Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Orientation politique du monde FTL post WWII
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> L'après-guerre
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1879
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Dim Oct 05, 2014 08:23    Sujet du message: Répondre en citant

La fameuse citation de De Gaulle (qui se confiait a Michel Debre, je crois).

Citation:
Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne. Essayez d'intégrer de l'huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d'un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont les Arabes, les Français sont les Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de Musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisons l'intégration, si tous les Arabes et Berbères d'Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s'installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé? Mon village ne s'appellerait plus Colombey-les-Deux-Eglises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées !


Michel Debre a raconte avoir été déconcerté et désappointé par De Gaulle, qui lui avait d'abord demande de travailler a un projet de réconciliation nationale dans le contexte de l'Algérie Française, avant de lui dévoiler ses projet d'indépendance pour l'Algérie.

L'argument gaullien est recevable, évidemment, mais il fait l'impasse sur les vastes ressources en hydrocarbures du grand sud algérien. Bien entendu, c'était a une époque ou le pétrole saoudien coulait a flot pour moins cher que le Coca-Cola. N'empêche, la France a perdu avec l'indépendance de l'Algérie l'opportunité de devenir un pays membre de l'OPEP.

Je continue de penser que pour quelqu'un qui avait érigé l'indépendance de la France au rang de doctrine si pas de dogme,, CdG a ait preuve d'une singulière légèreté en ne pondérant pas les indiscutables problèmes lies au maintien de l'Algérie Française (non seulement les masses musulmanes, mais aussi le stupide et stérile entêtement des Pieds-Noirs) par les non moins indiscutables avantages géopolitiques de maintenir l'Algérie a la France.

Peut-être que FTL, ayant passe plusieurs années cruciales non a Londres comme OTL mais a Alger, sa perception de la valeur de l'Algérie pour la France en sera modifiée ?
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7251

MessagePosté le: Dim Oct 05, 2014 09:09    Sujet du message: Répondre en citant

On a déjà eu un débat sur l’indépendance de l'Algérie. Ma conclusion, à l'époque, était que celle-ci était inéluctable. Les élites algériennes appelleront à l’indépendance dès les années 50. Le fait que la guerre a contribué à l’essor d'une industrie algérienne et à l’essor d'une plus vaste élite ne rendra la séparation de la France que plus inéluctable.

Ce que l'OTL nous apprend, c'est que l'Algérie est tombée dans l'indépendance plus qu'elle n'y a accédée. La volonté du FLN d'éliminer ses propres élites (plus de trois mille intellectuel sommairement exécutés au lendemain de l'indépendance) pour ne pas faire face à une concurrence a également coupé le parti unique de tout réservoir de pensée autonome. On s'est retrouvé avec une classe politique accrochée au pouvoir et un peuple très jeune, dans un pays pauvre et peu éduqué... un terreau fertile pour le fanatisme et des groupes islamiques comme le FIS, le GIA al-Qaïda.

FTL, il y a double effet "Alger capital de la France". Le premier c'est que la France s'est constitué un réservoir d'Algérien pro-français très important avec tous les habitants qui se sont battus pour la libération de la Métropole. L'abolition du code de l’indigénat, l'extension de la nationalité française aux familles des soldats algérien a nourri un sentiment d'appartenance à la France pour de nombreux algériens.

Le revers de la pièce est que la métropole s'est toujours gardé de développer l'industrie algérienne pour qu’elle ne fasse pas concurrence à l'industrie française. Or, le développement de l'Algérie a été lancé (et à un rythme endiablé) au cours de la guerre : trains, nombreuses habitations, industries diverses. Il a fallu adapté le pays aux déménagés.

Ces industries sont concurrentielles à celles de la métropoles. On a des ouvriers qualifiés, du matériel moderne et... des salaires très bas. Les premières personnes qui vont grogner contre le maintient de l'Algérie au sein de la France seront des Français de Métropole.

Pour moi, il est évident que l'indépendance de l'Algérie est inéluctable. Au moins à partir des années 60. Je vois cependant un bon espoir que cette indépendance se fasse dans de bonnes conditions, sans guerre et sans pieds noirs et harkis dépossédés de tous leurs biens.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1879
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Dim Oct 05, 2014 09:43    Sujet du message: Répondre en citant

Anaxagore a écrit:

Ces industries sont concurrentielles à celles de la métropoles. On a des ouvriers qualifiés, du matériel moderne et... des salaires très bas. Les premières personnes qui vont grogner contre le maintient de l'Algérie au sein de la France seront des Français de Métropole.


