Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Rehabilitons Sir Tom Phillips - L'Asiatic Fleet a Singapour?
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 13:35    Sujet du message: Rehabilitons Sir Tom Phillips - L'Asiatic Fleet a Singapour? Répondre en citant

Je suis en train de lire ‘Scapegoat - the Death of Prince of Wales and Repulse’, par Stephen Martin (ISBN-13: 978-1783831784).



C’est un livre assez inégal, mais qui a le mérite de s’attacher à réhabiliter l’amiral Sir Tom Phillips. L’auteur a eu accès aux archives de la famille, et a pu dès lors dresser un portait nettement plus nuancé du personnage, qui n’était pas l’officier d’état-major imbu de sa personne et ignorant des réalités de la guerre aéronavale moderne. Le propos de l’auteur est de blâmer Churchill pour absoudre Phillips, ce qu’il parvient à faire dans une certaine mesure, encore que les deux hommes n’étaient pas sur le même plan, et donc que les erreurs d el’un ne devraient pas avoir d’impact sur le jugement qu’on porte sur l’autre.

La thèse la plus intéressante avancée par l’auteur est que Churchill a force l’amirauté à envoyer le PoW a Singapour dans une mission politique, ostensiblement pour dissuader le japon d’attaquer la Malaisie, ou pour rassurer l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ce qui semble assez ridicule, étant donne la disproportion de forces en présence, mais en réalité pour amener le président Roosevelt a repositionner une partie de la flotte américaine, et surtout de son aviation stratégique des Philippines a la Malaisie. La genèse de cette tentative serait des discussions tenues à Washington qui établiraient une sorte de donnant-donnant : les Britanniques font un geste pour renforcer leur présence navale en Extrême-Orient, et les Américains abondent dans ce sens.

A première lecture, cela me paraissait peu crédible, d’autant plus qu’il n’y a guère de trace d’un tel marchandage. Mais il est vrai qu’en matière navale, Roosevelt aurait pu prendre un engagement verbal. Pour etayer cette thèse, il y a quand même quelques faits troublants. Premièrement , il est clair que la mission du PoW était politique/diplomatique, et non militaire. C’est du reste une critique essentielle à l’encontre de Churchill que celui-ci n’ait pas rappelé les navires des lors que la dissuasion avait échoué. Le choix de Tom Phillips, amiral politique, esprit brillant, disposant de toute la confiance de Sir Dudley Pound, et capable d’articuler des points de vue complexes, s’explique alors beaucoup mieux. Ensuite, la première chose que fait Phillips en arrivant en Extrême-Orient, c’est de devancer son escadre en prenant l’avion, et de poursuivre son voyage jusque Manille, pour y rencontrer son homologue américain, l’amiral Hart, qui y commande l’Asiatic Fleet. Entretien couronné de succès, semble-t-il, puisque Hart accepte de détacher 4 destroyers de sa petite escadre, qui se mettent aussitôt en route pour Singapour, ou ils devront s’intégrer au dispositif britannique. Ils étaient encore en mer le 7 décembre. Ce dispositif tombe à l’eau du fait de l’attaque japonaise, mais c’est quand même assez curieux que Hart accepte de se démunir pour envoyer 4 destroyers à Singapour, simplement parce que Phillips le lui a suggéré. Le mystère reste donc entier, faute de documents.

Pour ce qui est de la perte du PoW, et donc de la sortie contre les débarquements japonais au nord de la Malaisie, c’est une opération assez biscornue. Le plan Matador prévoyait de longue date une invasion du sud de la Thaïlande par les forces britanniques, afin de prévenir ces débarquements, mais il ne semble pas que la participation de la RN ait été envisagée, alors que le renfort de la Force Z était connu depuis des mois. La présence des grands navires imposait a la RAF une contrainte supplémentaire, alors même qu’on avait dit à Phillips de ne pas pouvoir compter sur une couverture aérienne, couverture qui sera quand même disponible, mais dont le propre chef d’état-major de Phillips, l’amiral Palliser, négligera d’avertir son patron. Et c’est ce même Palliser qui relayera l’annonce d’un (faux) débarquement japonais a Kuantan, ce qui obligera immanquablement Phillips à se dérouter pour y réagir, alors qu’il rentrait enfin sagement à Singapour après avoir miraculeusement échappé aux croiseurs japonais pendant la nuit, sans que Palliser songe à demander à la RAF d’assurer une présence aérienne au-dessus de Kuantan pour y protéger les navires, alors qu’il savait que des chasseurs étaient maintenus en alerte par la RAF pour ce faire,

Tout ça semble passablement embrouillé, mais il se dégage de l’ensemble une impression que Tom Phillips a été pris dans une situation impossible et qu’il a fait ce qu’il a pu. Les calculs de Churchill, les incompétences de la hiérarchie britannique à Singapour, semblent avoir beaucoup pesé dans l’accomplissement de son triste destin. Et comme il est mort dans l’aventure, il n’a pas pu défendre sa réputation.

