Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

La 4e DLM aurait elle put être mise sur pied le 10 mai 1940?
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
GUY2LUZ



Inscrit le: 16 Avr 2012
Messages: 290
Localisation: Poitou

MessagePosté le: Dim Mai 27, 2018 14:27    Sujet du message: La 4e DLM aurait elle put être mise sur pied le 10 mai 1940? Répondre en citant

Bonjour,

Le GBM HS2 page 34 reporte l'information suivante :

Au lendemain de la création de la 3e DLM (1er février 1940), une note donne une photographie de la situation des blindées de la cavalerie.
«a) Les trois DLM et les cinq DL (i) ont leurs matériels au complet ;
b) les besoins de véhicules blindés nécessaires, d'une part au recomplétement des cinq GRDI motorisés avec AM, d'autre part au recomplétement des deux GRDI sans AM, sont de 38 AMD, 43 AMR [et] 14 (ii) voitures blindées pour canon de 25.
c) Les quantités de matériels blindés nécessaires à la mise sur pied d'une 4e DLM s'élèvent à 48 AMD, 67 AMR, 94 chars 39 H [et] 94 chars 35 S (iii).
[…] la motorisation des deux GRDI actuellement sans AM ne sera effectuée qu'après mise sur pied de la 4e DLM», c'est l'inverse qui, dès avril s'est produit.
Notes
i Mention (plutôt que DLC) permettant de situer en février cette note SAET non datée.
ii Chiffre erroné. Dix ZT3 sont en services et dix ZT2 sont alors en attente de tourelle.
Iii Répartition ne tenant pas compte du fait que, dans les groupes d'escadrons H, le char de commandement est un S (en réalité, 96 S pour 92 H).

La mise sur pied de la 4e DLM le 10 mai 1940 était elle réalisable si effectivement elle avait primé sur la motorisation des deux GRDI sans AM?

Bien à vous
_________________
Pour Loyauté Maintenir
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3654
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Dim Mai 27, 2018 18:28    Sujet du message: Répondre en citant

Wouah ! Là c'est pointu. Donc je ne me permettrais pas donner un avis de néophyte.


Par contre si entre spécialistes vous convenez que la chose était faisable, il faudrait voir l'impact que cela aurait pu avoir sur la campagne de France.

Je pense en particulier, et je le dis sans une once d'ironie, que cela pourrait apporter de l'eau au moulin de Solarien et de son intérêt sur les alternatives possibles, favorables aux Français, des évènements de mai-juin 40.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Auguste



Inscrit le: 17 Jan 2018
Messages: 325

MessagePosté le: Lun Mai 28, 2018 14:43    Sujet du message: La 4e DLM aurait elle pu être mise sur pied le 10 mai 1940 Répondre en citant

Techniquement peut-être, le matériel existait ou presque, mais pas forcément encore opérationnel, il aurait sans doute aussi fallu supprimer les volants en comptant sur les arrivées d'usine et en hâtant la mise en service des matériel, mais la bureaucratie civile et militaire française de l'époque ne permettait pas d'envisager une telle amélioration.

Les mentalités militaires de l'époque étaient aussi un handicap ( dualité infanterie/cavalerie pour les blindés), la doctrine aussi, ainsi un général de corps d'armée issu de la cavalerie (Flavigny) était incapable d'utiliser une DCr correctement, un certain colonel/général de DCr (infanterie) de marche n'avait que mépris pour les éléments de cavalerie qui lui étaient rattachés... Ajoutons l'idée qu'une unité n'était prête qu'une fois amalgamée, or les unité de marche, mal équipées, mal entrainées (la 4ème DCr essentiellement) créées dans l'urgence avec du matériel souvent déficient ou incomplet, voire disent certains, saboté, ne se comportèrent pas si mal.