Voire. Le patronat français sera ravi de l'effet d'aubaine. Renault installera ses chaines de montage a Oran plutôt qu'a Flins. Quitte a avoir des ouvriers algériens, autant aller a leur rencontre sur place...

Globalement, avec tout le battage sur la mondialisation, on se rend compte de plusieurs choses:
1. le glissement de la localisation des centres de production vers des zones qui leurs sont plus propices (main d'oeuvre moins chère,certes, mais aussi et surtout logistique plus commode, moindres contraintes environnementales, ...) est une tendance lourde.
2. La localisation d'une partie de la valeur ajoutée a un effet dynamisant sur l'économie locale réceptrice, qui conduit au renchérissement de la main d'oeuvre, et a terme au comblement de l'arbitrage salarial initial.
3. Par contre, le pouvoir d'achat induit créé par ces localisations booste la consommation et bénéficie a l'économie globale.

Ce serait se leurrer de penser que l'industrie algérienne FTL ne concurrencera pas l'industrie vieillissante de la métropole, que l'Algérie soit indépendante ou non. Les barrières douanières sont des chimères derrière lesquelles on ne peut durablement abriter ses faiblesses. Par contre, la valeur ajoutée par l'industrie algérienne sera taxable, et il est préférable que la manne fiscale tombe dans l'escarcelle de Bercy que de son équivalent dans une Algérie indépendante, de même qu'il est préférable que les devises générées par les hydrocarbures du Sahara contribuent a la balance commerciale française plutôt que de la grever.

Encore une fois, c'est affaire de perception de l'intérêt vital de la France. Le reste, l'expliquer et le faire admettre aux Français métropolitains, c'est surtout une affaire de comm'
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Anaxagore



Inscrit le: 02 Aoû 2010
Messages: 7251

MessagePosté le: Dim Oct 05, 2014 09:55    Sujet du message: Répondre en citant

j'ai pas dis que les "industriels français" seraient les premiers à protester. J'ai dit que les Français (ceux mis au chômage par les industries algériennes) seraient les premiers à protester.
_________________
Ecoutez mon conseil : mariez-vous.
Si vous épousez une femme belle et douce, vous serez heureux... sinon, vous deviendrez un excellent philosophe.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
JPBWEB



Inscrit le: 26 Mar 2010
Messages: 1879
Localisation: Kuala Lumpur

MessagePosté le: Dim Oct 05, 2014 10:44    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais bien compris Smile Ceci étant, si on se met dans l'idée que l'Algérie, c;est al France, combien de métropolitains seront tentés de s'installer en Algérie, pour travailler dans ces industries nouvelles ? Si Eurocopter n'était pas a Marignane mais a Mostaganem, et Airbus a Constantine plutôt qu'a Toulouse ? Le soleil toute l'année, la Méditerranée a deux pas, le ski dans l'Atlas, en plus de salaires alléchants, d'immobilier bon marché et de perspectives d'avenir. Et les fonctionnaires ? Gendarme, maitre d'école ou huissier a Tlemcen, ça vaut peut-être mieux qu'a Sarreguemines. On aura peut-être un jour un film français qui cartonnera au box-office, intitulé Bienvenue chez les Pieds-Noirs, qui raconte l'histoire de ce directeur de banque muté a Blida, et qui finit par s'y plaire...
_________________
"Les grands orateurs qui dominent les assemblées par l'éclat de leur parole sont, en général, les hommes politiques les plus médiocres." Napoléon
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Hendryk



Inscrit le: 19 Fév 2012
Messages: 1097
Localisation: Paris

MessagePosté le: Dim Oct 05, 2014 13:38    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
On peut donc postuler, à mon sens du moins, qu’une décolonisation qui se passerait dans de bien meilleurs conditions que OTL aurait pour effet d’atténuer les effets pervers de la création de pseudo-nations qui ne tiennent que par la poigne et l’oppression. En particulier, si la France FTL, prenant appui sur son prestige et son influence infiniment supérieurs en FTL décidait, dans les années 50, de préparer l’indépendance de ses domaines africains en positionnant l’AOF et l’AEF comme des fédérations d’états, et choisissait de remettre l’indépendance a ces deux fédérations plutôt qu’aux états-membres qui les composent, la donne politique se redistribuerait selon la nouvelle donne.