Pour ce qui est de l’uchronie, il reste un point intéressant à débattre de la possibilité pour l’US Navy de baser l’Asiatic Fleet à Singapour plutôt que Cavite, et de voir l’effet que cette décision pourrait avoir dans le déroulement des opérations. Non pas tant quelques destroyers et deux croiseurs, mais une force aérienne moderne, dont des bombardiers quadrimoteurs. McArthur disposait a l’époque de la plus grande concentration de B-17 hors des Etats-Unis. Le redéploiement d’une partie d’entre eux en Malaisie aurait été en mesure de modifier l’équilibre des forces dans la région. Hypothèse fascinante.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7173

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 13:56    Sujet du message: Répondre en citant

Deux choses.
Je ne suis pas un spécialiste de cette histoire mais la première chose qui m'a frappé c'est que le Prince of Wales et le Repulse sont des bâtiments formidables pour l'époque. Toutefois, à l'échelle des forces en présence, leur renfort est ridicule... la mission a toujours été politique. Les "gros canons" ont toujours été utilisé autant pour la guerre que la diplomatie.
Donc la théorie de Stephen Martin se tient parfaitement, j'en étais arrivé à la même conclusion.
Deuxièmement, j'ai lu il y quelques années un long article sur la chute de la Malaisie et la campagne japonaise. J'ai été effaré par l'amateurisme des Britanniques : plan de défense mal conçu, tropes mal préparées, mal encadrées, absence de réactivité des officiers, faible coordination etc...
Le désastre du PoW appartient à un cadre qui dépasse cette seule tragédie. L'incompétence des officiers britanniques, à cette époque et dans cette région, a été consternante.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1663
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 14:12    Sujet du message: Répondre en citant

a ce niveau là, c'est à se demander si on ne se débarassait pas, au niveau de la British Army, des officiers incompétent en les envoyant en Asie....
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
demolitiondan



Inscrit le: 19 Sep 2016
Messages: 1862
Localisation: Salon-de-Provence - Grenoble - Paris

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 14:16    Sujet du message: Répondre en citant

Pour avoir en mon temps écris sur Corap, je croix pouvoir affirmer ici que la thèse des boucs-émissaires arrangent souvent tout le monde. Mais cela ne rend pas Phillips plus compétent (ou brillant) pour autant. Vae Victis comme on dit ...
_________________
Quand la vérité n’ose pas aller toute nue, la robe qui l’habille le mieux est encore l’humour &
C’est en trichant pour le beau que l’on est artiste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7173

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 14:16    Sujet du message: Répondre en citant

Hum... je pense plutôt que l'on a gardé les meilleurs en Europe (face à Hitler) et que... et ben les autres se sont retrouvés en Asie.
édit : je répondais à Will.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.


Dernière édition par Anaxagore le Lun Fév 25, 2019 14:17; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delta force



Inscrit le: 07 Juin 2009
Messages: 509
Localisation: france Gironde

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 14:17    Sujet du message: Répondre en citant

A noter qu'OTL
- un PA d'escadre aurait du se joindre (le HMS Indominable classe illustrious) à la force Z mais il s'est échoué dans les Caraïbes) ; je ne sais pas si cela aurait changé le destin funeste de l'escadre de Philips mais c'est bon what if en scénario de wargames....
- je crois comprendre que que les renforts (terrestres et aériens) prévus pour la Malaisie ont en fait été déployés en Égypte en 1941.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 15:40    Sujet du message: Répondre en citant

delta force a écrit:
A noter qu'OTL
- un PA d'escadre aurait du se joindre (le HMS Indominable classe illustrious) à la force Z mais il s'est échoué dans les Caraïbes) ; je ne sais pas si cela aurait changé le destin funeste de l'escadre de Philips mais c'est bon what if en scénario de wargames...