Par ailleurs les DLM n'étaient pas des divisions de rupture et d'exploitation mais plutôt de reconnaissance, sûreté, couverture, moins durcies (aucune infanterie mécanisée même ci celle-ci, assez bien représentée, était en principe motorisée tout terrain, c'était toutefois en 40 encore largement vrai de l'infanterie mécanisée germanique), moins mobile ( système de ravitaillement en carburant malgré l'organisation d'un système aussi coûteux que peu efficace, et absence d'artillerie automotrice...).

Ajoutons que même si les 4 DLM et les 4 DCr avaient été prêtes en 1940, cela n'aurait rien changé aux plans de Gamelin qui auraient même été confortés, la 4ème DLM se trouvant du côté de la Suisse. La supériorité aérienne allemande serait restée la même et à 75 % de probabilités, le résultat final aurait été identique. Les 25% restant permettant peut-être une meilleure résistance sur la Somme avec une contre attaque réussie à partir d'Abbeville. Mais compte tenu de la façon affligeante dont les moyens blindés y furent utilisés historiquement (j'écris cela bien sûr avec le recul), je n'y crois pas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GUY2LUZ



Inscrit le: 16 Avr 2012
Messages: 290
Localisation: Poitou

MessagePosté le: Lun Mai 28, 2018 19:28    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Techniquement peut-être, le matériel existait ou presque, mais pas forcément encore opérationnel, il aurait sans doute aussi fallu supprimer les volants en comptant sur les arrivées d'usine et en hâtant la mise en service des matériels, mais la bureaucratie civile et militaire française de l'époque ne permettait pas d'envisager une telle amélioration.


Merci pour cet avis éclairé!

En regardant le calendrier de constitution de la 3e DLM (la seule DLM créée en temps de guerre avant le 10 mai), nous avons une trame temporelle plausible pour la 4e DLM. Le site http://www.tanaka-world.net reporte les informations suivantes :

«Au début de la guerre, l’armée française a dans ses rangs 2 divisions légères Mécaniques. Elles font partie du Corps de Cavalerie, aux ordres du général PRIOUX. […]. La création de la 3e division est décidée au cours du mois de novembre et finalisée au début de décembre 1939 [...]. La mise sur pied de toute la division doit être finalisée à la fin du mois de février, [...]. Le 18 janvier 1940, par la note ne 2178 1/FT, le chef de l’état-major général donne l’ordre aux différentes directions de l’état-major de créer la division au 1er février [...].
Le 1er février, le général LANGLOIS installe son PC à l’école militaire[...]. Le quartier général se constitue à Poissy. L’état-major de la 6e BLM [...] et le 11e RDP sont déjà au camp de Sissonnes, où la division va se rassembler [...]. A cette date, le 11e RDP n’est pas encore complet, car ses 3 escadrons de chars sont en cours de constitution à Saumur, en même temps que les régiments de la 5e BLM [...]. Le 24 février 1940, [...] les éléments, non encore présents au camp de Sissonne, [...] effectuent les déplacements [...] entre le 24 février et le 9 mars. Les 1er et 2e Cuirassiers partent de la gare de Saumur à partir du 28 février pour arriver dans la zone du camp le 3 mars [...], le 11e RDP est installé au nord entre [...] Barenton et Lappion, le 12e Cuirassiers entre Chalandry et Mortiers, le 76e d’Artillerie entre Verneuil et Courtrizy-et-Fussigny, le génie entre Chivres et Ste-Preuve. Le reste des unités s’installent dans la région nord de Sissonne.
Le 13 mars, le général, commandant la 9e Armée, [...] assiste à une présentation des matériels de la division. Le 15 mars, le général PRIOUX, commandant du Corps de Cavalerie, […] se fait présenter les commandants de brigades et d’armes, les chefs de service et les chefs de corps. Le 22 mars, le général PRIOUX [...], accompagné d’une délégation [...] assistent à une première manœuvre d’ensemble de la division, au cours de laquelle l’état-major de la division, la 5e BLM, le II/11RDP, l’artillerie et les transmissions participent. […]. Le 28 mars, les régiments de combats font une manœuvre […]. Le même jour, alors que la période d’instruction devait durer jusqu’au 15 avril, tout est annulé [...]. La 3e DLM […] doit rejoindre sa nouvelle unité au plus tôt. Avant le départ, la division reçoit sa batterie anti-aérienne (1023e) en provenance du 404e RA-DCA) [...].
La 3e DLM remplace la 1re DLM entre le 30 mars et le 9 avril dans les environs de Caudry. Le déplacement de Sissonne s’exécute en 3 groupements. Les 28 et 29 mars, le premier groupement constituait de la 6e BLM, sans le III/11RDP, les 13e et 15e escadrons exécutent le déplacement par voie terrestre. Le 1er avril, viens ensuite le tour du QG, des transmissions, des services et du 76e d’Artillerie par voie terrestre. Les 7 et 9 avril, le reste de la division part, soit par voie terrestre pour les matériels roulants, soit par voie ferrée pour les matériels chenillés. Dans l’intervalle, l’escadron antichar divisionnaire […] rejoint la division le 2 avril. A partir du 9 avril, la 3e DLM est en mesure d’assurer les missions de combat [...].»

