Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

intendance Armée Rouge

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Les Alliés
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Chasseur Corse
Invité





MessagePosté le: Sam Juil 16, 2016 06:42    Sujet du message: intendance Armée Rouge Répondre en citant

elle tres mal organisée, certes les agriculteurs des fermes collectives livrait leur surplus au service de ramassage qui organisaient leur dépots d'ou partaient les convois pour le front.

mais la grande majorité de cette approvisionnement était réservée pour les troupes spéciale(KGB, SMERCH, Police Politique, Etat-Major) et son autre défaut était le manque de dépots proche du front pour alimentée les troupes au combat aussi il y avait dans tous les pays ou ses troupes passaient un pillage systématique des réserves de nouriture des habitants et des magasin il semble que le mot d'ordre était "Piller pour les faires mourrir de fain" comme le disait Joseph Staline.

l'autre volet du manque d'organisation était qu'elle ne suivaient pas les troupes en mouvement, elle n'organisait pas des dépots proche du front pour le ravitaillement des troupes, on pourrait appliquer a ce principe le mot de charles de gaulle "L'intendance suivra" mais malheureusement elle ne suivait pas.

la faute en revenait a Joseph Staline pour lui les soldats était "De la Chair a Canon" seul les troupes qui lui était fidéles était approvisionnés.
heureusement certain généréaux du front ne tenait pas compte de cela(Joukow, Koniev, Rokosovski) qui prévoiyée dans leur plan des ordres particulier pour leur service d'intendance que les officiers d'intendance devait suivre a la lettre, et en cas de non exécution il recevait des punitions donnée par le maréchal commandant l'armée.

l'autre volet était qu'elle n'était pas motorisé et que les transports s'effectuaient par voie Hypomobile(du moins au début mais a la fin de la guerre la totalité des services était motorisé) l'intendance allemande était dans le même cas, sauf qu'elle ne fut jamais motorisée. il y eu parfois des rupture de ligne de transport, mais cela était le fait des sabotages de l'ennemi, aussitot que les routes et les voies de chemin de fer les mouvement des services reprenaient.
quel est l'avis des membres sur le sujet.
Amitié
Chasseur corse
Revenir en haut de page
le poireau



Inscrit le: 15 Déc 2015
Messages: 836
Localisation: Paris

MessagePosté le: Sam Juil 16, 2016 09:10    Sujet du message: Répondre en citant

Le sujet de l'intendance (et de la logistique en général) soviétique est vaste et complexe, elle ne peut pas être résumée à quelques formules, d'autant qu'elle a évoluée au cours du conflit.

Pour faire court : l’intendance soviétique fut à la fois très efficace et très déficiente, c'est selon.

Il est indéniable qu'elle a gagnée en efficacité au cours du conflit, et à partir de 44 son niveau d'organisation est remarquable. Lorsqu'on voit les grandes offensives de l'Armée Rouge (Bagration, Vistule-Oder...), celles-ci n'auraient pas été possibles sans des services de l'arrière performants. Services qui seront capables d'accompagner la progression de l'Armée Rouge sur des centaines de kilomètres, non sans d'énormes difficultés toutefois.

Contrairement à la Wehrmacht, l'Armée Rouge ne méprise pas la fonction logistique et y affecte d'énormes ressources.

Après, il faut bien dire que le "bien-être" du soldat est le cadet de ses soucis. Il s'agit avant tout de remettre en état les voies de communication (routes, voies ferrées, ponts...) et d'acheminer du matériel, des munitions et du carburant.
Sauf dans les moments de panique extrême de 41-42, avec la désorganisation massive crée par l'avance allemande, le frontovik a toujours été correctement nourri.
Sa ration n'était certes ni variée, ni abondante, mais c'était toujours mieux que ce dont devaient se contenter les civils soviétiques à la même époque.