Stephen Martin réfute le point qu'un PA était prévu. D'ailleurs, étant donne que la Force Z opérait a proximité des cotes de la Malaisie, un PA n'était pas nécessaire pour couvrir l’escadre, et depuis la fin des années 20, en meme temps qu'on avait decide de faire de Singapour LE bastion britannique en Extrême-Orient, de preference a Hong-Kong devenu trop expose, la défense de la Malaisie avait été confiée a la RAF, principalement pour des motifs budgétaires, car l'aviation en ce temps la coûtait beaucoup moins cher que l'armée et la marine, et on pouvait beaucoup plus rapidement déployer des escadres aériennes d'un point chaud de l'empire britannique a l'autre. D'ailleurs, chose unique, c’était un officier general de la RAF qui commandant en chef: l'Air Chief Marshal Sir Henry Robert Brooke-Popham (dont les mauvaises langues disaient qu’il était jovial et ignare comme un colonel de l’armée des Indes).

Pour ce qui est du what-if, il n’était pas nécessaire qu’un PA accompagne les cuirasses de Phillips. Une couverture aérienne de chasseurs Buffalo de la RAF aurait amplement suffi a perturber l’attaque des bombardiers torpilleurs qui opéraient a la limite de leur rayon d’action (pour peu que ces chasseurs soient disponibles, bien sur, et non occupés a défendre leurs propres terrains attaques par l’aviation japonaise).

A ce propos, le premier matin de la guerre, le 8 décembre 1941, l’aviation japonaise avait mené un raid a longue portée contre Singapour, depuis leur base en Indochine française. Il était donc démontré que les Japonais disposaient de bombardiers au rayon d’action suffisant pour couvrir la totalité de l’espace aérien de Malaisie, même sans recourir a des terrains au Siam ou a des terrains captures a la RAF en Malaisie du nord. Phillips savait donc très bien que ses navires étaient a portée d’attaque dans toute la mer de Chine méridionale, et meme a leur mouillage a Singapour.

delta force a écrit:
A noter qu'OTL
- je crois comprendre que que les renforts (terrestres et aériens) prévus pour la Malaisie ont en fait été déployés en Égypte en 1941.

Absolument, notamment les divisions australiennes et Neo-zelandaises. A l’inverse, plusieurs bataillons indiens étaient prévus pour l’Egypte et furent redirigés vers Singapour, de meme que la 8e division australienne. Plus tard, la 18e division britannique sera déroutée pendant son transit vers l’Egypte et rediriger vers Singapour, ou elle arrivera juste a temps pour se faire entièrement capturer par les Japonais.

Plus sérieux, le cabinet de guerre britannique (docn Churchill) jugea préférable d’envoyer des quantités de matériel très importantes a l’Union Soviétique, au détriment du renforcement des défenses de Singapour. Notamment, on n’envoya aucun char a Singapour, alors qu’on livrait des dizaines de chars a Staline, qui critiquait vertement (et a juste titre) la piètre qualité combative de ces matériels, fort peu performants contre les Panzers, mais qui auraient fait la différence contre les blindés japonais. De meme, on envoya aux Soviétiques 200 fusils antichar Boys, marginalement efficaces contre les blindages allemands, mais encore redoutable contre les minces blindages nippons.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 15:48    Sujet du message: Répondre en citant

Wil the Coyote a écrit:
a ce niveau là, c'est à se demander si on ne se débarassait pas, au niveau de la British Army, des officiers incompétent en les envoyant en Asie....


On l'a suggéré assez sérieusement pour justifier une veritable étude, qui n'a trouvé aucun document en ce sens. En fait, il se trouve probablement que le grand nombre d'officiers généraux médiocres capturés a Singapour était tout simplement représentatif de la piètre qualité du personnel dirigeant de l'armée britannique dans son ensemble, des officiers braves et compétents jusqu'à un certain point, forgés à la dure école des tranchées de la Somme, mais passablement ineptes pour mener une guerre moderne dans un espace tridimensionnel où tout allait trop vite pour leur cerveau méthodique et sclérosé. Leur GOC, Percival en était en quelque sorte la personnification.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
delta force



Inscrit le: 07 Juin 2009
Messages: 509
Localisation: france Gironde

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 17:02    Sujet du message: Répondre en citant

[quote="JPBWEB"]
delta force a écrit:
A noter qu'OTL
- un PA d'escadre aurait du se joindre (le HMS Indominable classe illustrious) à la force Z mais il s'est échoué dans les Caraïbes) ; je ne sais pas si cela aurait changé le destin funeste de l'escadre de Philips mais c'est bon what if en scénario de wargames...