Après une décision début décembre, la 3e DLM est regroupée le 9 mars (soit en 3 mois) au camp de Sissones. Elle termine son instruction, de façon précipitée, le 28 mars et son déploiement le 9 avril (soit 1 mois plus tard).
Par analogie avec la 3e DLM, avec une décision début février, la 4e DLM est regroupée le 9 mai mais sans avoir effectuée son instruction (vers le 28 mai) et avant son déploiement (vers le 9 juin) envisagée du côté de la Suisse par Gamelin...


Cela conforte votre avis sur une 4e DLM pas encore totalement opérationnelle le 10 mai. Demain, je posterai les éléments à ma disposition concernant le matériel disponible.
_________________
Pour Loyauté Maintenir
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GUY2LUZ



Inscrit le: 16 Avr 2012
Messages: 290
Localisation: Poitou

MessagePosté le: Mer Mai 30, 2018 21:51    Sujet du message: Répondre en citant

La suite avec un peu de retard.

Les GBM HS1 et HS2 reportent les informations suivantes concernant les AM disponibles au 30 avril :
S35
80 = 31 en dépôt + 49 terminés mais en usine
H39
57 = 25 en dépôt + 2 x 16 (si pas livrés aux 2 GRDIm sans AM)
AMD35
44 = 14 en dépôt + 2 x 15 (si pas livrés aux 2 GRDIm sans AM)
AMR35
9 = 8 + 1 ADF1 en dépôt (voiture de commandement)
Total = 190 AM

Total à comparer aux besoins pour une DLM :
Citation:
c) Les quantités de matériels blindés nécessaires à la mise sur pied d'une 4e DLM s'élèvent à 48 AMD, 67 AMR, 94 chars 39 H [et] 94 chars 35 S (iii).

Soit un total = 303 AM

D'autre part, le GBM HS2 page 33 reporte dans un tableau la production mensuelle de S35, H39 et AMD35.

La production de H39 est très en dessous de la demande entre janvier et avril et celle d'AMD35 chute en février et mars. Au 18 mars, la création d'une DLM au 1er avril n'apparaît pas envisageable avec du matériel exclusivement neuf (contrairement à la 3° DLM). Dans ce cas, quelle décision aurait pu être prise pour tenir le planning?

Historique de création des DLM :
Les 1re et 2e DLM sont constituées par transformation d'une DC
En 1935 il était prévue que la 3e DLM soit créée par transformation d'une DC mais elle fut en réalité équipée entièrement à neuf.
Le 2 juin la 4e DLM est crée par transformation de la 1re DLC en DLM de type réduit.

La 1ére DLC possède environ 15 AMD35, 16 H35, 22 AMR35 et 1 ADF1.

Par analogie aux 1ére, 2e DLM, un ordre le 18 mars crée la 4°DLM par transformation de la 1ére DLC (ex DL issue de la 1ére DC début février).