Je partage ce point de vue. Pour l'AEF, c'est peut-être plus difficile, mais l'AOF a de bonnes chances de former une fédération viable FTL, et ce serait une très bonne chose pour les populations concernées.

Est-il prévu FTL d'étendre la ligne ferroviaire Dakar-Bamako jusqu'à Ouagadougou, voire Niamey? La préservation de l'unité politique de l'AOF en serait facilitée, indépendamment des retombées positives du désenclavement économique.
_________________
With Iron and Fire disponible en livre!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Capitaine caverne



Inscrit le: 11 Avr 2009
Messages: 3572
Localisation: Tours

MessagePosté le: Dim Oct 05, 2014 14:10    Sujet du message: Répondre en citant

C'est vrai que pour l'AEF et l'AOF, les possibilités sont différentes. L'AEF est une construction artificielle due au colonisateur qui n'a de cohésion que par sa volonté. Encore aujourd'hui, les organisations sous-régionales qui s'y trouvent ne fonctionnent pas. L'AOF est différente car c'est une région qui a déjà connu des périodes d'unité partielle avec les Empires du Ghana, du Mali, du Songhai, et des processus de construction étatique avec les états négriers de la côte et les états théocratique du 19ème siècle. Ca a du sens l'idée d'une unité de l'AOF, car cela evoque des choses historiquement.
_________________
"Au jeu des trônes, il n'y a que des vainqueurs et des morts, il n'y a pas de demi-terme". La Reine Cersei.
"Les gens se disent en genéral affamé de vérité, mais ils la trouvent rarement à leur goût lorsqu'on la leur sert". Tyrion Lannister.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
sting01



Inscrit le: 30 Juil 2010
Messages: 1452
Localisation: Thailande

MessagePosté le: Lun Oct 06, 2014 04:01    Sujet du message: Répondre en citant

JPBWEB a écrit:
Je ne crois pas. Les pays africains d'aujourd'hui ne sont encore guère des nations au sens où on l’entend en Europe, et c’est après un demi-siècle de ‘nation building’ forcené pour marteler dans la tête des gens qu’ils sont Ivoiriens, Congolais ou Kenyans. Les frontières héritées de la colonisation sont très artificielles et se jouent souvent des délimitations ethniques, qui auront toujours la précédence dans les esprits africains. Certains de ces nouveaux pays se sont déchirés los de guerres civiles qui étaient autant d’affrontements ethniques avant tout.

On peut donc postuler, à mon sens du moins, qu’une décolonisation qui se passerait dans de bien meilleurs conditions que OTL aurait pour effet d’atténuer les effets pervers de la création de pseudo-nations qui ne tiennent que par la poigne et l’oppression. En particulier, si la France FTL, prenant appui sur son prestige et son influence infiniment supérieurs en FTL décidait, dans les années 50, de préparer l’indépendance de ses domaines africains en positionnant l’AOF et l’AEF comme des fédérations d’états, et choisissait de remettre l’indépendance a ces deux fédérations plutôt qu’aux états-membres qui les composent, la donne politique se redistribuerait selon la nouvelle donne. On verrait émerger des partis politiques et des politiciens AEF ou AOF-iens. Apres tout, qu’était le Gabon pour un habitant de Libreville en 1955 ? Une structure administrative faisant partie d’une autre plus vaste appelle AEF. Si c’était la fédération appelée AEF que la France avait mise en selle et non le Gabon et les autres pays, on peut penser que l’AEF, sous un nouveau nom, serait aujourd’hui, une vaste nation africaine, dont les habitants auraient ni plus ni moins qu’aujourd’hui le sentiment d’appartenir à une nation. Certains pourraient même avancer que le modèle fédéral est plus adapte à la mentalité africaine que le modèle étatique centralise dont ont hérité les anciennes colonies belges, françaises et portugaises (et britanniques dans une certaine mesure).


