Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Message du Capitaine!
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18, 19, 20  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3641
Localisation: Tours

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 15:30    Sujet du message: Répondre en citant

Le Capitaine est tombé récemment sur un livre qu'il a commencé à lire et qu'il trouve très éclairant. Il s'agit de "Partisans et centurions", sous-titré "Une histoire de la guerre irrégulière au XXème siècle". L'auteur est Elie Tenenbaum, un historien/chercheur passé par Sciences Po. C'est passionnant et permet de mieux comprendre pourquoi les puissances occidentales galèrent dès qu'il s'agit d'affronter un adversaire qui refuse de les affronter en rase campagne.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 1046

MessagePosté le: Jeu Fév 28, 2019 19:25    Sujet du message: Répondre en citant

Intéressant, quelle est sa thèse : la stratégie asymétrique du faible au fort ?
_________________
“On va faire le trou normand. Le calva dissout les graisses, l'estomac se creuse, et y a plus qu'à continuer. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3641
Localisation: Tours

MessagePosté le: Ven Mar 01, 2019 08:32    Sujet du message: Répondre en citant

Le Capitaine n'a pas encore terminé sa lecture, mais d'après les interview de l'auteur, les puissances occidentales sont victimes d'œillères intellectuelles/idéologiques. Elles auraient passé tellement de temps, dépensé tellement d'Energie depuis le XVIIème siècle à fixer les normes de ce que l'on appelle aujourd'hui la "guerre régulière" qu'au XIXème et surtout au XXème, elles en seraient venus à rejeter toute autre forme de combat. La "guerre de partis" ou "petite guerre" est devenue "guerre irrégulière", échappant aux horizons mentaux des occidentaux. Certes, régulièrement ils sont contraints d'y revenir, surtout face à des adversaires trop puissants/dangereux qui ne peuvent être vaincus simplement à la régulière", mais aussitôt le problème ayant nécessité le retour aux formes "irrégulières" de conflits résolus, ils 'empressent généralement de tout jeter aux orties et de revenir aux "bonnes vieilles méthodes régulières". Les occidentaux tendent ainsi régulièrement à perdre l'expérience acquise et à devoir réapprendre plus ou moins sur le tas dans la douleur.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3032
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Ven Mar 01, 2019 09:36    Sujet du message: Répondre en citant

Capitaine caverne a écrit:
Le Capitaine n'a pas encore terminé sa lecture, mais d'après les interview de l'auteur, les puissances occidentales sont victimes d'œillères intellectuelles/idéologiques. Elles auraient passé tellement de temps, dépensé tellement d'Energie depuis le XVIIème siècle à fixer les normes de ce que l'on appelle aujourd'hui la "guerre régulière" qu'au XIXème et surtout au XXème, elles en seraient venus à rejeter toute autre forme de combat. La "guerre de partis" ou "petite guerre" est devenue "guerre irrégulière", échappant aux horizons mentaux des occidentaux. Certes, régulièrement ils sont contraints d'y revenir, surtout face à des adversaires trop puissants/dangereux qui ne peuvent être vaincus simplement à la régulière", mais aussitôt le problème ayant nécessité le retour aux formes "irrégulières" de conflits résolus, ils 'empressent généralement de tout jeter aux orties et de revenir aux "bonnes vieilles méthodes régulières". Les occidentaux tendent ainsi régulièrement à perdre l'expérience acquise et à devoir réapprendre plus ou moins sur le tas dans la douleur.

L'auteur généralise peut-être un peut trop.


La France après l'Indochine puis l'Algérie a par exemple bien saisi qu'il y avait des engrenages dans lesquels ils ne valait pas trop mettre le doigt. Le véto à l'ONU en 2003 en partie et surtout les mises en gardes, plutôt bienveillantes finalement, adressées aux Américains avant l'affaire d'Irak en sont la preuve.

Certes il nous est arrivé que l'on prenne le risque de se jeter dans un enlisement asymétrique, notamment en Afrique depuis les années 60, mais on ne peut pas dire que ce fut en ignorant le danger des oppositions irrégulières mais au contraire en le prenant en compte et en essayant de monter des opérations les plus limitées dans le temps et l'espace et donc les moins exposées possible.

Même notre participation à la lutte en Afghanistan ne sait pas fait en ignorant le péril induit mais, bon gré mal gré, dans la lucidité froide de la nécessité de rejoindre les nations engagées contre le terrorisme dans un de ses principaux bastions.


Même nos voisins britanniques semblent avoir assimilé les enseignements de la Seconde Guerre Mondiale puis, entre-autre, de la fin du mandat sur la Palestine. S'ils ont suivi les Américains en Irak en 2003 c'est en pleine connaissance de cause pour des raisons politiques et non sans avoir tenté de faire comprendre à leur ambitieux partenaire les particularités des guerres du fort au faible.