Le total disponible le 30 avril devient :
S35 :
80 dans 4 escadrons sans véhicule de commandement ni volant.
H39 :
57 dans 3 escadrons incomplets, sans véhicule de commandement ni volant.
AMD35 :
44 + 15 = 59 dans 2 escadrons complets, reste 11 AMD en dépôt.
AMR35+ADF1 :
22 + 8 + 1 +1 = 32 dans 2 escadrons réduits et sans volant.
H35 (faisant office d'AMR comme dans la 3°DLM) :
16 = 1 escadron réduit et sans volant

Total probable au 30 avril : 233

Sans compter les véhicules de volant et de commandement, il manque l'équivalent d'1 escadron de H39. En regardant le GBM n°123, le 10 mai, il y a dans les dépôts 24 AMC35. 50 AMC35 devaient équiper les 1ére DLM, puis les 3 DC, puis les 4° et 5° DLC mais de multiples pannes ont retardé leur affectation jusqu'à début mai. Finalement au 10 mai, dans l'urgence, un escadron réduit de 13 AMC35 est constitué. Cet escadron aurait pu être complet et affecté à la 4°DLM.

Le 10 mai, la 4°DLM possède tout ses escadrons mais une dotation réduite en AMR, peu de volant et peu de véhicule de commandement.

Cela conforte de nouveau l'avis d'Auguste sur une 4e DLM pas encore totalement opérationnelle le 10 mai. Je posterai plus tard les éléments concernant le déploiement de cette 4e DLM envisagée...
_________________
Pour Loyauté Maintenir


Dernière édition par GUY2LUZ le Jeu Mai 31, 2018 07:21; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 2460
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 07:16    Sujet du message: Répondre en citant

Ce qui serait plus simple et plus avantageux que de créer une 4e DLM au 10 mai 1940 serait de ne pas sottement détacher la 1ere DLM du corps commandé par Prioux et l’envoyer glander en Hollande dans le cadre de l’inepte manœuvre Dyle-Breda. Un Corps de Cavalerie au complet aurait très certainement remporté une victoire beaucoup plus nette lors de la bataille de Gembloux.
_________________
"L'histoire est le total des choses qui auraient pu être évitées"
Konrad Adenauer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wil the Coyote



Inscrit le: 10 Mai 2012
Messages: 1800
Localisation: Tournai (Belgique)

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 07:46    Sujet du message: Répondre en citant

je plussois au commentaire de mon compatriotes, quelle idée bizarre d'avoir rajouter une DLM à la 7e Armée...... La bataille de Gembloux aurait certainement eu une autre issue avec un Corps de Cavalerie plus complet.
_________________
Horum omnium fortissimi sunt Belgae
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4788

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 09:52    Sujet du message: Répondre en citant

Sauf que si les allemands percent quand même a Sedan, c'est game over pour la france, pareil que OTL.
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1738
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 13:49    Sujet du message: Répondre en citant

Oui et Non, parce que la, on passe du cadre tactique au cadre stratégique.

Si les français tiennent dans le nord, ils peuvent envoyer plus de renforts dans le sud, de plus, avec 2 DLM qui combattent a Gembloux, paradoxalement, les pertes devraient être moins importante pour les 2 DLM.

L'une des 2 DLM peux être envoyer en renforts vers Sedan, avec d'autre unité dotés de chars pour participer a une contre attaque.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Archibald



Inscrit le: 04 Aoû 2007
Messages: 4788

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 16:54    Sujet du message: Répondre en citant

C'est pas faux. On en revient a ce vieux fil de discussion que j'avais créé il y a quelque mois. Toujours cette histoire de 7eme armée. Par contre le point soulevé par JPBWEB est très intéressant.

Citation:
1ere DLM du corps commandé par Prioux et l’envoyer glander en Hollande dans le cadre de l’inepte manœuvre Dyle-Breda.


J'avait pensé à ne pas envoyer la 7 ème armée en vadrouille, en gros pas de Dyle-Breda.

