages: 1141

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2019 07:16    Sujet du message: Répondre en citant

Casus Frankie a écrit:
[b]Cependant, franchement, qu'est-ce qui vous fiche le plus la trouille, les Velociraptors ou les Oustachis ?


Avec les Raptors, au moins, on peut discuter...
_________________
"Le journalisme moderne... justifie son existence grâce au grand principe darwinien de la survivance du plus vulgaire." (Oscar Wilde).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1720
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2019 07:23    Sujet du message: Répondre en citant

Dites, et si l'essai du projet Manhattan on le faisait sur la Yougoslavie?

Car, a part s'entretuer, ils ont quelque chose en commun ces gens là??

La guerre peut apporter la pire noirceur de l'âme humaine…….
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10320
Localisation: Paris

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2019 09:11    Sujet du message: Répondre en citant

(Désolé, ça continue…)

6 mars
La campagne des Balkans
Salve d’éclairs
Balkans
– Le dieu du Tonnerre – Perun – ne s’est pas réveillé depuis une journée qu’il doit déjà modérer sa colère. En effet, le mauvais temps qui sévissait hier sur la Bosnie déborde désormais largement sur la Hongrie et il n’est pas question d’envoyer à l’aveugle les bombardiers tactiques alliés pour n’obtenir que des résultats incertains.
La majorité de l’aviation alliée reste donc au sol aujourd’hui, faute de cibles – hormis bien sûr les B-24 du Sqn 31 (South African), qui poursuivent leur ennuyeuse veille en Adriatique. Seuls à attaquer, les Halifax du Sqn 15 et les Wellington du Sqn 104 décollent de Crète et du sud de la Grèce pour aller bombarder la ville de Novi Sad, carrefour routier de Voïvodine où stationne la 104. Jäger. Sa DCA divisionnaire ne peut bien sûr rien face à des adversaires qui volent aussi haut, et la Luftwaffe ne se montre pas… Il fait un temps à ne pas mettre un 109 dehors !
La gare encaisse de nombreux impacts, tout comme les voies adjacentes et malheureusement la cité elle-même. On déplore une centaine de morts parmi les civils – c’est toujours moins que le nombre de victimes des prédations hongroises de naguère… Cependant, les ponts sur le Danube restent globalement praticables à l’infanterie. Le XXII. GAK reste donc une formation cohérente, du moins pour l’instant.

Bas instincts
Yougoslavie occupée
– Sous la pluie et le regard indifférent des dieux, le carnage continue en Bosnie occupée, avec les encouragements du ministre Artuković. Les colonnes infernales oustachies se rapprochent dangereusement de Mostar et Sarajevo. S’il n’y a malheureusement personne pour véritablement défendre la seconde, la cité au bord de la Neretva, par contre, est dans le secteur que se sont arrogé les hommes de Phelps. Et ils entendent bien y maintenir l’ordre à leur manière : toujours brutale, généralement meurtrière, souvent aveugle… mais obéissant à un objectif précis.
Les Croates ne sont donc pas les bienvenus dans le secteur des SS, car ceux-ci ne voient vraiment pas l’intérêt de pousser à la révolte des musulmans qui constituent par ailleurs une partie des effectifs d’une de leurs unités. Un bataillon de la Prinz Eugen est donc envoyé en hâte sur la route de Stolac pour barrer la route aux incendiaires. Après un court face-à-face inattendu et tendu à la fois, ceux-ci seront contraints de faire halte, ne serait-ce que parce qu’ils commencent à manquer de munitions.