Il y a surtout la structure politique et les cadres : RDA , Rassemblement Democratique Afriquain; ainsi que socio professionel (les syndicats agricoles par exemple).

De la meme maniere que les dirigeants independants sortirent de l'un (Houphoet, Sengor, KEita pour le RDA) ou de l'autre (Sekou Toure etant surtout un syndicaliste, son opposition a houphouet le releguant a des postes subalternes et locaux au sein de RDA).

Ce qu'il comprendre surtout, c'est l'idee, le concept de l'AOF et AEF est toujours vivant, pratique dans le quotidien par la population locale (la monnaie avec le franc CFA, les mouvements de population , meme si c'est une des raisons des problemes interne de la Cote d'Ivoire, ou sont considere comme ressortissants des personnes qui sont en fait appatrides , comme les peuls ou les m'boros).

Si l'autorite morale (ou policiere) de la France est imposee a Houphouet Boigny (l'homme qui cassat l'AOF car il refusait que son pays paye pour les autres), a Senghor, voire meme a Sekou Toure, alors ceci va marcher.

Alors que j;admets que Sekou Toure sera un enorme probleme, je pense que les objection de Houphouet (economiques et de pouvoir personel) ainsique de Senghor (economique et de pouvoir personel) peuvent etre facilement evacuees. Un meilleur financement de la Banque d'Afrique de l'Oouest devant eviter un appauvrissement de la Cote d'Ivoire et du Senegal, une monnaie plus forte engendrant une croissance economique et de la classe moyenne. Les pouvoirs personels sont pluscompliques a gerer. Une grande autonomie des sous-regions (j'en verrais 3 dans l'AOF) permettrais a ces personnes assoiffees de pouvoir d'etre satisfaite (3 sous regions, 3 grands chefs).

Je suis actuellement tres tres tres pris, tant par mon travail, que par mes nouvelles fonctions aupres du Consulat (officier de securite pour Phuket). Mais ce week end je devrais avoir du temps libre.

Si il semble interressant que je developpes ces idees (je connais bien la Cote d'Ivoire, la RCA, le Cameroun; j'ai aussi eu la chance de cotoyes certains acteurs ou des personnes proches de ces acteurs, mon beau pere etant un secretaire deHouphouet de 1952 a 197x) je pourrai rediger, en francais chatie j'espere , quelque chose de plus mature pouvant offrir une base pour discussion. Si c'est le cas, envoye moi un message prive!

Pour info, meme si je vis en Thailande, et connais une partie de la culture du coin; je suis en fait plus un africain (algerie, cameroun, egypte, senegal etant enfant; RCA , Senegal, Cote d'Ivoire durant ma vie professionelle) au sens generale qu'autre chose. Plus je vis en Thailande et plus l'Afrique me manque (mais pas la misere, famine, massacre, concussion, corruption ...)
_________________
La can can-can, cancouillote,
c'est pas fait pour les francois.

Anscarides je suis ne,
heritier de la Comte je serai.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2745
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Lun Oct 06, 2014 05:47    Sujet du message: Répondre en citant

FTL la pérennisation de l'AOF et de l'AEF n'apparaît pas comme une aberration du point de vue institutionnel.

Au contraire on peut estimer qu'avec une efficace dose de proportionnelle dans les élections générales et un fédéralisme affirmé dans des provinces peut-être territorialement redéfinies par rapports aux frontières intra et internationales que nous connaissons OTL, les aspirations régionales et ethniques pourraient trouver une juste expression. Ainsi, ces deux ensembles pourraient se retrouver dans une situation prompte à leur assurer une stabilité politique et par conséquent une prospérité économique bien supérieure à la réalité de l'Afrique avec laquelle nous avons appris à vivre.


Reste à savoir si la France FTL aura véritablement immédiatement intérêt ou comprendra son intérêt à longue échéance à promouvoir ces nouvelles constructions politiques (ensembles qui pourraient prendre logiquement les noms d'Union Ouest-Africaine et d'Union Centre-Africaine par exemple).

En effet, la division du continent peut sembler sans doute plus propice et moins onéreuse, au moins à court terme, à une domination néocoloniale par l'ancienne métropole. La multiplicité et la faiblesse intrinsèque aux États africains favorisant à l'évidence les ingérences de l'ex-puissance colonisatrice, dans les premiers temps des indépendances tout du moins.