Mais voilà une alternative plus modeste et plus réaliste politiquement. La 7ème armée peut aller ou elle veut, mais qu'elle laisse donc cette DLM là ou elle est.
Question suivante: une DLM, ça peut changer Sedan ?
_________________
« Je ne crois pas que les Allemands aient jamais l’idée d’attaquer dans la région de Sedan. » Huntziger, 7/05/1940.

"Weygand c'est un mur, Gamelin un édredon" (Daladier)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finen



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1310

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 17:33    Sujet du message: Répondre en citant

Le problème des DLM de 40, c'est surtout la lenteur de la transmission des ordres du haut commandement, le service des essences incapable de fournir au plus près et au rythme de la manœuvre et les incompatibilités d'humeur comme le manque de liaison entre chars et infanterie.

Il manquerait à une 4ème DLM 3 mois de manœuvre de cohésion en camps pour être vraiment opérationnelle sans parler du train logistique qui reste à adapter aux réalités de cette guerre.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1738
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 17:35    Sujet du message: Répondre en citant

Si la DLM est présente à Sedan au début de la bataille, oui, parce qu'elle peux empêcher les troupes allemandes de traverser ou contre attaquer les quelques chars ayant réussi a traversé.
Même si les pertes devraient être importante a cause de l'aviation.

Si c'est après la prise des ponts, c'est plus complexe:
Disons que si c'est dans la nuit du 13 au 14, une attaque de nocturne pourrait faire mal.
Si c'est entre le 14 et le 18, il y a de forte chance pour qu'elle échoue.
Après le 18, en imaginant que les allemand n'ait pas percé a Dinant, ni à Charleville-Mézière, ou qu'ils soient bien contenus, une attaque française sur la ligne de ravitaillement allemande pourrait faire mal, pouvant entrainer l'encerclement de 3 PzDiv en Picardie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 3654
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 19:16    Sujet du message: Répondre en citant

solarien a écrit:
Si la DLM est présente à Sedan au début de la bataille, oui, parce qu'elle peux empêcher les troupes allemandes de traverser ou contre attaquer les quelques chars ayant réussi a traversé.
Même si les pertes devraient être importante a cause de l'aviation.

Si c'est après la prise des ponts, c'est plus complexe:
Disons que si c'est dans la nuit du 13 au 14, une attaque de nocturne pourrait faire mal.
Si c'est entre le 14 et le 18, il y a de forte chance pour qu'elle échoue.
Après le 18, en imaginant que les allemand n'ait pas percé a Dinant, ni à Charleville-Mézière, ou qu'ils soient bien contenus, une attaque française sur la ligne de ravitaillement allemande pourrait faire mal, pouvant entrainer l'encerclement de 3 PzDiv en Picardie.

Solarien, tu t'avances toujours en cumulant audacieusement une masse de si, exposés ou induits, qui seraient systématiquement favorables au Français.


Si au début de la bataille la 4ème DLM se présente à Sedan (et on se demande bien comment elle y aurait été envoyé si tôt sauf avec un haut commandement remanié de fond en comble et une confiance accordée aux renseignements indiquant une traversée blindée des Ardennes, et ça ferait de gros si de plus à ajouter à ta liste), on l'a dit elle n'est pas encore opérationnelle et de loin. Son concourt, pour bien venu, pourrait bien ne pas suffire si, comme on peut si attendre, les Allemands s'entêtent et, en dépit de pertes pénibles mais nécessaires, multiplient les assauts.

Mais admettons qu'elle soit à peu prêt en état de combattre et qu'elle soit dépêchée sur place une fois l'alarme donnée c'est à dire après la prise des ponts, car il y a aussi urgence alors partout ailleurs. Une attaque de nuit comme tu le proposes est très improbable pour une unité encore très imparfaitement formée, surtout qu'une offensive nocturne, si elle interdirait pratiquement l'intervention de la Luftwaffe, ce serait aller contre les habitudes sinon la doctrine françaises et le GQG pourrait trouver une telle action bien trop aventureuse pour une unité trop récemment constituée. Et les Allemands sont trop bien formés pour ne pas se prémunir un minimum contre une intervention de ce genre.


