Fantasque Time Line Index du Forum Fantasque Time Line
1940 - La France continue la guerre
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

JOYEUX NOEL

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Suivi de la chrono
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Casus Frankie
Administrateur - Site Admin


Inscrit le: 16 Oct 2006
Messages: 10131
Localisation: Paris

MessagePosté le: Lun Déc 24, 2007 11:52    Sujet du message: JOYEUX NOEL Répondre en citant

Ce conte de Noël vous est offert par Martel. Il est bien sûr étroitement inspiré d'une allocution OTL du Général...
Bon Noël à tous les "FTL-istes" et à l'année prochaine.


24 Décembre 1940
Alger
Dans les studios de Radio Alger, le Père Noël est déjà passé. Les équipes “déménagées” de la CSF-SFR ont en effet installé là des équipements ultra-modernes qui ont transformé cette modeste station de radio en une arme redoutable dans la guerre des ondes que se livrent les Alliés et l’Axe et dont un des enjeux est l’information de la métropole occupée. Huit jours plus tôt, Georges Mandel, ministre de l’Intérieur, est venu lui-même inaugurer les nouveaux studios en présence d’Alfred Jules-Julien, ministre des PTT en titre. Longtemps titulaire du ministère en question, Mandel n’a en effet laissé à personne le soin d’inaugurer les installations et d’annoncer la poursuite des travaux commencés dans les années 30 sur la Radio-diffusion française (RDF). Ces travaux continuent en effet sous la direction de René Barthélémy (qui créera en 1943 le standard français de diffusion télé en noir et blanc, soit 819 lignes, alors que les Anglo-Américains choisiront 625 lignes).
Avant même l’achèvement des nouveaux studios, l’équipe de Radio Alger, « La Voix de la France, de la France qui se bat, de la France Combattante ! » a lancé une véritable offensive, avec pour arme principale un ton impertinent et caustique en total décalage avec le style emphatique et solennel de la radio d’avant-guerre. Radio Alger a ainsi pris un net avantage sur les “Lavalistes” de Radio Paris – Radio Paris auquel s’attache déjà irrésistiblement le slogan vengeur inventé à Alger : « Radio Paris ment, Radio Paris ment, Radio Paris est Allemand ! »
Les services du BCRAM ont rapporté les réactions des Français et des Occupants. Preuve du succès de Radio Alger, Collabos et Allemands en interdisent l’écoute, brouillent les fréquences et promettent confiscation des postes et lourdes punitions aux auditeurs pris en flagrant délit. Mais rien n’y fait. Les fameux “messages personnels”, mais aussi les sketches, chansons, blagues et publicités détournées des nouveaux chroniqueurs Jacques Duchesne, Jean Oberlé, Pierre Bourdon, Maurice Schumann et Pierre Dac font mouche. Pour beaucoup de Français, ils représentent le seul rayon d’espoir.
En cette veille de Noël, les techniciens s’affairent pour préparer une émission spéciale en direct.
Maurice Schumann accueille les orateurs de cette soirée toute particulière.
Tout d’abord, à 20 heures, le Président du Conseil, Paul Reynaud, vient prononcer un message courageux et digne, évoquant l’Union Sacrée reconstituée, l’Alliance fraternelle des Peuples libres et « l’immense vague qui se lève du fond de l’Empire pour la Libération de la Patrie. » Le Président Lebrun prononcera un petit discours du même genre le soir du 31 décembre.
A 20h30, après quelques chansons (un mélange de chants patriotiques et de Noël, où Tino Rossi a la place d’honneur), une seconde allocution est prévue. Charles de Gaulle a en effet indiqué qu’il souhaitait s’adresser aux enfants. La nouvelle a passablement déconcerté – le Connétable parlant aux enfants ? Seuls ceux qui ont eu le privilège de l’apercevoir jouant avec sa fille Anne n’ont pas été surpris.
– Vous allez maintenant entendre, annonce Schumann, le Général de Gaulle, ministre de la Guerre, qui s’adresse ce soir aux enfants de France.
– Quel bonheur, mes enfants, de vous parler ce soir de Noël. Oh ! Je sais que tout n’est pas gai, aujourd’hui, pour les enfants de France. Mais je veux, cependant, vous parler de fierté, de gloire, d’espérance.
Il y avait une fois : la France !
Les nations, vous savez, sont comme des dames, plus ou moins belles, bonnes et braves. Eh bien ! Parmi ces dames les nations, aucune n’a jamais été plus belle, meilleure, ni plus brave que Notre Dame la France. Mais la France a une voisine brutale, rusée, jalouse : l’Allemagne. L’Allemagne, enivrée d’orgueil et de méchanceté, a voulu, un beau jour, réduire en servitude les nations qui l’entouraient. Au mois d’août 1914, elle s’est donc lancée à l’attaque. Mais la France a réussi à l’arrêter sur la Marne, puis à Verdun. D’autres grandes nations, l’Angleterre, l’Amérique ont eu ainsi le temps d’arriver à la rescousse. Alors l’Allemagne, dont le territoire n’était nullement envahi, s’est écroulée tout à coup. Elle s’est rendue au Maréchal Foch. Elle a demandé pardon. Elle a promis, en pleurant, qu’elle ne le ferait plus jamais. Il lui restait d’immenses armées intactes, mais il ne s’est même pas trouvé un seul Allemand, pas un seul ! pour tirer même un coup de fusil après la capitulation.
Là dessus, les nations victorieuses se sont séparées pour aller chacune à ses affaires. C’est ce qu’attendait l’Allemagne. Profitant de cette naïveté, elle s’est organisée pour de nouvelles invasions. Bientôt, elle s’est ruée de nouveau sur la France et ses courageux alliés qui, confiants en la parole donnée, ne s’étaient pas préparés à la guerre. Et cette fois elle a gagné la bataille.
L’ennemi et ses amis prétendent que c’est bien fait pour notre nation d’avoir été battue. Mais la nation française, ce sont vos papas, vos mamans, vos frères, vos sœurs. Vous savez bien, vous mes enfants, qu’ils ne sont pas coupables. Si notre armée fut battue, ce n’est pas du tout parce qu’elle manquait de courage ni de discipline. C’est parce qu’elle manquait d’avions et de chars. Or, à notre époque, tout se fait avec des machines, et les victoires ne peuvent se faire qu’avec les avions, les chars, les navires, qui sont les machines de la guerre.
Seulement, ce que les Allemands n’avaient pas prévu, c’est que l’armée française refuserait de s’avouer vaincue et qu’elle irait reprendre des forces au-delà des mers, sur d’autres terres françaises, grâce à la protection de la flotte française, contre qui l’ennemi n’a pas même essayé de se frotter.
C’est pourquoi, malgré la défaite subie au début de l’été dernier, il y a toujours des troupes françaises, des navires français, des escadrilles françaises qui continuent le combat. Je puis même vous dire qu’il y en a de plus en plus et qu’on parle partout dans le monde de ce qu’ils font pour la gloire de la France.
Pensez à eux, priez pour eux, car ces très bons et braves soldats, marins et aviateurs sont bien loin de chez eux. Mais ils auront à vous raconter des histoires peu ordinaires quand ils seront rentrés. Or ils sont sûrs de rentrer en vainqueurs, car avec nos compagnons d’armes Anglais, Belges, Polonais, Hollandais, Norvégiens, nous commençons à rassembler des forces très puissantes que les Allemands ne pourront pas détruire.
La Bataille d’Angleterre vient de prouver aux aviateurs allemands qu’ils n’étaient pas les maîtres du ciel. Celles de Libye, de Méditerranée et d’autres en cours ou à venir ont donné aux Italiens, leurs alliés, une leçon qu’ils ne sont pas près d’oublier.
Vous verrez un jour les avions, les chars et les navires des Français et de leurs Alliés écraser les Allemands découragés. Oui, vous verrez une grande armée française, revenue d’outre-mer, libérer notre pays.
Mes chers enfants de France, vous avez faim, parce que l’ennemi mange notre pain et notre viande. Vous avez froid parce que l’ennemi vole notre bois et notre charbon. Vous souffrez, parce que l’ennemi vous dit et vous fait dire que vous être des fils et des filles de vaincus. Eh bien, moi je vais vous faire une promesse, une promesse de Noël. Chers enfants de France, vous recevrez bientôt une visite, la visite de la Victoire. Ah ! Comme elle sera belle, vous verrez !