(Diviser pour régner...).
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Imberator



Inscrit le: 20 Mai 2014
Messages: 2745
Localisation: Régions tribales au sud-ouest de Nîmes.

MessagePosté le: Mar Oct 07, 2014 05:04    Sujet du message: Répondre en citant

solarien a écrit:
Ils faudrai voir l'impact de la scolarisation et de l'occidentalisation des pays du maghreb et de l'afrique noire, savoir si ils auront FTL une démographie aussi forte que OTL, sinon on pourrai avoir un monde avec disons 10% de population en moins.



C'est sans doute aller un peu vite en besogne.


Si les réformes introduites dans les colonies françaises, et dans une moindre mesure belges, peuvent avoir un effet significatif sur les taux de natalité dans les régions impactées, une décolonisation moins violente et un développement économique légèrement anticipé devrait compenser pour l'essentiel le phénomène en affectant la mortalité, infantile notamment.

De plus, les colonies françaises et belges ne représentent qu'une fraction minime de l'ensemble des masses humaines. Une flexion même significative dans l'évolution de leurs populations n'aura pas ou très peu d'influence sur les dynamismes démographiques ailleurs dans le monde et principalement en Asie ou ce concentre l'essentiel du genre humain.


Et puis d'autres facteurs vont orienter la démographie FTL dans le sens contraire.


Quelques exemples:


L'absence FTL des guerres d'Indochine et du Viêt-Nam, probablement aussi l'impossibilité pour les Khmers Rouges de s'imposer funestement au Cambodge voire même d'exister, devraient combler les déficits de populations subis pendant la seconde guerre mondiale ainsi que le recul vraisemblable de la natalité consécutif à une plus grande prospérité locale résultant d'une ouverture plus large et plus rapide de ces pays à l'économie de marché.


Pareillement, malgré une guerre civile potentiellement plus couteuse en vie humaine, la Révolution Culturelle et le Grand Bon En Avant n'ayant pas lieu FTL, la population de la Chine devrait se voir incrémentée des 20 à 30 millions de victimes évitées, auxquels il faudra encore ajouter leurs descendants.

Certes, un développement plus précoce de l'économie chinoise devrait plausiblement induire une baisse prématurée de la natalité locale, mais inversement, l'espérance de vie devrait y croitre plus tôt et rééquilibrer les comptes.

Sans compter qu'il n'est pas acquis que la politique de l'enfant unique OTL soit reprise telle qu'elle FTL par une Chine nationaliste plus prospère. Nankin pourrait opportunément lui préférer la stratégie indienne de 2 enfants par familles, bien moins perturbante socialement et économiquement à long terme. Là aussi le résultat pourrait se chiffrer en millions sinon en dizaines de millions de personnes.


De plus, une Europe un peu plus prospère, mais aussi pourquoi pas une URSS moins affectée par la guerre, pourraient accessoirement contribuer à ce que FTL l'aide sanitaire et alimentaire aux pays du tiers-monde soit quelque peu, même modestement, réhaussée au point néanmoins de parvenir à ce que soient sauvées des centaines de milliers voire des millions de personnes, dont bon nombres pourront ensuite procréer....


Enfin, nonobstant des combats plus violents et intenses, la fin plus rapide de la Seconde Guerre Mondiale aura un impact non négligeable sur la démographie européenne dans son ensemble, et sur les civils en particuliers (réduction de la période de surmortalité due aux privations). Surtout le report de Barbarossa à 1942 permet à l'URSS de s'éviter 10 à 15 millions de morts au moins. Là encore, toutes ses victimes évitées vont elles aussi avoir des descendants qui constitueront autant d'habitants supplémentaires à caser sur la planète.


Ces éléments donnent à penser que, FTL, il est probablement illusoire d'espérer une réduction de la croissance démographique de l'humanité tout entière, et qu'au contraire on peut redouter de voir la population globale s'étendre au moins marginalement au-dessus du niveau que nous lui connaissons.


À la louche:

+30 millions de soviétiques ou ex-soviétiques dont une bonne moitié de Russes

+30 millions de Chinois minimum

+10 millions d'européens peut-être,...