Cela implique d’introduire quelques si supplémentaires induits par les précédents : si la 4ème DLC est à peut prêt en état de combattre sur place juste après le passage des ponts, si elle engage un combat de nuit pour lequel elle n'est pas vraiment préparée, et si le GQG prend le risque d'autoriser une opération aussi téméraire, et enfin si cela réussit à bloquer un temps certain les 3 PzDiv de Guderian.

À ce stade la situation semble meilleure et elle l'est. Mais la bataille n'est pas encore gagnée. Gageons que les Allemands réagiront prestement en demandant un effort maximum de la Luftwaffe pour le lendemain et éventuellement en détournant un temps tout ou partie des blindées de Reinhardt depuis Charleville-Mézières pour que ceux-ci puissent venir contribuer à débloquer la situation à Sedan, quitte à perdre une journée sur leur programme (se sera toujours un prix plus acceptable que de compromettre toute l'offensive pour cause d'enlisement durable à Sedan).


Sauf évidemment si on rajoute tes si les Allemands ont simultanément été arrêtés à Charleville-Mézières et Dinant, et le si de JPBWEB la 1ère DLM n'a pas été envoyée en Hollande. Bref si les Allemands échouent dans (presque) tout ce qu'ils entreprennent, la situation serait indubitablement meilleure.

Mais là ça fait vraiment beaucoup trop de conditions à remplir pour que le scénario soit crédible.


Alors c'est sûr avec une bonne trentaine de si, on serait parvenu sans peine à stopper les Allemands, et avec une dizaine de plus on leur mettait la pattée avant l'hiver.

Mais il ne faut pas confondre rêve et réalité alternative plausible.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Finen



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 1310

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 19:39    Sujet du message: Répondre en citant

Après avoir regardé la carte, si la priorité avait été donné à la formation de la 4ème DLM, elle aurait été le 10 mai en cantonnement à Mourmelon pour bénéficier des gares, des dépôts et du camps militaire pour équiper les régiments et finir les formations.

De la, entre le temps que quelqu'un se décide à lui donner l'ordre de monter en ligne à Sedan (ce qui parait logique géographiquement) les ponts sont passés et elle devra affronter un PzK aguerri à elle toute seule.

Au mieux, elle est repoussé et s'intègre au flanc de la ligne Maginot et elle peut espérer ralentir un peu la poussée allemande, au pire, les allemands identifie d'emblée la menace potentiel et prennent au max 48 heures et la moitié de leur effectif pour détruire ou capturer la composante blindée française.

J'estime un retard de 24 heure par rapport à la pointe allemande OTL pour l'arrivée aux alentours de Calais du et 24 à 48 heures de retard pour la pointe sud.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
GUY2LUZ



Inscrit le: 16 Avr 2012
Messages: 290
Localisation: Poitou

MessagePosté le: Jeu Mai 31, 2018 19:48    Sujet du message: Répondre en citant

La 4e DLM étant créée par transformation d'une DLC, les unités type DLC (RAM, RDP, RATTT, ERD...) sont complétées et transformées en type DLM (RD, RDP, RATTT, ERD...) sur la zone de déploiement de la 1ére DLC courant avril.
Par analogie à la 1ére BC, la 2e Brigade de Cavalerie devient indépendante au sein de la 9e armée.
La 7°BLM, avec 2 régiments de Combat, est une création entièrement nouvelle. Par analogie à la 6e BLM [3e DLM], les 3e et 7e Cuirassiers [7e BLM] partent de la gare de Saumur à partir du 28 avril pour arriver dans la zone du camp [de Sissonne] le 1er mai. A l'issue de son instruction, la 7e BLM est destinée à être rejointe par le gros de la 4e DLM le 7 juin et être prête pour des actions de combats à partir du 9 juin sur la frontière Suisse pour l'hypothèse « H ».


