Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Beria en 1953, après Staline ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 1977

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 10:17    Sujet du message: Beria en 1953, après Staline ? Répondre en citant

comme le dit le titre. Beria était un personnage ignoble sur le plan humain. Ce qui est surprenant ce sont les plans du bonhomme pour l'après Staline (avant qu'il ne soit liquidé)
- lâcher la RDA
- une sorte de perestroika économique avant l'heure

ça aurait donné quoi, les années 50 avec ce type là aux commandes de l'URSS ?
_________________
Surely you can't be serious !
I'm serious, and don't call me Shirley.

Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine
http://www.caea.info/index.php?lang=fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ciders



Inscrit le: 16 Sep 2016
Messages: 480
Localisation: Chargé de sacs de T-34/76

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 10:41    Sujet du message: Répondre en citant

Attention au mot "ignoble". La légende noire de Beria s'est édifiée de son vivant, en raison de son statut de commissaire du peuple aux affaires intérieures mais surtout après sa mort quand le reste de l'ancienne équipe de Staline a décidé de s'en débarrasser. Ce n'était certes pas un enfant de chœur et sa participation aux crimes du stalinisme est incontestable mais il n'y avait pas d'enfant de chœur parmi tous ceux qui ont travaillé avec et pour Staline à cette époque. Même monsieur K. n'était pas propre. Et Beria en tant que personne n'était pas un monstre (son goût pour les enlèvements de jeunes filles nubiles dans les rues est une invention pour le déconsidérer davantage).

Pour le reste, il était un excellent organisateur et il a largement contribué à gérer l'effort de guerre soviétique puis à mettre en place le secteur nucléaire militaire. Très bon exécutant des volontés du Vojd, ambitieux comme tous les autres, sans doute le plus au fait de ce qui se passait à l'extérieur du pays. Très (trop) confiant, terriblement réaliste. Et terriblement seul. En dehors des services de sécurité, où il n'a d'ailleurs pas que des amis, il n'a pas d'ancrage local (sauf en Géorgie) et pas vraiment de réseau de fidèles. Surtout, son arme principale demeure, de par sa fonction, la peur et le fait d'avoir potentiellement des dossiers compromettants sur tout le monde. C'est ce qui le perd en 1953 : il se retrouve seul face à une coalition d'intérêts communs désireux de purger le système sécuritaire. Et à ce moment-là, les amitiés personnelles nouées avec tel ou tel membre important du Politburo ne jouent plus. C'est chacun pour soi et tous contre Beria.

En admettant qu'il soit devenu dirigeant du PCUS et dirigeant de l'URSS, qu'aurait-il fait ? Difficile à dire. Il était brillant mais très arrogant, ce qui lui aurait valu l'hostilité du système. Désireux de dérussifier les zones annexées après-guerre, il aurait sans doute eu maille à partir avec les représentants russes du Parti et cela aurait au passage entraîné de fortes tensions dans les nouvelles républiques, notamment dans les pays baltes. Est-ce qu'il aurait davantage ouvert le pays à l'étranger ? Cela paraît difficile à croire. Mon avis est qu'il aurait peut-être abandonné certaines républiques populaires est-européennes, introduit un peu de libéralisme économique mais pas beaucoup plus. Pour le reste, ça n'aurait pas beaucoup changé : culte de la personnalité, pouvoir de plus en plus concentré dans les mains du chef, élimination physique ou politique des opposants.
_________________
- C’est magnifique...
- Oh oui. « Ouh ! », « Ah ! » Ça commence toujours comme ça. Et puis après il y a des « sauve qui peut », et puis il y a des hurlements...

The Lost World, Eddie Carr et Ian Malcolm.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 1977

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 11:35    Sujet du message: Répondre en citant

le coté prédateur sexuel est apparemment un peu plus qu'une légende noire... les noms des femmes disparues sont bien là...
_________________
Surely you can't be serious !
I'm serious, and don't call me Shirley.

Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine
http://www.caea.info/index.php?lang=fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ciders



Inscrit le: 16 Sep 2016
Messages: 480
Localisation: Chargé de sacs de T-34/76

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 11:47    Sujet du message: Répondre en citant

Ce n'est pas du tout l'avis de Sheila Fitzpatrick par exemple. Mais je veux bien en apprendre davantage sur le sujet. En tout cas, les attaques sur des politiques soviétiques liées à leur vie sexuelle réelle ou supposée n'étaient pas rares. Hommes ou femmes politiques d'ailleurs, puisque l'épouse de Molotov a aussi été prise à partie sur ce point. D'ailleurs ce n'était pas uniquement le cas en URSS puisqu'on a éliminé politiquement Werner von Blomberg en Allemagne en utilisant le même ressort.
_________________
- C’est magnifique...
- Oh oui. « Ouh ! », « Ah ! » Ça commence toujours comme ça. Et puis après il y a des « sauve qui peut », et puis il y a des hurlements...

The Lost World, Eddie Carr et Ian Malcolm.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2107
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 14:49    Sujet du message: Répondre en citant

En tout cas, bien que caricatural, j'ai bien rigolé en regardant le film "La Mort De Staline".

Notamment les personnages de Joukov et Molotov sont vraiment fendards !
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2107
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 15:04    Sujet du message: Répondre en citant

Sur le fond j'imagine que la question d'Archibald pourrait se comprendre comme : Qu'aurait fait Béria de l'URSS s'il s'y était emparé de tous les leviers du pouvoir suite à la disparition de Staline ?

Et là il serait sage de laisser la parole aux spécialistes ou du moins aux mieux informés parmi nous.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 1977

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 18:42    Sujet du message: Répondre en citant

C'était peu ou prou ma question en effet
_________________
Surely you can't be serious !
I'm serious, and don't call me Shirley.

Conservatoire de l'Air et de l'Espace d'Aquitaine
http://www.caea.info/index.php?lang=fr
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 6533

MessagePosté le: Mar Juil 17, 2018 21:37    Sujet du message: Répondre en citant

J'ai lu une interview du fils de Béria, il y a longtemps, j'en ai retenu qu'un passage; D'après le fils, Béria "inventer" des complots tout simplement parce qu'il avait peur de ce que Staline ferait s'il n'y avait plus de coupables sous la main...
Cela ne le rend pas plus sympathique, mais au moins on peut se mettre à sa place lorsque l'on comprends que le moteur de la peur qu'il inspirait... c'était la peur qu'il avait de Staline.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1543
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Mer Juil 18, 2018 03:47    Sujet du message: Répondre en citant

Beria et d'autres comme lui en URSS et Naziland avaient la pratique courante d'inserer dans leur propre dossier de fausses accusations, suivant la logique que leurs ennemis politiques se sentiraient plus a l'aise de tenir quelque chose contre eux, mais qu'il leur serait plus facile de se disculper de fausses accusations que de vraies. Vous disiez paranoia...
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com