Mais plus loin encore, parmi les décideurs américains eux-mêmes, du moins une grande partie y compris dans les états majors, la leçon vietnamienne (et on pourrait rajouté l'expérience philippine bien avant) avait porté ses fruits et c'est l'aveuglement de la minorité des "aigles" aux commandes à l'époque qui a délibérément refusé d'entendre tous les rappels au bon sens replongeant le pays dans un bourbier sans issu.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3641
Localisation: Tours

MessagePosté le: Ven Mar 01, 2019 11:27    Sujet du message: Répondre en citant

En fait le Capitaine en est au cinquième chapitre qui est consacré à la guerre révolutionnaire sauce Mao-Tsé-Tung. L'auteur concentre son propos sur les USA, le Royaume-Uni et la France dont il estime que ce sont les pays dont l'expérience est la plus significative dans ce domaine. Le problème se situe surtout au niveau des gouvernements, des administrations du renseignements et des généraux garants de l'orthodoxie militaire. La contre-insurrection/contre-guérilla/lutte asymétrique/…(choisissez le terme qui vous convient) est le plus souvent vu comme une chose longue, compliqué, couteuse et indigne d'une armée "régulière". Même si tout ne disparait pas à l'issue d'un conflit dit "asymétrique", ceux qui détiennent les clés du pouvoir tendent en général à tout faire pour oublier ou tenter de faire oublier ce qu'il a fallut faire pour vaincre ou simplement s'en sortir.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3641
Localisation: Tours

MessagePosté le: Dim Mar 03, 2019 09:11    Sujet du message: Répondre en citant

Il y a de cela quelques mois, quelqu'un sur ce site avait commis un texte sur la grande évasion d'un hydravion lourd, le Potez-Cams 161 si je ne me trompe pas. Pour ce que le sujet des hydravions intéresse, il y a ce soir sur RMC Découverte à 20h50 un documentaire intitule "Le grand retour des hydravions", ou les hydravions "King size" devrait avoir une bonne place!
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2423
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Dim Mar 03, 2019 23:00    Sujet du message: Répondre en citant

Les paquebots du ciel drainent toujours un imaginaire romantique que je partage sans forcément l'expliquer ... Cool
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3641
Localisation: Tours

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2019 08:53    Sujet du message: Répondre en citant

Le documentaire fait l'historique du phénomène hydraviation depuis ses débuts jusqu'à nos jours (2017/2018). Les poids lourds y ont leur place des années 20 aux années 40, et si on parle du Martin Mars, des Short Sunderland et du H4 Hercules, les français n'ont droit qu'aux Latécoères 521 et 631. Pas un mot sur le SNCASE se.200 ou le Potez-Cams 161. Les auteurs ont un ton positif et estiment que face aux évolutions dues aux changements climatiques, un renouveau de l'hydraviation est à attendre dans les décennies qui viennent, ne serait-ce que pour tout ce qui est secours d'urgences ou transports dans des zones sans routes/aéroports. Et même la catégorie des hydravions lourds, qui avait disparu dans les années 50 repointe le bout de son nez. Chinois, russes et japonais ont des programmes dans le domaine dont certains exemplaires volent déjà a défaut de rencontrer le succès.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1995
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2019 09:20    Sujet du message: Répondre en citant

Grace aux changements climatiques et a la raréfaction des énergies fossiles, c’est le grand retour aux Années 30: regain de l’hydraviation commerciale, du chemin de fer pour le transport de passagers, du dirigeable rigide et éventuellement du paquebot. Un hydravion ou un dirigeable se passent de ces très couteux et vulnérables aéroports/centres commerciaux, le chemin de fer est un moyen efficace, sur et écologiquement acceptable de déplacer beaucoup de monde en peu de temps.

Quant au paquebot, c’est plus nuancé, car évidemment, même à grande vitesse, il faut encore 4 jours pour traverser l’Atlantique, et la grande vitesse est assez passée de mode. Le QueenMary2 a été équipe de turbines à gaz pour assurer sa vitesse de pointe, en appoint de la propulsion diesel/électrique, mais les turbines sont très rarement utilisées, et on a rallongé la durée des traversées. De 5 jours au début, elles s’étirent maintenant en 7 jours sans escale, voire plus avec escale touristique à Terre Neuve ou ailleurs. La vitesse coute trop cher. Seule solution pour retrouver dans des conditions économiques et écologiques admissibles la vitesse de 30 nœuds ou plus qui était celle du Normandie ou du United States : la propulsion nucléaire.

Evidemment, ça parait un peu baroque, la propulsion nucléaire, mais après tout pourquoi pas ? C’est un mode de propulsion très bien maitrise, tant militairement (porte-avions, sous-marins) que civilement (surtout chez les Russes, qui exploitent avec succès une flotte de brise-glaces nucléaires). Dans les années 50, les Italiens avaient mis en service sur l’Atlantique Nord un paquebot prévu pour être converti ultérieurement à la propulsion nucléaire, ce q quoi ils renoncèrent, mais le navire était compartimente en conséquence dès la construction. Avec des chaudières nucléaires et une propulsion turboélectrique, on pourrait avoir un Super-Normandie qui traverserait l’Atlantique en 3 ou 4 jours, juste le temps d’un long weekend. ET avec internet par satellite, on n’est plus jamais coupé du monde, et on peut continuer à travailler. Le navire serait mixte, et emporterait également des containers de produits dont la valeur ajoutée élevée permettrait de justifier le surcout de la vitesse.