Entretien avec un Oustachi
« Vous m’avez dit que vos relations avec les SS n’étaient “pas mauvaises”, à défaut d’être suivies. Vous n’étiez donc pas à Stolac ? »
La question paraît préoccuper le major. Ratko Vlašic réflechit un moment, le menton posé sur ses mains jointes. Cherche-t-il la réponse dans ses souvenirs ? Ou bien un mensonge convaincant ? Finalement, il sourit et répond :
« Non, je n’y étais pas. C’est regrettable d’ailleurs, peut-être aurais-je pu contribuer à apaiser les choses. Mais j’avais un ami, dans la division Osijek, qui s’est alors retrouvé face aux SS. Nous avons eu l’occasion d’en discuter plus tard, et il m’a raconté ce qui s’est passé. »
« Qui était cette personne ? »
« Un capitaine… de la 3e Division d’Infanterie… Son nom n’a pas d’importance, il est mort à la fin de l’été 1944. »
Je n’en saurai pas plus. Je relance donc : « Et que vous a-t-il raconté ? »
« Nos hommes se sont retrouvés face à une unité hostile, qui ne comprenait que très peu de frères croates. Des Slovènes, des Bosniaques et surtout des Volksdeutsche, comme disaient les Allemands. Ils nous ont intimé l’ordre de stopper. Vous savez, les divisions SS n’avait pas très bonne réputation dans nos rangs. Certains de nos soldats étaient même passés dans la Prinz Eugen en 1943, pour en repartir deux mois après. Une sombre histoire de mutinerie… Ce n’est pas le sujet. Bref, le ton est assez vite monté dans les rangs. Même si les officiers en charge – dont mon ami Antun (c’était son prénom) faisait partie – jugeaient que c’était là une très mauvaise réaction. Antun s’est donc avancé pour parlementer avec le major commandant l’élément qui barrait la route de nos hommes. Un colosse borgne, blond et balafré du nom de Stromheim ou Stromhelm. Quelque chose de ce genre. Ça s’est mal passé… »
« Comment cela ? »
« Mon ami a voulu lui serrer la main et s’est fait repousser au cri de « Ne me touche pas sale Slave ! » Comme je vous l’ai dit, ces gens-là ne nous ont jamais traité en égaux – Antun m’a raconté qu’il avait vu briller dans les yeux du major « tout le vice du IIIe Reich. » Etrange, n’est-ce pas… Mais Antun a toujours été un peu idéaliste. Ça lui a causé du tort. »
« Donc ? »
« Donc, nos hommes ont fait demi-tour dans la colère et la confusion. Nous y réfléchirions à deux fois la prochaine fois – et ce, quelle que soit la prochaine fois en question. Pour le reste, c’était désormais à Zagreb de régler le problème. »
« Et vous, que faisiez-vous pendant ce temps-là ? »
« Je nettoyais un village à l’ouest d’Andrijevica. Cette zone abritait encore de nombreux terroristes qui avaient échappé à Kugelblitz. »
« Quand vous dites “nettoyer”, vous voulez dire exécuter des civils aussi bien que des Partisans ? »
« Evidemment. Les civils soutenaient les terroristes, donc quelle différence ? Et du reste, quelle valeur donner aux exemples que nous faisions, si c’était pour nous montrer faibles à la première occasion ? »
Après recherche, il s’est avéré que le major faisait référence à une mutinerie ayant eu lieu au sein de la Prinz Eugen dans la région de Konjic en septembre 1943. Des SS d’origine croate – 173 selon les sources les plus précises – avaient refusé d’obéir à leurs officiers, s’estimant maltraités par rapport aux autres ethnies (dont les Slovènes germanophones). A l’évidence, le recrutement local, s’il était généreux en termes de solde et peu regardant sur le passé des engagés, avait négligé de tenir compte des haines interethniques yougoslaves… Il s’en fallut de peu que les intéressés ne prennent les armes contre leurs camarades. Le Reichsführer lui-même dut intervenir en édictant un règlement spécifiant que « Tout engagé ou sous-officier insultant la mère d’un engagé croate devait être abattu sur le champ » ! Sans doute les Croates en question étaient-ils susceptibles – la majorité des soldats de cette nationalité prirent ensuite le chemin de l’armée oustachie en formation, ce qui n’arrangea pas, bien sûr, la réputation du NDH auprès d’Himmler. Sombre temps, sombres mœurs et triste époque.

(Dans la tête du monstre – Conversation avec un officier oustachi, Robert Stan Pratsky, Flammarion 1982)

Récupération
Yougoslavie occupée
– Les ravages causés par les Oustachis ne sont pas sans témoins. Les hommes du maréchal Tito, qui restent pour l’instant sur la réserve du fait de la présence massive de la 20. Armee, envoient aux forces alliés un rapport accablant sur le drame en cours. Evidemment, les Partisans ne sauraient affronter seuls l’armée allemande et l’armée croate… Ils réclament donc vigoureusement que les forces alliées, qui campent l’arme au pied à quelques dizaines de kilomètres, interviennent avec l’appui de leurs propres troupes.
Josip Broz n’est ni aveugle, ni sot. Il sait parfaitement qu’une offensive de l’ampleur qu’il suggère ne s’improvise pas au coin d’un feu de camp. Du reste, même si demain les Polonais avançaient vers Podgorica, que feraient-ils à part affronter les Oustachis pour le compte de l’AVNOJ ? Mais en sollicitant aussi ouvertement le 18e GAA, Tito montre qu’il n’est pas responsable des atrocités en cours et se donne à peu de frais l’image d’un protecteur du peuple, tout en renvoyant à leur impuissance Français, Britanniques, Polonais, Grecs… et royalistes ! Cet épisode ne sera pas oublié – autant l’exploiter comme il convient. L’affaire restera aussi comme un terrible exemple de cynisme politique.
Par ailleurs, une intervention alliée est d’autant moins envisageable que les forces de Tito lui-même ne sont pas encore prêtes à agir. A ce propos, le général Velimir Terzic et Milovan Đilas, de l’AVNOJ, viennent à peine d’arriver en Roumanie. Ils se dirigent vers Moscou, pour y plaider la cause de leur maître. Nul doute qu’ils sauront y parvenir et obtenir l’appui nécessaire pour la suite. Le Petit Père des Peuples est bien connu pour sa sensibilité à la souffrance d’autrui !