Disons au total une bonne centaine de millions d'habitants en plus, entre 1.5 et 2% de plus que les effectifs actuels de l'humanité (au bas mot !).


Tout ce que l'on peut raisonnablement envisager FTL à l'échelle planétaire c'est une transition démographique (passage d'une mortalité et d'une natalité fortes à une espérance de vie plus longue et à une fécondité adaptée) réalisée localement avec une avance notable (Maghreb, Indochine, Afrique noire pour partie) pouvant avoir une incidence réelle sur la croissance de la population mondiale dans le deuxième quart du XXIème siècle.


Sur ce sujet, si dans la communauté il se trouve des membres avec des notions sérieuses de démographie, leurs opinions seraient les bienvenues.
_________________
Point ne feras de machine à l'esprit de l'homme semblable !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Urbain Mukanga



Inscrit le: 06 Jan 2015
Messages: 538
Localisation: Aix-en-Provence

MessagePosté le: Lun Fév 02, 2015 19:07    Sujet du message: Répondre en citant

Il faut tempérer l’hypothèse d'une transition démographique réussie dans les pays du Tiers-Monde car certes l'éducation et un mode de vie plus occidental peut avoir un impact sur la démographie mais pour l'Afrique par exemple il y a une volonté de certains dirigeants qui incitent les famille à avoir beaucoup d'enfants et ça aussi ça compte.

Je vais prendre l'exemple du Gabon,en 1950 le Gabon était peuplé de 473 000 habitants en 2015 le Gabon est peuplé de 1,5 millions d'habitants en 65 ans la population a été multiplié environ par 3! Certes vous me direz,1,5 M ce n'est pas énorme mais c'est comme si la France était passé de 40 M à 120 M! en 65 ans.

J'ai comparé les données démographique de la France et du Gabon,on voit clairement la différence:
-Taux de Fécondité: 2,01 enfants par femme en France;4,6 au Gabon.
-Taux de Natalité:12,4 pour mille en France;35,19 au Gabon.
-Taux de Mortalité:8,4 pm en France;12,25 au Gabon.
-Taux de Mortalité infantile:3,5pm en France;64pm au Gabon.
-Accroissement naturel:0,4% en France;1,9% au Gabon.

Et pourtant au Gabon,près de 95% des enfants sont scolarisés et le taux d'alphabétisation de la population est un des plus élevé d'Afrique avec 85,4%.

Tout comme les résultats aux examens nationaux :23 % de réussite au BEPC et 30 % au baccalauréat ainsi qu'au Certificat d’Études,ce qui élevé pour un pays d'Afrique Noire.

Comme quoi,l'éducation ne fait pas tout mais comme je l'ai dis plus haut ça vient aussi de la volonté des dirigeants,par exemple le président Bongo veut que les Gabonais fassent beaucoup d'enfants car soi-disant,le Gabon est un pays hypofécond et que si les gens ne font pas plein d'enfants,le pays va se faire bouffer par les voisins.

Résultat: Une démographie galopante qui est nuisible pour le Gabon,puisque le pays n'est pas en mesure de donner du travail à toute cette jeunesse pensez que l'âge médian est en moyenne H-F de 18,5 ans alors qu'en France c'est de 40 ans,la moitié des gens ont moins de 25 ans!

Le président Bongo a raison sur une chose,c'est que chez les voisins c'est encore pire et ça fait du Gabon un pays plus occidentalisé comparé aux autres pays.

En FTL,il y a un processus d'occidentalisation et de modernisation et développement qui commence plus tôt mais je pense que cela va influencé que moyennement la démographie des pays du Tiers-Monde,à moins que du fait que les dirigeants sont plus formés,ils vont admettre qu'avoir une démographie galopante n'est pas la meilleure chose pour leur pays et qu'il vaut mieux un jeunesse moins nombreuse mais mieux formée qui sera capable d'apporter richesse et développement au pays.
_________________
Legio Patria Nostra-Honneur et Fidélité


Dernière édition par Urbain Mukanga le Lun Fév 02, 2015 20:15; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
solarien



Inscrit le: 13 Mai 2014
Messages: 1527
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Lun Fév 02, 2015 19:53    Sujet du message: Répondre en citant

Un taux de natalité important quand le pays connait une croissance économique importante et une bonne chose.