L'URSS sera certes à deux doigts de mourir de faim en 42, mais elle sera sauvée par les livraisons du prêt-bail (ce qu'on oublie trop souvent, l'aide américaine à l'URSS a été bien plus décisive en matière de livraison de matières premières et de nourriture que de chars et d'avions).
_________________
“Il n'y a que deux puissances au monde, le sabre et l'esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l'esprit” (Napoléon)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Thomas27



Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 679
Localisation: Lyon

MessagePosté le: Sam Juil 16, 2016 21:21    Sujet du message: Répondre en citant

A partir des 44 et le premier grandes offensives, la logistiques soviétiques est impressionnantes; pas parfaites certes à cause de l'état des infrastructures qui fout un sacré bordel. Mais l'utilisation de dépôts mobiles pour l’approvisionnement et les réparations fait que l'Allemagne est face un rouleau compresseur quasi inarrêtable.
_________________
Ma boutique : https://society6.com/art-of-thomas-diana
Mes livres: http://www.amazon.fr/-/e/B0191PGYUE?ref_=pe_1805951_64028601
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
patrikev



Inscrit le: 28 Mai 2010
Messages: 1774

MessagePosté le: Sam Juil 16, 2016 23:36    Sujet du message: Répondre en citant

L'URSS a perdu au début de la guerre ses meilleures régions agricoles et a dû faire face à l'afflux de millions de déplacés tout en approvisionnant des millions de soldats qui non seulement ne produisaient rien, mais saturaient le réseau de transports par leurs livraisons de matériel. Quand l'Armée rouge reconquiert l'Ukraine, elle trouve un pays aux trois quarts vidé de sa population, de ses récoltes et de son bétail : il a fallu plusieurs années pour retrouver un régime de production à peu près normal. Dans ces conditions, même un pays parfaitement géré aurait connu de sévères pénuries. D'ailleurs, le Royaume-Uni en a connu sans qu'on puise l'attribuer à une volonté délibérée de Churchill.
_________________
- Votre plan comporte un inconvénient majeur.
- Commençons par le plus facile: capturer la bête.
- Le voilà, l'inconvénient majeur.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
ciders



Inscrit le: 16 Sep 2016
Messages: 612
Localisation: Sébastopol

MessagePosté le: Sam Oct 01, 2016 19:53    Sujet du message: Répondre en citant

En 1941, l'agriculture soviétique était déjà fragile. Elle avait souffert des effets de la guerre civile avant d'être soumise à un impitoyable mouvement de collectivisation. Une région avec de bonnes potentialités agricoles en avait particulièrement souffert : l'Ukraine. De surcroît, les réserves de céréales de l'URSS sont très basses. Une grande partie des stocks fut livrée à l'Allemagne et les livraisons furent même doublées à partir de janvier 1941 (un million de tonnes de céréales en 1940). La moisson de 1941 a été sérieusement affectée par l'invasion allemande, qui a perturbé la récolte dans tout le pays avant même la perte des régions occidentales (un tiers de moins entre les deux récoltes de 1940 et de 1941).

Par la suite, l'autre problème majeur de la production agricole a été l'impact du conflit sur la vie économique. Outre les problèmes liés au transport déjà évoqués et à la perte de certaines régions mieux dotées (110 millions d'hectares utilisés pour le blé en 1940, 67,3 millions en 1942 ; chiffres trouvés dans le livre de Nicolas Bernard sur la guerre germano-soviétique), il faut aussi compter sur le manque de main d'oeuvre (Nicolas Bernard cite le chiffre de 73 % de femmes dans les kolkhozes en 1944, et une durée de travail qui passe de 187 jours d'activité en 1940 contre 238 en 1942) et d'équipements (180 000 tracteurs perdus sur 480 000 engins disponibles en 1941), aggravé par la chute de la production de machines agricoles (les usines sont converties à la production d'armes et de véhicules militaires), la désorganisation des industries alimentaires, la chute de l'offre d'engrais et de fertilisants, etc.
_________________
- Mister Graham, tell this man to fire at me !
- I beg your pardon ?

The Last Samurai
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Les Alliés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com