7 mars
La campagne des Balkans
Salve d’éclairs
Balkans
– Le mauvais temps se décale et remonte un peu vers le Nord – par contre, le ciel yougoslave reste toujours aussi désespérément bouché. Sur l’ordre direct de Montgomery, l’Air Marshall Tedder en profite pour relancer ses avions en direction de la Hongrie. Ce n’est pas l’objectif principal de Plunder ? Tant mieux – l’ennemi n’en sera que plus confus.
La 31e EB polonaise Sobiewski envoie donc ses B-25 au-dessus de Dunafölvár, une ville qui dispose d’un grand pont routier et ferroviaire enjambant le Danube, conçu par János Kossalka. Le seul ouvrage d’art à cinquante kilomètres à la ronde, très utile aux aciéries du secteur… Venant du sud, les gros bimoteurs font une passe de bombardement à basse altitude, visant les piles maçonnées et les poteaux supports du tablier bien davantage que le fragile (mais si petit) treillis métallique. Finalement, l’appui oriental reçoit une bombe de trop, craque, et l’ouvrage s’effondre dans le beau fleuve bleu. L’action n’a toutefois pas été menée sans perte : à voler aussi bas et bien que la DCA hongroise soit maigre, trois appareils sont endommagés et deux sont perdus. Le premier s’écrase dans le fleuve, sans laisser aucune chance à son équipage, tandis que le second se pose sur le ventre dans un champ sur la rive occidentale. L’équipage est fait prisonnier par les Hongrois, qui sont sidérés en découvrant l’identité de leurs assaillants : ce ne sont pas des manières entre bons catholiques ! De son côté, l’escorte fournie par la 10e EC (P) Poniatowski n’a subi aucune perte.
Dans la nuit, les Sqn 148 et 149, sur Halifax, et les 202 et 205, sur Wellington, s’aventurent jusqu’à Bratislava, visant la gare, qui joue un rôle important sur la ligne desservant Vienne, Břeclav et Budapest. Les conditions météorologiques gênent le bombardement, mais n’empêchent pas l’intervention des Ju 88 du III/NGJ 1, qui abattent trois Wellington et un Halifax. La gare et les postes d’aiguillage encaissent plusieurs bombes, mais la plupart des projectiles sont tombés en ville et il n’y a rien d’irréparable… sinon la vie de plusieurs dizaines de civils slovaques.

Bas instincts
Zagreb
– A la suite du désagréable incident survenu la veille à Stolac entre Oustachis et SS, Ante Pavelic ordonne à son vice-ministre de la Guerre, Vilko Begić, de mettre temporairement un léger frein au zèle de ses troupes et de faire tomber quelques têtes. Le tout pour la forme évidemment : il ne faudrait pas contrarier le puissant protecteur allemand, qui a besoin des Croates tant qu’ils lui sont utiles.
L’intensité des exactions oustachies va donc sensiblement diminuer aux alentours de la zone tenue par le 3. SS-GAK, avant qu’elles ne remontent inexorablement vers le nord et Sarajevo, dans le sillage du repli de la Heer.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7366

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2019 10:38    Sujet du message: Répondre en citant

Les Oustachis ont mauvaise réputation auprès des S.S. Pour tout dire, cela m'a fait rire... jaune... mais rire quant même. On ne peut pas faire pire étalon de mesure (ou meilleur, question de point de vue) .
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Etienne



Inscrit le: 18 Juil 2016
Messages: 1711
Localisation: Faches Thumesnil (59)

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2019 10:54    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Vous savez, les divisions SS n’avait pas très bonne réputation dans nos rangs.

_________________
Dieu est une femme. La preuve : On dit toujours qu’il vaut mieux voir le Bon Dieu que ses seins.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2404
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Mer Aoû 14, 2019 11:00    Sujet du message: Répondre en citant

Mépris réciproque, cher Anaxagore. Des amateurs imbéciles pour les uns, des mous arrogants pour les autres.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> 1944 - Méditerranée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4 ... 30, 31, 32  Suivante
Page 3 sur 32

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com