Stephen Martin réfute le point qu'un PA était prévu

Ah ?
une relecture rapide de la page wiki https://en.wikipedia.org/wiki/Sinking_of_Prince_of_Wales_and_Repulse#cite_note-stephen107-8 semble indiquer que ce même auteur affirme le contraire dans un autre ouvrage ;Stephen, Martin; Grove, Eric (1988). Sea Battles in Close-up: World War 2, Volume 1. Shepperton, Surrey: Ian Allan. ISBN 978-0-7110-1596-8.
Mais bon ce n'est qu'une page wiki....et l'ouvrage date de 1988 STEPHEN a depuis peut être eu accès à d'autres sources.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capu Rossu



Inscrit le: 22 Oct 2011
Messages: 1563
Localisation: Mittlemeerküstenfront

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 18:12    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

JPWEB a écrit :

Citation:
En fait, il se trouve probablement que le grand nombre d'officiers généraux médiocres capturés a Singapour était tout simplement représentatif de la piètre qualité du personnel dirigeant de l'armée britannique dans son ensemble, des officiers braves et compétents jusqu'à un certain point, forgés à la dure école des tranchées de la Somme, mais passablement ineptes pour mener une guerre moderne dans un espace tridimensionnel où tout allait trop vite pour leur cerveau méthodique et sclérosé.


Durant la guerre du Désert, les généraux britanniques n'ont pas particulièrement brillé. De même en Normandie, ce n'est pas meilleur, Monty en tête.

@+
Alain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2665
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 18:24    Sujet du message: Répondre en citant

Capu Rossu a écrit:
Durant la guerre du Désert, les généraux britanniques n'ont pas particulièrement brillé.

Là, paradoxalement, leur côté règlement-règlement leur a évité au moins une déconvenue, et pas des moindres, que les Allemands ont dû, eux, endurer massivement : la dysenterie.

En effet il était prescrit dans les consignes des forces de l'empire de doter tout campement de latrines improvisées mais acceptables là ou leurs adversaires se soulageaient sans trop de considération, favorisant ainsi le pullulement des mouches agissants comme vecteurs de la maladie.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
requesens



Inscrit le: 11 Sep 2018
Messages: 754

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 18:49    Sujet du message: Répondre en citant

Capu Rossu a écrit:


Durant la guerre du Désert, les généraux britanniques n'ont pas particulièrement brillé. De même en Normandie, ce n'est pas meilleur, Monty en tête.

@+
Alain


Sans trop faire d'efforts de mémoire le dernier general anglais talentueux doit être Marlborough (celui de la chanson) qui cotoya Louis XIV. Ne me parlez surtout pas de Wellington Nunchaku
_________________
“On va faire le trou normand. Le calva dissout les graisses, l'estomac se creuse, et y a plus qu'à continuer. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
fhaessig



Inscrit le: 15 Jan 2013
Messages: 177
Localisation: leiden (NL)

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 19:47    Sujet du message: Répondre en citant

Capu Rossu a écrit:


Durant la guerre du Désert, les généraux britanniques n'ont pas particulièrement brillé.
@+
Alain


O'Connor?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 2782

MessagePosté le: Lun Fév 25, 2019 21:08    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
McArthur disposait a l’époque de la plus grande concentration de B-17 hors des Etats-Unis.


Mouais... le B-17 n'était pas l'arme absolue, loin de là.

Tout dépends comment on l'utilise.

Patrouilleur maritime longue distance: très bien. Mais l'USN et l'USAAC se détestaient cordialement sur le sujet depuis l'avant guerre.

Bombardier longue distance: ok.

Attaque de navires: catastrophique. Ce n'est pas en lâchant une bombinette de 250 kg depuis 3000 m qu'on va endommager quoique ce soit.