De quoi rever…
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2423
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2019 09:30    Sujet du message: Répondre en citant

Je me permet respectueusement d'émettre un léger hoquet quand on me parle du caractère 'écologique' du paquebot. Les monstres type Costa Croisières et Consort, qui ne sont d'ailleurs absolument des moyens de transport mais simplement des clubs de vacances flottants, sont de véritables putois à émission de souffre et en consommation de carburant. D'une manière globale, le transport marin est responsable d'une part significative des émissions de gaz à effets de serre. J'invite tout le monde à consulter sur le site de Greenpeace la part des porte-conteneurs CMA-CGM dans le réchauffement mondial ... éclairant. Pour moi, la solution est clairement dans la réduction des déplacements systémiques.
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1995
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2019 09:49    Sujet du message: Répondre en citant

Il faut nuancer, et surtout ne pas croire aveuglement tout ce que raconte Greenpeace, organisation opaque et bien loin d’être l’association bienveillante qui suscitait mon enthousiasme adolescent quand elle défendait les baleines.

Il n’en reste pas moins vrai que les navires produisent des gaz à effet de serre à forte teneur en soufre, du fait du type de carburant qu’ils brulent dans leurs moteurs diesel. Les navires de passagers (de hideux immeubles a appartement avec un moteur, nous en sommes d’accord et je le déplore) sont soumis depuis des années a une règlementation beaucoup plus stricte, et sont globalement nettement moins polluants qu’ils ont pu l’être. Ce n’est pas parfait, mais c’est un net progrès. Pour le reste, le transport maritime est de loin le moins polluant a la tonne/kilomètre, surtout comparé au fret aérien, qui est un vrai massacre. Evidemment, le volume du transport maritime dans notre univers mondialisé est tel que l’impact environnemental global reste conséquent.

Tout ça pour dire que la propulsion nucléaire pour les grands navires, passagers comme fret, apparait comme une solution qui tient la route (ou la mer, si on préfère). Il y a des questions de sécurité, bien sûr, mais aucun navire de surface à propulsion nucléaire n’a été victime d’un accident grave, et aucun des réacteurs de sous-marins qui se retrouvent au fond des mers ne semble avoir donné lieu à une contamination. Ceci dit, évidemment, si on avait des dizaines de navires à propulsion nucléaire en circulation, le risque terroriste pourrait apparaitre comme rédhibitoire.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 2423
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2019 10:35    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
et aucun des réacteurs de sous-marins qui se retrouvent au fond des mers ne semble avoir donné lieu à une contamination.


Ceci peut sembler vrai ... si d'aventure on autorisait un jour les ONG et autres organisations intéressés à bien vouloir aller faire un tour en nouvelle-Zemble ! Le coin est un véritable cimetière de bateaux type November et autres saloperies déposées là sans égard, et parfois même sans dessein ... quoique !

Allez, pour la route Crying or Very sad :

https://www.themoscowtimes.com/2014/11/14/soviet-nuclear-submarine-wrecks-at-bottom-of-arctic-ocean-video-a41348

Allons demander aux Norvégiens ce qu'ils pensent de Mourmansk et Arkangelsk ! Wink Wink Wink Wink Wink
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1995
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2019 10:40    Sujet du message: Répondre en citant

C'est different. Je parlais d'accidents. Ici, il s'agit de l'irresponsabililte des autorites sovietiques qui ont fait n'importe quoi.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Dronne



Inscrit le: 30 Jan 2014
Messages: 563
Localisation: France

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2019 12:00    Sujet du message: Répondre en citant

demolitiondan a écrit:
J'invite tout le monde à consulter sur le site de Greenpeace la part des porte-conteneurs CMA-CGM dans le réchauffement mondial ... éclairant. Pour moi, la solution est clairement dans la réduction des déplacements systémiques.


Je ne doute pas de la nécessité de lutter contre les effets de l'activité humaine sur le climat, en revanche Greenpeace est prêt à raconter n'importe quoi et à faire fi des publications scientifiques qui ne sont pas favorables à son propos
Une petite vidéo à ce sujet, qui en plus cite ses sources:
https://youtu.be/byBt2FvLDCc
_________________
Cinq fruits et légumes par jour, ils me font marrer! Moi, à la troisième pastèque, je cale..
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
jbp



Inscrit le: 12 Nov 2012
Messages: 40
Localisation: Ile de France

MessagePosté le: Lun Mar 04, 2019 13:01    Sujet du message: Répondre en citant

La part du transport maritime dans les émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial est d'a peu pret 2%.

les plus gros émetteurs sont:
- les centrales électrique à charbon (21%);
- l'agriculture (20%, essentiellement gaz autre que le CO2);
- le transport pour 14% (6% voiture, 4% camion, 2% bateau, 2% avion);
- l'industrie hors BTP (12%).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18, 19, 20  Suivante
Page 5 sur 20

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com