«Dans le plan général de la manœuvre Dyle - Breda, la 1ére DLC après sa participation aux actions de retardement doit être mise en réserve générale à la disposition du Gal Georges, cdt en chef le front du N-E tandis que la 1ére BC qui l’accompagne est reversée à la 9e Armée».

Du 10 mai au 13 mai, la 4e DLM "réduite" (sans la 7e BLM) participe aux opérations de retardement en avant de la Meuse puis se replie dernière tandis que la 7e BLM est à l'instruction au camp de Sissone.
Regardons les unités blindées présentes en réserve générale dans les camps de la Marnes le 10 mai et les possibilités de transport afin d'identifier les alternatives possibles pour la 4e DLM.


1re DCR
«Le 10 mai 1940, la division, alertée, fait mouvement par voie de terre et voie ferrée vers la région Nord de Charleroi (Pironchamps, Fleurus en vue de soutenir l'action de la 1ère armée. Poste de commandement à Itancours puis à Lambusart.»
2e DCR
«Dans le plan général de la manœuvre Dyle, la 2e D.C.r. est une unité de réserve générale à la disposition du général Georges, commandant en chef le front du Nord-Est. Elle est mise en alerte dès le 11 mai et, le 13 mai à 12h30, elle reçoit l’ordre de faire mouvement à partir de 20 heures, en direction du Nord, pour se mettre à la disposition de la 1ére armée.»
3e DCR
«Le 13 mai, la division entame son mouvement sur Vouziers. Il s'agit d'une mise en place à titre de précaution ordonnée verbalement par l'Inspection des Chars. II faut se porter aussi vite que possible à l'ouest du Chesne-Populeux, sensiblement à cheval sur la route Sedan - Le-Chesne-Attigny, et dans la zone Le Chesne - Marquigny - Tourteron - Sézanne -Neuville – Quatre-Champs.»

«Les 2e et 3e DCR constituent le 1er Groupement Cuirassé».

«Le mouvement [d'une DCR] par V.F. A [...] été étudié : il faut vingt et une rames légères et huit rames lourdes pour enlever les éléments combattants. [...]. Le commandement a [...] été prévenu que la S.N.C.F. ne pourrait enlever simultanément les 1ère et 2e D.C.r. et il faut attendre pour enlever la 2e que les rames utilisées par la 1ère soient revenues. [...] La S.N.C.F. ne peut rassembler que six rames lourdes au lieu de huit [nécessaire au transport des B1bis]».

1. La 7e BLM et la 2e DCR ont le même nombre de blindés (160 env. chacune).
2. Le 1er GC est destiné à attaquer ou contre attaquer «en masse».
3. Le 13 mai, les rames utilisées par la 1re DCR envoyée au Nord ne sont pas encore revenues. La S.N.C.F. ne peux pas rassembler les huit rames lourdes nécessaires aux unités de chars B de la 2e DCR sans les dissocier dés le départ. Le commandement est au courant de cela.

Dans ce contexte, c'est la 7e BLM (plutôt que la 2e DCR) qui est mise en alerte dès le 11 mai et, le 13 mai à 12h30, elle reçoit l’ordre de faire mouvement à partir de 20 heures, en direction du Nord, pour se mettre à la disposition de la 1re armée après regroupement avec le gros de la 4e DLM.
Le 1er Groupement Cuirassé (2e et 3e DCR) entame son mouvement sur Vouziers. Il s'agit d'une mise en place à titre de précaution ordonnée verbalement par l'Inspection des Chars. II faut se porter aussi vite que possible à l'ouest du Chesne-Populeux, sensiblement à cheval sur la route Sedan - Le-Chesne-Attigny, et dans la zone Le Chesne - Marquigny - Tourteron - Sézanne -Neuville – Quatre-Champs.»
Le 13 mai la situation n'est pas encore perçue comme dramatique.

_________________
Pour Loyauté Maintenir


Dernière édition par GUY2LUZ le Jeu Mai 31, 2018 19:53; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Autres uchronies Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivante
Page 1 sur 10

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com