Les B-17s quelque soient leur nombres ne sont guère une menace pour la flotte japonaise, qu'elle soit a quai ou en mer. A quai: voir le Sharnhornst et le Gneisenau a Brest, attaqués par la RAF. La ville fut rasée, les bateaux intacts au milieu. En mer: voire ci-dessus. Visée aléatoire sur des cibles en mouvement.
Les Repulses et PoW furent coulés à la torpille ou au bombardement en piqué, deux missions hors de portée des B-17 de 1941.
_________________
"Au fond, comme chef de l'État, deux choses lui avaient manqué : qu'il fût un chef ; qu'il y eût un État" (De Gaulle à propos d'Albert Lebrun, 1944).
...
"La Meuse, ça ne m'intéresse pas" Gamelin à Corap, mars 1940.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1847
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Mar Fév 26, 2019 03:03    Sujet du message: Répondre en citant

Archibald a écrit:
Citation:
McArthur disposait a l’époque de la plus grande concentration de B-17 hors des Etats-Unis.

Mouais... le B-17 n'était pas l'arme absolue, loin de là.
Tout dépends comment on l'utilise.
Patrouilleur maritime longue distance: très bien. Mais l'USN et l'USAAC se détestaient cordialement sur le sujet depuis l'avant guerre.
Bombardier longue distance: ok.
Attaque de navires: catastrophique. Ce n'est pas en lâchant une bombinette de 250 kg depuis 3000 m qu'on va endommager quoique ce soit.
Les B-17s quelque soient leur nombres ne sont guère une menace pour la flotte japonaise, qu'elle soit a quai ou en mer. A quai: voir le Sharnhornst et le Gneisenau a Brest, attaqués par la RAF. La ville fut rasée, les bateaux intacts au milieu. En mer: voire ci-dessus. Visée aléatoire sur des cibles en mouvement.
Les Repulses et PoW furent coulés à la torpille ou au bombardement en piqué, deux missions hors de portée des B-17 de 1941.


Je suis d’accord avec tout ça, mais il faut se remémorer que la question n’est pas de savoir ce qu’il était raisonnable d’attendre des B-17 et plus généralement de l’appoint naval et aérien des Etats-Unis, mais ce que Churchill en attendait à l’époque. Nous, nous savons bien que le B-17 n’est pas l’arme absolue, mais Churchill devait en attendre beaucoup plus. Tout d’abord, sa préoccupation première était de dissuader le Japon d’attaquer la Malaisie, et il savait que les forces britanniques sur place, qu’il avait lui-même décidé de ne pas renforcer au maximum car il considérait que c’était inabordable pour les maigres ressources britanniques disponibles, risquaient de ne pas faire l’affaire. Il pouvait donc penser qu’une présence militaire américaine à Singapour dissuaderait les Japonais, que si le Japon attaquait quand même, cette attaque entrainerait automatiquement l’entrée en guerre des Etats-Unis (il ne pouvait pas prévoir l’attaque de PH), et que l’appoint américain permettrait aux Britanniques de défendre Singapour avec succès.

Concernant la capacité opérationnelle effective des B-17, bien sûr, une attaque contre une escadre japonaise en mer n’aurait pas eu d’effet, mais une attaque des plages de débarquement a Singora et a Pattani, des têtes de pont établies par les Japonais et des transports immobiles qui portaient leur ravitaillement aurait pu avoir un effet décisif, de même que plus tard l’attaque des aérodromes saisis par les Japonais, qui leur ont permis de prendre l’ascendant sur la RAF au-dessus de la Malaisie du nord.

Plus directement en lien avec la Force Z, une force de B-17 aurait pu bombarder les bases de départ des avions torpilleurs au sud de l’Indochine, avec des effets potentiellement ravageurs, et en corollaire la forte atténuation de la menace sur les grands navires britanniques. C’est le genre d’attaque préemptive qu’on a reproché (à juste titre) à Macarthur de n’avoir pas ordonné sur les bases aériennes japonaises a Formose, qui étaient parfaitement à portée de ses B-17 autour de Manille. Les Japonais ont alors monté leur propres raids de bombardement qui ont détruit au sol une bonne partie du potentiel de bombardement américain.

Généralement, ce n’était pas idiot pour Churchill et Roosevelt de penser a baser une partie du potentiel militaire américain en malaise, ou il pourrait utilement servir à dissuader le Japon d’attaquer, et si les Japonais le faisaient quand même, de les contrer immédiatement. Mais comme le fait remarquer Stephen Martin, il y a une leçon utile à retirer de cette histoire, qui est qu’il est hasardeux de surestimer la puissance militaire des Etats-Unis, et encore plus à remettre entre leurs mains la défense de ses intérêts vitaux.
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com