Si on prend les 30 glorieuses en France, on a un taux de natalité important mais une croissance économique qui fait que les jeunes trouvent vite du travail.

Sans faire de la caricature mais l'un des problème du chomage des jeunes actuel en France viens aussi du fait qu'on a beaucoup de jeune qui arrivent à l'age du travail.

Imaginer que depuis 5 ans, on est pas 800 000 jeune par ans mais disons 650 000, niveau chomage, sa ferai un sacrée recul.
Attention, je ne dis pas qu'il faudrai limiter les naissances, juste que tout est a mettre en relation.
Et cette jeunesse qui actuellement peut etre un frein pour la croissance et une hausse du chomage, si la croissance repart, elle deviendra au contraire un argument de poids.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Urbain Mukanga



Inscrit le: 06 Jan 2015
Messages: 538
Localisation: Aix-en-Provence

MessagePosté le: Lun Fév 02, 2015 20:27    Sujet du message: Répondre en citant

solarien a écrit:
Un taux de natalité important quand le pays connait une croissance économique importante et une bonne chose.

Si on prend les 30 glorieuses en France, on a un taux de natalité important mais une croissance économique qui fait que les jeunes trouvent vite du travail.

Sans faire de la caricature mais l'un des problème du chomage des jeunes actuel en France viens aussi du fait qu'on a beaucoup de jeune qui arrivent à l'age du travail.

Imaginer que depuis 5 ans, on est pas 800 000 jeune par ans mais disons 650 000, niveau chomage, sa ferai un sacrée recul.
Attention, je ne dis pas qu'il faudrai limiter les naissances, juste que tout est a mettre en relation.
Et cette jeunesse qui actuellement peut etre un frein pour la croissance et une hausse du chomage, si la croissance repart, elle deviendra au contraire un argument de poids.


C'est bien ce que le président Bongo espère aussi comme son père avant mais le Gabon a 6% de croissance par an même 6,8% en 2014 d'après le journal ce qui n'est pas négligeable mais seulement cette croissance est mal utilisé,non seulement parce-que la nomenklatura du pays s'approprie cette richesse et parce-que cette richesse provient essentiellement d'une économie de rente qui ne créer que peu d'emploi,résultat un taux de chômage très élevé de l'ordre de 20-25% voir plus dans certaines régions,ceci parce-que le gouvernement ne fait pas les investissements nécessaires pour créer des usines,etc... Tout ce qu'il faut pour créer de l'emploi.

La croissance ne fait pas tout,encore faut-il savoir gérer l'économie du pays,ce qui est loin d'être le cas pour le président Bongo et sa clique.

Et vous ajouter la démographie très forte,vous comprenez pourquoi tant de gens immigrent vers les pays occidentaux,parce-que là-bas l'avenir n'est pas très prometteur pour un jeune,bien qu'en France c'est le cas aussi maintenant.
_________________
Legio Patria Nostra-Honneur et Fidélité
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
dado



Inscrit le: 12 Nov 2013
Messages: 1006
Localisation: Lille

MessagePosté le: Mar Fév 03, 2015 00:25    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
Il faut tempérer l’hypothèse d'une transition démographique réussie dans les pays du Tiers-Monde car certes l'éducation et un mode de vie plus occidental peut avoir un impact sur la démographie mais pour l'Afrique par exemple il y a une volonté de certains dirigeants qui incitent les famille à avoir beaucoup d'enfants et ça aussi ça compte.


Je suis tout à fait d'accord que le contexte FTL ne pourrait pas accomplir de miracle. Cela dit, de petits changement peuvent faire rapidement boule de neige, et on peut bien le voir avec l'exemple de la natalité:
imaginons que dans les années 60, le contexte FTL amène une natalité plus faible de 0,5 enfants/ femme par rapport à OTL dans certains pays d'Afrique, tout en ayant une jeunesse légèrement mieux scolarisée (et qui aura donc à son tour un petit peu moins d'enfants). Au bout de 2-3 générations (soit maintenant à peu près), on peut rapidement avoir quelques millions d'habitants en moins dans certains pays d'Afrique FTL, si on prend l'exemple du Gabon peut être 50 à 200 000 habitants dans l'hypothèse haute.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> L'après-guerre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com