Bien plus tard, Maurice Schumann écrira qu’il ne pouvait plus penser à Noël sans entendre ces paroles d’espérance qui allaient toucher, par la magie de la radio, un très large public en France occupée.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Martel



Inscrit le: 17 Aoû 2007
Messages: 247
Localisation: Paris, France

MessagePosté le: Mer Déc 26, 2007 21:25    Sujet du message: bis repetita Répondre en citant

Joyeux noel a tous, et ...quelques précisions :

Cette allocution du Général date de fait de Noël 1942.

Mandel est réellement l'un des pères de la RDF et depuis le temps que l'on faisait allusion à la radio... Vieux Sage

Merci a tous pour vos remarques passées et... à venir.


Bonne soirée à tous

Martel
_________________
"Enfin le cardinal a terminé son sort.
Français, que dirons nous de ce grand personnage ?
Il a fait la paix, il est mort :
Il ne pouvait pour nous rien faire davantage. "
Epithaphe anonyme du Cardinal de Mazarin.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Manu Militari



Inscrit le: 28 Aoû 2007
Messages: 57

MessagePosté le: Jeu Déc 27, 2007 20:56    Sujet du message: Tous mes voeux Répondre en citant

Tous mes voeux à toutes et à tous. Joyeux Noël et bonne année. Very Happy

Sinon, je ne connaissais pas ce conte de Noël, preuve que l'on apprend tous les jours.

Salutations
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
patzekiller



Inscrit le: 17 Oct 2006
Messages: 3300
Localisation: I'am back

MessagePosté le: Jeu Déc 27, 2007 21:13    Sujet du message: Répondre en citant

en parlant de tout et de rien, je pirate un peu le sujet pour signaler que le dernier ligne de front en kiosque (Cool etudie l'hypothese "resistance en afn"
.je me demande si l'auteur est l'un des notre.... Think
_________________
www.strategikon.info
www.frogofwar.org
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Fantasque Time Line Index du Forum -> Suivi de la chrono Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com